AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2218952866
Éditeur : Hatier (16/02/2011)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Dès qu'il rentre de l'école, Ratus s'installe devant son ordinateur pour jouer. Il joue tard le soir, très tard. Parfois, il est si fatigué qu'il s'endort devant son écran. Un jour, un nouveau jeu l'emmène dans une grotte sombre... Dehors, le tonnerre gronde. Il a peur, il veut arrêter, se sauver, mais impossible ! Ratus n'est plus dans la réalité : il est prisonnier de son jeu ! Soudain, un grognement monte du fond de la grotte...

Cette histoire de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ydamelc
  03 novembre 2015
J'ai une certaine affection pour ce rat vert. En effet, mes 2 grands ont appris à lire avec lui. Alors, quand j'ai vu ce livre proposé pour la masse critique, je n'ai pas hésité une seule seconde ! C'était l'occasion de faire découvrir ce facétieux personnage à mon neuvans. Ils se ressemblent un peu d'ailleurs ! Toujours plus d'entrain à s'amuser, qu'à accomplir des choses un peu plus sérieuses...
De plus, dans cette histoire, Ratus se retrouve prisonnier d'un jeu vidéo ! L'activité favorite de mon fiston !
Je remercie donc, Babelio et les éditions Hatier jeunesse pour l'envoi de cette réédition de le jeu vidéo de Ratus. Pile poil pour occuper la seconde semaine de vacances scolaires.
Je dois préciser tout de même que mon fils est très réfractaire à la lecture.... Il se met dans des états pas possible, lorsqu'il a 3 lignes à lire... Régulièrement... C'est pourquoi, je suis toujours à la recherche de lecture qui pourrait titiller un peu sa curiosité et lui permettre d'apprécier ces moments qu'il fait par obligation.
Ces petits bouquins sont très bien conçus. Une couverture attirante, 4 niveaux de lecture, facilement repérable. Franchement, on ne peut pas se tromper ! La fourchette d'âge est indiquée, en plus d'un code couleur selon les 4 niveaux : Toutes premières lectures, premières lectures, bons lecteurs et enfin, très bons lecteurs.
Les personnages rencontrés sont illustrés en début de livre, avec leur nom. Des questions- dessins toutes les 4 pages permettent à l'enfant de s'assurer qu'il suit bien le cours de l'histoire. Et enfin, des numéros en marge, nous renvoie à la fin du livre pour expliquer les mots difficiles.
Je suis la première surprise ! Mon garçon a pris du plaisir à lire cette histoire ! Chaque matin, il prenait son Ratus pour 1chapitre, sans rechigner ! C'est une grande première ! Je suis donc la plus ravie des mamans ! Merci Ratus, merci ! ...Bon... Je doute qu'il soit devenu completement accroc à la lecture, hein ! Mais chaque petit pas est une grande victoire !
Du coup, nous avons acquis une seconde aventure de Ratus. Il sera chevalier vert cette fois-ci !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
bdelhausse
  02 août 2016
Ratus est collé à la maison, il a la verdéole.
Et que faire quand on s'ennuie à la maison... ? On joue au jeu vidéo. Mais Ratus s'endort et le voilà qui mélange le jeu et la réalité dans son rêve. Mina, Marou, Cousin Dézile, le directeur, Belo, ou la maîtresse d'école... ses amis sont dans le jeu. Plus grave ! Ratus a pour mission de les sauver, sinon ils se feront dévorer par les Tératotis.
Ratus est courageux et avec l'aide de Cousin Dézile et d'un sabre magique dérobé aux Grogne-babines (plus crédules que méchants), le voilà qui part en quête pour sauver Mina.
Le livre démarre avec une double page qui présente les protagonistes. Les méchants sont vraiment affreux... mais heureusement ils ne respirent pas l'intelligence. Ensuite, la lecture est émaillée de dessins et de questions se rapportant à l'histoire. C'est toujours très chouette. le niveau des questions est en relation avec l'âge du lecteur, évidemment, et les réponses font appel à sa capacité de réflexion et à sa jugeote. Pas toujours évident. Heureusement que Ratus est là.
Ratus gagne le sabre magique grâce à sa ruse et à son intelligence. Ensuite,
guidé par un lapin blanc, Ratus va rivaliser avec les Grogne-babines, résoudre l'énigme du sphinx, identifier le portrait du roi, affronter le pygargue, et sauver Mina de l'explosion de la mine...
Et au final confronté au choix difficile: prendre le trésor ou sauver Mina, Ratus opte pour Mina et obtient un bisou... pour se réveiller et découvrir qu'il a rêvé (mais le rêve d'un bisou de Mina, cela n'a pas de prix). et que ses copains son là.
Bilan... une légère déception, par rapport au premier tome des aventures de Ratus que nous avions lu en famille. le jeu vidéo cela parle à tous les enfants. Les exploits chevaleresques aussi. Mais, mais, mais... Les loulous ont moyennement accroché, sans doute à cause du manque de fil conducteur clair (c'est un peu brouillon parfois) et du côté répétitif des épreuves, qui se résolvent en général (à l'exception des gardes Grogne-babines où Ratus fait preuve de malice) uniquement par le sabre magique ou l'intervention opportune de Cousin Dézile... cela a un peu lassé.
Souvent classé en 9-12 ans, ce livre est en fait "Rouge", donc pour les 7-9 ans. Je dirais qu'il conviendra aux 8-10 ans qui vont le lire seuls.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Northanger
  24 novembre 2015
La collection Ratus dirigée par Jeanine et Jean Guion, respectivement orthophoniste et spécialiste de l'éducation, propose quatre niveaux de lecture différents. Ici, il s'agit du niveau 4 qui s'adresse aux enfants de 8 à 10 ans et plus.
Ce jour-là, Ratus est fatigué. Il convertit le moindre mot en termes d'objectifs à atteindre dans son jeu vidéo. Il devient vert. Verdict : il a la verdéole. Mais au lieu de se reposer, Ratus plonge à nouveau dans son jeu... et bascule de l'autre côté de l'écran ! Commence alors pour lui une longue série d'épreuves...
Cette collection a tout pour séduire les jeunes lecteurs ; une présentation en images des personnages afin d'entrer facilement dans l'histoire, des chapitres courts émaillés de jeux pour tester la compréhension, de petites pastilles vertes qui renvoient à un lexique en fin de volume. Un livre presque aussi interactif... qu'un jeu vidéo ! Les enfants s'identifieront facilement à ce petit rat sympathique, mordu de jeux virtuels, qui n'oublie pas pour autant l'amitié... C'est aussi une bonne manière de donner envie aux enfants de jouer avec les mots (le grogne-babines, les formules magiques), de découvrir des créatures légendaires (le sphinx) ou nouvelles (les tératotis).
Merci à Babelio et aux éditions Hatier pour cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kerrylegres
  19 novembre 2015
J'ai reçu ce livre dans le cadre de la masse critique jeunesse organisée par Babelio. J'ai choisi ce livre pour mon fils de 7 ans qui adore les jeux vidéos, donc aborder ce thème dans un livre me semblait le combo parfait pour lui. Ce roman est plutôt conseillé à partir de 8 ans, et catégorie très bons lecteurs mais il n'a pas eu de problèmes pour lire celui-ci bien qu'il ne soit pas encore un gros lecteur.

Il s'agit donc d'un petit livre d'une cinquantaine de pages écrit dans une taille de police idéale pour un enfant de cet âge ! Ni trop petit ni trop gros. Les chapitres sont relativement courts pour ne pas lasser l'enfant, ce qui est parfait pour faire une petite pause.
J'ai beaucoup aimé le côté pédagogique du roman : régulièrement une petite question avec images pour savoir si l'enfant comprend bien ce qu'il est en train de lire et à la fin un glossaire pour les mots les plus difficiles.

L'histoire quant à elle, traite d'un personnage qui adore les jeux vidéos et qui va se faire entrainer dans le jeu. Il va devoir sauver Mina ! C'est plutôt mignon et ça ne pouvait que plaire à mon fils.

Voici son avis :

C'était trop bien parce qu'il y avait des explosions !
J'aime beaucoup que le livre montre des images des personnages.
C'est l'histoire de Ratus qui joue à son jeu préféré, il doit sauver Mina.
C'est Ratus mon personnage préféré car il réussit à sauver Mina.
Le chapitre 7 est mon préféré car la bombe a explosé !
J'ai bien aimé la fin car Ratus va chercher le trésor et va se coucher.

Voilà pour cette chronique, j'espère qu'elle vous aura donner envie de faire découvrir ce livre à un enfant de votre entourage !

N.B : Un grand merci à Babelio et aux éditions Hatier jeunesse pour cet envoi !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
bdelhaussebdelhausse   02 août 2016
Cela valait le coup d'avoir la verdéole et de rater l'école: Mina m'a fait un bisou. (p.43)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : exploitsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous aimez lire ? alors enivrez-vous !

Le poulpe est une collection de romans policiers écrit à chaque fois par un auteur différent. Gabriel Lecouvreur surnommé « Le Poulpe » à cause de ses longs bras genre tentacules de poulpe ne boit que ….

du Vin de Moselle
de la Bière
du Pastis
de la Tisane

12 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : alcool , Ivresse , rhum , vin , bièreCréer un quiz sur ce livre