AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Siabelle


Siabelle
  27 février 2018
«Rien de tout cela n'avait aucun sens (…)»

C'est avec mon amie Srafrina, alias Marie-Josée, pour les intimes, elle m'invite à bord du «Block 46». Je suis vraiment ravie et je repars donc à l'aventure, en sa compagnie. J'accepte avec plaisir, car c'est également un polar mêlé de thriller. Je crois que c'est le premier roman aussi de cette auteure.

«Le gars du train avait raison. C'était bien un enfer, qui les attendait au bout de ce long voyage. Mais un enfer organisé.»

Troublant, Saisissant, Émouvant

À ma grande surprise, je découvre une écriture à la fois très fluide, très entraînante et très expressive, qui m'entraîne, irrémédiablement, dans l'histoire. Tu te laisses vraiment amener et tu es irrésistiblement captivée par le déroulement des événements. J'en suis très enthousiasmée, car je ne m'y attends surtout pas, et c'est une lecture vraiment addictive, qui frôle le coup de coeur. Il manque un je ne sais pas quoi mais c'est difficile à décrire car c'est un très bon pavé et le roman contient aussi une complexité à suivre, au niveau de l'intrigue. J'avoue que je ne retiens pas tous les informations, qui se défilent au niveau, des événements. Je me laisse tout simplement porter, par les événements et je dois m'adapter à la forme du récit.

L'auteure Johana Gustawsson maîtrise très bien son histoire autour d'un tueur en série et les camps de concentration. Tout le long de ta lecture, je ressens que le suspense, le malaise et la violence augmentent sans cesse, autour de son histoire. Je me sens vraiment submergée par le récit, je m'aperçois que l'auteure capte vraiment mon attention. Au fur et à mesure, que tu avances, je me pose des questions, je fais des liens, qui me sont importants et je m'attache également à mes personnages.

«Les pièces s'imbriquaient mal. Il fallait oublier ces suppositions et continuer à rassembler des informations. Après, elle tirerait des conclusions.»

Dans le livre, je me repère très vite avec les événements annoncés et je ne cesse de voyager entre eux. Tu ne cesses d'être sur tes gardes, et tu veux toujours savoir ce qui se passe, au cours de l'enquête. Je découvre également la profileuse Emily, qui est dans l'enquête, jusqu'au bout. Je me demande, ce qu'elle contient sa petite boîte noire et c'est quoi les secrets, qu'elle nous cache. Elle travaille aussi avec Alexis, une écrivaine, qui se spécialise dans les tueurs en série. Je perçois aussi, qu'elle connaît sa part d'ombre.

L'auteure Johana Gustawssom sait vraiment me toucher car elle sait très bien traiter les sujets abordés dans son histoire. J'avoue que certains passages sont assez difficiles à lire et elle sait très bien faire naître des sentiments forts chez moi. Elle parvient également à faire resurgir en moi des tendres émotions de temps à autre, elle permet donc un relâchement. le livre« Block 46» est décrit comme un roman noir et il porte très bien sa signature.

Je ne peux que confirmer, que c'est vraiment un thriller/polar qui te tient en haleine, du début jusqu'à la fin. Je suis moi-même étonnée, que je me sois plongée, totale-ment, dedans. L'auteure Johana Gustawsson sait très bien nous y transporter, avec les quêtes, de nos personnages. Je me suis faites bluffer à plusieurs reprises dont la fin je ne m'y attends pas. On ressent très fortement aussi la chimie, la fraternité et la complicité des membres, de leurs entourages, pour le duo des enquêtrices.

«Pleine de bagages bien trop lourds à porter. D'images qui écorchaient la mémoire (..)»

Je remercie également mon amie Srafina, qui me permet, de le découvrir avec elle et c'est une lecture passionnante, désarmante et poignante, qui rejaillit sur moi. C'est des beaux échanges, et j'apprécie les informations, qu'elle me fournit, autour de ce livre. Je le réfère vraiment à d'autres lecteurs, qui veulent faire une belle découverte comme moi et qui n'hésitent pas à encourager, un premier roman. Je souligne aussi la documentation qu'elle fait et qu'elle transmet bien autour de son histoire.

À mes yeux, l'auteure Johanna Gustawsson réussit là, son premier roman. Je crois que c'est une auteure talentueuse, qui promet beaucoup. Je vais la suivre de près et je vais lire son deuxième livre, qui se prénomme Mör.

Vous pouvez aller lire la très belle critique de mon amie Srafina.

Qui veut faire un tour dans «Block 46» et qui va s'y risquer ?

Siabelle
Commenter  J’apprécie          289



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (28)voir plus