AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Géraldine Koff D'Amico (Traducteur)Laurence Videloup (Traducteur)
EAN : 9782266307246
656 pages
Éditeur : Pocket (11/06/2020)
3.81/5   102 notes
Résumé :
Un parfum de rose et d'oubli est la préquel du best-seller Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux.

Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux a permis à plus d’un million de lecteurs de découvrir l’inoubliable Caroline Ferriday.

Un parfum de rose et d'oubli qui s’inspire aussi d'événements réels, nous ramène une génération plus tôt, aux côtés de la mère de Caroline, Eliza Ferriday, et suit les destins croisés de 3 femm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 102 notes
5
12 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

NathalC
  26 janvier 2021
Après presque 200 pages de lecture, je referme ce roman.
L'écriture est claire, limpide. Je ne remets pas en cause les talents d'écrivain de l'auteur.
Mais je n'adhère pas à l'histoire. Je ne m'attache pas aux personnages. Sofya et Eliza me semblent superficielles et m'apparaissent comme de "pauvres petites filles riches". Varinka est, elle, la pauvre de l'histoire.
Le 1er roman écrit par Martha Hall Kelly ne m'avait pas convaincu à 100 %.
Avec celui-ci, je n'accroche pas... J'arrête...
Commenter  J’apprécie          401
Eroblin
  22 juin 2019
J'avais beaucoup aimé le premier roman de l'auteur « le Lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux », aussi quand j'ai vu ce titre évocateur, me suis-je dit que j'allais aimer d'autant que la période décrite m'intéresse beaucoup. On retrouve d'ailleurs la même construction que dans le précédent à savoir que l'histoire est racontée par trois femmes : Eliza l'américaine mondaine, Sofya l'aristocrate russe et Varinka la paysanne russe. Trois femmes que la guerre et la Révolution russe vont changer à jamais.
Eh bien, je n'ai pas aimé. Même si l'auteure a fait des recherches sur le sujet, j'ai eu du mal à trouver vraisemblable les événements vécus par la famille russe, je n'ai pas non plus réussi à croire aux destins de Sofya et de Varinka. Et honnêtement, pourquoi insister autant sur le rôle d'Eliza, cette mondaine américaine ? Les trois femmes ne parviennent pas à être sympathiques, la couronne revenant à Varinka que j'ai trouvée particulièrement détestable. Je n'ai pas compris ses décisions, notamment celles liées à l'enfant de Sofya. Cette dernière étant sans nul doute la seule à m'avoir quelque peu intéressée. le rythme est lent, surtout dans la première partie, et on s'ennuie pas mal. Bref, j'ai eu du mal à terminer. Cette histoire manque de souffle romanesque, c'est bien dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Gaoulette
  09 mars 2020
Après un gros coup de coeur pour le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux, je ressors de cette lecture très déçue. Je n'ai pas retrouvé mon engouement du premier opus. Je dis premier car Martha Hall Kelly a décidé de nous parler de femmes Woolsey. Apparemment, elles étaient philanthrope de mère en fille.
Je comprends que l'auteure ait trouvé une mine d'or mais je déteste revenir en arrière.
J'ai été embarquée par le parcours de Caroline et moins par celui d'Eliza. Je trouve qu'elle n'a pas fait d'aussi grande chose que sa fille. Elle est en retrait dans cette histoire alors que c'est la seule dont l'histoire existe.
Varinka et Sofya sont fictives et pourtant elles portent le roman par leur combat chaque jour. Bon, je reconnais qu'il y en a une très détestable.
Par contre j'ai beaucoup apprécié le plongeon dans l'histoire de la Grande Guerre. Redécouvrir un pan du passé surtout du point de vue de la bourgeoisie russe. J'ai un récit beaucoup plus long à venir avec toutes les descriptions de la Russie de l'époque. J'ai un roman historique un peu plus soporifique que le premier opus.
Dommage. Je vais quand même lire sur l'aïeul de Caroline. Envie de découvrir La guerre de Sécession à travers le regard d'une grande femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Elodieuniverse
  25 juin 2019
J'ai lu ce livre en manuscrit en tant que lectrice Charleston 2019. Après "Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux", Martha Hall Kelly signe un préquel et comme dans son premier livre, l'histoire est inspirée de faits réels. Dans cet opus, nous faisons la connaissance de la mère de Caroline, Eliza. de 1914 à 1920, de New-York à Paris en passant par Saint-Pétersbourg, l'auteure nous raconte l'histoire de trois femmes extraordinaires, des femmes courageuses qui se battent dans un monde devenu chaotique. Ce sont des femmes de convictions prêtes à braver le danger pour sauver ceux qu'elles aiment. Elles sont toutes guidées par l'espoir et se battent pour la liberté. Première Guerre Mondiale, Révolution Russe c'est un contexte historique et politique de tous les dangers.
Aucun répit n'est donné aux personnages ni au lecteur. J'ai lu ce roman historique d'un seul souffle tant il m'a emportée. Martha Hall Kelly confirme son talent de conteuse et nous emmène dans un récit à la fois dur et fabuleux. Elle nous dresse le portrait de trois femmes hors du commun prises dans la tourmente de guerres qui semblent sans fin. "(...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Leslecturesdemamannature
  13 août 2021
Avec ce roman, l'autrice, nous fait rencontrer la mère de Caroline Ferriday, Eliza, un des personnages principaux de son premier roman. Comme sa fille, Eliza est une femme engagée et philanthrope, très proche de son amie russe Sofya, elle va avoir à coeur d'aider les femmes russes immigrées aux Etats-Unis suite à la montée du bolchevisme. C'est à partir de là que le roman prend sa source, car les femmes Ferriday ont bel et bien existé et elles ont amplement inspiré Martha Hall Kelly et j'avoue que leur destin est passionnant même si dans ce roman j'ai été plus touchée par l'histoire de Sofya.
Voici un beau pavé qui nous embarque à travers le destin de plusieurs femmes dans les méandres de l'histoire mondiale mais surtout russe, nous voyageons dans le temps et l'espace entre la Russie, la France et les Etats-Unis. Sofya m'a totalement charmée et son histoire subjuguée même si cette partie est romancée elle reste inspiré de faits réels et j'ai trouvé très intéressants de redécouvrir l'histoire de la montée du bolchevisme et cette révolution sanglante. Varinka quant à elle m'a fortement agacée et sa mère voix de la raison m'a beaucoup plus touchée, certes elles ont beaucoup souffert mais je n'ai pas adhéré à  la manière dont elle a eu de se servir des évènements. Cependant la révélation finale la concernant m'a vraiment surprise. 
La plume de Martha Hall Kelly est vraiment belle, ses personnages justes et intenses. J'ai cependant trouvé le démarrage un peu long, le souffle romanesque n'apparaissant qu'après, il m'a donc fallu un peu de temps pour m'imprégner de l'histoire mais ensuite j'ai totalement été happée, les rebondissements sont nombreux, les personnages gagnent en profondeur et finalement les pages se tournent sans s'en rendre compte et j'aurai aimé rester encore un peu avec elles... Même si les femmes sont au coeur de cette histoire, les personnages masculins m'ont beaucoup plu aussi et les deux histoires d'amour très profondes m'ont marquée! 
Me voilà une seconde fois séduite par un livre de Martha Hall Kelly, elle a le don de nous transporter dans le temps pour nous offrir de très beaux romans historiques foisonnant de détails et de personnages féminins intenses. Je comprends son coup de coeur pour les femmes Ferriday et j'ai hâte de découvrir l'histoire de leur aïeule! Et petit plus pour ses titres et couvertures que je trouvent à chaque fois magnifiques! 


