AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365350587
140 pages
Éditeur : Warum (28/05/2014)
3.73/5   37 notes
Résumé :
Changer de vie comme on change de couleurs.

Grégoire et Pierre sont deux amis étudiants qui, le temps d’un cours, échangent leur identité pour améliorer leurs moyennes dans les matières que chacun des deux maîtrise. En suivant les cours dans la fac de l’autre, ils y rencontrent quatre femmes, sous le signe des quatre couleurs du bic du même nom.

Noir pour Chloé de Jais, l’ex du cynique Grégoire, qu’il a traumatisé sans même sans rendre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 37 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

laurent35
  08 février 2020
Je me suis dirigé sur cette bd exclusivement car elle a été réaliser seulement au stylo quatre couleurs et en effet l'auteur nous montre que quand on s'est dessiner peut importe l'outil ça fonctionne jolie style graphique
Puis je l'ai lu et j'avais l'impression de revenir à la fac
et là on s'aperçoit que l'auteur a une qualité d'écriture simple et efficace fluide
une bd que je conseille pour retomber sur les bancs de la fac et pas que
Commenter  J’apprécie          90
kanarmor
  15 janvier 2015
Un procédé assez amusant : dessiner une BD avec un stylo quatre couleurs uniquement, tant pour le trait que pour la mise en couleurs. le résultat est intéressant dans l'ensemble, parfois esthétiquement réussi, mais les décors de fond –composés pour la plupart de groupes de hachures tracées dans tous les sens- sont je trouve assez désagréables à l'oeil.
L'histoire se lit avec intérêt : un jeune étudiant, davantage intéressé par les étudiantes (ou leurs professeures) que par ses études, fait un échange d'identité avec l'un de ses camarades. Ce qui ne sera pas sans poser quelques problèmes quand débarque une de ses exs qu'il a lamentablement larguée…
La BD se termine tragiquement (pour la jeune fille), mais justement (pour le jeune homme, et c'est bien fait car c'est un vrai salaud) et avec une mise en abîme, une pirouette humoristique finale
Une chronique estudiantine intéressante, originale techniquement. La preuve qu'il n'est pas besoin de posséder beaucoup de matériel pour créer une BD !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BDLASCASES
  19 mai 2015
J'ai bien aimé cette bande dessinée. L'histoire ressemble à un roman policier car au fil de la BD on découvre peu à peu l'assassin et la raison du « suicide » de Chloé Dejais. Les graphisme sont bien faits surtout avec un stylo quatre couleurs. La couverture du livre montre 4 parties de femmes représentées avec des couleurs différentes. Les 4 femmes vont jouer un grand rôle dans l'histoire de Grégoire et Pierre, son meilleur ami.
Le noir est symbolisé par Chloé Dejais. L'ex copine de Grégoire Legrand.
Le vert correspond à la professeure d' histoire de l'Art de Grégoire.
Le rouge est caractérisé par Mathilde, la petite amie de Pierre.
Le bleu est symbolisé par une camarade de classe de Grégoire.
L'histoire se base principalement sur un fait important : l'échange d'identité entre Pierre et Grégoire. Grégoire Legrand devient Pierre Petit et Pierre Petit devient Grégoire Legrand. Cet échange se fait pour la réussite scolaire mais quand ils ont commencé ils doivent aller jusqu'au bout.
Tandis que Pierre tombe amoureux de sa voisine de cours, Grégoire essaye de se débarrasser de son ex petite amie : Chloé Dejais.
Grégoire est un étudiant flemmard, qui passe son temps dans les bars. Il a une addiction au sexe et il s'imagine tout le temps que les femmes de son entourage (la professeure, Mathilde, sa camarade de classe, ...) sont à sa merci. Cette addiction va lui compliquer la vie au fur et à mesure du livre car il est rejeté par toutes ces femmes sauf par Chloé.
Contrairement à Grégoire, Pierre est un personnage sérieux, travailleur et il est fidèle à sa petite amie, même si ça le dérange de lui mentir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
beklf
  07 décembre 2017
Quel agréable plaisir pour un lecteur de se faire embarqué par une histoire. Cette bande dessinée, je l'ai lu d'une traite et je suis allé de surprise en surprise. Une BD dessinée avec un stylo quatre couleurs, sérieusement ? Pourquoi pas. le trait peut paraître simpliste, mais il ne l'est pas. Blaise Guinin se paye même le luxe de proposer à plusieurs reprises, une variation sur un tableau important de l'histoire de la peinture qui, tout en s'intégrant parfaitement dans l'histoire, introduit une impression de déjà vu du plus bel effet. On croise ainsi "la naissance de Vénus" de Botticelli et aussi celle de Cabanel, "L'école d'Athènes" de Raphaël, "l'origine du monde" de Courbet, "Le printemps" de Boticelli, "Gabrielle d'Estrée et sa soeur", "Le cri" de Munch, "Guernica" de Picasso (étonnamment, celui-ci ne fait pas réellement l'objet d'une variation... indépassable ? intouchable ?), Nighthawks de Hopper, et sans doute encore d'autres que je n'ai pas repérés (et il y a un dessin qui m'évoque quelque chose mais je n'arrive pas à mettre un tableau précis dessus). Et tout cela n'est pas gratuit puisqu'un des personnages suit des cours d'histoire de l'art et . le récit et les personnages peuvent paraître un peu déjà vus, mais ils gagnent en épaisseur au fil des pages. Et faisons le pari qu'une fois la lecture arrivée à son terme, n'importe qui aura envie de parcourir une nouvelle fois cette histoire pour mieux trouver ce qu'il n'a pas vu (pas pu voir) à la première lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  30 août 2020
On se rappelle tous de ce fameux stylo où l'on pouvait choisir quatre couleurs à savoir le noir, le bleu, le vert et le rouge.
Noir comme le téléphone portable.
Bleu comme le fond de la piscine municipale.
Vert comme le délicieux regard de la prof.
Rouge comme le sang de cette étudiante qui se serait jetée du 6ème étage de la faculté.
Nous suivons un jeune étudiant du nom de Grégoire qui flambe ses études et son avenir sans être capable de prendre sa vie en main, qui passe ses soirées à boire et ses journées à cuver. Pitoyable et pas original. Il est juste à l'image de la société qui l'a engrangé : vide et sans valeur.
Quatre couleurs est une véritable surprise malgré un graphisme assez minimaliste se basant sur les traits hachés de ces quatre couleurs. C'est superbement bien orchestré jusqu'à un final époustouflant. Cela fait partie de ces découvertes au gré de lecture pas forcément voulue. Cette oeuvre millimétrée et très subtile mérite toute notre attention. Une bonne idée qui a été exploitée pour le meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (6)
Sceneario   21 avril 2015
Une bande dessinée habile, où le fond et la forme se répondent au travers d’une chronique originale et rythmée entre enquête policière et personnelle.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   16 octobre 2014
Guinin distille une ambiance implacablement tragique montant progressivement autour de personnages particulièrement bien conçus, tant dans leur apparence que dans leur caractère. La jolie maîtrise du rythme des cases achève de happer le lecteur, envahi peu à peu par la noirceur s’épaississant dans les pages du livre.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   25 juillet 2014
Entre comédie de moeurs et thriller en mode mineur, Quatre couleurs se pose comme un album original et agréable, même s’il manque un peu de densité au niveau des émotions et du graphisme. Mais en se contentant d’un Bic…
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   15 juillet 2014
Enfin, les dialogues témoignent d’une grande méticulosité : les personnages s’expriment réellement devant leur public, avec naturel et crédibilité. La mise en scène fait le reste et rend la lecture très fluide.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   12 juin 2014
Les jeux de l’amour et du hasard ne sont pas sans conséquences et avec Quatre Couleurs, Blaise Guinin signe un marivaudage moderne, noir et sensuel. Un roman de la séduction et du mensonge derrière la simplicité apparente de la couleur au stylo bille. Une réussite.
Lire la critique sur le site : Auracan
Actualitte   03 juin 2014
On croit d'abord assister à un exercice formel un peu gratuit, mais c'est une fausse impression : l'histoire tient debout et le quiproquo finit par entraîner le récit dans des recoins plus tordus qu'on ne l'aurait imaginé dans les premières planches.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BDLASCASESBDLASCASES   30 avril 2015
Quatre couleurs est réalisé avec un stylo Bic de quatre couleurs, comme son nom l'indique. La technique est déjà très originale mais l'histoire l'est d'autant plus. Grégoire, jeune étudiant à la Fac et obligé de réussir son année sinon ses parents lui coupent les vivres. Déjà pas travailleur, il décide de passer un marché avec son meilleur ami. La triche, ça le connaît, il veut intervertir deux cours avec son copain, qui sont dans deux Fac différentes, ainsi ils auront une option qui est leur spécialité, et donc la facilité est assurée.
Le plan marche à merveille jusqu'à ce que Grégoire rencontre une ancienne amie à lui, après lui avoir fait un sale coup, il l'a laissé tomber. Elle, bien décidée à se venger, se rend compte de leur petit manège, mais aussi amoureuse de lui, ne sait plus quoi faire. C'est alors qu'un événement va clore toutes ces questions sans réponses...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kanarmorkanarmor   15 janvier 2015
- Quoi ? T’as recouché avec elle ? Mais j’croyais qu’tu la supportais pas !
- Bien sûr que non ! Je la hais !
- Mais, ma parole, t’es totalement immature ou quoi ? On ne joue pas avec les sentiments d’une nana de cette façon. Faire l’erreur une fois, passe encore ! Mais là, ça devient une habitude !
- Oh ! Ca va…
Commenter  J’apprécie          40
GregorGregor   12 août 2014
- non c'est juste que je t'ai emprunté ton stylo quatre couleurs l'autre jour et...
- oui, d'ailleurs tu ne me l'as pas rendu.
- c'est parce que je l'ai pris en otage, tu comprends ? Je ne te le rendrais que si tu acceptés de prendre un café avec moi.
Commenter  J’apprécie          30
veroteverote   11 juillet 2014
Deux étudiants échangent leur identité pour réussir leurs examens. Quatre filles croisent leur route pour le meilleur mais surtout pour le pire. Un roman graphique noir, rouge, vert et bleu, réalisé au stylo quatre couleurs.
Commenter  J’apprécie          30
JulverJulver   17 mars 2015
Tu flambes ton foie, tes poumons, tes études, ton avenir. Tu n'es même pas capable de prendre ta vie en main. Tu passes tes soirées à boire et tes journées à décuver. Tu es juste pitoyable.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4123 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..