AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203084464
Éditeur : Casterman (12/03/2014)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Dans une ambiance enlevée qui rappelle l’esprit de CHERUB, voici le premier d’une série de romans pour lecteurs de 12 ans et plus. Une intrigue originale et très prenante, menée avec un grand sens du suspense. Au fil de six missions d’apparence impossible, le jeune héros de Rush va devoir gagner le droit de conserver son intégrité physique. Mais à quel prix…

Gold Coast, Australie, état du Queensland. Le jour de son quinzième anniversaire, le jeune Dom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  09 mai 2014
Quand la réveil de Dom Silvagni sonne en ce samedi matin, il sait que ce n'est pas un jour comme les autres qui commence puisque c'est son anniversaire. Mais il est loin de se douter de la surprise que lui réservent son père et son grand-père. Les deux hommes lui révèlent un terrible secret  : à cause d'une dette contractée par un lointain ancêtre auprès de la 'Ndrangheta , chaque garçon premier né de la famille doit subir six épreuves concoctées par l'organisation mafieuse. S'il refuse ou s'il rate, la 'Ndrangheta prélèvera une livre de sa chair. A la fois incrédule et horrifié, Dom s'insurge mais se rend vite compte qu'il ne peut échapper à...La Dette. le choc est rude pour cet adolescent qui jusqu'ici menait une vie de privilégié dans le cocon de son quartier huppé de Gold Coast, avec pour seul souci ses résultats sportifs et sa rivalité avec Tristan, son détestable voisin. Et sa première mission n'est pas faite pour le rassurer. La Dette exige de lui qu'il capture Otto  Zolt-Bander, dit ''Le Zolt'', sorte de Robin des bois moderne, détesté des autorités, adoré par des milliers d'adolescents et, surtout, parfaitement...insaisissable !!

Même si l'intrigue de Rush trouve sa source dans une vieille tradition calabraise, son ton est résolument moderne. La 'Ndrangheta, entité abstraite, pudiquement nommée ''La Dette'' par les Silvagni dispose de tous les moyens technologiques pour suivre, surveiller et menacer ses débiteurs. Et Dom, le jeune héros, n'est pas en reste avec facebook, Iphone et même une soeur geek pour le soutenir. Cet ancrage dans le vécu des adolescents d'aujourd'hui ne pourra que plaire au lectorat concerné, d'autant que Dom est un garçon sympathique auquel on peut s'identifier facilement, même s'il évolue dans un monde où les piscines sont de taille olympique, les villas somptueuses, les voitures surpuissantes et les comptes en banque bien garnis. Il n'empêche qu'on prend fait et cause pour le fils de milliardaire, qu'il soit obligé de pister un bandit, de tout donner sur une piste d'athlétisme ou de détourner les viles manoeuvres de son voisin et rival, l'arrogant Tristan.
Rythmé et efficace, léger et dans l'air du temps, ce Rush est convaincant et propose un moment de pur divertissement qui saura toucher son public.
Merci à Babelio et à Casterman pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
tousleslivres
  23 mars 2014
Dominic Silvagni dit Dom, 15 ans, vie en Australie. Sa mère est américaine, 100% Californienne. Il vit à Gola Coast à l'Est du Queebnsland. Aujourd'hui c'est son anniversaire !!!
L'arrière-arrière-arrière-arrière grand-père de Dom c'est enfuit en Australie pour trouver de l'or. Mais la mafia lui a fait signer un acte, une reconnaissance de dette qui stipule qu'en cas de défaut de paiement, tous les héritiers mâles de la lignés devaient, à l'âge de 15 ans régler 6 traites. 6 tâches au services de la 'Ndrangheta... 6 contrats. 'Ndrangheta, formée au XIXe siècle par les paysans en lutte entre les riches propriétaire, c'était progressivement transformé en organisation criminelle : en mafia. En cas de refus de paiement, le créancier pourra prélever une livre de chair sur son débiteur. C'est alors que Dom se rend compte que la gambe disparue de son grand-père fut un du à payer pour le non règlement de la Dette. Il n'a pas pu, à l'époque, quand fut venu son tour, payer cette dette.
Cette soirée d'anniversaire, Dom n'était pas près de l'oublier. Il a été convié par son père et son grand-père à une soirée entre hommes. C'est à cette occasion que les deux hommes lui expliquent les détails de cette dette et surtout qu'ils ont marqué Dom pour toujours. En effet, pour accomplir cette dette et ses 6 étapes, un rectangle fut tatoué au fer rouge à l'intérieur de la cuisse droite de Dom, au fur à mesure de ses réussites, il recevra une lettre qui sera de nouveau tatouée dans ce rectangle et constitua le mot : PAGATO.
Dès le début de livre, l'auteur Phillip Gwynne, nous présente tout en dévoilant les personnages le schéma de ses livres : 6 lettres d'un mots, 6 énigmes à résoudre qui donneront 6 tomes pour cette saga qui s'annonce logique.
Dom, fils de milliardaire, riche, beau, sportif, il a tout pour lui de plus l'auteur Phillip Gwynne a choisi de faire évoluer ses personnages dans notre monde moderne et de leurs donner toues les derrières technologies : Iphone, Facebook et autre internet...
Ce premier tome d'aventure pour ados commence plutôt très bien, l'auteur Phillip Gwynne, utilise tous les outils avec lesquels le jeune public pourra s'identifier totalement. de plus il y a une très belle l'histoire d'amour qui place les personnages dans leur âges et leur temps.
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
murielan
  18 mai 2014
15 ans : le bel âge ! Mais pour Dominic Silvagni, le jour de son anniversaire restera à jamais gravé dans sa mémoire. Son père et son grand-père lui apprennent à cette occasion que chaque ainé mâle de la famille doit exécuter six contrats pour payer une Dette à la Mafia. Sa première mission est de capturer le Zolt, un bandit de grands chemins qui s'en prend aux plus riches, adulé par les ados mais pourchassé par la police et un chasseur de primes. Parviendra-t-il à remplir cet objectif, sous peine de représailles ?
J'ai adoré ce roman pour ados et je remercie les éditions Casterman et Babelio qui m'ont permis de le découvrir.
Dom est un sympathique jeune garçon, bien de son temps, issu d'une riche famille australienne et fan de course à pieds. Rien ne lui laissait présager de telles aventures et pourtant, il les aborde avec beaucoup de sang froid et même d'humour parfois.
Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et le rythme est soutenu, sans temps mort : je ne me suis pas ennuyée une seule minute.
Alors, je suivrai avec beaucoup de plaisir les péripéties de Dom et de son prochain Rush !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Aelynah
  08 avril 2014
Mon avis :
Dom a 15 ans aujourd'hui. Contrairement aux autres jeunes de son âge, son cadeau va être difficile à accepter et cependant impossible à refuser. Son père et son grand-père lui apprennent ce jour-là que leur famille a une dette envers la mafia depuis des générations et que chaque garçon, à son quinzième anniversaire, doit l'honorer faute de se voir "prélever une livre de chair". Il ne comprend réellement cette phrase qu'en comprenant enfin comment son grand-père a perdu une partie de sa jambe.
Le voici donc contraint de réaliser six contrats pour se voir libérer de cette obligation. Pour chaque contrat validé une marque au fer rouge lui sera administrée. Cruel mais efficace pour ne pas oublier, n'est-ce-pas ? Une fois toutes appliquées, le mot PAGATO apparaîtra, la marque du débiteur.
Lui qui jusqu'à présent avait une vie de rêve dans quartier résidentiel, une richesse familiale et des performances sportives le menant droit à une carrière prometteuse, il voit s'écrouler tout comme un château de cartes.
Pour son premier contrat, la Dette lui intime l'ordre de capturer le Zolt, un jeune voleur multirécidiviste se rapprochant d'un Robin des Bois moderne.
Philipp Gwynne nous fait entrer dans la vie du jeune Dominic à un moment des plus surréalistes puisqu'il apprend la terrible dette de sa famille et ses conséquences en cas d'échec. Nous voici plongés dans la Mafia et l'Omerta jusqu'au cou. Dominic est un jeune ado tout ce qu'il y a de plus normal jusqu'à ce jour funeste. Tout du moins normal pour ce coin de la Gold Coast Australienne, c'est à dire riche, élève d'une prestigieuse école, sportif suffisamment doué pour espérer en faire son avenir...
La mise en place du scénario catastrophe n'attend pas. Dès les premières pages nous entrons dans le vif du sujet. A peine avons nous rencontré Dom que nous voici embarqués dans le drame. Tout comme Dominic, nous avons d'abord du mal à y croire. La Mafia semble toujours quelque chose qui existe mais dont on ne parle pas. Mais Dominic apprend qu'elle existe bien et qu'en plus, sa famille a contracté envers eux une dette importante et ce depuis des générations. Pour ce jeune des années 2000, cela fait un choc mais je dirai qu'il le surmonte plutôt bien compte-tenu des événements. Il faut dire qu'échapper de peu à un assassinat remet les idées en place et donne une incommensurable envie de suivre les ordres.
Nous suivons donc Dom au fil de sa recherche pour accomplir sa première mission: capturer le Zolt !
J'aime bien Dom, c'est un ado comme on souhaiterait en voir plus souvent, il semble responsable. Est-ce de par sa pratique d'un sport intensif qui demande une régularité et un suivi continu ? A le lire, on s'aperçoit aussi qu'il réfléchit quand même pas mal avant de se lancer et que c'est un ami fidèle.
Les actions sont rondement menées, sans trop de fioritures, elles nous mènent où elles le doivent et il nous est facile de les suivre. La narration par la voix de Dom nous implique de ce fait beaucoup plus puisque cette propension à penser, nous donne le sentiment d'entrer dans sa peau.
Sa famille à elle seule mériterait une histoire car ils ne sont pas communs, de quoi rajouter une bonne touche d'humour dans cette ambiance entre suspense et action. Entre une mère ancienne starlette plutôt bien conservée, une soeur complètement geek, un frère miniature de Cyril Lignac (en plus retors dès qu'il s'agit d'extorquer de l'argent) et un grand père entraineur de course de fond pour Dom et à ses heures perdues, deuxième geek de la famille, vous reconnaîtrez qu'il y a de quoi sourire.
Tout ça pour dire que le suspense et l'action sont au rendez-vous, entre le contrat de Dom après le Zolt, les coups de feu, les courses poursuite en hors-board ou les détectives privés à moitié barge.
Cependant même si l'auteur a une plume entrainante et facile à lire, j'ai trouvé ce livre un peu trop jeunesse à mon goût. Tout y est pour séduire un jeune lectorat. L'utilisation de tous les nouveaux moyens de communication : Tweeter, Facebook et autres réseaux sociaux ainsi que les Smartphones, blogs et autres forums, ne peut que les faire adhérer à cette lecture qui les emmène en fin de compte en plein coeur de leur propre monde de jeunes, agrémentée d'une histoire surréaliste de mafia et de contrats. L'amour et la concurrence masculine n'y est pas en reste non plus.
Mais c'est encore un point qui me fait penser que cela s'adresse à un jeune public et peut être un peu plus masculin que féminin. Rien que la tradition est masculine, les personnages féminins sont moins présents que ceux de l'autre sexe. Seule Imogene fait exception mais il ne peut y avoir d'histoire d'amour sans jeune fille, non ? Par certains côtés elle me plaît car elle a du caractère, de la répartie et en même temps elle sait m'énerver prodigieusement avec sa zoltmania par exemple, au point de vénérer le sol où il marche.
Le Zolt aussi est intéressant. Je pense que ce personnage ne va pas disparaître de nos écrans de sitôt ou en tout cas je le souhaite car il mérite de s'y attarder.
En conclusion donc, je dirais que j'ai passé un moment agréable mais qui, pour la "vieille" que je suis n'a pas laissé un souvenir impérissable ou une envie de poursuite l'aventure. Par contre, je suis bien sûre que c'est le genre de lecture que les jeunes ado vont adorer. Comme je le disais précédemment, tout y est pour les accrocher.
Que les ados amateurs de sensations fortes et d'histoires de traque ou d'espionnage n'hésitent plus, ce livre est pour eux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Stelphique
  14 avril 2015
Je tiens à remercier sincèrement Babelio pour m'avoir sélectionnée lors de la Masse Critique spécial Jeunesse. Merci de leur confiance!
Les personnages:
Dom, à quinze ans, voir sa vie bouleverser, a de quoi déstabiliser n'importe qui. Ici, ce jeune homme le vit plutôt bien malgré l'horreur d'une telle Dette à accomplir. On est tenté d'admirer ce petit coureur car sa fraîcheur est divertissante, on a envie de lui tendre la main lors de ses cascades, car son entourage le laisse un peu en rade….
Ce que j'ai ressenti:
Ce livre n'a pas été à la hauteur de mes attentes personnelles. Je pense que trop d'invraisemblances, un cadre surréaliste et l'intrigue avec ses « richos inaccessibles qui se la pètent grave » ne parlant que d'argent ( en millions bien évidemment) et dernier véhicule hors de prix, ne m'a pas beaucoup aidé à ressentir de vraies émotions. Je suis restée à coté, spectatrice en retrait …L'idée de départ été bonne et originale, mais il manque de la profondeur dans cette histoire, un peu plus travail sur les relations….
Néanmoins, il faut remettre le contexte, c'est un livre Jeunesse. Je pense donc qu'un adolescent, toujours en quête de sensations fortes, sera servi avec cet opus. L'action est la valeur forte de ce livre. Ca déménage pas mal, il y a une jolie course poursuite et un certain attrait qui fait que les pages se tournent presque seules. Il porte bien son titre, Rush, le jeune héros ne fait que courir…Un vrai bol d'adrénaline et des scènes très cinématographiques!
En bref, un livre tout en action relevé à la testostérone, qui pourra avoir son succès auprès des jeunes. Après, je ne pense que ce soit une question d'âge, mais pour moi ça ne l'a pas fait, simplement parce que j'ai besoin de plus d'émotions dans mes lectures…

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   14 mars 2014
Comment allais-je présenter l'affaire ? Devais-je déclarer que mon père m'avait mutilé avec un fer à chauffer à blanc? Qu'une organisation secrète menaçait de me couper une jambe.=?
- En quoi puis-je t'aider, mon garçon? insista le policier. Dépêche-toi, s'il te plaît. Je n'ai pas que ça à faire.
- Je...je dois encore réfléchir, bredouillai-je, pris de court, avant de tourner les talons et de quitter le poste de police.
Je devais trouver une façon claire et crédible de présenter la situation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
fantasybooksaddictfantasybooksaddict   21 novembre 2014
Le jour de mes quinze ans, à 5h30 du matin, mon iPhone cracha à plain volume les premières notes de Who Let the Dogs Out, l'une des pires daubes musicales de tous les temps. Je repoussai les draps, me dressai d'un bond, titubai jusqu'à l'angle opposé de la pièce puis frôlai l'écran tactile afin de mettre fin au supplice. Les abominables Baha Men avaient rempli leur office : ils m'avaient tiré du lit à l'heure prévue, et leurs braillements avaient relâché dans mon organisme un flot d'adrénaline propice à une longue séance d'entraînement matinal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fantasybooksaddictfantasybooksaddict   21 novembre 2014
- Tu sais quoi Dom? Je pense qu'on pourrait devenir amis, si on s'en donnait la peine.
- Peut-être, dis-je.
Et j'étais sincère. Après tout, il ne tenait qu'à nous d'oublier nos différends, d'apprendre à nous comporter, sinon comme des amis, du moins de façon correcte l'un envers l'autre.
-Dans tes rêves, gronda-t-il avant de me coller un formidable coup de poing au plexus solaire puis de tourner les talons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MegadonutMegadonut   22 juin 2016
Mon père était occupé à amasser des dollars, ma mère à les dépenser.
Commenter  J’apprécie          310
fantasybooksaddictfantasybooksaddict   21 novembre 2014
- Dom, quoi qu'il arrive, n'essaie jamais de jouer au plus fin avec La Dette.
Je restai muet.
- Tu m'as bien entendu, Dom ? insista-t-il en me saisissant par les épaules.
- Oui, papa, j'ai bien entendu.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Phillip Gwynne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Phillip Gwynne

MP 2014-04-11-649-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Phillip Gwynne - Dette de sang.
autres livres classés : course poursuiteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

rush#1 dette de sang

Quel est le nom du personnage principale?

Zolt
Dom
Tristan
Imogen

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Rush, tome 1 : Dette de sang de Phillip GwynneCréer un quiz sur ce livre