AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Myriam3


Myriam3
  22 octobre 2016
Je n'avais encore jamais lu jusqu'ici de roman western. Et bien je peux dire que La Captive aux Yeux Clairs a été une sacré belle découverte!
On y suit la fuite de Boone, 17 ans, fuyant son père violent et quittant le Kentucky pour suivre les traces de son oncle Zeb, trappeur dans l'Ouest, en territoire peaux-rouges. En cours de route, il fait la rencontre de Jim, partant lui aussi pour l'aventure et la liberté. Petit-à-petit, accompagné de Summers, trappeur aguerri, ils parcourront le fleuve Missouri sur un bateau de contrebande dans lequel Jourdonnais, le patron, cache Teal Eye, jeune Indienne blackfoot qu'il compte rendre à son père pour qu'il lui ouvre des routes toujours plus vers l'ouest. Ils s'enfonceront dans les terres encore sauvages, chassant castors et bisons pour les échanges de fourrure. Ils rencontreront les Blackfeet, fuiront les Sioux, sauront tout des différentes tribus indiennes dont ils partageront le territoire.
Même si elle est finalement peu présente dans le livre, Teal Eye sera celle qui guidera les pas de Boone - garçon puis homme rustre, renfermé, tenant à sa virilité mais aussi compagnon fidèle - à travers plaines et montagnes, car il passera des années à tenter de la retrouver, n'ayant jamais pu l'oublier. C'est elle aussi qui sera à l'origine du drame que vivra Boone.
Les descriptions de cet Ouest sauvage sont grandioses et ont, dit Bertrand Tavernier responsable de cette collection au sein d'Actes Sud, beaucoup influencé le cinéma western des années 50 et 60. Ce n'est pas surprenant: l'évocation des paysages, la description du comportement de ces trappeurs devenus à moitié sauvages, l'atmosphère, les bruits, le silence, et les rencontres avec les Indiens, tout ça est d'un visuel extraordinaire.
Boone, attaché à ces territoires indiens et sauvages, refusera de comprendre qu'on veuille les envahir, les exploiter, y faire venir les chemins de fer et l'agriculture; c'est pourtant la fin d'une ère qui s'annonce, et le début de l'Amérique moderne, exploitée et bientôt surexploitée.
J'ai hâte de lire les deux suivants de cette trilogie Big Sky qui abordent cette longue chevauchée vers l'Ouest, les premiers "settlement" et cette transformation irréversible du paysage américain.
Commenter  J’apprécie          290



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (27)voir plus