AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330034261
Éditeur : Actes Sud (20/08/2014)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Un extraterrestre débarque sur Terre pour prendre la place et l’apparence du professeur Andrew Martin, éminent mathématicien de l’Université de Cambridge venant de résoudre une équation majeure pour l’avenir de l’humanité. Ses premières impressions sont loin d’être positives : il est dégoûté par la façon dont les humains le regardent, par ce qu’ils mangent, par la facilité avec laquelle ils assassinent et font la guerre. L’extraterrestre est tout aussi déconcerté p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Anarya
  21 août 2014
Andrew Martin est un brillant mathématicien britannique. le jour où il démontre l'hypothèse de Riemann, il disparaît, aussitôt remplacé par un extraterrestre, dont la mission va être d'éliminer toute personne ayant connaissance des travaux du professeur. Et si la mission paraît simple, prendre la place d'Andrew Martin se révèle plus complexe, surtout quand on considère les humains comme primitifs et violents…
Vous vous êtes déjà demandé ce que penseraient de nous les extraterrestres ? Eh bien vous avez la réponse dans ce roman loufoque et génial ! J'avais beaucoup aimé Matt Haig avec son précédent roman jeunesse (La forêt interdite, très différent) et je n'ai pas été déçue par cette critique de notre petite espèce bien incapable de gérer la résolution d'un mystère mathématique (je ne vous dis pas ce qui arriverait si Andrew Martin publiait ses résultats, mais heureusement que notre extraterrestre a agi !) et, surtout, par cet humour ravageur qui nous fait sourire d'un bout à l'autre du roman. Quand même, la scène d'ouverture où notre nouvel arrivant découvre l'humanité est juste hilarante (je ne vous dis rien non plus car ce serait gâcher une agréable surprise) ! Bref, notre extraterrestre découvre et note tous nos travers et bizarreries et se lance surtout dans un méthodique travail d'enquête afin de détruire toutes les preuves de la résolution de l'hypothèse de Riemann. En contact perpétuel avec ses « chefs », la réplique d'Andrew Martin va tenter de s'attacher strictement à sa mission…jusqu'au moment où ce qu'il croyait savoir de l'humanité commence à se craqueler… Difficile de ne rien révéler sans vous gâcher de savoureux moments ! En tous cas, foncez sur cette histoire intergalactique et mathématique (ok, ça fait peur, mais rassurez-vous, il n'y en a pas tant que ça !) car vous allez passer l'un des meilleurs moments de cette rentrée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gayane
  27 septembre 2014
Un extraterrestre prend la place sur Terre d'un éminent mathématicien, professeur de l'université de Cambridge, après que ce dernier ai été enlevé par ses semblables. Il a en effet résolu l'équation de Riemann, faisant faire une avancée phénoménale à l'humanité, mais mettant également cette dernière en danger au même titre que l'univers.
Le narrateur est donc envoyé sur Terre pour effacer toute trace de cette découverte tout en recueillant des informations sur la race Humaine jugée violente, cupide et arriérée.
Il est ainsi dégoutté par l'apparence des humains, dégoutté par leur nourriture, par leur comportement. Il sera également déconcerté par les concepts d'amour et de famille qui lui sont totalement étrangers.
Aimant beaucoup cet auteur j'ai été déçu au début de ma lecture. En effet, même si je retrouvais le même procédé de narration que dans La Forêt interdite, je n'arrivais pas à m'attacher au narrateur ni à la narration elle même. Mon début de lecture a donc été fastidieuse. J'ai cependant commencé à m'accrocher au récit à partir du moment où le narrateur rencontre la famille Martin. C'est pour moi le moment où l'histoire a véritablement commencé et le moment à partir duquel je n'ai plus réussi à me décrocher de ce roman.
Matt Haig offre ici une critique tellement juste et tellement objective de la condition humaine que s'en est troublant.
Même si ses observations sont froides au début puisque son narrateur ne comprend pas la nature humaine, ces observations deviennent empiriques (avec l'expérience du personnage), passionnées, attachantes et touchent au plus profond le lecteur.
Cette lecture est de celles qui font réfléchir tout en divertissant.
Une véritable bijou avec une fin superbe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  17 septembre 2014
Un extraterrestre est envoyé sur Terre pour supprimer toute trace de la récente résolution d'une équation qui risque de mettre en danger leur monde.
Cet émissaire prend la peau du mathématicien afin de déterminer les documents et les personnes à éliminer. Simple ? pas vraiment... car l'extraterrestre se fascine bien vite pour l'espèce humaine !
Un journal détaillé sur la vie de l'homme et ses moeurs sur Terre.
Un roman assez froid et descriptif qui réserve toutefois des réflexions intéressantes sur l'amour, les relations sociales et nos conventions.


Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          170
Z3D
  06 juin 2014
The Humans n'est pas un livre révolutionnaire. le scénario a déjà été vu ou lu mais cela reste tout de même relativement efficace. Si je devais le comparer, je dirais qu'il s'agit d'un K-Pax (d'ailleurs il me semble qu'il y a une référence dans le livre) en plus "interventionniste".
Un extraterrestre est envoyé sur Terre pour en limiter les avancées technologiques. Il prend la place d'un mathématicien qui vient de percer le secret d'une formule mathématique qui révolutionnerait l'humanité. Il doit donc éliminer toute trace de cette découverte pour préserver l'univers des humains. le contact avec les humains va irrémédiablement bouleverser sa vision de notre espèce et le but de sa mission.

Il est très facile de s'attacher au personnage principal de par son décalage et sa "vulnérabilité" dans un mode qu'il ne comprend pas. Les personnages secondaires sont bien construit et suffisamment crédibles pour ressentir de l'empathie pour eux.
Ce livre est surtout un livre d'anachronismes opposant deux cultures antinomiques qui offre quelques scènes drôles et décalées. En revanche, le plus grand anachronisme concerne la fin du roman qui est incohérente avec le début. Je ne peux pas en l'expliquer s'en révéler une part importante de la trame de l'histoire mais c'est étonnant que l'auteur ait laissé passer cela.
En résumé ce fut un moment de lecture agréable sans être génial mais c'est ce que j'attendais. Ce page-turner remplit donc parfaitement son rôle!
PS: Non traduit (pour l'instant) ce livre est très accessible pour une lecture en VO avec un niveau moyen en anglais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Dareel
  11 octobre 2016
L'intrigue
After an ‘incident' one wet Friday night where Professor Andrew Martin is found walking naked through the streets of Cambridge, he is not feeling quite himself. Food sickens him. Clothes confound him. Even his loving wife and teenage son are repulsive to him. He feels lost amongst a crazy alien species and hates everyone on the planet. Everyone, that is, except Newton, and he's a dog.
What could possibly make someone change their mind about the human race. . . ?

La condition humaine… Vu par un extra-terrestre.
Un extra-terrestre débarque sur Terre pour prendre la place et l'apparence du professeur Andrew Martin, éminent mathématicien de l'Université de Cambridge qui a résolu une équation majeure pour l'avenir de l'humanité.
Ses impressions sont loin d'être positives: il est dégouté par la façon dont les humains le regardent, par ce qu'ils mangent, par la facilité avec laquelle ils assassinent et font la guerre. L'extra-terrestre est tout aussi déconcerté par les concepts d'amour et de famille, qui lui sont totalement étrangers. Pourtant, plus le temps passe, plus il commence à apprécier certaines facettes de cette étrange espèce…


Chronique

The Humans est un roman que j'ai acheté il y a deux ans à Waterstone, une grande librairie Londonienne, et que j'ai – injustement – délaissé depuis.
J'ai finalement décidé de le lire et aujourd'hui je peux dire que c'est bête d'avoir attendu aussi longtemps !
Andrew Martin est un éminent professeur de mathématiques qui cherche à résoudre une énigme complexe en la matière, et se rapproche dangereusement de la solution. Pourquoi dangereusement ? Parce que la solution remettrait en question et bouleverserait tout le fonctionnement de la vie et surtout de nos modes de vie tels que nous les connaissons actuellement.
C'est pourquoi un beau jour, Andrew Martin se retrouve nu dans la rue à errer sans comprendre ce qui lui arrive. Un choc ? Un burnout ? Non. Andrew Martin n'est plus qu'une enveloppe corporelle, il est remplacé par un alien venu sur Terre pour empêcher que sa découverte mathématique ne se propage, quitte à devoir éliminer les personnes déjà au courant. Lui vit déjà dans un monde régit par les mathématiques et les nombres primaires, ses connaissances sont infinies et le développement de sa planète très poussé, et sa race voit comme un danger le fait que la Terre en arrive au même point.
Au dos du roman, j'ai pu lire qu'il avait été salué par la critique pour son côté « humain et drôle ». Hé bien c'est exactement ça.
Imaginez un alien débarquer dans un monde arriéré, avec aucune connaissance en matière de code sociaux, de comportements à adopter, aucune expérience en terme de sentiments… Un peu un Sheldon Cooper dans la foule quoi !
Evidemment, il essaie tant bien que mal de s'adapter même s'il trouve le fonctionnement des humains particulièrement stupide et incongru. Mais peu à peu, l'idée que le monde puisse être régi par les sentiments, notamment l'amour, la peur, l'amitié et la douleur va plutôt interloquer notre alien et le faire changer d'avis. Sans parler de la femme d'Andrew Martin à laquelle il va finalement arriver à se lier au-delà de toute espérance.
Entre maladresse et tendresse, complot et meurtres, amour et haine, ce roman vous en fera voir de toutes les couleurs ! Notre alien est tiraillé de tous les côtés et on vit son malaise avec lui à chaque fois qu'il communique avec sa planète d'origine.
C'est un petit livre à première vue assez léger mais avec un fond finalement très solide. L'auteur nous dissémine de jolies petites phrases assez philosophiques et très parlantes. Il laisse à penser que si l'on prenait le temps de prendre du recul sur nous-mêmes, on se rendrait alors peut-être compte de ce qui compte vraiment. Laissons-nous guider par ce qu'on ressent, pas forcément par ce qu'on attend de nous.
A la fin du roman, notre extra-terrestre adresse à son « fils humain » une liste de 100 choses qu'il ne doit pas oublier de faire… Rire. Pleurer. Aimer de toutes ses forces… J'ai noté la première. Puis la deuxième. Puis la suivante. Avant de réaliser que cette liste devrait dans son intégralité être épinglée sur les murs de nos foyers. Rien que pour cette liste, ce livre est à lire.

Chroniques Livresques

En deux mots
Un roman profondément touchant qui permet de prendre du recul sur nous-mêmes.
Il porte très bien son nom… Ce livre est profondément humain !
Versez votre petite larmichette vous aussi, ça vaut terriblement le coup !
Livre lu en VO (Anglais).
[Informations livre : Matt Haig – The Humans | Contemporain &
Lien : http://www.chroniques-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   01 septembre 2014
C'est à la fois incisif et sans appel, hilarant et émouvant. Plus philosophique que mathématique, le faux Andrew Martin fait siens les concepts d'amour et de famille : l'humanité dans ce qu'elle a de plus pur et de beau.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   17 septembre 2014
Elle me dit qu'être humain c'était être un petit enfant, à Noël, qui reçoit un château absolument merveilleux. Il y a une photographie parfaite de ce château sur une boîte, et on désire plus que tout au monde jouer avec le château et les chevaliers et les princesses, car ce monde semble idéalement humain ; mais le seul problème est que le château est en pièces détaches. Des petites pièces compliquées, et, bien qu'il y ait une notice de montage, on n'y comprend rien. Et vos parents et votre tante Sylvie non plus. Alors on reste à pleurer sur le château idéal qui est dans la boîte, et que personne ne saura jamais construire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gayanegayane   27 septembre 2014
"Obéis à ta tête. Obéis à ton cœur. Obéis à tes tripes. En fait, obéis à tout sauf aux ordres."
"La technologie ne sauvera pas l'humanité. Ce sont les humains qui la sauveront."
"Il n'y a qu'un genre de littérature : le livre."
"Tu n'aurais pas dû naître. Ton existence est aussi proche de l'impossible que cela se peut. Refuser l'impossible c'est te refuser toi-même."
Commenter  J’apprécie          150
orbeorbe   15 septembre 2014
Veillez bien, durant toute votre mission, à ne jamais vous laisser influencer ou corrompre.
L'humanité est une espèce arrogante, caractérisée par la violence et la cupidité. Les humains ont colonisé leur propre planète, la seule à laquelle ils aient présentement accès, et l'ont placée sur le chemin de la destruction.
Commenter  J’apprécie          160
flambotteflambotte   18 décembre 2015
Les humains, en règle générale, n'apprécient pas les fous, sauf s'ils sont doués pour la peinture, et dans ce cas uniquement après leur mort. Mais la définition de la folie sur Terre, apparaît bien confuse et incohérente. Ce qui est considéré comme parfaitement sain à une époque se révèle dément à une autre. Les premiers humains déambulaient nus sans aucun problème. Certains le font d'ailleurs encore, principalement dans les forêts tropicales humides. Ils nous faut en conclure que la folie dépend parfois de l'époque, et parfois du code postal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
roussel48roussel48   22 novembre 2014
Comme je le constaterais par la suite, tout sur cette planète, était enveloppé dans quelque chose.La nourriture dans des emballages. Les corps dans des vêtements. Le mépris dans des sourires.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Matt Haig (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matt Haig
http://www.librairiedialogues.fr/ Adeline de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Jeunesse : "Le bain de berk" de Julien Béziat (l'école des loisirs), "Un garçon nommé Noël" de Matt Haig (Hélium) et "Atlas comment va le monde ?" de Jessie Magana et Laure Flavigny (Actes Sud). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Caroline Mucchielli.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : extra-terrestresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

humains, de Matt Haig

Comment s'appelle le corps dans lequel le héros extraterrestre a été placé?

Lucas Martin
André Martin
Andrew Martin
Louis Martin

6 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Humains de Matt HaigCréer un quiz sur ce livre