AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757812716
416 pages
Seuil (11/02/2010)
3.56/5   17 notes
Résumé :
De nombreux ouvrages proposent de réussir sa vie, ses cocktails, son divorce... Mais à quoi bon cette réussite si la mort doit tout réduire à rien ? Ainsi le plus haut podium ne pourra contribuer qu'à rendre plus dure la chute, et la programmation de notre succès apparaît en elle-même mortifère. Voilà pourquoi ce livre vous propose une anti-méthode pour accueillir l'échec et la perte, c'est-à-dire aussi la grâce et le don, enfin tout ce qui, comme la mort, vient déj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Jean_Avesnes
  11 janvier 2017
Ouvrage dont le thème, la mort, est traité de manière exhaustive, autant que cela soit possible. Immanquablement, le thème de la vie et celui de la « bonne vie » sont donc aussi traités tout autant que celui de la « bonne mort ». Qu'est-ce que bien mourir et comment bien vivre pour bien mourir ? Ce sont les questions auxquelles l'auteur répond.
Fabrice Hadjadj nous met également en garde contre les écueils de la société moderne qui tendent à nous imposer une « bonne mort », laquelle néglige les soins palliatifs de l'âme. Les thèmes de l'euthanasie, du suicide et de l'avortement sont aussi traités.
Fabrice Hadjadj a une plume bien à lui, il nous présente des fondements philosophiques et spirituels de manière très incarnée, à l'aide d'exemples et d'anecdotes cocasses tirées du quotidien.
Thème vraiment très large, qui fait que l'on se perd un peu. J'aurai préféré que soient sélectionnés quelques sujets, que ceux-ci soient plus condensés, offrant ainsi une lecture plus succincte et plus contemplative.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cronos
  20 septembre 2019
« Réussir sa lecture », l'auteur a eu la brillante idée, comme décrit dans cette pré-introduction, de laisser le choix aux lecteurs de suivre les pages ou d'aller y piocher où bon lui semble. La lecture en a tout de suite était plus légère, ce qui n'est pas un mal vu le titre.
J'en ai lu pas mal, au minimum consulté, un bon nombre d'ouvrage bien-être, anti-dépression, thérapie bonheur et consorts, l'auteur aussi visiblement, on s'est compris dès la première phrase. Puis un peu moins, je dois être top optimiste pour lui et ne passe par mon temps ç comparer mon bonheur (ou non) à celui des autres, j'avoue qu'il m'a paru amer sur une bonne partie du livre. de plus il fait souvent référence à la bible ce qui m'agace sur la fin, il fait aussi références à des penseurs et philosophes donc ça compense.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Jean_AvesnesJean_Avesnes   11 janvier 2017
La vie de l’homme juste et vertueux est meilleure que celle de l’homme rempli de vices. C’est donc pour l’homme juste qu’il est plus douloureux de la perdre. L’arrachement de son âme à son corps fait le bruit le plus déchirant, parce que son corps avait pleinement épousé son âme dans ce qu’elle a de plus spirituel, et son âme avait pleinement épousé son corps dans ce qu’il a de plus serviable.
Commenter  J’apprécie          20
Jean_AvesnesJean_Avesnes   11 janvier 2017
La recherche du bonheur est recherche de la bonne mort. Toute la connaissance morale se rapporte à la question : « Que dois-je faire pour être heureux ? ». Toute la connaissance morale renvoie donc à cette question contenue dans la précédente : « Que dois-je faire pour bien mourir ? Quelle mort dois-je vouloir de préférence, et quelle existence dois-je en conséquence mener ? »
Commenter  J’apprécie          20
Jean_AvesnesJean_Avesnes   11 janvier 2017
On a de peur que pour ce qu’on aime. Celui qui n’a peur de rien montre qu’il n’aime rien. La peur de la mort est donc un signe de santé : preuve qu’on aime la vie ou que la vie est aimable. L’absence de cette peur est symptôme de maladie grave : preuve que la vie nous est insupportable ou indifférente.
Commenter  J’apprécie          20
Jean_AvesnesJean_Avesnes   11 janvier 2017
Toute vie est ouverture et communion. Toute joie est rencontre. Le plaisir recherché, fabriqué, produit à la force du poignet, pour ainsi dire, est toujours laborieux et laisse un goût amer. La vraie joie vient toujours nous surprendre. Notre œuvre n’est pas de la produire, mais de nous y disposer.
Commenter  J’apprécie          20
Jean_AvesnesJean_Avesnes   11 janvier 2017
J’ai la naïveté de croire qu’on ne demande pas assez aux hommes. J’ai la candeur de penser que sous la mesquinerie commune sommeillent des héros et des saints. Beaucoup s’agrippent à quelques sous qui, si on leur proposait pour de bon de donner leur vie tout entière, seraient prêts à le faire.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Fabrice Hadjadj (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Hadjadj
Le Chemin des estives : récit Charles Wright Éditions Flammarion Collection Littérature française
Ce monde est tellement beau Sébastien Lapaque Éditions Actes Sud Collection Domaine français
Les Murs Blancs Léa Domenach Hugo Domenach Éditions Grasset Collection Littérature française
Être père avec saint Joseph : petit guide de l'aventurier des temps postmodernes Fabrice Hadjadj Éditions Magnificat
Le Courage de la nuance Jean Birnbaum Éditions du Seuil
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
377 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre