AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de cecilestmartin


cecilestmartin
  24 août 2017
Un beau roman sur l'Afrique, l'esclavage, le métissage et la place des afro-américains aux Etats Unis. le projet de l'auteur est ambitieux puisque Yaa Gyasi débute sa saga familiale au XVIIIème siècle pour l'achever de nos jours. A partir de l'histoire de deux soeurs - qui ignorent l'existence l'une de l'autre – nous suivons le destin de leurs enfants en Afrique pour les uns, aux Etats Unis pour les autres puisque leur ancêtre sera victime de la traite des êtres humains.
Heureusement qu'un arbre généalogique est présent car j'avoue que je me suis souvent perdue tant les personnages sont nombreux. Chaque chapitre narre l'histoire d'un des descendants d'Effia et Esi et j'ai été gênée par cette construction : pas de véritables développements de personnages parfois vraiment attachants ; on saute d'une époque à une autre. C'est d'un point de vue historique très intéressant car sont retracées les grandes lignes de l'histoire de l'esclavage – sans manichéisme aucun, on voit quelle responsabilité les africains portent eux-mêmes dans cet infâme commerce – et comment le statut des afro-américains peine à évoluer. Des thèmes tels que l'accès aux droits civiques, l'exclusion sociale, la ghettoïsation de Harlem, la toxicomanie et la difficulté à vivre avec cet héritage sont abordés de façon plutôt sensible et intelligente.
C'est donc un roman bien étayé, dont la construction est à la fois un atout car elle permet en 500 pages environ un survol de la thématique mais qui enlève un peu de souffle à la dimension romanesque.
A lire, néanmoins sans modération.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus