AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757880333
288 pages
Éditeur : Points (04/06/2020)

Note moyenne : 4/5 (sur 119 notes)
Résumé :
1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu’un détachement allemand s’installe dans son village. Avides d’exploits, son frère et ses amis déclenchent un terrible conflit. Pour aider ceux qu’elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences...
2012. Loïc Portevin est envoyé par sa mère au fin fond du Berry pour y vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Loïc tombe sur une importante correspondance entre cette derni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
enjie77
  20 septembre 2020

« Des règlements de compte ? Des dizaines par département voire par village ! Votre grand-mère n'a pas été tondue pour faire jolie. Elle l'a été parce qu'on ne noyait pas les femmes dans les sablières, je suppose. Surtout quand elles étaient enceintes ».
Ite missa est.
Les âmes silencieuses auraient énormément de choses à raconter si nous voulions leur prêter un peu plus d'attention avec bienveillance ce qui aurait au moins le mérite d'éviter, à leur descendance, des comportements inexplicables leur occasionnant quelques séances chez le psy.
Non seulement les écouter mais au moins prendre la peine de s'intéresser à elles, ne pas les considérer comme un simple mot, quelque chose d'abstrait dont on se rappelle à peine. Ces âmes silencieuses, elles ont vécu, elles ont aimé, elles ont souffert, elles ont été heureuses, elles ne sont pas factices, alors, accordons leur un peu de reconnaissance. Elles sont précieuses dans cette chaîne éternelle qu'est la vie et elles ont contribué aussi à faire ce que nous sommes.
Pour son premier roman adulte, Mélanie Guyard m'a totalement embarquée dans une fiction addictive qui peut s'apparenter à la psychogénéalogie ou transgénérationnelle : l'impact des secrets de famille sur la destinée de la lignée. Très agréable à lire, d'une construction impeccable, son style fluide est reposant, l'écriture coule comme une eau limpide. Elle intègre parfaitement les analepses pour les besoins du récit qui se situe sur deux périodes à soixante dix ans d'intervalle. L'auteure alterne un chapitre situé en 1943 puis un chapitre situé en 2012, c'est comme un fil rouge pour le lecteur qui suit l'intrigue sans heurt mais avec avidité, tant il a hâte de connaître la suite.
Le style très imagé, très tonique, efficace, permet au lecteur de se fondre dans le récit. L'auteure dépeint parfaitement la campagne berrichonne sous les années d'occupation. Elle dresse un portrait intense voire acéré des agriculteurs en s'attachant plus spécialement à des taiseux. Chaque personnage est consistant même ceux qui sont les plus en retrait. Pour celles et ceux qui aiment la campagne, qui connaissent l'investissement des paysans pour leur terre et leurs bêtes, ce sont les tableaux de Rosa Bonheur qui prennent vie sous nos yeux tout comme les images pleines de douceurs de nos grands parents qui ouvrent les portes de notre mémoire.
La narration s'appuie sur de très beaux portraits de femme dont particulièrement Héloïse, cette jeune femme qui est prête à tout pour son petit frère pour lequel elle éprouve un sens exacerbé de sa responsabilité depuis qu'enfant, il a failli se noyer.
Et aussi sur le personnage de Loïc, homme de notre époque, qui fait preuve de beaucoup d'ironie pour mieux masquer son amertume.
J'ai ressenti une très forte émotion lorsque le dénouement approchait et que les pièces du puzzle se mettaient en place, les larmes me sont montées aux yeux tant je me suis identifiée aux personnages.
Ce livre a été, pour moi, comme un arrêt sur image, un bonheur de lecture simple. Je remercie Marceline et Torpedo pour leurs billets incitatifs.
« Je dédie cette chronique à mon grand-père paternel, Paul, ardéchois, dur au labeur mais homme au grand coeur, parti très tôt rejoindre les étoiles. A la libération, dans mon village qui est devenu la région parisienne, des femmes ont été tondues. Alors qu'elles défilaient dans les rues du village, tête rasée, Paul a ôté sa veste et à couvert les épaules de l'une d'elles avec".


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6213
MarcelineBodier
  04 juin 2019
Un excellent livre à suspense qui renouvelle parfaitement le genre.
Le genre : un aller-retour entre deux générations, celle du petit-fils et celle de la grand-mère, qui a eu vingt ans pendant la seconde guerre mondiale et a été tondue à la libération, on l'apprend très vite et surtout on le comprend dès la première scène. Qu'est-il arrivé, pourquoi a-t-elle été tondue ? le petit-fils enquête après sa mort, un peu par hasard, un peu parce que cela prend tout à coup sens dans sa propre vie, et il résout le mystère soixante-dix ans plus tard.
Un genre renouvelé : sur un sujet et un procédé qui ne sont pas nouveaux, l'auteure réussit à nous surprendre avec un dénouement que, à ma connaissance, je n'ai encore jamais rencontré et auquel, en conséquence, je n'ai absolument jamais pensé avant les dernières pages. Il n'y a pourtant rien de surnaturel, le mystère est tout simple, mais voilà, on n'y pense pas. Bravo !
A vrai dire, j'ai eu la chance d'assister à la rencontre organisée par Babelio avec l'auteure. Je n'avais pas encore lu le livre, et j'ai été enthousiasmée par la manière dont Mélanie Guyard a parlé de son livre et de l'écriture. Elle en a parlé comme si les personnages avaient existé et qu'elle n'avait fait que transcrire leurs aventures ; cela en faisait non pas un objet qui lui appartenait et dont elle nous aurait parlé ex cathedra, mais au contraire un objet partagé auquel tout le monde pouvait se référer et ajouter son décryptage à celui des autres. Comme je comprends cela... il me semble en effet qu'écrire, c'est cela : voir surgir dans sa tête une histoire qui a une vie propre et essayer patiemment de l'écouter, de la comprendre, de manière à la restituer et à permettre aux autres de la faire leur.
L'auteure n'a pas ajouté que si ses personnages ont une telle réalité, c'est parce que chacun d'eux pourrait être un peu elle : Loïc qui ne sait pas pourquoi sa vie lui a échappé et qui retourne à ses racines, est-ce que ce ne serait pas quelque chose d'elle ? Mathilde qui ne sait plus comment rebondir parce qu'un événement a fait effraction dans sa vie et n'arrive pas à y prendre sens, n'est-ce pas quelque chose d'elle aussi ? Et Héloïse qui laisse dicter ses choix par un sentiment de culpabilité ? Ou alors, si rien de tout cela n'est elle, c'est que c'est nous. Nous avons tous en nous une tendance à chercher nos racines, à essayer de donner un sens à ce qui ne semble pas en avoir, à tenter de donner leur juste place à nos émotions…
Un livre que je vous recommande, vraiment : un excellent moment de lecture, avec une vraie histoire captivante, qui se lit d'une traite, surprend... Je ne mettrai qu'un bémol : quand on découvre une auteure qui est au début de son oeuvre, on voudrait pouvoir faire un saut dans le temps pour la retrouver tout de suite dans dix autres livres dans la même veine... bon, pour les amateurs, elle a déjà écrit pour adolescents sous le nom d'Andoryss, mais c'est bien son prochain roman adulte que j'attends avec impatience !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          434
Giraud_mm
  30 avril 2019
En cours de divorce et au chômage, Loïc est envoyé par sa mère dans le Berry pour y vider la maison de la grand-mère décédée. L'accueil du village est des plus froid et Loïc découvre rapidement que Héloïse, sa grand-mère, fut tondue à la libération en 1944. En rangeant les papiers conservée par l'aïeule, il tombe sur une importante correspondance avec un certain J. Aidé de Mathilde, une jeune policière en vacances, Loïc se lance alors à la recherche du passé de sa grand-mère pour, qui sait, y retrouver un grand-père ?
Mélanie Guyard réinvente, et ré-enchante, la mémoire des tondues de la libération, ces femmes qui s'étaient compromises avec l'ennemie, ou étaient simplement soupçonnées de l'être... Ici la chute ne donnera pas raison aux tondeurs !
Le choix narratif mettant en parallèle les recherches de Loïc en 2012 et la vie d'Héloïse entre 1942 et 1944 donne beaucoup de rythme au récit, tout en laissant ouvertes de nombreuses questions jusqu'à la fin. Les personnages, tous plus ou moins cabossés par la vie, sont dépeints sans fioriture, et surtout dans l'action. Ils ne manquent pas de caractère, notamment les deux principales héroïnes !
Il y a bien quelques scènes un peu convenues, comme l'accueil plutôt hostile des villageois, la nuit d'orage dans l'ancienne ferme, ou le passage à tabac d'Héloïse et de son frère Jean par des jeunes résistants. Mais globalement, l'histoire tient bien la route et tient le lecteur en haleine.
Vraiment un très bon roman, auquel il ne manque qu'un style d'écriture un peu plus personnel pour devenir un coup de coeur.
Lien : http://michelgiraud.fr/2019/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501
torpedo
  03 septembre 2020
Juin 1944. Accusée d'avoir fréquenté un Allemand, la jeune Héloïse subit la vindicte populaire : elle est tondue.
2012. Loïc, un trentenaire chômeur divorcé, doit vider la maison familiale du Berry. Il découvre une malle au grenier et essaie de reconstituer les événements qui se sont déroulés soixante-dix ans auparavant.
L'auteur va nous emmener dans ce voyage vers la vérité en intercalant la voix d'Héloïse et celle de son petit-fils. Après avoir lu le prologue, j'étais prête à refermer ce livre en imaginant une nouvelle fois une version manichéenne de cette période de l'histoire, ce qui a été évité grâce à une critique de mon amie Marceline enfouie dans ma mémoire. Mélanie Guyard nous offre de très beaux portraits : Héloïse, une jeune fille forte, prête à porter sa croix pour se déculpabiliser, ne quittera jamais la ferme familiale ; son frère Jean, aux prises avec un tourment intérieur ; de nos jours Loïc, déboussolé, se cache derrière un humour cynique pour tenter de se reconstruire ; Mathilde, marquée par un drame, cherche à redonner un sens à sa vie.
Ce livre nous emmène dans les secrets de famille. Mais qui peut se targuer de ne pas en avoir ? Comment imaginer ce que vivent les autres, et pourquoi ils le font, derrière la façade qu'ils ont érigée pour se protéger ?
Les événements sont habilement décrits et rien ne laisse présager cette fin complètement inattendue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
lolols28
  24 juin 2019
Quelle incroyable surprise! J'ai trouvé le début assez lourd, cousu de fils blancs comme on dit ! Mais non en fait , il est compliqué de raconter ce livre sans en dévoiler l'intrigue. Mais c'est très moderne, humain, une leçon de vie posthume que donne sa grand mère a un jeune homme qui se perd. Vraiment superbe
Commenter  J’apprécie          510

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
NathLNNathLN   15 mars 2020
Parfois, au creux des heures, elle songe à la façon dont son père réagira quand elle lui dira tout. Souvent, elle chasse cette pensée. Un instant à subir ne devient pas plus facile parce qu'on l'anticipe. La douleur l'attend à quelques encablures, dans le futur. Il ne sert à rien de se jeter dans ses bras avant qu'elle ne soit là.
Commenter  J’apprécie          30
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   11 août 2020
Les regrets ont la beauté des fleurs sur les tombes. Ils se fanent là où on les dépose.
Commenter  J’apprécie          140
prune42prune42   16 août 2020
Les regrets ont la beauté des fleurs sur les tombes. Ils se fanent là où on les dépose.
Commenter  J’apprécie          110
ValDuLucoValDuLuco   08 mai 2019
Je voudrais changer de boulot, en réalité. Seulement j'arrive pas à faire le deuil, et je ne sais même pas si c'est celui du gamin ou de mon job. J'arrive pas à passer à autre chose, à accepter.
Commenter  J’apprécie          40
armand7000armand7000   15 août 2020
Ils courent dans la forêt sans rien voir, le corps tendu en avant au risque de se rompre le cou, dans une fuite éperdue en quête d'obscurité. Derrière eux, il y a encore le bruit, le crépitement du feu et des armes, les ordres qui résonnent et l'aboiement des chiens. Derrière eux, ils ont déchainé l'enfer, et la lumière est devenue leur ennemie. Ils ne savent pas où sont les autres, ils ne se concentrent que sur eux-mêmes, s'attendant à être fauchés à tout instant et à chuter, la tête la première, au milieu des taillis et des ronces. Ils n'ont pas le temps de s'émerveiller de cet équilibre précaire maintenu malgré le sol inégal, les fossés, les cailloux qui émergent de la mousse. Ils se griffent aux branches, respirent comme des forges, se coulent dans les ombres et fuient des démons dont les cris leur chauffent les oreilles, dont les tirs sifflent contre le bois des arbres. Ils ont l'impression d'être en sursis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Mélanie Guyard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mélanie Guyard
Entretien avec Mélanie Guyard à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 9 mai 2019. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman 'Les Âmes silencieuses', paru aux éditions du Seuil.
Retrouvez toutes les critiques de 'Les Âmes silencieuses' sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Guyard-Les-mes-silencieuses/1139041
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
947 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre

.. ..