AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de clodig


clodig
  17 avril 2009
Pour inviter non seulement la communauté scientifique mais aussi un vaste lectorat non spécialisé à visiter ces nouvelles pistes, il fallait un auteur d'exception, alliant à une longue expérience de terrain une faculté de conceptualisation permanente et un esprit de synthèse plein de hardiesse. Ainsi, le végétal est appréhendé depuis l'échelle paysagère jusqu'à celle du gène dans ses aspects les plus innovants. L'auteur nous montre la fécondité d'un comparaison animal-végétal (en termes de volume et surface développés par exemple) et tous les risques d'erreurs de certaines assimilations (que reste-t-il de la théorie des hormones végétales ? ). Quelles éblouissantes images que celles données par le "temps mesuré par les plantes" : non seulement le mouvement (d'une liane par exemple) est indissociable de sa croissance, mais si, dans un film accéléré, 200 ans sont remplacés par une seconde, c'est toute la vie tumultueuse et en perpétuel renouvellement de la forêt tropicale qui surgit sous nos yeux. L'essentiel n'est jamais oublié : le fonctionnement, potentiellement indéfini des méristèmes n'est plus un lieu commun mais toutes ses implications sont des ouvertures pour mieux comprendre la plante. Nous voici bousculés sur la notion d'individu, qui, après analyse, n'est plus du tout évidente chez le végétal. Et si l'arbre était coloniaire ? Une oeuvre qu'on lit, relit ou consulte au fil des mois, avec, chaque fois le même enrichissement et le même plaisir. Maryse Tort (Digitalis n°5)
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus