AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070708764
Éditeur : Gallimard (02/02/1987)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pour le peptimiste - qui se distingue tout à la fois de l’optimiste et du pessimiste -, tout va pour le mieux, parce que tout pourrait aller plus mal. Cette philosophie, que Sa’îd a héritée d’une longue lignée d’ancêtres aux destins saugrenus et dérisoires, lui permettra sans peine, croit-il, de s’adapter à sa destinée d’Arabe dans l’État d’Israël.

Mais son zèle maladroit et intempestif au service des puissants du jour ne tardera pas à déclencher une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
miriam
  28 avril 2017
Le titre : Les aventures extraordinaires de Sa'îd le Peptimiste me fait penser aux contes orientaux. Conteurs et les contes sont des facteurs importants de la culture arabe. Mais pas que! Dans la première partie du livre l'auteur fait allusion aux poètes et auteurs anciens (très intéressantes notes en bas de page). Il fait aussi référence à un conte des 1001 nuits : la maison de Bronze, que j'aimerais bien lire.
Autre allusion : Sa'îd les Peptimiste est un Candide. Naïf mais s'interrogeant sur la marche du monde. l'es réponses de Panglosse transcrites dans la situation d'Israël dans les annéees 50 résonnent ironiquement. Candide était un optimiste. Sa'îd est qualifié de "Peptimiste": l'optimiste béat n'est pas de mise après la Nakba, mais cela pourrait encore être pire pour notre héros qui n'est ni mort (un âne a arrêté la balle qui lui était destinée,ni exilé,) il a même des "relations" un Adon Sifsârashk, qui le protège, en échange de services pas très avouables.
Sa'îd, homme simple, juste pour survivre, se soumet. Il joue un rôle que d'aucuns jugeraient sévèrement, il renseigne les autorités israéliennes, des activités des communistes. S'il dévoile certains secrets des autres, les siens, il les garde bien . Pourtant, l'empathie subsiste.
Autre mode de survie, l'humour, l'ironie. Les "aventures extraordinaires" parfois, au début, prêtent à sourire. On pense à l'humour juif, paradoxalement. A mesure que j'avance dans la lecture, le tragique l'emporte avec la disparition de son fils et de sa femme. Wala' leur fils a pris les armes et s'est enfermé dans une caverne marine, les policiers israéliens demandent à Sa'îd et à sa femme Bâqiyyeh de faire sortir leur enfant:
"- Wala', mon enfant, jette tes armes et sors! [...]Ta caverne est étroite, elle est sans issue. tu étoufferas! - Y étouffer! Je suis venu pour respirer librement. Quand j'étais un enfant, vous étouffiez déjà mes cris. Plus tard, quand je m'essayais à parler votre langue, vous me faisiez la leçon "Prends bien garde à ce que tu dis!""
Malgré tous ses compromis, malgré ses "appuis" Sa'îd se retrouve emprisonné pour une erreur minable.
Jamais dans ses tribulations Sa'îd ne se plaint ni ne geint. Cela pourrait être tellement pire....

Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
halim34
  09 juillet 2013
halim34kha@gmail.com
Commenter  J’apprécie          20
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : palestineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Petit quiz sur la littérature arabe

Quel est l'unique auteur arabe à avoir obtenu le Prix Nobel de littérature ?

Gibran Khalil Gibran
Al-Mutannabbi
Naghib Mahfouz
Adonis

7 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : arabe , littérature arabeCréer un quiz sur ce livre