AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781780304243
Black Library (10/11/2018)
3.6/5   5 notes
Résumé :
Ayant vaincu tous ceux qui lui barraient la route, seul un bouclier sépare encore le maître de guerre Horus et son armada de la conquête totale de la planète Terra. Pour briser cet obstacle situé dans le système de Beta-Garmon, il rassemble une immense armée tandis que de son côté, l'Imperium bat le rappel de toutes ses forces pour se préparer à l'assaut final.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MrLambda
  12 août 2020
Ah on continue sur notre suite de bon roman, et lui, en terme de sf militaire, il est vraiment pas mal. En tant qu'avant dernier roman de l'hérésie, il nous montre une bataille assez dantesque. Chose qu'on attend quand on parle de titans. Les Titans, c'est des armes qui font la taille d'un monde ruche et qui peuvent renverser le cours d'une bataille en un rien de temps. Les titans sont organisés en Maison comme celle de Solaria ou de Vulpa. Ces maisons sont plus ou moins indépendantes de l'imperium et du Mechanicum. C'est le premier tome qui en quelque sorte, nous montre une véritable bataille de titans (environ 2000 étant donné qu'on parle de 20 Maisons contre un nombre qui doit être similaire)
Le système de Beta-Garmon a une grande importance logistique et industrielle. Logistique car elle possède un relais qui permet de coordonner les troupes dans l'amas de Garmon et industrielle car ce sont des mondes ruches. L'Imperium qui a trop de troupes sur Terra et qui préfère voir tout les titans se battre autre part que sur Terra a décidé d'organiser une forme de contre attaque chargé de gagner du temps jusqu'à l'arrivée des Ultramarines et des Dark Angels.
Ce roman de 400 pages peut se diviser comme ceci, suite de scène d'action entremêlée avec la vie dans la Legio Solarius puis grosse bataille finale. Et on peut tout dire mais le domaine de l'action, il est assez bien orchestré. Les stratégies sont surprenantes, claires et ne nuisent pas aux récits. Mais on remarque bien qu'il nous manque le côté transcendant de certains... le surplus d'action ne gène pas ici mais il y a certaines scènes comme celle avec Sanguinus ou encore le manque du sentiment dernier carré qui me font dire que c'est loin d'être parfait.
Alors que d'un point de vue stratégique, on ressent une accumulation de traîtres et de loyalistes dans ce secteur. Notre Legio Solaria a son propre conflit contre Vulpa, un conflit personnel et amoureux. Pas d'inquiétude, c'est à la mode 40k... Chaque Legio a ces propres particularités, la legio Soaria est entièrement composé de femme et entretien une tactique, on frappe et on se repli. La legio Vulpa, c'est des têtes brûlées et on nous montre un assez beau changement vers Khorne, le dieu du Sang et de la Guerre.
On peut dire ce qu'on veut de ce roman mais on est assourdi sous la tonne d'informations. Et pourtant, malgré toutes ces coutumes et ces explications techniques ou géopolitiques. On ressent une forme d'équilibre. le problème vient surtout de l'échelle, très rapidement ce système solaire devient capital et accueille notre cher Sanguinus et Jagathai Khan. Mais le problème, c'est que ça manque de belles scènes avec ces primarques et l'utilisation du Khan aurait pu être meilleure. L'autre problème, c'est qu'on nous parle de la situation de l'amas comme si elle allait être développée autre part. Mais elle ne l'est pas, on nous ramène des Blood Angels mais ils ne servent pas à grand-chose.
Ce roman aurait dû s'arrêter au titans, on nous développe de tel chose au 3/5eme du livre seulement. Les personnages, à part Esha Ani Mohana et Harrtek et leur antagonisme. le lien entre tous ceux de la legio Solaria n'est pas assez développé. Pareil pour la Vulpa étant donné qu'il y a trop d'informations. Et puis si on voulait donner plus d'envergure, on voit des Sons of Horus, des Irron Warriors, pourquoi pas des primarques félons. Et puis d'un point de vue spatial, on n'a pas leur point de vue. Pourtant entre Sanguinus, sa flotte et celle des 20 Maisons ou Legio, ça doit faire pas mal. le statu quo aurait pu être rompu. Ce que Haley voulait faire ne pouvait se faire en 400 pages tout simplement.
Je pourrais aussi continuer avec l'utilisation bien pauvre du Warp mais ce que j'ai retenu, c'est bien ces quelques scènes de bonne sf militaire. Mais à vouloir faire trop, notre cher Haley en a perdu en sentiment d'euphorie. Je ne me suis pas ennuyé mais à aucun moment je n'ai ressenti un épique magistral, à aucun moment j'ai eu peur pour ces personnages. L'échelle nous fait rêver mais la structure est bien légère...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
briochinho
  04 février 2022
Un tome agréable dans une des dernières étapes avant l'arrivée du conflit sur Terra. le système Beta Garmon est essentiel pour Horus. Il lui faut dominer ces diverses planètes pour ensuite aller vers le système solaire. Pour l'Impérium, c'est l'opportunité de l'affaiblir au maximum avec l'affrontement final.
Ici, notre thème sont les Titans. On suit deux deux légios: l'une loyaliste, la légio Solaria, résolument féminine,rapide et coordonnée et la légio Vulpa, renégate, sadique et belliqueuse. Deux styles différents qui vont se perdre dans ce conflit jusqu'à la fin.
Le plus de la légio Vulpa est de voir sa déchéance et sa chute vers Khorne, dieu du Sang et du massacre, ce qui était prédestiné à la légio. Une chute bien présentée qui nous amène à comprendre comment ces dieux du chaos attirent humains dans cette folie.
Sanguinius et le Khan apparaissent pour coordonner les efforts de l'impérium. Mention à Sanguinius qui a d'ailleurs une très belle scène contre un titan.
Mais toujours ces problèmes de rythme dans le récit. Beaucoup de passages techniques qui ne sont pas des plus intéressants ou bien sur la psychologie de personnages qui sont au final dans la saga pas très importants car ils ne vont réapparaître.
Bref, maintenant, place à Terra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lehibook
  11 avril 2020
» Tome 53 de la saga « L'hérésie d'Horus » dans l'univers de Warhammer 40K . Horus le maître de guerre félon , se rue vers Terra afin de mettre un point final à sa trahison. Mais il doit affronter toute la puissance de l'Imperium le système de Beta-Garmon: l'Armée Impériale, presque infinie, mais aussi tous ses titans, prêts à défier la puissance militaire du Maître de Guerre. Dans un conflit apocalyptique les titans loyalistes affrontent les machines divines renégates.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lehibooklehibook   11 avril 2020
"Ce que je suis venu vous offrir est une place dans tout ceci.Il existe d'autres êtres qui habitent les océans de l'empyrée.Ils peuvent être attrapés et liés à des systèmes mécaniques dans le domaine des mortels.Me comprenez-vous?
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4108 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre