AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782803674756
56 pages
Éditeur : Le Lombard (25/01/2019)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Le riche et puissant Mullins a chargé Duke d'escorter un convoi transportant 100 000 dollars. Mais le voyage est de courte durée : des bandits dirigés par le frère de Duke attaquent la diligence et s'enfuient avec le butin.
La mission de Duke a changé : il doit retrouver son frère, avant que les tueurs engagés par Mullins ne s'en chargent.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Crossroads
  16 février 2019
Où l'on retrouve Duke bien embêté, ce qui semble résumer l'entièreté de son karma, on est d'accord.
Missionné pour convoyer un colis de Mullins, salopard en chef de l'histoire pour rappel, jusqu'à sa destination finale, il se retrouvera fort marri une fois le précieux bien escamoté par son frangin et sa bande d'outlaws.
Mais le gars Duke n'a qu'une parole. Cochon qui s'en dédit. Alors frangin ou pas, ce précieux bien retrouvera son e****é de propriétaire, quoi qu'il puisse lui en coûter.
Hermann, père et fils, commencent à sérieusement me titiller l'endorphine.
Furieusement dubitatif à leurs tout débuts, cette franchise permet d'asseoir une légitimité qui se vérifie tome après tome.
Dessins toujours au top, n'était une légère déception niveau colorisation un chouïa trop claire faisant fi de tout contraste potentiellement plus saisissant, le scénario tient la route poussiéreuse et sent toujours aussi bon la poudre. Noire, la poudre, et saignante, juste comme j'aime.
En droite ligne du second opus, ce troisième volet séduit toujours autant les mirettes d'un admirateur sans failles du travail d'Hermann père.
À noter, pour tous les anachronismophiles, la présence d'un certain Edward Kemper qui défraiera réellement la chronique, bien plus tard, de par la qualité irréprochable de ses moult travaux manuels, en véritable petit artisan besogneux de l'étranglement à mains nues autodidacte mais néanmoins performant.
À noter, bis, la mise à prix de la planche 53 désavantageusement remplacée par la planche 38 venue s'immiscer entre la 52 et la 54 sans que personne lui ait rien demandé. S'pèce de m'as-tu-vu...
Les Hermann semblent avoir trouvé leur créneau.
Un univers occasionnant de superbes planches et des scénarios bien plus travaillés de la part du fiston, enfin décidé à se hisser au niveau de son paternel.
Pour tous les amoureux du genre.
To be continued...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
Davalian
  29 août 2019
Le dénouement de Celui qui tue a laissé de sombres perspectives pour Duke qui vont servir de base pour ce nouvel album, pourtant pas de la manière à laquelle le lecteur aurait pu s'attendre.
En prolongeant directement le volume précédent, Je suis une ombre, va offrir à Duke, l'opportunité de la mission pour laquelle il s'est engagé auprès de Mullins : assurer la sécurité d'un transfert en diligence. Les choses ne vont toutefois pas se passer comme prévu.
La psychologie du personnage s'étoffe une nouvelle fois. le protagoniste sombre progressivement vers un abîme qui semble être la conséquence imprévue de ses décisions… Les personnages secondaires ne tiennent plus qu'une place très secondaires. seul Kemper fait exception à ce principe, pour un temps du moins. A moins qu'il ne s'agisse d'une fausse piste et que nous soyons amenés à le revoir ?
La trame générale du scénario est légèrement plus complexe que les albums précédents, pourtant c'est toujours la même formule qui est utilisée ici : les dialogues ne tiennent que peu de place et les évolutions de l'histoire ne surprennent pas vraiment, sauf à quelques moments ici ou là… Néanmoins, il y a ici quelque chose, de plus complexe, de plus sombre, et qui ne doit pas grand-chose à la violence.
Ce sont les malheurs du Duke qui tiennent ici la première place et nous pouvons constater, grâce au talent de Hermann, que le protagoniste est sur une pente dangereuse. Même si les visages des personnages secondaires ne sont pas toujours des plus réussis (les femmes sont souvent sacrifiées), c'est toujours un plaisir de suivre le style impressionniste lors des scènes d'extérieur qui sont, ici, nombreuses.
Ce troisième volume, un brin plus complexe que les albums précédents, reste dans la lignée de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
belette2911
  30 septembre 2020
Oui, je suis indulgente avec Duke, je lui ai encore donné une chance de me prouver que je perdais pas mon temps avec lui…
Bon, ce n'est pas encore Byzance niveau des dessins, les femmes ont des mentons proéminents à la cro-magnon, les tons sont trop clairs et avec les visages, on ne sait jamais trop de quelle couleur il est.
Je ne vous parle même pas des chevaux, on dirait tous des carnes aux culs décharnés.
Pourtant, nom d'une pipe, c'est Hermann au dessin et il m'a habitué à mieux, à beaucoup mieux.
Duke doit accomplir sa promesse faite à l'enfoiré de Mullins, l'exploitant sans scrupules de la mine d'or : assurer la sécurité d'un transfert en diligence. Un transfert de 100.000$ que l'on convoie à San Fransisco.
Entre nous, Duke est plus fort pour respecter ses promesses faites au méchant de l'histoire qu'à Peg, sa prostituée à qui il avait promis la Louisiane. Duke, tu es un empaffé de première et elle aurait le droit de te couper les roudoudous et de les monter en porte-clés.
Non mais allo quoi ? Est-ce qu'on envoie 100.000$ par la diligence, avec juste Duke en escorte et deux frangins sur le toit ? En moins de temps qu'il n'en faut à Lupin pour dérober un diamant sur une table, nos grands imbéciles se font braquer et l'argent leur file sous le nez…
Questions : pourquoi les bandits ne portaient-ils pas de masques ? (non, pas ceux pour le covid, mais pour pas qu'on les reconnaisse ??) Pourquoi le frangin de Duke est devenu braqueur ? Envie de pourrir la vie de son frère qui est déjà pourave à mort ?
Une fois de plus, le scénario est conventionnel mais additionné de petites touches qui lui aurait donné plus de prestance si elles avaient été plus nombreuses, mais nous sommes face à un pauvre cavalier solitaire, un tireur de talent, Duke (et non Lucky Luke) qui ne sait pas lutter contre sa vraie nature : c'est un tueur.
Dommage aussi que l'album s'étire parfois sur de nombreuses cases et qu'ailleurs, il prenne des raccourcis un peu trop vite expédiés.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
badpx
  16 mars 2019
J'ai lu les deux premiers tomes, il y a quelques semaines, ou même mois, et malheureusement je n'en ai qu'un souvenir trop vague pour bien apprécier tous les détails de l'intrigue de ce tome 3.
Mais heureusement, si on ne cherche pas à s'attacher au pourquoi de la situation, et aux liens particuliers qui lient certains personnages, le scénario de ce tome se tient très bien seul.
Et évidemment, j'aime beaucoup le dessin... avec un bémol pour les visages des personnages, mais cela ne m'empêche pas de les reconnaître.
Vivement le tome 4
Commenter  J’apprécie          30
Salocin
  27 janvier 2019
Ce tome 3 nous offre une fois de plus un western de qualité avec ces superbes dessins qui nous mettent dans l'ambiance au premier regard. Duke est une fois de plus mis dans une situation dont il ne peut pas s'échapper. Il doit protéger une grosse somme d'argent pour la compagnie minière mais c'est son frère qui attaque la diligence et s'empare du pactole. Il se retrouve tiraillé et accusé de complicité. Pour rétablir la vérité il va devoir se débrouiller seul.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Auracan   13 février 2019
Sur une base classique solide, Yves Huppen construit cependant un scénario qui ne manque pas de retournements de situations, et plus complexe qu'on pourrait l'imaginer de prime abord.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   05 février 2019
L’artiste se fait plaisir et séduit par ses lavis célestes, son encrage discret et sa mise en couleur subtile. Malgré une histoire alourdie de poncifs et de raccourcis parfois expédiés, le ravissement visuel autorise à tenir cet album en estime.
Lire la critique sur le site : BDGest

Lire un extrait
Videos de Yves H. (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves H.
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Duke - tome 3 - Je suis une ombre de Yves H. et Hermann aux éditions Le Lombard https://www.lagriffenoire.com/139155-achat-bd-duke---tome-3---je-suis-une-ombre.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : coloradoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
163 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre