AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302036925
48 pages
Éditeur : Soleil (15/01/2014)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 116 notes)
Résumé :
LES ORIGINES D'UNE RACE IMPITOYABLE : LES ELFES NOIRS

Parmi toutes les races d’Elfes, les Noirs sont sans doute les plus inquiétants. Tueurs sombres et silencieux voilés de mystère, nul jusqu’ici ne connaissait leurs origines. Qu’ils naissent Bleus, Blancs, Verts, Rouges ou Gris, leur vraie nature ne se révèle qu’après quelques années…
Gaw’er est un jeune Elfe Bleu au sang chaud. Éveillant depuis longtemps les soupçons de son père, il ne tarde ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  21 octobre 2017
♫ Noir, c'est noir, il n'y a plus d'espoir ... ♫ ♫
C'est le cas de le dire pour le petit Gaw'er, enfant d'Elfes bleus, libres chasseurs de shargrens sillonnant les océans, lorsqu'un jour il est repéré par un recruteur Elfe noir qui l'oblige à le suivre dans la terrible et sombre citadelle de Slurce.
S'en suivra un rude apprentissage destiné à faire de lui un tueur redoutable et impitoyable. " Tu es comme ce dragon, Gaw'er, un animal sauvage, un prédateur redoutable."
Pour ce cinquième tome, je ne vous ferai pas le coup du : "OOhh qu'ils sont beaux ces Elfes, fiers et valeureux combattants ! "
Ici, point d'admiration pour ces personnages ravagés par la haine, sanguinaires et assoiffés de violence. Cependant, je n'ai pu m'empêcher de compatir au destin de Gaw'er, ce gamin hargneux et excité. Sans doute parce qu'on lui avait ôté sa liberté...
Un cinquième tome qui tant au niveau du scénario et du graphisme n'a rien à envier à ses 4 autres frères et qui clôt avec brio la présentation de ces 5 univers !
A moi la suite !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
meygisan
  27 septembre 2016
Ce tome 5 est de bonne facture tant au niveau des graphismes que du scénario. La couverture est superbement réalisée et donne immédiatement le ton de ce tome. On sait qu'on va s'aventurer dans le domaine sombre des elfes noirs.
Mon intérêt est double d'une part parce qu'on parle des elfes noirs ( c'est quand même vachement plus intéressant que de parler de toutes les autres races d'elfes!!), on doit s'attendre à de la cruauté, de la perversion, de la méchanceté, de la trahison et de la mesquinerie. D'autre part parce que les auteurs de la série nous ont habitué à proposer leur version revisitée du peuple elfe. Il n'en irait pas autrement concernant les elfes noirs et il me tardait de découvrir cette nouvelle mouture.
Je n'ai pas été déçu autant sur un tableau que sur l'autre. Le récit nous entraîne sur les pas d'un jeune elfe bleu qui reçoit la formation des elfes noirs et nous suivons son parcours, sa formation, qui se fait dans le sang, la douleur et l'humiliation. Son apprentissage est délicieusement illustrée et décortiquée pour nous en montrer les facettes les plus sombres. Même si le scénario suit une voie somme toute assez banale pour ce genre d'histoires, il est bien mené, réservant son lot de surprises et pourvu d'une fluidité et d'une lisibilité qui n'enlève rien au plaisir de lecture. Ensuite l'idée lumineuse suivante m'a fortement séduit, à savoir de faire de l'elfe noir, non pas une race à part entière mais un état. N'importe quel elfe peut devenir noir, pour peu qu'il porte en lui les germes du mal, une sorte de prédisposition au meurtre qui révélera les qualités intrinsèques nécessaires à sa nature d'assassin. Symboliquement, l'elfe noir est présenté plus comme une déchéance, un dévoiement des autres races. Du coup le personnage principal acquiert une profondeur et un intérêt hors du commun d'autant plus que les auteurs ont choisi de présenter l'état d'elfe noir comme une maladie, ou une malédiction, contre laquelle l'elfe, devenu noir, doit lutter constamment; une lutte intérieure incessante pour éviter à la bête qui sommeille en lui de prendre le dessus et le transformer définitivement en monstre.
Un postulat hautement raisonnable pour cette bd qui promet de belles choses si les auteurs savent par la suite exploiter les éléments qui font la force de ce récit.
Au passage les graphismes et les choix de couleurs sont superbes, et font totalement honneur à l'ambiance sombre résultant du scénario.
Les histoire d'elfes noirs et d'assassin, moi j'adhère complètement et je signe pour la suite....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
tchouk-tchouk-nougat
  07 février 2014
Voici le fautif, celui qui m'a fait acheté toutes la série des Elfes. Avec sa belle couverture attrayante, ses dessins soignés,vifs et aux émotions bien visibles sur les visages. Je ne lui en veux pas, car je ne regrette pas mon achat. Cette série a été une belle découverte.
Dans ce tome nous suivons l'initiation d'un jeune garçon à l'école des elfes noirs, une école d'assassins. On va le voir se révéler à lui même et malgré le noir avenir qui lui est réservé, malgré les vices présent dans son coeur corrompu, comment ne pas s'attacher!
Un tome parfait qui nous laisse à la fin une note de déception à l'idée de le voir s'envoler sur son dragon pour peut être ne jamais le revoir.
Je dis peut être car un second cycle de la série des Elfes est dors et déjà prévue. Pour la prochaine sortie nous retrouvons nos elfes bleus. Alors on peut espérer retrouver notre petit héros rusé, sournois, élégant et vicieux! Ce tome ressemble de trop à une introduction pour voir évoluer cet elfe noir. Hadrien, le scénariste, ne décevra les lecteurs, hein ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lechristophe
  18 avril 2016
Avec ce cinquième tome, nous allons nous intéresser au dernier peuple elfe et pas des moindres : les elfes noirs, c'est à dire, les elfes méchants.
En nous narrant l'histoire du jeune elfe bleu Gaw'er, Marc Hadrien et Ma Yi nous font découvrir comment il est devenu Gaw'yn un elfe noir des plus prometteurs. Parce que l'on ne naît pas elfe noir, on le devient. Pour cela, il faut déjà être porteur d'un gène spécial prédisposant à la cruauté. Ensuite, vous devez être repéré par un recruteur qui vous transportera sur son dragon de compagnie tout là-bas à l'extrême Ouest jusqu'à la forteresse de Slurce. Là, dans le Poudlard du mal, on vous enseignera les techniques de combat, d'infiltration, les poisons, la nécromancie, à accepter la souffrance et l'injustice. Puis, si vous avez survécu à vos années d'études, on vous enverra à travers le monde d'Arann accomplir vos missions. Attention, un elfe est immortel mais être elfe noir est une malédiction...
J'ai été séduit par cette histoire toute en noirceur et, comme pour les quatre précédents albums, je suis déçu qu'il ne devrait pas y avoir de suite. C'est dur de voir se former le jeune Gaw'yn devenu ar'thnen (tueur) puis de le laisser tomber la dernière page tournée !
Petit regret quand même, cet album fait 8 pages de moins que les quatre précédents de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Elamia
  15 août 2017
J'étais pressée de partir à la découverte de ces elfes noirs et de savoir pourquoi ils étaient tant haïs des autres peuples. Croisés brièvement dans le tome 2, on devine que leurs surnoms de "corrompus" n'est pas dû au hasard. J'ai désormais l'explication et je dois avouer que j'ai apprécié la noirceur et la cruauté qui se dégage de cet album.
Après les elfes maîtres des mers, les sylvains, les télépathes et les semi-elfes, il fallait bien une confrérie qui soit pourrie jusqu'à la moëlle. Pourtant on finit par s'attacher à Gaw'yn, ce jeune elfe bleu enlevé de force à ses parents et amené dans un lieu pire que l'enfer.
Aux confins des îles sud, se dresse la citadelle de Slurce. Bastion des elfes-noirs, là où ils naissent et où ils subissent un apprentissage des plus violents. Ils deviennent alors un fléau redouté et des serviteurs sans scrupule. Car les elfes noirs agissent avant tout pour servir les autres peuples. Leur existence est vouée à remplir des contrats, des assassinats en grande partie.
Ce premier album est une introduction plutôt réussie auprès de la dynastie des elfes noirs. Il se termine sur une image plutôt familière qui m'a fait penser aux Nazguls de Tolkien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
Auracan   06 mars 2014
Les dessins et la mise en couleurs accentuent également beaucoup le côté noir de chez noir du récit. Comme sur la très envoutante couverture ou bien dans l’ambiance sourde et oppressante qui règne dans l’album.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   07 février 2014
Un album prenant et de bonne facture qui donne envie de poursuivre l’aventure en retrouvant les Elfes Bleus dans une suite d’ores et déjà annoncée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Elbakin.net   28 janvier 2014
Il s’agit donc un tome sympathique, mais qui malheureusement ne se démarque pas vraiment des autres.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Sceneario   20 janvier 2014
Ma Yi reste dans un univers qu'il affectionne tout particulièrement, la fantasy. Réalisant dessin et colorisation, il ne fait aucun doute que l'artiste sait utiliser sa palette graphique. [...] On perçoit assez bien les émotions, la souffrance permanente, la férocité ambiante ce qui démontre que ce dessinateur a réellement un bon potentiel.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   07 février 2014
Un elfe noir ne doit pas penser à autre chose qu'à l'excellence, un elfe noir n'a pas d'ami. Par contre, il peut toujours compter sur ses ennemis... Eux sont fidèles à travers les années.
Commenter  J’apprécie          90
YaneckYaneck   18 janvier 2014
Ici, tu vas apprendre tout ce qui te sera nécessaire pour servir les tiens. Nous allons faire de toi un tueur noble et élégant, Gaw'yn. L'élégance c'est important, ne l'oublie jamais.
Commenter  J’apprécie          70
lechristophelechristophe   18 avril 2016
- Mester Varh'yn : La plupart des garçons qui sont ici deviendront d’honnêtes assassins. S'ils sont assez habiles, ils survivront jusqu'à 30 ans, peut-être 40, avant d'être pris et exécutés. Deux ou trois seront peut-être assez intelligents et habiles pour accéder au rang d'ar'thnen. Des tueurs implacables et insaisissables, l'élite des elfes noirs...
Commenter  J’apprécie          30
ElanaElana   23 février 2014
Un enfant avait regardé le soleil se coucher, un Ar'then le voyait se lever. Ses rayons balayaient les ténèbres qui pourtant devaient m'accompagner à jamais. Un sentiment terrifiant et merveilleux m'envahit: pour la première fois de mon existence, j’étais seul.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   06 février 2014
Votre destin est là où vous êtes.
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1547 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre