AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B086VKWGRG
34 pages
Éditeur : (06/04/2020)
4.17/5   15 notes
Résumé :
Dans un monde où la magie élémentaire est considérée comme une hérésie, Siobhan, jeune fille de 16 ans au caractère bien trempé, est réduite en esclavage pour avoir pratiqué la pyromancie. Elle qui n’aspirait qu’à vivre l’aventure et découvrir le monde, voit ses rêves soudain piétinés. Alors qu’elle est vendue à une riche famille du sud, Siobhan pourra-t-elle revenir à temps pour éviter un drame ? Le prix pour accéder à ses rêves n’est-il pas trop cher payé ?
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,17

sur 15 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

mcd30
  07 mai 2020
Une préquelle de qualité.
Des personnages que l'on a envie de mieux connaître, de l'action, un univers bien développé et des situations qui laissent augurer d'une trilogie bien palpitante.
Avec "Le prix de la liberté" Meryma Haelströme nous ouvre les portes d'un monde où la magie élémentale est punie d'esclavage, seule la magie physique est acceptée, c'est ce que Siobhan va découvrir.
L'autrice a une grande aisance d'écriture, que j'avais déjà appréciée, qui s'associe à une belle imagination
Je ne remercierai jamais assez Meryma de la confiance qu'elle m'a accordée avec ce SP et ai grande hâte de lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
elea2020
  21 avril 2021
J'ai lu très vite cette nouvelle bien construite, qui devrait constituer une préquelle à une future histoire plus développée sur le monde imaginaire inventé par Meryma, monde dont j'ai eu un aperçu dans une de ses nouvelles, Lucioles. La fantasy est un genre dans lequel je n'entre pas si souvent, mais qui m'est facile pour avoir fréquenté assidûment le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Une histoire de dragons ne pouvait que me plaire...
Il s'agit toutefois de plus que cela : l'héroïne, Siobhan, perd brutalement toutes les conditions de sa vie familiale, pour avoir démontré son pouvoir élémentaliste, c'est-à-dire, en ce qui la concerne, un pouvoir lié au feu. Siobhan n'en avait pas même parlé à ses parents, et ses nouvelles capacités auraient pu passer inaperçues, dans le cadre de sa vie tranquille avec ses parents et son frère et de son travail à l'auberge de son oncle, s'il ne s'était pas produit un malheureux concours de circonstances. En effet, un Milicien, un des hommes qui imposent la loi de l'Empire et interdisent la manifestation de pouvoirs personnels (si ce n'est qu'eux-mêmes y ont droit, n'ayant que des pouvoirs physiques, tels la force, la vélocité...), a décidé de faire une demande en mariage à Siobhan, ce qui a plongé la jeune fille dans le désarroi et la colère. Cette dernière n'a donc pu retenir ses facultés : des flammes se sont élevées sur son corps, laissant des traces de brûlé sur le sol de leur maison, suite à quoi elle et ses parents ont été arrêtés et séparés.
La punition de Siobhan est immédiate : on lui appose dans la chair un artefact, une pierre qui s'enfonce dans son épaule, lui causant de vives douleurs lorsque ses pouvoirs veulent se manifester, et mettant à mal sa volonté et ses facultés mentales. Puis la jeune fille est vendue comme esclave, car tel est le sort des mages élémentalistes en Erhetylia ; un riche couple l'achète et la voilà qui part pour le Sud en carrosse, en compagnie d'autres esclaves. Ses maîtres sont plutôt respectueux et compréhensifs, du reste, son travail a pour elle un intérêt, et elle s'y adonne volontiers, tout en méditant sur ce qui a pu arriver à ses parents. Jusqu'à ce qu'elle découvre un oeuf de dragon, qui semble répondre à sa propre capacité de produire de la chaleur. Deux êtres se sont trouvés, et l'espoir donnera des ailes à Siobhan, peut-être future dragonnière, pour aller à la rencontre de son destin, et de l'aventure...
Le format de la longue nouvelle est ici utilisé au mieux : Meryma maîtrise une écriture à la fois appuyée comme au fusain, stylisée, et pleine de couleurs comme l'illustre la couverture. Ce monde est vivant, ça fuse, les personnages font des choix à cent à l'heure, nous entraînant dans leur sillage. Un personnage d'esclave, Alfryk, la retient de chuter en sortant du carrosse ? Cela pourrait être un allié, une promesse de romance, sait-on ? Ce sera en tout cas l'occasion bien exploitée de montrer ce qu'il arrive aux esclaves, ce qu'ils deviennent au bout d'un temps, et peut-être un déclic salvateur pour Siobhan. le récit est tendu et conserve toujours le fil directeur sans se perdre, avec une vision claire des informations à distiller goutte à goutte, pour notre plus grande curiosité.
Un seul regret : c'est trop court, et l'on reste sur la fin - et sur sa faim - en se posant à la fin de cette lecture beaucoup de questions sur cette magie élémentaliste, sur les débuts de l'histoire d'Erhetylia, sur la manière dont Siobhan pourra apprendre à maîtriser son pouvoir, sur ceux qui pourront l'aider, et bien sûr, les dragons, car mince ! Ça commence à peine... le vocabulaire est parfois un peu trop familier pour moi, mais je ne ferais pas la difficile sur un texte par ailleurs bien mené, bien écrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
gabrielleviszs
  29 avril 2020
Par le biais du site simplement, j'ai eu l'opportunité de découvrir ce prequelle. Je remercie l'auteur pour sa proposition de lecture. La couverture est très belle et amène déjà une envie de connaître ce qui se passe derrière cette image. Il s'agit d'une nouvelle, à peine 50 pages, donc je ne vais probablement pas écrire une chronique aussi longue que d'habitude, quoi que... cela est bien possible.
Siobhan, 16 ans, se lève avec son petit frère de 12 ans pour aller à chacun de leur travail. Nous suivons la jeune fille dans l'enceinte d'une taverne tenu par son oncle. Sa tante venant d'accoucher, il a besoin d'aide et c'est soit elle y allait, soit elle était viré de chez elle. son père est assez dur, mais il a ses raisons. La vie est dure. le monde dans lequel ils évoluent tous n'est pas facile : chaque personne qui use de magie de n'importe quelle forme que ce soit est obligé de devenir un ou une esclave. Alors que Siobhan rentre chez elle, après une dure journée de travail, des mots avec son père, car elle a une fois de plus osé dire non à une invitation à un mariage (le sien bien entendu) elle va déclencher un incendie. Un de ceux qui n'est pas normal, prenant naissance sur elle-même. Ils vont devoir s'enfuir afin d'éviter d'être donné à la milice, mais les voisins ont tout vu et la milice arrive chez eux.
C'est la façon dont Siobhan devient ce qu'elle va devenir à la fin de cette nouvelle, et donc il est clair que nous la retrouverons ainsi, surement des années après ces événements dans la suite de l'histoire (qui n'est pas encore paru). Nous découvrons le monde crée par l'auteur, un brin de médiévale, avec de la magie, ce que j'aime par-dessus tout. Ce mélange qui nous parle de dragons, qu'ils soient encore en vie, ou non, qu'ils soient réels ou non. Ce mélange qui nous montre les différences sociales comme il en existe dans tous, et qui prend forme sous nos yeux. La magie est interdite, enfin une certaine forme de magie n'est pas désirée. Comme si les personnages décidaient de ce qu'ils peuvent avoir ou non, comme si la nature n'était déjà pas capricieuse.
Siobhan est une jeune fille qui rêve d'aventures, de ne pas rester chez ses parents, de vivre autrement. Être obligée d'épouser un homme qu'elle ne connaît pas ou peu ne lui convient pas. Elle veut parcourir le monde d'une manière ou d'une autre. Son attachement à son petit frère et sa famille est réel et profond. Bien qu'elle ne soit pas d'accord avec son père, elle le respecte, jusqu'à un certain point. La suite des événements après la trahison des voisins est tout sauf réjouissante. La vie de Siobhan change radicalement. Être esclave va lui ouvrir certaines portes qui ne se refermeront jamais. Son pouvoir est présent, sa liberté a un prix, mais lequel ? Il ne faut pas s'attendre à des licornes dans le ciel, à des câlins par milliers. Cette épreuve est forcément nécessaire, cruelle aussi, mais nécessaire pour qu'elle puisse choisir sa destinée, son chemin.
Nous en apprenons peu sur sa famille, son petit frère travaille déjà pour aider à subvenir aux besoins de ses parents qui eux travaillent dur aussi. Son père semble avoir du poids dans la société fondée, mais juste un peu. Je pense que son père désirait par-dessus tout protéger sa famille, sa fille de ce don qui n'est pas bien vu. Bien qu'il soit un homme important cela ne les évite pas de se faire mettre en prison et sa fille vendue comme esclave. La position sociale ne fait pas tout, mais l'argent si. Il suffit d'avoir ce qu'il faut pour s'en sortir, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
La méfiance des voisins, ceux qui vous connaissent tous depuis votre naissance sont capables de vous tourner le dos. Ce monde ne rend pas les choses faciles pour quiconque est différent. Alors que vous avez joué avec des enfants, les parents se détournent, ne vous regardent plus, vous maudits même, tout ça parce que votre corps n'est pas comme le leur, parce que vous avez un don qui est devenue une malédiction aux yeux des plus puissants.
Siobhan va également rencontrer d'autres personnages, qui l'aideront d'une manière ou d'une autre à passer outre certains points. Les échanges sont brefs et intenses, laissant des questions sans réponses. Que va-t-elle décider au final ? Nous avons une ébauche, nous pouvons la voir traverser ses épreuves et imaginons ce qu'elle peut ressentir. La colère, la vengeance qu'elle apporte. Ce sentiment d'impuissance face à l'adversité qui la ronge.
Alors oui, c'est une nouvelle, donc c'est court. Elle se lit très vite, trop vite même, on aimerait en avoir un peu plus, voire beaucoup plus juste sur ce début, même si j'ai envie de savoir ce qui se passera par la suite, ce qui est tout à fait normal. C'est une ébauche de ce que nous aurons plus tard au niveau de l'écriture qui me convient. Reste plus qu'à attendre le premier tome qui va suivre afin de connaître le futur de Siobhan.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/erbetylia-prequelle-le-prix-de-la-liberte-meryma-haelstrome-a185777796
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  12 juin 2020
L'autrice nous propose de plonger dans les prémices d'un nouvel univers avec cette préquelle passionnante qui nous pose quelques bases pour une future trilogie de fantasy. Cette entrée en matière nous donne déjà bien envie de lire la suite et de plonger plus profondément dans cet univers original et dans le quotidien de notre héroïne.
Siobhan est une jeune fille sans histoire à la base, mais dans la société où elle vit, développer un don peut bouleverser complètement une vie et transformer le quotidien de la personne à jamais vu qu'elle se retrouve réduite en esclavage... Alors quand elle utilise par mégarde la pyromancie, elle sait déjà ce qui l'attend et espère pouvoir passer entre les gouttes. Oui mais voilà, dans ce monde la magie fait vraiment peur et les dénonciations sont souvent très rapides...
C'est pourquoi elle va se retrouver obligée de quitter sa famille. Elle va rapidement être vendue et se retrouver chez une famille surprenante et qui pourrait bien, à sa façon, la conduire sur un chemin inattendu et étonnant. Dès ce moment, l'histoire prend un autre tournant et nous plongeons plus sérieusement dans ce qui va devenir la nouvelle vie de Siobhan.
Je me suis vraiment régalée avec cette préquelle et j'ai hâte de découvrir cette trilogie. le tournant pris durant ce récit nous donne envie d'en apprendre plus et de voir quels chemins elle va suivre. J'ai adoré la dernière rencontre qu'elle fait et je suis sûre que ce rebondissement promet une suite passionnante! Nous avons à peine effleuré l'univers jusqu'à présent et je me pose encore beaucoup de questions sur son fonctionnement et sur la place que pourrait y trouver Siobhan par la suite. Je sens que nous n'avons pas fini d'être surpris et que le fil rouge s'annonce complexe et particulièrement bien tissé.
En bref, c'est une belle entrée en matière pour la mise en place de cette nouvelle histoire et de cet univers original. Je me réjouis de retrouver notre héroïne dans un parcours qui s'annonce chaotique et plein de rebondissements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Entournantlespages
  04 mai 2020
C'est bizarre de devoir juger d'une histoire sur sa préquelle mais c'est aussi une bonne opportunité de découvrir l'étendue de l'univers et les personnages principaux dont on suivra les aventures au commencement de la trilogie autoéditée. le Prix de la liberté est donc une courte histoire dune cinquantaine de pages racontant les origines de l'héroïne d'Erhetylia, Siobhan. Dans un monde où la magie élémentaliste a été proscrite, ceux doués de dons sont dénoncés puis asservis afin que jamais ils ne puissent se servir de leurs pouvoirs et combattre les hommes communs. Siobhan vit une vie tranquille au coté de ses parents et de son frère en travaillant dans la taverne de son oncle. N'ayant pas sa langue dans sa poche, elle est prompte à se créer des ennuis, même avec ceux qui ont les meilleures intentions. Mais voilà, elle ne veut d'une vie paisible comme celle de ses parents dans leur village. Elle veut découvrir le monde, voir de ses yeux ce qu'il recèle, ce qu'il cache. Partir l'aventure, être quelqu'un, plus qu'une femme mariée enchainée à ses obligations.
Malheureusement, la vie semble lui jouer un mauvais tour devant bien plus dramatique suite à un événement crucial dans sa vie. Bientôt, un choix lui sera demandé, elle pourrait prendre finalement en main sa destinée alors qu'elle est témoin d'une vérité assimilée à une légende pour tous. Globalement, cette histoire a de quoi plaire et crée les bases de cette univers fantasy auquel je suis plutôt curieuse de me frotter. Seulement, c'est en espérant que le premier tome soit bien plus développé que cette courte nouvelle. Tout se déroule très vite, trop vite et on n'a pas réellement le temps de s'émouvoir du sort de Siobhan et de comprendre les enjeux auxquels elle doit faire face.
En comprenant bien que cette préquelle sert d'introduction, j'aurais apprécié que celle-ci soit davantage détaillée et immersive afin que les émotions de l'héroïne soient plus mises en valeur et donc plus impactantes à la lecture. On suit un enchaînement d'événements de manière trop précipitée pour qu'on puisse prendre le temps de les apprécier. C'est une histoire qui tient la route mais qui n'offre pas son plein potentiel. C'est pour cela que je suis particulièrement curieuse de voir ce que donnera le premier tome, l'imagination de l'auteure semble débordante et son univers intrigant. Merci à Meryma Haelströme pour m'avoir fait découvrir son livre.
Lien : https://entournantlespages.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 avril 2020
L’accord
Le soleil darda ses premiers rayons sur la ville encore endormie.
Un rictus narquois aux lèvres, Siobhan ébouriffa la tignasse blonde de Fedryk. Le garçon de douze ans râla, pour la forme, en se débattant contre la main agaçante de sa sœur. C’était leur rituel matinal depuis quelque temps. Leur journée ne pouvait pas commencer sans cela. Ils n’échangèrent pas un mot, se chamaillant gentiment en silence, pour ne pas réveiller leurs parents à côté.
Siobhan frissonna et noua le châle de laine sur ses épaules, avant d’emboîter le pas de son frère en direction du centre-ville. Les rues désertes à cette heure matinale donnaient une impression de calme. Un chat malingre feula à leur approche, avant de disparaître derrière un amas de caisses en tous genres. Fedryk s’élança en courant, ses bottes résonnant sur les pavés de pierre. Sa sœur aînée soupira, et n’essaya même pas de le rattraper. Après tout, aucun danger ne les menaçait. Une escouade de miliciens les croisa en sens inverse. Leurs talons claquaient en échos de leur marche cadencée. Le capitaine de faction salua la jeune fille d’un hochement de tête, qu’elle lui rendit avec un sourire crispé. Les soldats patrouillaient jour et nuit afin d’assurer la sécurité des habitants, faire respecter l’ordre et les lois de l’Empire. Ils surveillaient en particulier qu’aucun élémentaliste ne s’éveille en douce, et ne mette en péril la vie des honnêtes citoyens. Ainsi en avait décidé l’Empire en des temps reculés, lorsque les mages des différentes factions étaient en guerre les unes contre les autres. Depuis la fin des conflits il y avait fort longtemps, la magie élémentaire était considérée comme une hérésie, et le culte d’Enora banni. Seules les capacités physiques étaient reconnues et acceptées...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
elea2020elea2020   21 avril 2021
Ses jambes se dérobèrent sous elle lorsqu'elle posa les orteils sur la première marche. Heureusement, des mains puissantes lui évitèrent la chute fatale. Elle croisa un regard clair en levant les yeux vers son sauveur, qui garda toutefois la tête basse, un air absent sur le visage. (...) C'était la première fois qu'elle rencontrait un esclave et ne s'attendait pas à une attitude si résignée.
Commenter  J’apprécie          50
elea2020elea2020   21 avril 2021
Mais je suis pas une femme comme toi ! hurla-t-elle, sa voix se répercutant sur les murs de la pièce exiguë.
Une chaleur excessive envahit la salle à manger et des langues de feu recouvrirent soudain ses mains.
-Par tous les dieux ! s'exclama son père en reculant d'un pas.
- Oh non, pas encore... murmura Siobhan dans un souffle.
- Comment ça, "pas encore" ? s'écria-t-il sans parvenir à bouger.
Commenter  J’apprécie          10
elea2020elea2020   21 avril 2021
Personne dans les parages. Avec prudence, elle avança ses mains et en enveloppa délicatement la forme. Une douce chaleur palpita contre ses paumes à leur contact. Des larmes de joie brouillèrent sa vue. Son coeur s'emballa.
Commenter  J’apprécie          20
elea2020elea2020   21 avril 2021
Elle n'était pas très douée dans son rôle de serveuse, maladroite et distraite à la moindre occasion. Son caractère bien trempé et sa langue bien pendue lui valaient d'incessantes remontrances, autant de la part des femmes que des hommes, qui auraient préféré que la jeune fille soit plus discrète et plus douce.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Meryma Haelströme (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meryma Haelströme
#22 astuces et conseils : les plateformes d'écriture - Wattpad
autres livres classés : dragonVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1874 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..