AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368121935
Éditeur : Charleston (09/01/2018)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 14 notes)
Résumé :
« Inspirée par des faits réels, Martha Hall Kelly a tissé l'histoire de trois femmes durant la Seconde Guerre mondiale, une histoire qui montre le courage, la lâcheté et la cruauté de ces années. Cette part de l'Histoire – et de l'histoire des femmes – ne doit jamais être oubliée. » Lisa See, auteure de Filles de Shanghai

« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  17 janvier 2018
Les Editions Charleston nous proposent ici, je pense, le roman le plus bouleversant qui soit.
En tout cas, me concernant, je ressors de cette lecture avec des sentiments qui se bousculent. 
Un roman à trois voix,  qui s'inspire d'événements et de faits réels, trois femmes aux destins opposés, aux univers totalement différents mais  dont les routes vont plus ou moins se croiser.
Martha Hall Kelley, écrit ici un roman sur un sujet, qui a certes, été de nombreuses fois traité., cependant, la justesse de narration, l'émotion qu'elle y met, en font une lecture totalement unique.
Des femmes qui, durant la Seconde Guerre Mondiale vont subir et vivre de différentes façons l'horreur de l'occupation. Bien sûr certaines se retrouvent du meilleur côté de la barrière, une position qui amène à la réflexion et à une forme ou en tout cas à une tentative de compréhension.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          330
Beliwei
  12 janvier 2018
Un roman que j'attendais avec beaucoup d'impatience, il traite d'un de mes sujets de prédilection : les femmes durant la seconde guerre mondiale. Ici c'est le destin de trois femmes qui ont des vies totalement différentes, engendrant des conditions et des situations de vie à l'opposé les unes des autres que nous allons suivre. La présentation de ces trois femmes nous poussent alors à vouloir mieux connaitre leurs histoires, celles-ci se liant les unes aux autres dans le mal et le bien.
Ce roman a été écrit après de très longues recherches sur l'histoire de cette période, les faits y sont retranscris dans leur intégralité, certains personnages ont été inventés mais les principaux ont réellement existé. Cela rend d'autant plus cette lecture poignante et le destin de ces femmes courageuses, fortes et admirables est une lecture tout à fait révélatrice.
La narration proposée par l'auteure nous propose une succession de chapitres en alternance dictés par les trois personnages principaux. Ainsi cela nous permet de constater l'évolution de l'histoire et donc de la guerre dans chaque pays, un peu comme une chronologie qui nous permet de voir de quelle façon cette guerre s'est répandue en Europe et plus encore mondialement par la suite. Parfois quand la narration est partagée, surtout par trois personnages différents, on préfère souvent lire tel ou tel personnage, regrettant parfois de le quitter pour suivre un autre. Ici, je n'ai pas ressentie ce sentiment car toutes les informations, bien qu'elles ne paraissent pas forcément les lier, finissent par former un tout et se regroupent et nous comprenons ainsi pourquoi et comment l'auteure a souhaité articuler son histoire. D'avant à après la guerre, chaque récit est intéressant et reste passionnant qu'il soit du côté des victimes que des ennemis.
C'est un récit poignant au coeur même des camps de concentration qui vous plonge dans les atrocités vécues par toutes ces personnes déportées. En lisant le récit, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander qui seront ceux et celles qui s'en sortiront vivants à la fin de cette guerre. L'action se situe autour de Ravensbrück, un camp de concentration pour femmes dans lequel des expériences médicales ont été pratiquées. L'horreur de ces expériences nous est alors exposée à travers l'histoire de plusieurs femmes polonaises déportées dont Kasia, cette jeune femme de dix-sept ans au début du récit. Nous apprenons à la connaitre alors qu'elle vit avec sa famille et qu'elle connait ses premier émois amoureux, avant que la guerre n'éclate et que sa vie change du tout au tout. Cette jeune fille pleine de vie et d'envies va devoir se battre pour rester en vie, elle va aussi vivre avec un sentiment qui ne va jamais la quitter : la culpabilité, celle qui la ronge car si sa famille a été arrêtée en même temps qu'elle, c'est de sa faute pense-t-elle. Comment vivre toute une vie avec ce sentiment qui pèse sur vos épaules !
Avec Kasia qui est l'une des narratrices de ce roman, nous suivons aussi le destin d'autres femmes qui ont été déportées avec elle. En les suivant, on a le coeur en berne car nous avons conscience de l'horreur des camps et de ce qu'elles ont pu vivre. Et pourtant nous partageons aussi beaucoup de moments d'espoir, d'espérances de belles choses et d'une belle fin. Sans cela, elles n'auraient jamais tenu durant leur emprisonnement. Mais Kasia nous permet de faire la connaissance de femmes courageuses, combattives et admirables quelque se soit leur destin. Alors qu'elles n'avaient pas conscience que ce qu'elles vivaient là, n'était qu'un exemple multiplié par des millions d'autres, à leur échelle, elles ont mené leur combat et parfois certains choix ne s'avéraient pas être les bons mais comment savoir quelles pourraient en être les conséquences ? Parfois désastreuses, leurs choix ont laissé de très profondes séquelles psychologiques, tout comme ce qu'elles ont vu et vécu. L'après guerre fut une période bien difficile, il a fallu qu'elles se reconstruisent, qu'elles trouvent la force de vivre cette chance d'être en vie, même si la liberté ne fut pas forcément acquise dans certains pays après ces longues années de combat, une autre réalité abordée dans ce roman.
Si l'action principale tourne autour de ce qui s'est passé dans ce camp de concentration, c'est un autre personnage qui a inspiré cette histoire : Caroline Ferriday, qui vit aux Etats-Unis. Ses actions durant la seconde guerre mondiale visant d'abord à aider les orphelins de guerre en Europe vont la pousser à faire de son mieux pour aider tous ces gens démunis qui subissent la guerre et ses conséquences. Son point de vue nous permet aussi de voir comme cette guerre était perçue de l'autre côté de l'Atlantique, nous offrant alors encore un autre point de vue. C'est son action d'après guerre qui a permis à l'auteure de débuter cette histoire, cette femme remarquable va tout du long de ces longues années de guerre, pousser les américains à réagir. Elle aura consacré une partie de sa vie à la cause de ces femmes et sans elle, elles auraient été vite oubliées.
J'ai trouvé cela très intéressant de suivre l'histoire de Herta Oberheuser, c'était un peu osé de la mettre en parallèle aux personnages telles que Kasia ou Caroline mais son récit nous apporte énormément de détails et de points importants sur la façon dont ont été vécus ces moments du point de vue de l'ennemi. le Docteur Oberheuser a réellement existé, nous faisons sa connaissance avant la déclaration de guerre. C'est une allemande promis à un bel avenir de médecin, sauf qu'elle est une femme et que la femme à cette époque, ne pouvait pas exercer dans les disciplines qu'elle souhaitait, comme la chirurgie par exemple. Quand elle se voit offrir ce poste dans ce camp (non présenté alors tel qu'il est, un camp de concentration), la patriotique Herta s'imagine alors un bel avenir se présenter à elle. C'est une jeune femme alors ordinaire, qui cherche à percer parmi ce monde où les hommes dominent… parler de son personnage dont nos sentiments virent très rapidement alors que l'on a commencé par l'apprécier au départ est difficile sans porter un jugement, d'autant plus qu'elle a réellement existé. Ce que je trouve attrayant, c'est de voir ce que la présence de ce personnage au même titre que les autres nous permet d'apprendre et de comprendre tant de choses.
A travers le destin de trois femmes totalement différentes, l'auteure nous propose de découvrir leurs portraits qui offrent alors un point de vue des différents protagonistes de cette guerre : une allemande, une américaine proche des français et une polonaise. On pourrait ainsi les qualifier de : bourreau, bienfaitrice et victime. A travers leurs histoires, les années de guerre défilent et nous suivons ainsi l'impact qu'elle a eu sur chaque pays. C'est vraiment une vision d'ensemble qu'elle nous permet d'avoir, car chaque pays a vécu cette guerre différemment. L'avant guerre, les années de guerre mais aussi l'après guerre qui nous dévoilent les conséquences qu'elle a eu sur ceux qui ont survécu mais qui n'en sont pas ressortis indemnes.
Un roman bouleversant qui m'a énormément touché, je l'ai lu dès que je l'ai reçu mais je n'ai pas su trouver les mots adéquats pour en parler de suite après ma lecture. Il a fallu que je me pose pour continuer d'y penser, me rappelant ainsi les émotions éprouvés à sa lecture et prendre aussi un peu de distance. Savoir faire la part des choses aussi entre ce qui peut être dit et ce que l'on doit taire afin que le lecteur puisse découvrir cette lecture comme je l'ai découverte. J'ai pris le parti pris de ne rien lire avant sur l'auteure, sa façon de concevoir ce roman et pourtant le communiqué de presse était bien fournis en informations, je l'ai lu après. Je ne regrette pas car cela m'a permis de découvrir toute cette histoire sans information au préalable, même si de par ma curiosité, je connais bien des faits qui se sont produits pendant cette guerre.
C'est donc un roman époustouflant, magnifique que nous livre Martha Hall Kelly. Son travail de recherches est exceptionnel pour nous livrer tant d'informations et de faits avérés véridiques. J'ai aimé la façon qu'elle a eu de prendre ce parti pris de suivre trois femmes pour se rendre compte que c'est l'une d'elles, qui l'a porté tout du long à écrire ce roman. La couverture prend son sens une fois le roman finit, avant cela il peut porter à croire à une autre « histoire ».
Dans mon avis sur ce roman, j'ai essayé de vous présenter ces trois femmes et au delà d'elles, toutes les autres qui ont tant compté pour elles. J'ai tu certains faits afin que vous puissiez vous aussi découvrir leur histoire, n'abordant pas tous les thèmes traités mais j'espère qu'il vous donnera envie de lire ce fabuleux roman qui m'a énormément plu et beaucoup touché.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VibrationLitteraire
  10 janvier 2018
Le récit de trois femmes fortes embarquées dans la violence de la seconde guerre mondiale…
Dans cette histoire nous allons suivre trois femmes aux personnalités hors du commun de l'aube de la seconde guerre mondiale aux années 1960.
Ces trois personnages féminins principaux sont inspirés de jeunes femmes ayant réellement existé et ayant eu une destinée particulière durant cette grande guerre.
Tout d'abord, nous suivons Caroline Ferriday, une jeune américaine qui tente par tous les moyens d'aider la France comme elle le peut et qui fera des choix déterminants, permettant à sa destinée de croiser les autres femmes fortes de ce roman.
Ensuite, il y a Kasia, une jeune polonaise qui va vivre l'inimaginable, l'innommable. En effet, cette jeune fille va voir son pays envahi et va être déportée dans le seul camp de femmes existant : Ravensbrück. Elle va alors subir l'impossible et faire partie des femmes mutilées sur lesquelles les allemands expérimentaient « pour la science ».
Enfin, nous allons suivre un personnage que l'on penserait détestable dès le premier abord : Herta Oberheuser. Celle-ci est la seule femme médecin qui sera jugée à Nuremberg pour crime contre l'humanité. Elle fait partie de l'équipe dédiée aux expérimentations sur les jeunes femmes.
Je dois dire que j'ai été extrêmement surprise. Je ne m'attendais pas à rencontrer des personnalités aussi emblématiques de la seconde guerre mondiale au féminin. Je n'avais jamais lu de livre sur ce sujet.
J'ai été vraiment saisie par ces personnages et ces faits plus réalistes les uns que les autres.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Caroline qui est armée de toute la générosité du monde. Elle ne pense qu'à aider les plus nécessiteux, quitte à se sacrifier et à oublier sa vie personnelle. Après avoir lu ce livre, j'avoue avoir voulu en savoir encore plus sur cette femme si inspirante.
J'ai aussi bien aimé Kasia même si c'est surement elle qui m'a fait passer les heures les plus sombres de cette lecture ! J'ai apprécié la complexité de sa personnalité et les répercussions de ses traumatismes répétés sur celle-ci. En bref, Kasia est tout de même la grande victime de ce récit et pourtant, elle reste si forte et déterminée, si courageuse jusqu'aux dernières lignes. Cette guerre lui a énormément coûté et pourtant elle continue de se battre, coûte que coûte. Elle est aussi une belle source d'inspiration !
Enfin, on retrouve Herta, la femme médecin nazie. Je ne vous cache pas avoir ressenti pas mal d'antipathie pour ce personnage. Cependant, on ne peut pas lui enlever sa force de caractère et sa détermination. D'abord promise à un avenir radieux en tant que médecin, tout va changer avec l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Grande cible de la propagande hitlérienne, Herta fait partie de cette jeunesse qui prône ce nouveau gouvernement et le changement qu'on lui promet. Elle en finit aveuglée et avec de sérieux troubles du jugement qui vont lui gâcher ses si beaux projets. Elle tombe bien malgré elle dans ce cercle infernal et se rend coupable des plus grandes atrocités sans se montrer réellement actrice de sa propre vie. C'est un personnage complexe que l'on ne peut pas que détester dans ce récit !
Martha Hall Kelly nous sert dans un récit poignant de réalité le fruit de plusieurs années de recherche et de nombreuses rencontres à travers le monde. Cette histoire est bouleversante car elle est inspirée de faits réels et suit trois personnalités féminines marquantes de la seconde guerre mondiale. J'ai été vraiment chamboulée par certaines scènes, certains faits que l'on connaissait déjà grâce à nos livres d'histoire, mais que l'on retrouve ici d'une façon bien plus marquante car l'histoire en appelle à notre empathie, à nos émotions. le récit est en effet parfois dur mais il m'apparaît comme nécessaire dans un devoir de mémoire de ces faits atroces. On ne peut que s'attacher à ces personnages qui vivent l'inimaginable et c'est surement ce qui rend l'histoire d'autant plus marquante. On ne lit plus l'histoire de milliers d'inconnus dans un livre d'histoire, on suit la destinée d'une poignée d'entre eux avec une implication émotionnelle certaine. On ne peut pas ressortir indemne de cette lecture qui ne demande qu'à dénoncer et faire connaître des choses que l'on ne devrait jamais oublier, des destins tragiquement interrompus.
Malgré toute l'horreur contenue dans ce récit, d'autant plus atroce qu'elle a été réelle pendant des années dans l'histoire de l'Humanité ; on trouve aussi une belle note d'espoir. En effet, les trois jeunes femmes dont il est ici question vont être comme des fleurs prêtes à refleurir et s'épanouir bien plus belles et plus fortes que jamais après avoir subi ou fait subir les pires atrocités. Chacune est impliquée dans cette guerre d'une façon qui ne peut laisser indifférent. Même Herta, qui est pourtant nazie, peut inspirer une certaine pitié quand on voit ce que le régime a alors fait de son bel avenir ; ce que des idéologies, une propagande bien menée, peuvent faire à une jeune femme pleine de bonnes idées et de beaux projets. On voit aussi les nazis se repositionner en tant qu'êtres humains, ce que l'on a souvent tendance à oublier. Il aurait été bien plus facile de les pointer du doigt comme des monstres sans remords et sans morale et j'ai beaucoup apprécié cette vision donnée par l'auteure.
J'ai découvert grâce à ce récit le côté sordide des expérimentations sur les jeunes polonaises en bonne santé qui m'a vraiment horrifié. Je pense néanmoins qu'on n'en parle en général pas assez et que l'on a trop tendance à oublier ces « Lapins » qui ont pourtant souffert le martyr au nom de la science.
Ce roman a été une très bonne lecture combinant l'horreur à la pérennité de l'espoir. Les trois personnages principaux sont criants de réalisme et on ne peut vraiment pas ressortir indemne de cette lecture. Je pense que Caroline, Herta, Kasia et même sa soeur Zuzanna vont me marquer pendant un long moment. le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux raconte simplement l'histoire vraie de trois jeunes femmes brisées de multiples manières qui finissent par s'épanouir à nouveau, comme le beau lilas de Caroline Ferriday qui refleurit encore et toujours à Bethlehem…
Lien : http://vibrationlitteraire.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Sourisetdeslivres
  11 janvier 2018

Martha Ann Kelly nous raconte l'histoire de ces trois femmes en alternant les chapitres, tu te glisseras dans la peau de chacune d'elle puisque c'est raconté à la première personne.
On commence avec Caroline à l'ambassade de France à New York, elle aide les ressortissants français du pays et envoie des colis aux orphelins français, en 1938.
Ensuite, nous suivons Kasia, jeune adolescente à l'aube que l'Allemagne envahisse son pays, la Pologne et enfin Herta, son rêve être chirurgienne, avec la politique d'Hitler une femme n'est pas destinée à travailler à des postes importants, mais servir son pays en devenant une mère exemplaire.
Chacune des ces héroïnes ont en commun la détermination à accomplir le but qu'elles se sont fixé.
Caroline, ancienne actrice, la trentaine célibataire refuse de faire un mariage de raison, tant pis du qu'en-dira-t-on.
Elle ne ménage pas ses heures à travailler bénévolement au consulat français, sa mère et elle sont attachées à la France, elles y ont un appartement à Paris ; Kasia a des rêves plein la tête, amoureuse de Pietrick, elle le supplie de pouvoir l'aider dans la résistance qui s'est organisée, tandis que Herta veut pouvoir exercer sa profession de médecin surtout pour pouvoir subvenir au besoin de ses parents dans cette Allemagne où tout l'argent est envoyé pour l'effort de guerre.
Je ne vais pas trop te spolier, mais Kasia, sa mère et sa soeur Zuzanna vont être arrêtées et déportées à Ravensbrück, Caroline continuera ses oeuvres de charité et sera bien malgré elle entraînée dans les tourments de la guerre en Europe quand son ami Paul Rodierre célèbre acteur sera lui aussi arrêté et déporté et enfin Herta, elle, acceptera un poste où elle pense pourvoir exercer la médecine au camp de Ravensbrück.
À un moment donné toutes les trois seront liées, mais il te faudra lire tout le livre pour comprendre comment et pourquoi, tu comprendras aussi pleinement le sens du titre en terminant le roman.
Que te dire sur les personnages si ce n'est qu'elles m'ont marquée en bien ou en mal.
Sans conteste, je me suis plus fortement attachée à Caroline et Kasia, comment pourrais-je adhérer au mal que Herta va faire ? Même si celle-ci n'a pas accepté le poste pour cela elle va quand même aider aux terribles opérations qui ont lieu à Ravensbrück.
Si tu ne le sais pas dans ce camp Himmler et d'autres médecins pratiquaient des expériences horribles sur des femmes polonaises, Kasia et sa soeur Zuzanna feront partie de ce qu'on appelle encore aujourd'hui « les lapins de Ravensbrück ».
Toutes les trois sont des personnages complexes qui vont évoluer au cours des 20 années durant lesquelles tu vas les suivre.
Tu seras ému, en colère, tu espéreras tu seras aussi ébahi par leur détermination à changer le cours des choses surtout deux d'entre elles, tu essayeras de comprendre Herta, car si horrible celui puisse de lire ceci, elle commet ces atrocités en pensant bien faire, jamais elle ne doutera du bien-fondé de ce que ses supérieurs lui disent.
Les passages concernant Kasia, Zuzanna, leur mère Matka, Alina et de tant d'autres de leurs compatriotes te soulèveront le coeur même si chaque fois l'espoir que tout cela cesse ressort des pages.
Tu seras aussi révoltée de lire le lavage de cerveau qu'Hitler a généré sur son pays et en particulier sur les femmes.
Non je n'excuserai pas Herta, cela m'est impossible, mais l'auteure va te permettre de comprendre son cheminement de vie et surtout te montrera la force de ces déportées qui ont eu pour certaines la force de pardonner alors que moi j'en suis incapable.
La romance entre Caroline et Pierre apporte une note de légèreté au roman, même si elle est tout à fait fictive elle permet de lier Caroline encore plus à la France.
Je ne saurais te nommer toutes les femmes qui m'ont émue, touchée, bouleversée, mais elles sont nombreuses.
Pour ce qui est de l'écriture, je ne peux pas dire qu'elle soit fluide, j'ai été parfois déstabilisée ne sachant plus à qui était consacré le chapitre surtout au début en particulier pour Kasia et Herta, malgré tout j'ai dévoré ce roman.
Un livre qui m'a marqué pour la résilience dont certaines sont capables, pour le pouvoir de l'amour qu'il soit entre homme et femme, mais aussi et surtout dans la famille, par la détermination à accomplir leur but au mépris du danger ou de la souffrance engendrés.
Découpé en trois parties tu liras comment Hitler a commencé à envahir petit à petit les territoires autour de l'Allemagne, ensuite en deuxième partie tu seras plongée en pleine guerre, avant et après que les États-Unis entre en guerre, et enfin la troisième partie te montre la reconstruction physique, mais surtout psychologique de tous ces gens traumatisés par ces 5 années de guerre, l'horreur pour ces Polonais qui ont quitté un dictateur pour un autre : Staline et son communisme.
J'ai adoré la dimension et l'exactitude historique du récit, de Paris à New York, de Berlin à la Pologne, tu liras quantité de faits historiques : la ligne Maginot, Pearl Harbor, la guerre froide, le communisme, l'ouverture des camps partout en Europe, la réaction des gens quand ils apprendront les atrocités commises ensuite et que certain encore aujourd'hui continue à nier l'existence.
Tu rencontreras aussi des gens célèbres comme Roosevelt ; Kennedy, sénateur à ce moment-là, Marylin Monroe, Jean Marais, Françoise Arnoul, Wallis Simpson duchesse de Windsor, Arthur Miller.
Des monuments connus comme le Lutetia, le Waldorf Astoria, le Rockefeller center
Inutile de te dire que la richesse du récit en plus de l'intrigue des intrigues est incroyable. Un travail de recherche titanesque qu'a accompli l'auteure.
Plus de 500 pages qui te résument ce qui s'est passé de 1938 à 1958
Un premier roman de début de cette nouvelle année qui la marquera sans aucun doute même si je l'ai lu en décembre 2017.
Je ne peux que te le recommander, une fabuleuse histoire, un magnifique et bouleversant roman que les éditions Charleston ont eu l'intelligence d'éditer en français.
Un roman qui te montre la force des femmes.
L'auteure Martha Hall Kelly écrit une nouvelle qui se passe juste avant ce roman, j'espère que je pourrai la lire un jour, car chacune de ces femmes m'a profondément marquée.

Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  10 janvier 2018
Trois femmes.

Trois vies.

Trois destins qui seront amenés à se croiser.

Caroline vit à New-York où elle travaille pour l'ambassade française. Elle envoie des colis aux orphelins français jusqu'au jour où de l'autre côté de l'océan, la guerre éclate. Caroline va essayer d'agir au mieux, de ce qui lui semble juste. Elle va essayer d'avancer dans la vie, quitte à ce que cela fasse mal. Caroline est une femme franche, honnête mais aussi timide et douce. Elle a le coeur sur la main ; elle donne de son temps, elle donne de son argent pour aider les autres. C'est un personnage fort attachant pour lequel on ne peut qu'avoir de la sympathie pour elle.

Kasia est une adolescente polonaise qui perd sa condition d'enfant pour travailler dans la résistance. Elle est un messager. Elle est jeune, c'est une enfant. La moindre erreur pourrait lui être fatale... Cette jeune, très jeune fille va traverser des évènements inimaginables, impensables tant c'est terrible ! Ce dire que des êtres humains ont osé faire subir à d'autres humains ces atrocités est abominable ; c'est la partie du livre qui m'a retourné complètement ! Il faut avouer que l'auteur a fait un remarquable travail à ce niveau parce que parfois j'avais la sensation d'être moi-même au coeur de l'action !

La douleur, la faim, la perte, la peur sont des mots clés dans cette histoire. le camp de concentration, ces personnes qui subissent ses terribles choses, les survivants qui subsistent tant bien que mal. C'est révoltant, répugnant, agaçant, cela donne envie de monter au créneau et de demander à ces personnes si ça ne leur fait rien de faire souffrir d'innocentes personnes.
Kasia est un personnage fort, elle tient bon, coûte que coûte, je l'admire pour ça ténacité, pour sa force de caractère, pour sa force de vivre.

Herta est un docteur allemand. le gouvernement SS va lui faire une proposition qu'elle ne pourra refuser. On lui donne l'occasion de montrer ce qu'elle vaut sauf qu'une fois embauchée, elle va vite déchanter ou je vais vite déchanter... En effet, tel un robot, sans âme, sans conscience, Herta va faire subir des atrocités aux prisonnières. Elle se servira d'elles comme de cobayes où elle infligera souffrance, torture pour finir par la mort qui finalement est la délivrance pour ces gens torturés. J'ai eu l'impression qu'Herta était hermétique à tout ce qu'elle faisait, à tout ce qui se passait sous ses yeux. Était-ce un mécanisme d'auto-défense ? Était-ce une façon pour elle de parvenir à ses fins les plus vils ? Quel était son but dans tout ça ?!

Ces trois femmes sont différentes des unes des autres, on les admire pour ceux qu'elles font, pour ceux qu'elles sont oui mais à l'exception d'une qui sur le dictât des hommes sera le pantin de ces personnes sans se soucier de si ce qu'elle fait est bien ou mal alors qu'en réalité, c'est bien pire que ça, c'est atroce !

Nous naviguons en eaux troubles à travers ces pages, à travers ces chapitres qui sont alternés entre ces trois femmes. Elles ne nous laissent pas indifférentes, elles nous touchent en plein coeur grâce à la puissances mots. Les mots sont forts, les mots sont bruts, les mots sont durs mais sont aussi doux et peuvent décrire le meilleur de nous.

N'ayez pas peur de la taille de ce livre, de ces pages envoûtantes où l'auteur a su mener une intrigue forte et d'une main de maître incroyable. Son récit est riche en rebondissements, Martha Hall Kelly nous réserve de belles surprises parce que oui, il y a des moments joyeux qui nous sont décrits mais aussi les pires avec ces atrocités.

La plume de l'auteur est incroyable ! J'ai eu l'impression d'être dans le livre, de faire partie intégrante de cette histoire, je me suis sentie bien plus que lectrice, spectatrice ; cela m'a même effrayé par moments tant j'ai été absorbé par ce récit fort.

J'ai été touché par Kasia, par cette enfant qui devient femme bien malgré elle. On lui a volé son enfance, on lui a volé sa vie sans aucune commune mesure. J'ai beaucoup aimé Caroline qui est un personnage incroyablement bon et qui nous redonne foi dans le genre humain.

La période que nous dépeint l'auteur est emplie d'horreurs, on ne va pas se leurrer mais heureusement que le récit ne tourne pas que pendant la période de la guerre parce que Martha Hall Kelly nous montre un après-guerre où l'espoir fait vivre.

Tout ça pour vous dire que malgré le thème abordé, la période dans laquelle nous nous trouvons, Martha Hall Kelly nous offre une histoire où les personnages sont la clé d'un récit fort, tortueux. L'alternance des points de vue est un point fort important, cela immerge totalement le lecteur dans ce récit qui nous prend aux tripes.

Ne vous laissez pas effrayer par la taille de ce bébé, par le poids de ce bébé, tout est à l'intérieur et Martha Hall Kelly a bien oeuvré, il ne vous reste plus qu'à vous laisser porter par ces pages d'histoires...

Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Sophie_BazarSophie_Bazar   20 janvier 2018
Alors que le taxi démarrait, j'aperçus encore Paul dans la foule et sentis le bonheur des "retrouvailles", un de ces mots français qui n'a pas vraiment d'équivalent en anglais, "le bonheur de rencontrer de nouveau quelqu'un qu'on aime après très longtemps".
Commenter  J’apprécie          00
ElodieuniverseElodieuniverse   16 janvier 2018
Hitler était un fou et un menteur, nous l'avions compris, mais chaque nouveau revers cinglait comme une nouvelle gifle.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Martha Hall Kelly (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martha Hall Kelly
« Inspirée par des faits réels, Martha Hall Kelly a tissé l'histoire de trois femmes durant la Seconde Guerre mondiale, une histoire qui montre le courage, la lâcheté et la cruauté de ces années. Cette part de l'Histoire ? et de l'histoire des femmes ? ne doit jamais être oubliée. » Lisa See, auteure de Filles de Shanghai
« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review
À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbru?ck, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que L Histoire n'oublie jamais les atrocités commises.
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer L Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.
Plus d'infos sur le livre : http://www.editionsleduc.com/produit/1393/9782368121931/
Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1129 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .