AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330014929
Éditeur : Actes Sud (06/02/2013)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Après avoir illustré le nouveau féminisme arabe dans J'ai tué Schéhérazade, la Libanaise Joumana Haddad s'attaque aux hommes et dénonce la misogynie qui prédomine dans les sociétés arabes avec toute la verve et la dérision qu'on lui connaît.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
IreneAdler
  18 mars 2013
Voila, c'est fait, elle a aussi tué Superman. Mais pas Clark Kent (que Loïs Lane se méfie, elle va finir comme Shéhérazade).
Avec la même verve que pour sa confession, la même hargne, Joumana Haddad détruit le mythe de Superman, héros que nous pensions américain mais qui se révèle arabe. Soit. Mais pourquoi ?
Pour répondre à l'injonction qui est faite aux hommes, arabes surtout, d'être forts, virils, que nous soyons béates d'admiration devant eux. de cacher leurs "faiblesses" : douceur, gentillesse, doutes ; ce qui fait fait d'eux des Clark Kent, des êtres humains. Construisant des sociétés machistes et patriarcales, avec toutes les structures coercitives envers les femmes qu'il faut.
Et cet état est perpétué par l'éducation donnée par les mères et la société (donc nous). Nous sommes tous autant victimes que coupables. Il est temps de se donner les moyens de sortir de ce cercle vicieux.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
isaluneisalune   06 juin 2014
Toutes les histoires ont un commencement. Et une histoire comme celle-ci, qui dure depuis longtemps et semble ne jamais devoir finir, se doit d'avoir un commencement facile à retenir. Eh bien, ça a commencé comme ça : la confusion inventa la peur et la peur inventa Dieu. Dieu inventa le concept de péché. Et le concept de péché inventa le macho. Le macho inventa la femme docile et la femme docile inventa la sournoiserie (ndlr : mdrrrrrr). La sournoiserie inventa les masques qu'on revêt pour se défendre. Ces masques inventèrent la guerre des sexes, avec bien d'autres choses d'ailleurs. Et c'est ainsi que tout retourna à l'état de confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          164
colimassoncolimasson   29 mars 2013
Commençons par parler de cette horrible coutume des crimes d'honneur, qui continue de sévir. Laissez-moi vous présenter Maha, une jordanienne de trente-quatre ans. Elle commit le crime de tomber enceinte après avoir été violée par son voisin. Par conséquent, elle fut tuée par son propre frère pour avoir jeté l'opprobre sur la famille. Elle reçut des coups de couteau répétés au visage, au cou et dans le dos avant d'être dépecée avec un hachoir à viande. Le voisin nia les faits et déménagea. Un tribunal jordanien condamna le frère à six mois de prison et justifia la clémence de la peine en invoquant l'état de fureur qui l'avait conduit à défendre l'honneur de sa famille de manière irrationnelle. Le même tribunal indiqua également que le comportement de cette femme avait été honteux, qu'elle s'était écartée des traditions de la société jordanienne et avait entaché la réputation de sa famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
zhivagozhivago   26 mai 2013
La fidélité, lorsqu'elle est vécue comme une éthique rigoureuse, et non pas comme un instinct naturel et spontané,engendre la frustration. Moi, je ne veux pas d'homme frustré dans ma vie. La frustration réclame la gratitude, la gratitude exige de la modération et la modération conduit à la duplicité. La duplicité engendre le mensonge, le mensonge attire la déception, et la déception amène le dégoût. C'est le cercle vicieux sans fin des relations contre-nature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
IreneAdlerIreneAdler   15 mars 2013
L'égalité devrait consister à traiter tout le monde de façon bienveillante équitable, pas à obliger tout le monde à être identique. L'égalité devrait consister à intégrer la diversité et à respecter les différences d'autrui, pas à les ignorer.
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Gumanat Sallum Haddad (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gumanat Sallum Haddad
Le prix des mots. Dialogue avec Hervé Hasquin et Joumana Haddad, Académie Royale de BELGIQUE, 04/12/2014.
autres livres classés : virginitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les créatures imaginaires

Créature de la nuit, je suce le sang de mes victimes pour me nourrir. Je peux me métamorphoser en chauve-souris, en loup, en chat ou en chien quand je ne me dissipe pas en une traînée de brouillard. Les miroirs ne reflètent pas mon image et je ne projette aucune ombre. Je crains la lumière du jour et le meilleur moyen de m'anéantir est de m'enfoncer un pieux dans le cœur ou de me décapiter. Un de mes représentants le plus célèbre est le Comte Dracula.

Le zombie
Le vampire
Le poltergeist
Le golem

10 questions
339 lecteurs ont répondu
Thèmes : imaginaire , fantastique , fantasy , créatures fantastiques , créature imaginaire , littératureCréer un quiz sur ce livre