Lien : https://leslecturesdemamanna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NathalCNathalC   24 janvier 2021
Mais nous avons beau voyager dans le monde entier à la recherche du beau, nous devons le porter en nous ou nous ne le trouverons pas.
Commenter  J’apprécie          240
autempsdeslivresautempsdeslivres   06 juillet 2019
- Mais nous avons beau voyager dans le monde entier à la recherche du beau, nous devons le porter en nous ou nous ne le trouverons pas.
- Pourriez-vous m'expliquer ce que vous voulez dire par là, chère Mère ?
- Qu'il faut juste se souvenir d'apprécier ce qui se trouve à portée de main.
Commenter  J’apprécie          40
ElodieuniverseElodieuniverse   25 juin 2019
Après tout, nous ne pouvions pas faire grand chose pour changer ce que Dieu nous réservait.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Martha Hall Kelly (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martha Hall Kelly
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, le journaliste David Medioni (ernestmag.fr) recevait sur la scène de la Griffe Noire Marc Lévy et l'auteur britannique Martha Hall Kelly...
Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/104224-romans-lilas-ne-refleurit-qu-apres-un-hiver-rigoureux-le.html
Ghost in Love de Marc Lévy aux éditions Robert Laffont/Versilio https://www.lagriffenoire.com/1003102-romans--ghost-in-love.html
Une fille comme elle de Marc Lévy aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1001026-divers-litterature-une-fille-comme-elle.html
Les Enfants de la liberté de Marc Lévy aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21430-poche-les-enfants-de-la-liberte.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : révolution russeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..