AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Coraline2205


Coraline2205
  07 octobre 2017
Tout d'abord, je remercie Babelio pour cette découverte : j'ai en effet reçu Aux noces de nos petites vertus d'Adrien Gygax dans le cadre de la Masse Critique. Au final, c'est une sublime lecture que celle à laquelle j'ai eu droit !
Adrien Gygax revisite dans cet excellent roman l'éternel thème du triangle amoureux. Mais quand on pourrait s'attendre aux schémas traditionnels – une femme hésitant entre deux hommes, un couple menacé par un rival – on assiste à une toute nouvelle sorte de relation amoureuse. le trio fait cette fois bon ménage, bien que l'auteur y insuffle une rivalité confuse… Cependant, bien que l'amour soit la quintessence du roman, nous n'assistons pas à une banale romance. Déjà, la configuration même du triangle amoureux réinventé nous laisse présager l'originalité de ce récit. Mais surtout, ce roman se différencie des autres, tant il s'enfonce dans l'obscurité complexe des sentiments humains afin de les explorer minutieusement.
La mélancolie, surtout, nous occupe pendant un certain moment. Les personnages semblent prisonniers d'une détresse que le roman nous transmet – ou plutôt nous inflige – avec une puissance redoutable. le narrateur en particulier se confie à nous avec un ton authentique si intense et touchant qu'il m'a encouragé à continuer ma lecture. Cela m'a particulièrement aidée quand, à cause de sa mélancolie, le roman traine un peu en longueur.
Heureusement, malgré ces petits passages en question, Aux noces de nos petites vertus nous transporte dans le violent tourbillon de la vie. Lors d'une déstabilisante seconde naissance, le narrateur est forcé d'abandonner sa mélancolie profonde pour embrasser un bonheur intense, quoique de courte durée. En compagnie de ce personnage assez malmené par les événements que la vie met sur son chemin, nous nous aventurons dans les méandres du plaisir qu'il redécouvre peu à peu.
Un plaisir amoureux, certes, puisqu'il s'agit d'une histoire d'amour, mais surtout un plaisir charnel que le roman se fait un devoir de nous transmettre avec la plus exacte intensité, utilisant pour cela les moindres détails mis à sa disposition. Comme le suggère élégamment le titre, Aux noces de nos petites vertus est un roman déluré. Mais en aucun cas vulgaire. le ton libéré que l'auteur emploie lui confère en effet une légèreté tout à fait délectable. On en oublie presque que, de manière tout à fait inattendue, il dit adieu à la morale et laisse le sexe, l'alcool et la drogue nous ouvrir à la philosophie.
Aidé par la boisson qu'il absorbe en quantité, le narrateur est un peu philosophe à ses heures. Seulement, ses méditations sont teintées d'un cynisme souvent assez comique à lire. Imprégné de cette mélancolie qui lui colle à la peau, il partage avec le lecteur ses réflexions sur l'amitié, l'amour et surtout le désamour. Il s'enlise dans ces sombres rêveries, les laisse prendre le pas sur la réalité, jusqu'à parvenir à un dénouement aussi spectaculaire qu'inattendu et qui nous pousse autant à la méditation qu'à la relecture.
Ce qui m'a aussi beaucoup frappée – et plu ! – dans Aux noces de nos petites vertus, c'est le caractère très sensoriel du roman. On vit pleinement chaque page comme si nous étions des personnages de ce fabuleux drame. La fascination éprouvée par le narrateur pour la sensuelle Gaïa devient, par procuration, irrésistiblement envoûtante pour le lecteur. D'une manière plus générale, c'est l'ensemble de l'écriture qui convoque nos sens : les odeurs, les images et les sons ainsi éveillés achèvent de nous embarquer dans l'histoire.
Adrien Gygax dévoile donc ici l'étendue de son talent d'écrivain. Son style poétique est absolument délicieux. L'auteur utilise beaucoup d'images, parfois un peu surréalistes, souvent insolites, mais toujours d'une limpidité et d'une originalité renversantes ! Il prend un malin plaisir à jouer avec la frontière entre le concret et le figuré (qui n'est pas toujours aussi nette qu'on le pense). J'ai particulièrement aimé la façon dont des concepts abstraits sont rendus réels, palpables. L'écriture moderne et ingénieuse d'Adrien Gygax est donc une vraie force et une raison de plus pour lire ce sublime roman.
Aux noces de nos petites vertus est l'impressionnant premier roman d'Adrien Gygax. Court et facile à lire, il nous transporte par son écriture si particulière et ses thèmes abordés avec beaucoup d'ingéniosité. Il laisse de toute évidence présager un avenir radieux pour son remarquable auteur.
Lien : https://lesmarquespagedunecr..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (1)voir plus