AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2267029359
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (14/01/2016)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Rachel Caine travaille dans une réserve indienne de l'Idaho. Elle est sans nul doute le meilleur expert britannique de la biologie et du comportement des loups. À la demande d'un riche propriétaire terrien militant de la cause environnementale, elle accepte de rentrer en Ecosse pour l'aider à réintroduire le loup gris dans son domaine. Pour Rachel, ce retour en Combrie n'est pas uniquement synonyme de changement professionnel. Enceinte depuis peu, elle doit égaleme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Apikrus
  31 décembre 2017
Le comte Thomas Pinnington, propriétaire de vastes terrains en Angleterre, rêve d'y installer des loups à l'état sauvage. Rachel Caine, naturaliste anglaise, a émigré vers les Etats Unis, où elle étudie des loups en liberté dans une réserve naturelle de l'Idaho. le riche et influent comte souhaite associer cette spécialiste à son projet, et est disposé à y mettre les moyens. Mais la partie n'est pas gagnée pour lui, car la jeune femme a aussi quitté l'Angleterre pour fuir sa famille et son passé.
Fabienne Pascaud (Télérama) écrit à propos de ce livre :
« La romancière sait magnifiquement entrelacer la nature et l'action, les paysages et les sentiments, les éléments déchaînés et les réflexions et fantasmes ».
Elle résume ainsi parfaitement mon sentiment lors de cette lecture. Par sa thématique et sa construction, ce roman m'a rappelé 'M pour Mabel' d'Helen Macdonald (sur la relation entre une jeune femme et un autour, et l'histoire familiale de ce personnage). La comparaison s'arrête là, car 'La frontière du loup' recèle une profondeur dans l'analyse des personnages et une justesse de ton que je n'avais pas trouvés dans 'M pour Mabel'.
Sarah Hall décrit l'environnement naturel aussi merveilleusement que ses personnages, mais je me serais passé de quelques longueurs (la pléthore des bulletins météorologiques par exemple).
Même si vous n'êtes pas adepte de nature writing, je vous recommande ce livre, pour la qualité des portraits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Alzie
  22 février 2016
L'attrait visuel de sa couverture et son titre prometteurs peuvent conduire à ce livre tous ceux que taraude un certain besoin de réensauvagement de leurs contrées de lectures. Pour se changer les idées. Ne soyons pas cependant trop naïfs, de loup et de frontières il est certes bien question, mais l'ensauvagement y reste largement sous contrôle. Enceintes et barrières de protection dressées entre l'homme et les animaux sauvages ; Beau sujet en vérité que celui-là et très «sensible », peut-on même ajouter, tant le statut et la place accordée aux animaux sont au coeur de plus en plus de débats éthiques et environnementaux contemporains. le roman utilise d'autres voies, essayons de croire qu'elles ne sont pas toutes forcément commerciales. L'intrigue mêle la vie sentimentale erratique et familialement compliquée d'une jeune zoologue anglaise, installée dans l'Idaho (E. U.), à un projet de réintroduction d'un couple de loups par un compatriote aristocrate dans son immense propriété de la région des lacs, au nord de l'Angleterre ; à quelques encablures seulement de l'Ecosse, en proie alors aux démangeaisons sécessionnistes.
Dans un style que la traduction laisse supposer vigoureux le début convaincrait, en distillant habilement ce qui est nécessaire pour inciter le lecteur à pousser plus avant sa découverte. Dépaysement géographique d'un parc naturel dans l'Idaho, hésitations initiales bien légitimes d'une jeune femme - à l'idée du retour au pays - face à un changement professionnel qui peut bouleverser sa vie ; autant d'éléments qui suscitent la curiosité et charpentent très vite la narration, en témoignant d'un intérêt manifeste pour la question écologique et politique. Ils pourraient trouver ici un cadre et un écho plutôt approprié. La lecture a beau se dérouler avec plaisir dès le départ, l'osmose initiale subtile entre l'écriture et le sujet n'a cependant pas résisté, pour moi, au transfert de la scène romanesque des E. U. en Angleterre, lié à l'acceptation de Miss Caine de participer au projet de Lord Pennington, et à son retour au pays natal. L'équipe qu'elle forme autour d'elle est pourtant sympathique. Ses émois intimes un peu envahissants cependant, à mon goût. Aucun des personnages n'a vraiment d'épaisseur ; quant aux ardeurs écolo du comte, de haute intensité à très modérées, elles laissent bien perplexe... Trop de péripéties convenues balisent et donc banalisent cette histoire. Comme si les landes et les bruyères éternelles des rudes paysages combriens, présentes au récit pour accueillir l'intrigue familiale et sentimentale qui implique la jeune femme, n'étaient au fond qu'un décor un peu artificiel, la toile de fond où une meute de loups, tout désignés à l'emploi résiduel de simples figurants, n'avait pas d'autre fonction que celle de donner corps à des rêves devenus impossibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Cathy74
  29 juillet 2016
Le sujet du livre m'intéressait beaucoup et le résumé de l'éditeur m'avait convaincue. Et pourtant, je reste circonspecte. L'idée est intéressante ; ce magnat qui souhaite ré-ensauvager l'Angleterre, cette jeune femme farouche et indépendante qui refuse tout d'abord de lui apporter ses compétences, puis qui accepte. Autant pour le projet lui-même : la réintroduction contrôlée d'une meute de loups dans un immense espace clos, que pour se rapprocher de son lieu de naissance et quitter l'Idaho où elle s'est établie et où elle mène une vie libre. Mais voilà qu'elle doit échapper à une situation qui la dépasse...
Certes, le lecteur apprend beaucoup de choses sur la réintroduction d'un prédateur au sein d'un pays qui ne sait plus cohabiter avec la vie sauvage. Mais le sujet se dilue. Il y a un mélange des genres qui, à mon sens, nuit à l'ensemble. Et surtout, une fois de plus, l'animal n'est qu'un faire-valoir pour les être humains.
Nous sommes loin de la vertigineuse mise en abyme "humanité-animalité", à un moment de notre histoire, où la 6ème extinction de masse à commencée, où l'on à inventé le terme "anthropocène" pour désigner la force géologique que représente l'activité humaine sur l'ensemble de la planète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Selvegem
  01 octobre 2016
Un jour que je trainais dans les rayons d'une librairie, La Frontière du loup m'a sauté au visage.
Rachel Caine travaille dans une réserve. Étant le meilleur expert en biologie et comportement du loup, un riche propriétaire terrien lui demande de l'aider à réintroduire le loup gris dans son domaine, en Écosse. Rachel va accepter de revenir, à la fois pour changer de milieu professionnel, de faire face à un nouveau défi ; mais surtout pour tenter de se réconcilier avec son frère ainsi que de se préparer à l'arrivée de son bébé à naitre.
La Frontière du loup est un livre qui m'attirait énormément : déjà c'est la couverture qui m'a littéralement frappé dans l'oeil mais surtout pour son sujet. le loup est un animal qui m'a toujours fascinée, depuis toute petite. Je pouvais tout aussi bien lire des romans ou des documentaires tout comme regarder les reportages. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce livre ! Surtout qu'il est magnifiquement bien écrit. On est plongés dès le début dans l'intrigue, dans la vie des hommes et des loups.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kathel
  10 décembre 2017
C'est en tant que biologiste spécialiste des loups que Rachel Caine est appelée au nord de l'Angleterre, dans la région proche de l'Écosse dont elle est originaire, pour mettre en place un projet de réintroduction du loup. Elle ne compte pas donner suite à cette demande d'un riche propriétaire terrien, mais différents éléments vont faire pencher la balance en faveur d'un retour au pays. Rachel pourrait y trouver l'occasion de renouer avec sa famille, et aussi de mettre un peu de distance avec le collègue dont elle est enceinte.
Ce roman propose un mélange de thèmes plutôt périlleux, qui fait sa richesse autant qu'il peut rebuter. Certains lecteurs ne trouveront pas d'intérêt aux tensions familiales qui agitent les personnages principaux, d'autres, mais c'est moins probable, se passionneront peu pour l'approche biologique, d'autres encore passeront en soupirant les aspects politiques du retour du loup. Et puis, le cocktail peut fonctionner à merveille sur les lecteurs restants, en espérant qu'ils soient nombreux !
Le thème de la maternité y est aussi amplement inséré, et ce n'est pas du tout inintéressant, les liens fraternels sont passés à la loupe également. Et pour moi, non, je n'ai pas eu d'impression de surabondance, vous comprendrez que j'ai été séduite par ce roman passionnant, riche et plein de tensions, jusqu'à une fin qui ne déçoit pas !
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Cathy74Cathy74   21 juillet 2016
Il survient à travers les buissons, comme répondant à l'appel. Il approche, inexorable, levant haut les pattes, rapide mais ne courant pas. Un mot qu'elle ne tardera pas à apprendre : "foulée". Il est bâti à la perfection : de longues pattes, un ample poitrail, vêtu pour le froid de pans de fourrure grise. Il vient tout près de grillage et se campe sur place pour la regarder, les yeux dans les yeux, regard d'un jaune sans mélange. Museau allongé, truffe frémissante, courte crinière. Un chien d'avant l'invention des chiens. Le dieu de tous les chiens. La créature est si belle que Rachel peine à comprendre ce qui s'offre à sa vue. Lui, en revanche, la reconnaît. Cela fait deux millions d'années qu'il voit et flaire des animaux comme elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   17 février 2018
Il vient tout près de grillage et se campe sur place pour la regarder, les yeux dans les yeux, regard d'un jaune sans mélange. Museau allongé, truffe frémissante, courte crinière. Un chien d'avant l'invention des chiens. Le dieu de tous les chiens. La créature est si belle que Rachel peine à comprendre ce qui s'offre à sa vue. Lui, en revanche, la reconnaît. Cela fait deux millions d'années qu'il voit et flaire des animaux comme elle. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hulottekilihulottekili   21 janvier 2018
Dans le jardin de Seldom Seen, les coings, d'un blanc grisâtre, ne sont pas mûrs ; les oiseaux viennent régulièrement les tester avec convoitise. Rachel a envie de rester chez elle, de se terrer, de nicher, bien qu'elle soit peu disposée à l'admettre. Elle sent de petits membres articulés battre sous la peau de son ventre, des coudes, des pieds, de temps à autre une galipette quand le bébé se retourne. C'est extraordinaire - cette sensation d'une force vitale cherchant à s'ouvrir un passage vers la surface.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
chrisylivreschrisylivres   23 mai 2017
Les peureux auront toujours peur ; les idéologues continueront de s'accrocher mordicus à leur credo. Seul le temps leur donnera tort.
Commenter  J’apprécie          20
cathulucathulu   17 juillet 2018
Après tout, le monde est habitué à la reproduction. Rien ne semble devoir arrêter celle-ci-pas plus la guerre qu la science ou l'incommensurable stupidité de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre
.. ..