AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francis Lacassin (Éditeur scientifique)
EAN : 9782221046593
914 pages
Éditeur : Robert Laffont (01/03/1985)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Rider Haggard fut d'abord connu chez nous pour son célèbre roman Les mines du Roi Salomon qui donna lieu à un non moins célèbre film, Mais son œuvre la plus remarquable est le Cycle de She qui tient en guatre volumes. Le premier est She qui a connu de nombreuses rééditions, le second est Aycha qui était introuvable depuis de nombreuses années, le troisième La fille de la Sagesse (même collection), le quatrième She et Allan gui n'a pas encore été traduit et que nous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
le_nouvel_homme_invisible
  06 décembre 2016
Epais volume composé de cinq titres, je viens d'achever la lecture du premier des romans, 'Elle ou la source de feu'. Roman d'aventures linéaire et chronologique, c'est une histoire qu'on lit comme on ferait une croisière: tranquillement. Ecrit à une époque où l'écriture n'ose encore pas explorer plus avant toutes ses possibilités, c'est une histoire assez plate qui se déroule sans accroc.
Un jeune homme reçoit un soir un ami dans son petit appartement. Cet ami a un fils, Léo, sur lequel il devra veiller et auquel il remettra une étrange boîte à sa majorité. le lendemain, l'ami meurt et l'enfant Léo est placé chez ce tuteur improvisé. Pour se faciliter la vie, le tuteur (qui est le narrateur de l'histoire) engage un valet, Job. Arrivé à l'âge adulte, Léo ouvre la caisse transmise par son père. Il y découvre qu'il est issu d'un certain Kallikratès, grec ayant vécu il y a plus de 2000 ans. Des tessons de poteries indiquent qu'il y a un trésor à chercher qui confirmera cette origine antique. Les trois hommes partent pour l'Afrique. (Influence reprise dans 'Tarzan' quelques années plus tard: des Européens voyagent en Afrique et il leur arrive des trucs qui ne leur seraient pas arrivés s'ils étaient resté en Europe ou en Amérique.)
Péripéties, rencontres de sauvages, accidents se produisent jusqu'à ce que le trio, aidé d'un guide quasi local, parvienne chez 'Elle'. 'Elle', c'est Ayesha, celle qui était amoureuse de ce Kallikratès vu plus haut: elle a 2000 ans et c'est toujours une bombe!
Visite du palais d''Elle', cérémonies sauvages et festivités inconcevables (donc bien dépaysantes pour un lecteur de la fin du XIXe!) se succèdent puis 'Elle' décide de proposer à Léo de devenir comme elle: non pas immortel mais de rester jeune très longtemps.
On est d'accord. Nouvelle expédition (il faut bien raconter quelque chose d'autre que les pensées intimes des uns et des autres par rapport aux comportements des autres acteurs de l'aventure). Nouveaux obstacles. Un personnage meurt (c'est pour le côté tragique). Ayesha se brûle et disparait dans la source de feu. Morale: à trop vouloiir jouer avec la vie, on meurt.
Le retour est bâché en quatre pages (alors qu'il dure 18 mois!) et le 80% du roman raconte les trois semaines passées par Léo chez 'Elle'.
Lu aujourd'hui, le roman est fade. Pas vraiment de la science-fiction, pas non plus de l'anticipation, c'est un livre qui raconte un voyage, à la manière d'un Jules Verne, et qui permet au lecteur en pantoufles de prendre l'air sans risque et à moindre frais. A lire donc avec un regard modifié: au moment de sa parution, c'était un roman exotique, phénoménal, extraordinaire! Il a inspiré Rudyard Kipling et Edgar Rice Burrough entre autres.
Lire ce livre, c'est faire l'effort d'oublier momentanément ses autres lectures, bien plus audacieuses! Lire ce livre, c'est comme se passer un Georges Mélies juste après avoir regardé 'Avatar'...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DidierLarepe
  13 mars 2016
Un auteur de la fin du XIX, un peu dans la veine d'un Jules Verne mais qui finit un peu par tourner en rond.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   05 janvier 2018
Le lot de l'homme ici-bas, de l'homme né de la chair, est de supporter le travail et la peine, de poursuivre ces bulles dérisoires soufflées par le destin (et qu'il nomme plaisirs, tout heureux qu'elles restent un moment dans sa main), puis, à l'heure du trépas, quand la comédie se termine, de passer humblement il ne sait où.
Commenter  J’apprécie          20
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   05 janvier 2018
Si les hommes se tournent toujours vers le ciel pour sonder avidement les profondeurs, c'est par peur de la mort, forme déguisée de l'égoïsme - et voilà pour l'origine des religions.
Commenter  J’apprécie          10
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   05 janvier 2018
L'aliment du souvenir est amer et nous ne désirons guère d'y mordre qu'avec les dents de l'espérance.
Commenter  J’apprécie          20
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   05 janvier 2018
L'homme peut être corrompu par la beauté d'une femme si elle est assez grande. L'or peut acheter la beauté de la femme: il suffit d'y mettre le prix.
Commenter  J’apprécie          10
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   05 janvier 2018
Avec quelle dérisoire facilité le regard d'une femme pervertit le meilleur d'entre nous!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Henry Rider Haggard (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Henry Rider Haggard
Les Mines du roi Salomon (film) (King Solomon's Mines, 1950) Official Trailer - Deborah Kerr, Stewart Granger.
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3348 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre