AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782218996399
64 pages
Éditeur : Hatier (09/03/2016)
3.88/5   4 notes
Résumé :

Chaque année, à Villeratus, les lapins fêtent le printemps en cachant des œufs dans les jardins. Mais cette année, Ratus n'a pas été sage, et un drôle d'œuf l'attend au pied de son cactus, un œuf qui va lui causer beaucoup de soucis... Heureusement, le rat vert a plus d'un tour dans son sac !

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ghis38
  23 avril 2016
Je remercie Babelio et les éditions Hatier pour l'envoi de ce livre. Ratus, ce sacré Ratus qui m'a renvoyé vingt ans en arrière, lorsque ma puce apprenait à lire. Aujourd'hui, elle est enseignante ! Ratus y serait-il pour quelque chose ? Allez savoir. Il est tellement malin ce Ratus. Elle a adoré apprendre à lire avec lui. Elle voulait toujours aller plus loin, aller plus vite dans l'histoire. Il faut reconnaître que c'est très ludique. Et ces couleurs si vivifiantes.
A Villeratus, chaque année, les lapins fêtent le printemps et dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques, ils passent dans les jardins et cachent des oeufs pour les enfants sages. Comme à son habitude, Ratus fait sa mauvaise tête et se moque des lapins en les traitant d'ânes
Janot le prévient que son grand-père est magicien et qu'il le privera d'oeufs. La nuit suivante, il fait un cauchemar. le vieux lapin le transforme en âne vert. Ratus se réveille en criant et tombe de son lit. le vieux lapin a disparu mais par contre, ses amis le préviennent qu'il y a une chose bizarre dans son jardin. Il aperçoit un oeuf énorme. Un curieux nuage blanc s' en échappe et monte vers le ciel. Un sifflement retentit et l'oeuf s' ouvre en deux. Un oeuf magique. Il en sort un lapin qui porte un chapeau de magicien, celui de son cauchemar. Que va-t'il se passer pour Ratus ?
Soyez sans crainte, c'est un filou ce Ratus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Erine6
  17 avril 2016
J'ai eu l'occasion de lire Ratus et l'oeuf magique grâce à Masse Critique et les éditions Hatier et je les en remercie. Cette lecture m'a permis de faire resurgir de nombreux souvenirs d'enfants. En effet, j'ai dans un premier temps choisi ce livre car la collection Ratus ne m'est pas inconnu. Pour la confidence, j'ai appris à lire avec Ratus. Mon livre de classe faisait partie de cette collection et la bibliothèque de l'école regorgeait des petits romans de la même collection. C'est tout naturellement que j'ai eu envie de lire un de ses petits livres et de le proposer aussi à ma fille de 8 ans afin de savoir si elle aussi allait les apprécier comme moi petite.
Ma lecture m'a ravie car j'ai pu retrouver Ratus et ses copains dont je me souvenais encore très bien. Ratus est fidèle à lui-même toujours un vrai coquin à faire pleins de blagues à ces amis. Comme toujours, ces agissements ne sont pas sans conséquence et une ou plusieurs morales sont mises en avant à chaque fois. Les livres Ratus sont bien les livres par excellence qui apprennent des choses du quotidien, l'amitié, des valeurs aux enfants.
Aujourd'hui, j'ai apprécié de voir que la collection n'a pas changé sur ce point et a su garder son identité et sa marque de fabrique. La parution du livre au moment de Pâques est tombée à pique au vu du titre. J'ai aimé l'originalité de l'histoire qui a su introduire le fantastique sous forme de magie de manière ludique.
Heureuse surprise aussi, j'ai retrouvé les illustrations avec les questions de compréhension que je trouve très ingénieuses surtout quand l'enfant débute à lire. Les petits jeux à la fin sont aussi un petit plus réussi.
Cependant, je reste un peu plus sceptique sur la manière dont le livre cherche à enrichir le vocabulaire du jeune lecteur. L'effort est visible d'introduire de nouvelles expressions, de nouveaux mots mais j'observe une limite à la manière dont les renvois sont faits en fin de livre. Dès qu'un mot mérite une explication, un petit numéro est indiqué sur la droite en face de la ligne. le problème c'est que le mot nouveau n'est pas identifié par un caractère en gras, en italique ou autre. J'ai trouvé que c'était une perte de temps finalement d'aller voir en fin de livre à chaque fois sans savoir de quel mot nous allions trouver l'explication. Quant à ma fille, elle a lu le roman sans comprendre pourquoi des numéros étaient indiqués dans la marge. Elle a fini par me demander en fin de livre l'utilité des numéros.
Objectivement, c'est le seul bémol que j'ai à soulever. Cette collection a su garder ses points forts qu'ils soient identitaires ou bien dans l'aide à la compréhension et à la lecture tout en évoluant avec des couvertures plus actuelles et un contexte dans l'air du temps (j'ai souri quand j'ai vu Internet évoqué).
Ma fille et moi sommes totalement comblées d'avoir pu lire Ratus et l'oeuf magique. le petit frère quant à lui a surtout participé dans la résolution des jeux à la fin de l'ouvrage, il a adoré et bien rigolé avec les devinettes. Nous avons vécu un vrai moment de partage dans notre lecture, dans l'évocation de mes souvenirs d'enfant. Nos prochains achats feront probablement partis de cette collection car j'ai déjà deux intéressés : ma fille et son petit frère qui débute tout juste dans l'apprentissage de la lecture. Avec 4 niveaux de lectures, il va être plutôt facile de contenter chacun.
Lien : https://inspireretpartager.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CS_Constant
  14 mai 2016
J'ai appris à lire avec Ratus que j'adorais quand j'étais petite, c'est donc avec grand plaisir que j'ai reçu ce livre grâce à Masse Critique. Pour moi, Ratus, c'est un peu la genèse de la lecture ! Je me souviens que j'avais eu le manuel pendant l'été et que je m'entraînais à le lire toute seule déjà avant de rentrer au CP. J'adorais les histoires de Ratus, Marou, Mina, Belo et Victor, ils avaient tous chacun leur petit caractère, et puis les dessins étaient très vivants, très colorés.
J'ai retrouvé tout cela dans Ratus et l'oeuf magique. Ce qui est intéressant avec le personnage de Ratus, c'est que c'est vraiment l'anti-héros par excellence : il a à peu près tous les défauts : il est menteur, avare, égoïste, polisson, etc., et pourtant il est très attachant, parce que tous ces défauts finissent toujours à un moment ou l'autre par se retourner contre lui, et alors il se corrige un peu, il évolue... enfin, du moins jusqu'à l'histoire suivante ! En tous cas je trouve ce personnage très intéressant pour les enfants, c'est sans doute plus efficace que de leur donner en modèle un enfant parfait, une sorte d'idéal inatteignable. Là avec Ratus, ils ont l'image d'un personnage qui a des défauts mais qui a quand même des amis, et qui essaie - ou qui est forcé - de s'améliorer.
Et puis, c'est surtout qu'il est drôle, ce vilain rat vert qui fait toujours les quatre cent coups ! Et il a beau être polisson, il est quand même sacrément malin ! Dans cette histoire avec l'oeuf magique, il trouve des stratagèmes assez ingénieux pour faire tourner Papi Lapin en bourrique ! Et le donneur de leçon est parfois lui-même pris en défaut... Ratus met tous les autres personnages face à leur propres défauts et faiblesses ; rien n'est tout blanc ni tout noir. Cela n'empêche pas qu'il y aie à la fin une morale à tout cela et que Ratus soit rendu responsable de ses actes.
Nous avons donc là une histoire plaisante et éducative, et qui plus est très bien adaptée à son public ; et comme, ne l'oublions pas, la vocation originelle de Ratus est d'apprendre à lire aux petits, j'ai apprécié tous les éléments didactiques du livre, très bien faits à mon sens. Il y a d'une part les questions de compréhension du texte, avec des réponses à choix multiples en dessin, les points de vocabulaires (comme le dit une précédente critique, il serait probablement plus pertinent de mettre en gras les mots concernés et de faire figurer les définitions en bas de page plutôt qu'à la fin du livre), et puis tous les petits jeux de langage qu'on trouve à la fin du livre. Mais ce que je préfère avant tout dans ce livre, c'est le personnage de Ratus, le ton humoristique de l'écriture, et aussi - très important - les dessins !
En bref, je dirais que c'est un excellent outil pour l'apprentissage de la lecture - j'allais dire le meilleur, mais en réalité je n'ai pas vraiment de point de comparaison - qui a su en tous cas construire un petit univers très attachant et mémorable dans bien des esprits !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bdelhausse
  31 octobre 2017
Un chouette conte de Pâques pour jeunes lecteurs confirmés (ou presque). Ratus, on l'aime malgré ses défauts, et il y en a un paquet !
Cela dit, quand Papy Lapin lui donne une leçon, sur la paresse, les mensonges, la gourmandise... de Ratus, on rit de bon coeur. Surtout quand il devient rose à force de mentir...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CS_ConstantCS_Constant   14 mai 2016
- Te voilà devenu généreux, dit le lapin. A l'avenir, tu prêteras ta gomme à Janot quand il te la demandera ?
- Oui, bien sûr, répond Ratus. Je lui prêterai même mes chaussures, s'il les veut.
Les chats regardent Ratus, étonnés. Ils savent que leur voisin aime bien marcher pieds nus.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : pâquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre