AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070702787
280 pages
Éditeur : Gallimard (21/02/1985)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 35 notes)
Résumé :

Le grand désert, ses zones vivrières, pastorales, pétrolières, nucléaires, frontalières. La guerre, le viol de vivants et de morts, un crime passionnel, des incestes, la faim. Un bordel de femmes pour les soldats, un bordel de garçons pour les ouvriers ; contigus et communicants : quelques heures d'une exaltation sexuelle sans précédent. Epouses, fiancées, soeurs, libres, installées sur les limites du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
ericlesapiens
  15 décembre 2017
Plus que vraiment lu, disons que je l'ai parcouru, en lisant certaines pages en diagonale, tant chaque page se ressemble. J'avais beaucoup aimé "Tombeau pour cinq cent mille soldats", il y a quelques années, pour sa description de la guerre et ses horreurs, même si l'auteur se laisse aller souvent à son imaginaire. Ici, même si le contexte est le même, à savoir la guerre d'Algérie, l'auteur lui-même y ayant participé, je n'ai trouvé que des scènes de sexe dans toutes les combinaisons possibles, de la scatologie à la zoophilie, qui ne sont pas sans rappeler les textes de Sade. On peut y déceler une certaine poésie, comme le souligne Michel Leiris en postface, mais je n'y vois qu'une suite de scènes dénonçant, certes, la guerre et l'inhumanité, et sans réel fil conducteur, on ne comprend pas très bien où l'auteur nous emmène. D'autant que les personnages sont tous interchangeables sans réelles particularités qui pourrait les différencier.
C'est donc avec une grande déception que je laisse ce livre. Pourtant Guyotat reste un auteur qui m'intéresse et d'ici quelque temps, je retenterai d'autres livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tristantristan
  05 octobre 2019
Aucun point dans ce texte qui répète sans fin les mêmes situations et les mêmes mots de vocabulaire. On dirait la description d'une partouze géante sans tabou, complétement idéalisée et ambiancée en Algérie. Si vous n'avez guère accroché au cercle du sperme, du sang et de la m... dans le film Salo ou les 120 jours de Sodome de Pasolini alors inutile de lire Eden, éden, éden. C'est encore plus glauque, le côté répétitif et lancinant en prime.
Commenter  J’apprécie          110
MrDimitriG
  18 juin 2020
Les premières pages dérangent, les suivantes aussi mais on s'y habitue, on s'y perd, on s'imprègne, comme dans une hallucination. C'est difficile à lire, alors passons en lecture automatique. Ne pas chercher à comprendre, juste lire et laisser les images mentales prendre forme. Alors, des moments poétiques émergent, on devine des sentiments, on perçoit une certaine beauté.
Ce livre repoussera les limites de chacun de ses lecteurs, et c'est rare.
Commenter  J’apprécie          00
benleb
  18 avril 2013
Outch !!! Je pensais avoir lu ce livre trop jeune, mais en essayant de le relire, je pense que je dois être encore trop jeune. Mais il y a de la poésie dans l'horreur.
Commenter  J’apprécie          20
einherie
  05 août 2012
Très dur à lire, mais des pages très expressives si l'on peut dire... Un livre dérangeant.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ericlesapiensericlesapiens   15 décembre 2017
Le paysan adolescent s'agenouille au bord de la flaque de sangs mêlés, l'épaule appuyée au rideau de fer de la boucherie ; sa main fouille dans la poubelle entre les chairs déchiquetées, prend un coeur de chevreau transpercé, le porte à la bouche ; les chauves-souris, prises dans la chambre froide, s'agrippent aux quartiers suspendus ; le paysan, mâchant le coeur de chevreau, entre dans le bordel des femmes ; la maquerelle le prend entre ses bras, elle le pousse vers l'escalier, il s'accroupit, découvre les pots, lape la gelée (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
tristantristantristantristan   05 octobre 2019
étreinte par les soldats sous le mirador où je veille éjaculant,
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Pierre Guyotat (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Guyotat
Écrivain ardent, cru, radical, sulfureux, Pierre Guyotat expliquait en 2006 le lien profond qu'il voyait entre son écriture et sa vie.
Culture Prime, l'offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l'audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre