AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253943488
280 pages
Le Livre de Poche (31/08/2003)
4.11/5   61 notes
Résumé :
Il est des livres dont on sort changé. C'est le cas de tous les ouvrages de Pierre Hadot, qu'ils traitent de Marc Aurèle ou de Plotin, du stoïcisme ou de la mystique ; avec une érudition toujours limpide, ils montrent que, pour les Anciens, la philosophie n'est pas construction de système, mais choix de vie, expérience vécue visant à produire un « effet de formation », bref un exercice sur le chemin de la sagesse.

Dans ces entretiens, nous découvrons ... >Voir plus
Que lire après La Philosophie comme manière de vivreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Petite chronique d'un abandon

Pierre Hadot, une vieille connaissance, dont j'avais lu quelques-uns des essais il y a une vingtaine d'années, avant la naissance de mes enfants, histoire de prendre un peu de hauteur vis-à-vis d'un quotidien trop terre-à-terre, non ce n'est pas le mot, vis-à-vis d'une vie qui semblait vide de sens, … Et aussi histoire de me faire une petit culture philosophique, parce que dans mon plat pays, certes on est les meilleurs en chocolat, en bière, en humour et en surréalisme, mais point de vue philo et son enseignement c'est un gros zéro pointé à l'infini.

J'étais tombée par hasard sur cet auteur dans la librairie (lilloise pour le coup) que je côtoyais à l'époque et j'avais dévoré un de ses ouvrages de vulgarisation qui rendait la philo antique accessible à toutes et tous …

J'ai eu récemment envie de renouer avec cette pensée, ce questionnement (eh oui les enfants sont grands). Je me suis donc lancée dans la lecture de ce long entretien entre Jeannie Carlier, Arnold Davidson et Pierre Hadot, où il est surtout question de l'évolution de la pensée intellectuelle de Hadot. Pas exactement ce que j'attendais, d'autant plus que de nombreuses notions abordées nécessitent un sérieux bagage que je n'ai pas.

Bref très loin d'une invitation à découvrir plus avant la philosophie et à progresser vers plus de sagesse ou de lumière ou – peut-être plus de questions – sur le chemin vers la rencontre de soi.
Commenter  J’apprécie          237
Mon exemplaire est bourré d'annotations, tant cette sagesse de Pierre Hadot se manifeste à travers les questions qu'on lui pose lors de ces entretiens. Ce qui signifie que lorsque je l'ai lu voici 6 ou 7 ans, j'avais besoin de réponses... Je l'ai rouvert dernièrement et je ne comprenais plus trop l'importance de ces questions dont le but est bien sûr d'atteindre une sorte de sérénité dans sa vie et son quotidien. J'en tire donc deux conclusions : soit j'ai enfin atteint la sagesse, soit j'ai été gagné par la sénilité. Mais si sagesse et sénilité débouchent tous deux sur la même tranquillité à vivre, je vous pose une question, à vous, ô gens de Babelio : cela signifie-t-il que sagesse et sénilité s'équivalent ???? (je viens de faire un sophisme, et c'est un raisonnement fallacieux, pardon). En tout cas, lorsque j'ai lu ce livre voici 6 à 7 ans, je me suis régalé et j'ai acheté plusieurs autres livres de Pierre Hadot dont je vous parlerai au prochain numéro.
Commenter  J’apprécie          90
Pierre Hadot nous livre, au gré de ces entretiens, à la fois sa propre vision de la philosophie, et de précieuses clés pour construire la nôtre.

Pour qui ne lit ni le grec ancien, ni le latin, et n'a qu'une vision très floue de l'antiquité et de ses philosophes, son discours éclaire véritablement les différents textes qu'il évoque. Il s'exprime avec une grande simplicité, sans pour autant sacrifier à la rigueur ni à la précision.

Ces entretiens dressent le portrait d'un philosophe agissant, qui essaie de mettre en pratique le contenu de ses discours, suivant en cela les préceptes de la plupart des écoles de l'antiquité.

Je pense que ce livre est un excellent point de départ dans la bibliographie de Pierre Hadot, et peut-être aussi pour qui, comme moi, s'intéresse sur le tard et sans trop de méthode à la philosophie en général. J'ai lu Qu'est-ce que la philosophie antique avant celui-ci un peu par hasard, je recommande de faire l'inverse. Pour ma part, je vais maintenant lire La citadelle intérieure, l'ouvrage qu'il a consacré aux "Pensées pour moi-même" de Marc Aurèle.
Commenter  J’apprécie          62
Sous la forme accessible d'entretiens, Pierre Hadot initie le lecteur à ce que la philosophie antique a de plus attachant, de plus "lisible" pour le contemporain : la sagesse, la leçon de vie dont les textes antiques sont porteurs et et encore profondément actuels et parlants pour le non-philosophe. Si cette discipline a un versant austère, scientifique, spéculatif, elle présente aussi, surtout dans ses textes antiques, ce visage plus spiritualiste, plus humain, de maîtresse de vie et de contrôle de soi. Ce livre est donc un livre pour tous.
Commenter  J’apprécie          70
Le titre de ces entretiens avec Pierre Hadot traduit l'une des principales volontés de ce penseur-passeur de l'antiquité, récemment disparu: démontrer que la philosophie ne se réduit pas à la prose théoricienne qu'elle est parfois devenue, mais qu'elle s'est conçue initialement comme pratique du quotidien et exercices spirituel. Cette manière de vivre rejoint le trajet biographique et professionnel d'Hadot lui-même, son parcours dans l'existence et ses concepts ne se développant pas indépendamment l'un de l'autre.


La suite sur Culturopoing !
Lien : http://www.culturopoing.com/..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Depuis ce temps, j'ai ressenti très fortement l'opposition radicale qu'il y a entre la vie quotidienne, qui est vécue dans une semi-inconscience, dans laquelle les automatismes et les habitudes nous guident, sans que nous ayons conscience de notre existence et de notre existence dans le monde, entre la vie quotidienne, donc, et des états privilégiés dans lesquels nous vivons intensément et avons conscience de notre être-au-monde (...) C'est depuis ce temps-là, parce que je n'osais dire à personne ce que j'avais éprouvé, que j'ai toujours ressenti qu'il y a des choses indicibles. Ce que j'aurais dit n'aurait été que banalité. Et je remarquais aussi que, lorsque les prêtres parlaient de Dieu ou de la mort, réalités écrasantes ou terrifiantes, ils débitaient des phrases toutes faites, qui me paraissaient conventionnelles et artificielles. Ce qu'il y avait de plus essentiel pour nous ne pouvait s'exprimer.
Commenter  J’apprécie          60
[...] ce que Heidegger m'a apporté de très important : c'est surtout la distinction entre le quotidien, [...] et l'existence authentique. [...]

Chez Heidegger [il y a] opposition entre le quotidien, le banal, et un état dans lequel on a conscience de l'existence, et justement [...] conscience d'être voué à la mort, donc conscience de sa finitude. À ce moment-là, l'existence prend un tout autre aspect, qui est d'ailleurs angoissant ; peut-être à cause de la mort, mais angoissant aussi à cause de l'énigme que représente le fait d'exister. [...]

Je dois préciser que cette opposition entre le quotidien et l'authentique ne signifie absolument pas qu'il faut vivre sans arrêt dans l'authentique. L'homme vit normalement, et, pourrait-on dire, nécessairement dans le quotidien, mais il peut lui arriver quelquefois d'entrevoir l'existence dans une tout autre perspective. Et c'est déjà beaucoup.
Commenter  J’apprécie          20
La philosophie n'est pas une construction de système, mais la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi.
Commenter  J’apprécie          130
Montaigne imagine que quelqu'un lui dit : je n'ai rien fait de la journée; il lui répond : comment, vous n'avez rien fait, mais vous n'avez pas vécu! N'est-ce pas la plus illustre de vos préoccupations!
Commenter  J’apprécie          70
De fait, il y a beaucoup de choses que j'ai apprises de lui [Gabriel Marcel], pas quand je l'ai écouté, mais quand j'ai lu ses livres. Tout d'abord, la distinction entre être et avoir, qui est très féconde, l'être se rapportant à la personne, l'avoir à tout ce qui n'est pas la personne, mais dans lequel la personne risque de se perdre.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Pierre Hadot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Hadot
Pierre Hadot : La simplicité comme exercice spirituel.
Pierre Hadot : La simplicité comme exercice spirituel. "La vie comme elle va" du 3 janvier 2002. Francesca Piolot s'entretient avec Pierre Hadot, philosophe, spécialiste du stoïcisme ancien et du néoplatonisme, professeur honoraire au Collège de France, il est l'auteur notamment de "Exercices spirituels et philosophie antique", "La citadelle intérieure", "Qu'est-ce que la philosophie antique ?"
"Le monde et la raison, dit Merleau-Ponty, ne font pas problème? Disons si l'on veut qu'ils sont mystérieux, mais ce mystère les définit, il ne saurait être question de le dissiper pour quelque solution, ils sont en-deça des solutions. La vraie philosophie est de rapprendre à voir le monde." Réapprendre à voir le monde en toute simplicité ? C'est à cet exercice spirituel que nous nous livrerons en compagnie de Pierre Hadot, philosophe, auteur notamment de "La philosophie comme manière de vivre".
La chronique du jeudi 3 janvier 2002: "la simplicité : la valeur d'une illusion" Sur le thème de La Simplicité, une méditation philosophique en trois temps : - Rien n'est simple - C'était si simple - Soyons simples !
+ Lire la suite
Dans la catégorie : FranceVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>France (324)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (261) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
437 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..