AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Mör (78)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
DoVerdorie
  04 juillet 2017
"Mör" signifie "tendre" en suédois... rapport à la viande... et quand on lit combien de victimes, toutes affublées d'un certain "défaut" aux yeux du tueur, vont y laisser leur peau (et un peu plus que ça d'ailleurs), autant dire que ce polar n'est pas pour les coeurs tendres !
Moi qui aime les thrillers sanglants, j'ai été servi mais j'ai tout autant (et surtout) apprécié les protagonistes féminins. Pour une fois que les femmes ont leur (dernier) mot à dire... on ne boude pas son plaisir, en enchaînant les courts chapitres au rythme trépidant... jusqu'au final insoupçonné.
Commenter  J’apprécie          5510
gruz
  17 mars 2017
En 2016 surgissait un diamant brut dans le monde du roman noir : Johana Gustawsson, avec son étonnant thriller Block 46. On l'avait traitée d'inconsciente à vouloir mélanger la thématique du tueur en série et celle des camps de concentration. Mais quelle belle et respectueuse réussite ce fût.

La marche du deuxième roman est souvent annoncée comme compliquée, surtout quand on décide de mettre en scène des personnages récurrents. Cette fois-ci, elle se lance dans un autre grand écart, faire le lien entre le Londres de Jack l'éventreur et un récit contemporain. Décidément, soit l'auteure française est totalement inconsciente, soit c'est une gymnaste de haute volée !

Ceux qui ont connu les personnages du premier roman seront enchantés de les retrouver ici. Les autres peuvent y aller sans hésiter, ce roman se lisant individuellement sans difficulté.

Pas la peine de tourner autour du pot. En tant que lecteur assidu de thrillers de très longue date (pas aussi loin que le Londres du XIXème siècle, mais pas loin), j'ai de quoi jouer au blasé. Et pourtant : Mör est un thriller absolument enthousiasmant de la première à la dernière ligne ! Une réussite magistrale. Je pèse mes mots.

La barre était haute pour l'athlète Gustawsson après Block 46, elle vient de la franchir avec une aisance et une grâce qui me laisse coi. Tout y est sublimé et on sent que l'obstacle du deuxième bébé l'a davantage stimulée que freinée.

C'est quoi un bon thriller, au juste ? Une histoire prenante, surprenante. Des personnages forts. Un rythme soutenu. Un style enlevé. Mör c'est tout ça, et plus encore.

L'auteure a clairement pris confiance en elle, je l'ai senti dès les premières pages. J'ai trouvé la caractérisation des personnages plus marquée, l'histoire admirablement construite et le style totalement maîtrisé (avec des pointes d'humour aussi étonnantes qu'irrésistibles comme cette scène où elle parle de l'accent du français qui parle en anglais !).

Je n'ai pas lu Mör, je l'ai dévoré. J'y ai planté mes crocs pour ne plus le lâcher, le mors aux dents. Une expérience de lecture aussi monstrueuse que jouissive.

Le récit est dur, éprouvant, sombre. Un vrai thriller qui marque.

Mais il est lumineux aussi, souvent même, par la bénédiction d'une plume qui donne littéralement vie aux protagonistes (y compris les nouveaux, tout aussi formidables que les « anciens »).

Il serait criminel d'en dire davantage, sauf à vous dire que le voyage vous emmènera à nouveau en Suède et en Angleterre. Parce que lire les romans de Gustawsson, c'est également se dépayser. Elle parle de ce qu'elle connaît, ça en rajoute dans l'authenticité. Tout comme son remarquable travail de recherches historiques, qui fait que les scènes sonnent juste.

Avec son premier roman, elle avait créé la surprise. Avec Mör, j'ose dire que Johana Gustawsson entre directement dans le cercle fermé des incontournables du genre. Sa série en cours possède à la fois la froideur des meilleurs romans scandinaves, un flegme parfois tout britannique et l'immense chaleur des gens du sud. Un mélange assez inédit qui fait d'elle une écrivaine vraiment singulière dans le paysage du thriller international.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          369
LePamplemousse
  21 juin 2017
Voilà un roman qui réconcilie avec les auteurs de polars français.
Deuxième volume mettant en scène deux femmes ayant de lourds passés : l'une étant profileuse et l'autre écrivant des ouvrages consacrés aux tueurs en série.
Pas besoin d'avoir lu « Block 46 » pour comprendre « Mör » mais une bonne partie de ce roman est un prolongement de la vie personnelle des deux héroïnes.
L'auteure reprend la même formule dans ses deux romans, à savoir écrire deux histoires en parallèle, une située dans le passé et une concernant un tueur en série, qui se déroule à notre époque et bien évidemment, tout comme dans les romans de Camilla Läckberg, les deux histoires se rejoignent pour nous asséner une révélation finale qui surprend.
La formule n'est pas inédite, mais ça fonctionne bien, d'autant que le suspense est régulier et que l'intrigue est haletante.
Par contre, le nombre de personnes impliquées dans l'histoire me semble trop important pour être véritablement crédible, mais bon, c'est une fiction, ne boudons pas notre plaisir !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          285
llena
  29 août 2017
Quelle claque ce livre !
La 4ème de couverture nous met tout de suite dans l'ambiance: de la viande tendre, des corps dépecés, un serial killer, des scènes de crime en Suède et à Londres.
Notre équipe de choc du Block 46, le 1er roman de Johana Gustawsson, est de retour et renforcée. Pour ceux qui ne l'ont pas lu, pas de souci, Mör peut se lire sans, il pourra simplement vous manquer quelques subtilités par rapport aux personnages.
On retrouve également la signature de l'auteure avec une construction mêlant présent et fait historique, ici Jack l'Éventreur. Ce mix avec L Histoire peut surprendre au premier abord mais c'est habilement mené.

Un thriller saignant, des personnages fouillés, un rythme soutenu avec une pointe d'humour. Une vraie réussite. Ne passez pas à coté !

Avec Môr, Johana Gustawson s'est affirmée comme une auteure du genre incontournable pour moi.

Commenter  J’apprécie          230
Aela
  22 décembre 2017
Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, Johana Gustawwson n'est pas suédoise. Elle est journaliste et d'origine française, mariée à un Suédois et vivant à Londres. Son roman est le deuxième après le mémorable "Block 46", qui évoquait les camps de concentration.
L'histoire ici se déroule en Angleterre et en Suède. Deux endroits et deux époques: celle de Jack l'Eventreur à la fin du 19ème siècle, et l'époque actuelle. Des crimes atroces avec mutilations et découpages de chair humaine qui ne sont pas sans rappeler des crimes commis dans le passé par Richard Hemfield, serial killer enfermé depuis 10 ans. Crimes commis à la fois en Suède et en Angleterre. L'enquête va se dérouler dans ces deux pays.
Une profileuse de choc va intervenir: Emily Roy, assistée de l'écrivain Alexis Castells, que nous avions déjà rencontrées dans "Block 46". Une cryptologue autiste, Alienor Lindbergh, va aussi intervenir très efficacement.
Il va falloir remonter aux racines du mal, qui sont lointaines et diffuses et impliquent de nombreuses personnes...
Un roman d'un rythme haletant, qui vous tient éveillé tout e la nuit. Johana Gustawson utilise très bien la culture et les mythes de son pays d'adoption, la Suède. L'ensemble est captivant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
clairesalander
  09 octobre 2018
Ce cette autrice, j'avais bien aimé le premier opus, "Block 46" à l'intrigue originale et au suspense bien mené. Mais là !
On retrouve les mêmes personnages, Emily Roy la profileuse un peu autiste et son amie Alexis, qui écrit des livres sur les serials killers. Là, une série de meurtres correspondant en tous points à ceux qu'à commis un homme déjà derrière les barreaux se reproduit ; et ce dernier ayant tué le fiancé d'Alexis il y a quelques années, celle-ci va se trouver fort mal en point.

Alors accrochez-vous, car ça n'est tellement pas crédible que ça en devient risible. le gore est présent, et j'aime bien, mais là c'est franchement tiré par les cheveux, à tous points de vue… Et cette manie qu'à l'autrice de tacler les féministes "qui portent leur utérus en bandoulière" on repassera hein…

Et d'ailleurs je vous conseille également de passer sur ce roman, complètement abracadabrantesque !
Commenter  J’apprécie          172
Killing79
  18 juillet 2017
J'avais déjà croisé Johana Gustawsson au détour de quelques salons. Cette auteure toujours souriante semblait très proche de ses lecteurs et je m'étais promis un jour de lui donner sa chance.

Mör est la deuxième aventure de la série. Les acteurs principaux ont surement déjà été développés dans le précédent épisode et on attaque sans préliminaire dans le feu de l'action. N'ayant pas lu « Block 46 », j'ai été un peu désorienté par le nombre personnages qui se succèdent dès le début. L'auteure donne bien sporadiquement des informations quant au passé qui les lient, mais il m'a tout de même fallu du temps pour bien appréhender le rôle de chacun. Ceci étant fait, j'ai pu me jeter tête baissée dans cette enquête malsaine.

Alternant entre passé et présent, le lecteur suit une équipe étendue d'enquêteurs à la poursuite d'un assassin morbide. Dans des chapitres très courts (3/4 pages), Johana Gustawsson ne rentre pas dans les détails, c'est appréciable dans les scènes plutôt gores et ça permet de donner un rythme non négligeable au récit. Tout est mis en oeuvre pour l'efficacité du texte. Au fil des investigations et des interrogatoires, les éléments de l'intrigue se mettent en place et on ne lâche plus les pages. Pas de grandes scènes d'action ou de grands moments de suspense intense, juste une histoire à tiroirs entrainante et pleine de surprises.

Le livre aurait peut-être mérité quelques approfondissements afin de mieux cerner les protagonistes et d'être un peu plus en empathie avec eux. Je conseille donc de lire le premier volume avant, ce que je ferai moi-même dès que possible, et vous profiterez ainsi au maximum de cette aventure au scénario complexe et maîtrisé. Car malgré mes lacunes, j'ai pris beaucoup de plaisir avec ce thriller sanglant mais accessible à tous. Je suis donc content d'avoir fait le premier pas avec Johana Gustawsson et pourrai m'arrêter à son stand à l'occasion pour échanger avec elle.
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
NatachaEN
  11 juillet 2017
Waouh, waouh !
Quel roman ! du grand art !

J'ai adoré retrouver Emily et Alexis dans cette nouvelle enquête.

J'aime comment l'auteur passe du présent au passé pour tout regrouper.

On ne peut lâcher ce roman tellement prennant, on ce demande bien comment tout va pouvoir ce rejoindre.

Les protagonistes sont juste géniaux, j'ai beaucoup aimé Aliénor (qui sera dans les prochains j'espère...).

Encore un très bon moment de lecture. le dénouement... Magistral !!
Commenter  J’apprécie          150
nathf
  15 mars 2017
Suède - le cadavre d'une jeune femme est retrouvé sur les rives d'un lac.
Le tueur s'est acharné en l'amputant de plusieurs kilos de chair.
Londres - Emily Roy, profileuse, est appelée sur les lieux où Julianne Bell, actrice a semble-t-il été enlevée.
Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, accusé de six meurtres.Seul hic, celui-ci est enfermé depuis dix ans dans un hôpital psychiatrique......
"Mör": traduction: tendre, s'emploie pour parler de viande.
Le ton est donné!
Non, Johana Gustawsson ne s'est pas reconvertie dans la cuisine!
Quoique....."les lobes à ma façon" semble intéressants ( je déconne).
Pour ceux que le végétarisme tente, ce roman va vous conforter dans votre décision.
L'auteur nous fait voyager entre la Suède, Londres et le Londres des années 1800 avec son célèbre Jack L'éventreur.
Les personnages sont aussi nombreux que différents.
Vous avez Emilie Roy, toujours placide, qui vous décrit les tortures subies par les victimes comme si elle parlait de la pluie et du bon temps, Aliénor, jeune stagiaire de police atteinte d'Asperger et le fameux Hemfield, coupable ou innocent?
Sans compter une lignée de femmes et mères.Vous allez me dire, ça fait beaucoup de protagonistes.Eh bien, tout se goupille parfaitement.
Johana Gustawson nous prouve que, comme beaucoup d'autres auteures, on peut être femme et ne pas faire dans la dentelle, tout en ajoutant une touche de sensibilité.
"Block 46" a été un succès et sans être devin, je vous prédis que celui-ci suivra le même chemin.
Soyez sur les starting blocks, il sort aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lcath
  27 décembre 2018
N'ayant pas lu le premier roman de cette auteure, Block 48, je découvrais ici l'univers et les personnages.

Suite à la découverte d'un cadavre mutilé de femme , les enquêteurs sont amenés à se poser des questions sur la ressemblance avec d'autres crimes pour lesquels un coupable finit ses jours dans un hôpital psychiatrique. Un copieur? un autre coupable et donc une erreur dans l'enquête précédente? L'équipe vacille au fur et à mesure des découvertes.

Une autiste asperger, une profileuse, un beau flic un peu balourd, un vieux un peu perdu , l'équipe est nombreuse et les personnages aussi, et certain m'ont paru assez stéréotypés même pour un polar.

L'histoire se raconte aussi sur différentes périodes des crimes de Jack l'éventreur à la Suède aujourd'hui.

Sans doute un peu trop de tout ça pour moi, qui me suis un peu perdue dans la lecture alors que j'ai été "happée" par les premières pages.Le noeud de l'énigme, ne m'a pas entièrement convaincue...trop c'est trop?

Bref, la séduction des premières page n'a pas tenu sa promesse sur la suite du roman mais ça reste un polar tout à fait lisible
Lien : http://theetlivres.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Johana Gustawsson (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre