AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755623799
Éditeur : Hugo et Compagnie (01/09/2016)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Un joueur de rugby écossais excentrique qui ne joue pas selon les règles.
Une mangeuse d'hommes qui a perdu tout espoir en l'amour.
Lorsqu'il s'agit de Lachlan et Kayla, les opposés ne font pas que s'attirer, ils éclatent.

Kayla Moore a toujours assumé sa réputation de fêtarde et de croqueuse d'hommes. En tout cas, jusqu'à ses trente ans et jusqu'à ce que ses deux meilleures amies, Stephanie et Nicola, s'installent avec Linden et Bram... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  15 septembre 2016
Je remercie Mélusine et Stéphanie pour leur confiance et ce service de presse.
Je dois dire qu'avec cette saga je vais de surprise en surprise, le premier tome avait été une très bonne lecture, le second avait été Bramtastique mais le Jeu mon dieu est juste une apothéose.
Dès le prologue j'ai su que le roman serait très intense, très émouvant et particulièrement addictif !
Ce tome se concentre sur l'histoire de Kayla et Lachlan McGregors, le cousin Écossais de Linden et Bram. On est bien loin de l'arrogance et de l'assurance des deux premiers héros. Ici, Lachlan est un personnage secret, distant et mystérieux…
Dès le début l'auteure met en lumière le personnage de Lachlan avec une partie de son passé et dès ces premières informations je savais que j'allais m'attacher à lui, je savais que quoi qu'il arrive j'aurais envie d'en apprendre plus !
Kayla entre très vite en scène, et dans les tomes précédents je n'avais pas forcément d'avis sur elle, pour moi c'était une fille décomplexée par sa sexualité qui n'avait pas envie de s'attacher à un homme… Elle n'avait qu'une seule aspiration avec les hommes, prendre le plaisir et c'est tout… Mais sa rencontre avec Lachlan va vraiment changer la donne.
Il est tout ce dont-elle rêve… Physiquement parlant il est parfait, il dégage une force brute qui l'attire irrémédiablement. Mais le lion est difficile à dompter et la séduction sera bien plus difficile qu'à l'accoutumée. Kayla va percevoir chez lui la souffrance permanente qui émane de lui, et elle arrivera à se frayer un chemin jusqu'à son coeur…
Mais leur temps est compté, Lachlan doit repartir en Ecosse et la séparation s'annonce terriblement difficile. Seront-ils fait l'un pour l'autre ? Kayla remettra-t-elle sa vie en question pour ce bel Écossais torturé ?
Mais quel coup de coeur !
Ce troisième tome est de loin le meilleur des trois. Même si les deux premiers étaient excellents. Karina Halle nous pousse à découvrir une histoire qui m'a pris aux tripes et ce dès le prologue. J'avais envie d'en savoir plus sur Lachlan et sur ce qu'il a traversé. J'avais envie qu'il s'en sorte et qu'il apprécie enfin d'être aimé comme il le mérite.
C'est un personnage à diverses facettes, on le perçoit sous différents angles. Sur celui qu'il a été étant enfant et adolescent et sur l'homme qu'il est devenu après des années de combat contre ses addictions et ses démons. Lachlan est un homme très attirant avec le flegme Écossais qui m'a rendu folle de lui. Si je l'ai trouvé sexy et attirant j'ai surtout été touché par l'homme généreux qu'il est devenu, un homme qui se donne les moyens de faire des choses bien dans la vie… Son attachement pour les chiens à rendu le récit encore plus intéressant parce que c'est un thème que Karina Halle développe du début à la fin, et on sent que ça lui tient à coeur, elle en parle d'ailleurs dans ses remerciements ce que je trouve vraiment sympa. Lachlan a de nombreux points communs avec ces chiens errants que tout le monde rejette!
Kayla, elle, je l'ai trouvé très sympathique. C'est vraiment une sacrée nana, elle s'assume pleinement malgré les vilaines réflexions qu'elle prend de la part de ses amis sur son ancienne attitude avec les hommes. J'ai perçu sa souffrance d'être cataloguée comme une croqueuse d'homme, tellement qu'elle décide de se cantonner au célibat. C'est une jeune femme pleine d'humour mais qui derrière ses airs de fille facile se cache une personne blessée par l'amour, une fille qui ne veux plus croire en l'amour par peur de souffrir! Elle cache plutôt bien son jeu et j'ai aimé la découvrir pour me rendre compte de la merveilleuse femme qu'elle est !
Karina Halle monte en intensité encore avec cette suite, ici le côté sexy du roman vous fera rougir de plaisir ! Mais attention préparez-vous parce que je vous assure que ce côté là va vous laisser pantelantes. Les corps à corps de Lachlan et Kayla sont pleins de désespoir, on le sent à leur façon de se donner l'un à l'autre. Kayla est sans cesse dans la provoque et elle allie l'humour à la sensualité avec brio. Lachlan trouve en elle un refuge, quelque chose que personne ne lui a jamais offert dans toute sa vie… Leur amour naît dans la douleur, et dans l'espoir d'un avenir heureux.
Karina Halle garde le même axe que dans les tomes précédents.. Une histoire d'amour sur un fond profondément sérieux. Ici plusieurs sont abordés avec délicatesse et subtilité. L'abandon, les addictions, la souffrance, l'amitié, l'amour, le deuil et les bonnes actions. Autant de thèmes qui s'insèrent naturellement dans une histoire très sexy !
L'histoire aurait vraiment pu tomber dans le dramatique, mais c'est là que l'auteure se démarque elle insère intelligemment des passages très drôles et ces passages tombent toujours au bon moment pour que l'atmosphère ne soit pas trop anxiogène et que cela ne vire pas dans le mélo. Quand vous découvrirez l'histoire de Lachlan vous comprendrez ce que je veux dire par là.
J'ai envie de revenir sur le point de l'érotisme qui ici a tout de même une place importante. Pourquoi ici je ne vais pas relever le fait qu'il y en ait beaucoup comme un point négatif, parce que Karina se renouvelle sans cesse, aucunes répétitions, ni redondances au niveau des scènes de sexe. Chaque scène nous apporte son lot d'émotions, en passant du jeu de séduction à la provocation pour passer ensuite à l'excitation et au grand final explosif ! Karina allie tous les ingrédients nécessaires pour qu'une scène érotique soit réussie, elle ne se précipite pas, ici le désir grandit petit à petit entre nos personnages et ça rend le moment où ils passent à l'acte plus intense et plus addictif.
On a la chance de poursuivre avec les deux couples précédents et ce fut un plaisir de les retrouver🙂 Ils ne sont pas sur le devant de la scène mais ils contribuent à leur manière au dénouement de ce troisième opus.
En bref, le Jeu est un très beau Coup de Coeur, un de ces romans que l'on dévore sans même s'en rendre compte ! Et il fait tout de même 565 pages, mais aucunes longueurs, tout est cohérent, nos héros évoluent sans cesse, se livrent et se battent pour que leur amour ait un avenir ! Je félicite Karina pour être monté en puissance tome après tome et je vous conseille vraiment de découvrir cette saga.
Lien : https://lmedml.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
April-the-seven
  29 octobre 2016
Un grand merci aux éditions Hugo Roman pour cet envoi et pour leur confiance. Les McGregors est une des rares romances érotiques qui parviennent à faire vibrer la corde sensible chez moi, et chaque tome s'est, jusque là, révélé plein de surprises. Seulement j'étais loin de m'attendre à autant d'émotions. Je vais même être tout à fait honnête : jusqu'à maintenant, Lachlan et Kayla sont mes préférés. J'ai complètement succombé à la force de leur histoire.
Rappelez-vous, dans le premier opus, nous avions découvert Linden et Stephanie ; dans le deuxième, Nicola et Bram était mis à l'honneur. Ici, c'est Kayla qui tient le rôle principal, accompagnée de l'ombrageux Lachlan. Pour resituer les choses dans leur contexte, nous n'avions jusqu'à maintenant qu'entraperçu Kayla, l'amie de Stephanie et Nicola. La jeune femme a une réputation de croqueuse d'hommes un poil vulgaire. Mais c'est ce qui fait son charme ! Lachlan, le cousin de Bram et Linden, avait fait une brève apparition à la fin du tome 2.
Personne n'aurait pu miser sur ces deux-là ! Lachlan et Kayla sont un peu les deux faces d'une même pièce. Kayla traverse une période d'abstinence, elle en a assez des relations qui n'aboutissent à rien, et elle a décidé de tirer une croix sur sa vie débridée (pour l'instant !). Mais ses résolutions fondent comme neige au soleil lorsqu'elle fait la rencontre de Lachlan. Sa carrure de rugbyman, ses manières rustres et son côté taciturne la charment sur-le-champ. Mais le jeune homme retourne en Irlande très prochainement, et s'il doit se passer quelque chose, le temps leur sera compté.
En commençant le livre, il est arrivé quelque chose d'extraordinaire : j'ai pleuré. Oui, oui, sans rire, j'ai versé ma petite larme parce que dès le prologue, Karina Halle a tapé fort. Elle a trouvé les mots justes pour nous raconter le passé de Lachlan, et me l'a fait aimer sans tarder. Chouiner au bout de 18 pages... vous parlez d'un comble !
Puis la scène suivante s'invite et on passe de la tristesse à la stupeur. J'étais totalement incrédule en me retrouvant du point de vue de Kayla, l'amie de Steph et Nicola. Kayla n'a rien des héroïnes ingénues et inexpérimentées qui font fureur dans ce genre de littérature. Non, Kayla est une femme libérée qui assume pleinement sa sexualité.
Sur le moment je me suis un peu inquiétée, car au fond j'avais espéré que Kayla soit un peu plus qu'une femme qui n'aspire qu'à se vautrer dans la luxure. C'est là que Karina Halle a sorti sa carte maitresse. La vérité, c'est que les amies de Kayla la connaissent très mal. Dans les tomes précédents, Nicola et Steph la décrivaient comme une amie gaffeuse qui a chaud aux fesses et qui n'a rien d'autre à la bouche que des blagues salaces. Alors qu'elle cache très bien son jeu. Kayla, c'est sans doute l'héroïne qui m'a le plus touchée jusqu'ici. Derrière l'image libidineuse qu'elle renvoie, la jeune femme est une bonne personne. Kayla sait ce que c'est d'aimer quelqu'un, elle est pleine d'aspirations et de rêves. Derrière ses manières crues et inappropriées, c'est une fille géniale avec qui on ne s'ennuie jamais !
Lachlan est d'une autre trempe. Tourmenté et grognon, il a bâti une forteresse tout autour de lui et s'enferme dans une solitude qui le conforte. Les manières volubiles de Kayla le laissent perplexe, ils sont comme deux pièces qu'il est impossible d'emboîter (sans mauvais jeu de mots) : elle l'extravertie qui n'a jamais la langue dans sa poche et lui, le gros nounours mal léché ! Pourtant, quelque chose passe entre eux. Et si Kayla arrivait à abattre les murs qui le protègent ? Toujours est-il que me retrouver du point de vue de Lachlan était chaque fois un moment riche en intensité. Ce personnage est vraiment puissant, et ses émotions me tordaient les entrailles.
Leur relation est complexe. Les choses commencent d'une drôle de manière. Je me suis amusée de la manière dont ils s'apprivoisaient l'un l'autre. Karina Halle prend vraiment le temps de bâtir leur histoire pierre par pierre, tout en la rendant délicieusement addictive. J'ai vraiment eu la sensation qu'elle allait au bout des choses. Elle aborde des sujets de société qui lui tiennent sûrement à coeur, notamment la cause animale, la mort, les addictions, l'adoption... En bref, ça ne m'a pas laissée indifférente.
Ma seule petite déception concerne la fin qui, pour moi, aurait pu se passer autrement. Je n'ai pas aimé le choix de l'auteur et là, c'est essentiellement une affaire de goût. L'intrigue devenait de plus en plus noire et Kayla a pris une décision. Cette décision, ainsi que l'ellipse qu'elle a engendrée, a fait retomber mon plaisir. J'ai compris ce que cherchait à faire l'auteur, mais ce n'était pas nécessaire, selon moi. Sans cette fin, le jeu aurait été un coup de coeur !
En résumé, une fois encore, Karina Halle a su m'enchanter avec cette nouvelle histoire et ses personnages. le jeu est un troisième tome abouti et beaucoup plus profond que les autres. À ce jour, c'est mon préféré ! J'ai aimé Kayla, ses gaffes et ses manières directes, j'ai adoré Lachlan, ce diamant brut qui grommelle à tout bout de champ. C'est une très belle histoire, dans laquelle l'auteur intègre des sujets difficiles, mais actuels. Malgré une fin qui n'était pas à mon goût, j'ai passé un moment délicieux et je suis triste de devoir dire au revoir à ce couple hors du commun.
Aux personnes souhaitant découvrir une romance qui aborde des sujets sensibles, sans tomber dans le mélodrame. À celles qui ont aimé les tomes précédents.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gaoulette
  13 septembre 2016
Dans la saga McGregor, je peux dire que le jeu est de loin mon préféré. Pour l'histoire : la rencontre entre Kayla (l'amie de Stéphanie, la croqueuse d'hommes de services, la délurée et la mise de côté) et Lachlan (cousin McGregor, rugbyman célèbre, taciturne et un véritable animal). Entre eux, ce sera une rencontre explosive certes mais qui va dépasser mes attentes avec deux personnages très émouvants bien au-delà des apparences.
Donc pour moi c'est une réussite ce tome, plus long aussi pour bien rentrer dans l'histoire et comprendre le rythme qu'impose cette histoire d'amour improbable entre une américaine pure souche et un écossais ténébreux. Karina Halle nous donne le double de pages pour ce tome et j'étais bien surprise au départ pour savoir où elle voulait en venir. Elle avance doucement en montrant petit à petits les facettes de nos personnages avec quand même je tiens à le dire une évolution rapide. le petit hic pour moi dans cette romance. le livre est long mais englobe 85% au maximum 1 mois de leur relation. Voilà le petit défaut de ce livre c'est que Karina Halle s'est un peu trop lâché sur les scènes de sexe. Mais à sa décharge j'ai compris son message transmis dans ses parties de jambes en l'air à gogo.
J'ai une autre petite remarque, l'autre moitié du livre se passe à Edimbourgh et je trouve que l'auteure n'a pas vraiment retranscrit les paysages pour nous faire rêver. Autant San Francisco on s'y croit autant Edimbourg n'est consacré qu'au couple et leur appartement. Ce sont les seules remarques négatives que je peux faire sur ce roman mais qui n'a en rien gâché mon affection pour Lachlan et Kayla.
Franchement par rapport à Linden et Bram, j'ai été surprise que Karina Halle nous offre un prototype aussi intense que Lachlan. Un écorché vif de la vie qui trouve sa rédemption dans une association qui va faire fondre n'importe quelle femme. Je ne suis pas fan des rugbymans mais celui-là je lui aurait donné ma petite culotte. Et son passé présent si tourmenté, on a envie de le prendre dans nos bras et comme Kayla, être sûr d'avoir les épaules pour.
Que dire de notre héroïne, et bien agréablement surprise. Comme quoi ses amis ne la voient pas comme elle est telle quelle à part Stéphanie qui nous donne quelques ressentis. Au-delà de la croqueuse d'hommes, c'est une jeune femme intelligente, drôle qui assume sa sexualité, n'a peur de rien et pourtant est pleine de doutes. Une femme loin d'être si assumée que ça. Et parfois je me suis vue en elle. Voilà pourquoi elle m'a touchée. La bonne copine qui voit toutes ses copines se caser et garde le rôle de femme libérée.
Pour moi malgré les remarques négatives, c'est un très bon tome pour la trame de cette histoire d'amour écorchée vive. Dommage pour quelques longueurs et trop de scènes de sexe qui alourdissent le roman.
Et je suis contente je viens de voir que la saga n'est pas terminée. Briggs va nous offrir son histoire émouvante. Et puis un petit tome nous attend pour l'adaptation de Kayla à Edimbourgh.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lectrice-Lambda
  18 octobre 2016
La série de Karine HALLE a été pour moi en dents de scie. Alors que j'avais été déçue par le premier tome, le second m'avait complètement charmée ( qui ne peut pas succomber au charme de Bram ? ).
Je me demandais donc bien sur quelle vague ce livre allait surfer.
Dans « le jeu », nous allons découvrir le cousin de Linden et Bram : Lachlan.
Il est rugbyman, écossais, musclé, tatoué et diablement sexy, mais cache un passé très sombre.
Il va immédiatement taper dans l'oeil de Kayla. Cependant, elle est en pleine remise en question et décide de renoncer à toute relation pendant quelques temps.
Alors que rien ne va dans la vie de Kayla, Bram va lui demander d'écrire un article sur ses appartements à loyers modérés pour trouver des investisseurs. Elle accepte et va devoir interviewer Lachlan pour son billet, puisqu'il est une célébrité du rugby.
Alors qu'elle est la reine des gaffes, va-t-elle faire fuir le mystérieux écossais ?
J'avais quelques réticences à me lancer dans cette lecture car Kayla est le personnage féminin qui m'attirait le moins dans cette trilogie. de même, Lachlan me laissait un peu de marbre.
Finalement, c'était une lecture plus qu'agréable.
Comme les précédents tomes, les chapitres alternent entre le point de vue de Kayla et de Lachlan, même s'il y a tout de même beaucoup plus de chapitres du point de vue de la belle. Les passages masculins sont rares, mais vraiment intenses. Ils permettent de mieux comprendre les agissements de ce personnage vraiment sombre. J'ai vraiment été emballée par ces moments rares, mais qui relèvent le niveau de l'histoire
La grande nouveauté dans ce livre est que l'action ne se passe pas entièrement à San Francisco. Une bonne partie du récit se passe en Écosse, sur les terres de Lachlan. J'ai été ravie de ce changement qui donne un souffle nouveau à cette histoire, ainsi qu'à la série. Car, soyons honnêtes, nous retrouvons plus ou moins le même schéma que les tomes précédents, et que toutes les romances en général.
Karine HALLE aborde ici des thèmes plus durs que ce qu'on a pu trouver dans ses deux autres livres. Abandon, adoption, drogues, mort. Il y a des passages vraiment intenses en émotions qui nous mettent souvent la larme à l'oeil.
Malheureusement, le gros point négatif de ce livre est la trop grande présence de scènes érotiques. Il y en avait dans les deux premiers livres, mais ici nous frôlons presque l'overdose. J'aurai pu compter le nombre de scènes et le nombre de pages que cela faisait au total pour savoir vraiment quel pourcentage du livre ces moments représentent vraiment.
C'est tellement dommage, surtout qu'au bout d'un moment l'histoire patine un peu et que cette redondance fait que nous nous ennuyons finalement.
Alors que j'étais inquiète de faire plus ample connaissance avec Kayla, je suis finalement agréablement surprise par ce petit bout de femme. Elle est loin d'être aussi superficielle que ce qu'elle nous apparaît dans les tomes 1 et 2. Aimante, hésitante, patiente, elle a su au fil des pages faire fondre mon coeur. J'ai particulièrement apprécié sa relation avec sa mère.
Lachlan est la belle surprise de ce livre. Dans les premiers chapitres, nous avons l'impression de nous retrouver face à un véritable homme des cavernes. Peu expressif, d'humeur grognon, il ne faut surtout pas s'arrêter à cela ! Son passé sombre et tumultueux l'empêche de vraiment s'ouvrir et se confier, mais une fois que la coquille est brisée on se retrouve face à un personnage aux multiples facettes. Mention spéciale aux passages dans le passé, dans lesquels nous faisons la rencontre du Lachlan enfant. Que de moments vraiment tristes et touchants.
Quant à la fin, elle n'est pas vraiment surprenante et reprend les clichés de beaucoup de romances.
Je suis un peu déçue que l'auteur ait choisi cette facilité là. de même, alors que le livre est vraiment sombre, elle continue d'enfoncer encore plus nos personnages. J'ai trouvé cela un peu dommage pour eux, mais aussi pour le développement de la fin. L'auteur a choisi le chemin le plus facile pour arriver à ce qu'elle souhaitait.

En conclusion, « le jeu » est une romance qui a su me séduire par ses personnages, mais moins par son histoire. Karine HALLE était pourtant bien partie en intégrant des éléments sombres, nous faisant entrer dans une histoire plus profonde que ses deux précédents tomes. Malheureusement, la trop grande présence de scènes érotiques et la fin qui déçoit un peu font que je ressors un peu mitigée de ma lecture. Meilleur que « le Pacte », mais moins bon que « L'Offre », « le Jeu » a quand même réussi à me faire passer un sympathique moment de lecture.

Un livre à lire si vous avez apprécié les deux premiers tomes et que vous aimez les romances aux personnages sombres.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AmandaL
  13 septembre 2016
Comment résister à un membre de la famille Mc Gregor ? Facile, on ne résiste pas !
Et puis c'est tellement bon de retrouver la plume et l'univers de Karina Halle, d'autant plus que cette série ne faiblit pas, bien au contraire. « le jeu » est une histoire beaucoup plus sombre et dure que les précédentes. D'ailleurs dès les premières pages le ton est donné et le coeur gros nous avons, car c'est dur de découvrir l'histoire de ce petit garçon de 5 ans qui malgré ses conditions de vie ne réclamait que de l'amour.
Avec « le jeu », nous passons par toutes sortes d'émotions. de la tristesse, de la colère, de la souffrance, de l'espoir, du bonheur, des doutes, de la peur et de l'amour. Car oui, Lachlan et Kayla sont tout ça à la fois.
Karina Halle nous offre des personnages attachants et bouleversants. SI Kayla apporte fraicheur et joie de vivre, Lachlan, lui nous apporte méfiance et colère. Mais à côté de ça, qu'est-ce qu'il est hot … dès qu'il arrive la température monte de plusieurs degrés !!! Par contre concernant Kayla, ne vous y tromper pas, elle est bien plus qu'un bout en train. Cette jeune femme est pleine de surprise.
L'histoire se découpe en deux parties. Dans la première partie, qui se déroule à San Francisco, nous faisons plus ample connaissance avec Kayla, ses habitudes et sa vie. Tout comme nous allons voir comment à force de patience, elle va fissurer la carapace de Lachlan. Mais dans la deuxième partie, nous traversons l'océan, direction l'Ecosse ou nous allons suivre Lachlan dans son quotidien, avec ses doutes, ses failles, ses peurs et ses démons.
Au niveau de la narration, nous avons une alternance de point de vue entre Kayla, qui se situe dans le présent, et Lachlan qui selon les situations nous propulse dans son passé.
Kayla Moore est une jeune femme indépendante qui travaille au service pub d'un magazine local. Niveau coeur, elle croque les hommes comme elle croque la vie … à pleine dents ! mais depuis quelques temps, elle aspire à autre chose, alors pour faire le point, elle est bien décidée à ne plus succomber à aucun mec. Elle fait la grève de la quéquette, ce qui fait énormément rire ses deux amies Stéphanie et Nicola. Mais alors qu'elles sont en pleine soirée fille, voilà que Linden et Bram arrivent accompagnés de leur cousin, Lachlan McGregor. Pour ce Dieu, Kayla pourrait bien oublier son voeu d'abstinence mais encore faudrait-il que Lachlan la regarde !
Lachlan McGregor est rugbyman professionnel en Ecosse. Actuellement en convalescence suite à une blessure, il a répondu présent quand Bram lui a demandé de venir à San Francisco afin de l'aider à trouver des investisseurs dans son projet de logement sociaux. Mais ce n'est pas une tâche aisée pour notre rugbyman qui est insociable et taciturne. Il veut bien investir dans ce projet mais quand Bram lui demande d'accepter une interview avec Kayla, il dit non direct. Déjà parce qu'il n'aime pas se mettre en avant et puis parce qu'il déteste les journalistes et leur question débile mais peut-être que Kayla n'est pas comme les autres puisqu'elle n'est pas vraiment journaliste …
Kayla a accepté d'interviewer Lachlan afin de faire de la publicité pour le projet de Bram. Mais c'est aussi l'occasion pour elle de toucher du doigt le métier qu'elle aimerait vraiment exercer, sans parler du fait que ça lui permet aussi d'approcher d'un peu plus près ce beau et ténébreux rugbyman qui ne réagit absolument pas à ses charmes. Mais bien sûr, comme à son habitude, elle ne peut tenir sa langue et pose LA question qu'il ne fallait pas, ce qui fait que Lachlan tourne les talons. On ne peut donc pas dire que ça se soit bien passé. Pourtant Lachlan sait que son comportement n'était pas justifié et que Kayla ne méritait pas sa froideur. Il va donc accepter de la revoir et cette fois il essaiera d'être plus sympa. le rendez-vous est pris sur un terrain de rugby !
Cette rencontre va changer la façon qu'ils ont de se voir. Kayla n'est peut-être pas cette femme superficielle que tout le monde voit, quand à Lachlan, son comportement a sûrement une origine.
Au fil des heures qu'ils vont passer ensemble, ils vont apprendre à se connaitre, à s'apprécier et de la tendresse va naitre leur différente rencontre. Kayla devient celle qui connait le mieux Lachlan, il n'a jamais laissé personne franchir son monde. Mais ils ont encore beaucoup de chemin à faire car si Kayla cache ses doutes et ses interrogations, Lachlan, lui, reste inaccessible la plus part du temps et son départ pour Edimbourg n'arrange pas la situation.
Que sont-ils l'un pour l'autre ?
Et si le départ de Lachlan signait la fin de ce qu'ils vivent ?
Quels lourds secrets empoisonnent la vie de Lachlan ?
Quels choix faire quand votre avenir est en jeu ?
Au niveau des personnages, on retrouve avec beaucoup de plaisir Stéphanie, Linden, Nicola et Bram. Ils sont très présents dans la vie de Kayla et participent à beaucoup de ses décisions. Enfin surtout Steph. On fera aussi la connaissance de la maman de Kayla, qui est une personne très touchante et aussi très importe dans la vie de Kayla.

Lien : http://les-chroniques-de-mis..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   12 octobre 2016
– Ouais, salut Bram.

– Tu as parlé à ton patron ?

– Je l’ai fait, mais écoute… c’est moi qui vais écrire l’article.

– C’est génial !

– Mais je vais interviewer Lachlan, pas toi.

Un silence.

– Lach ? Pourquoi ? Qu’est ce qui ne va pas avec moi ?

– Tu ne vaux pas un article.

– Et mon cousin, oui ?

– Ben ouais. Je veux dire, tu l’as vu, non ?

– Et moi, tu m’as vu ?

– Oui Bram, désolée, tu n’es pas mon type.

Il renifle, incrédule.

– N’importe qui avec une queue est ton type.

– Hé !

Je hurle au bout du fil.

Candace sursaute et son stylo tombe par terre.

– Je t’explique comment ça va se passer. Alors, file-moi le numéro de Lachlan ou il n’y aura pas d’article sur tes appart’.

– Ok, ok, c’est d’accord, calme-toi.

– Je suis très calme, je réplique.

Il me donne un numéro international, bien entendu. Je demande :

– Je peux lui envoyer un SMS, puisque c’est un appel longue distance ?

– Bien entendu. Mais je pense que tu ferais mieux de lui parler en direct, il n’est pas très bavard au téléphone, tu sais.

– Sans blague.

– Oui, mais quoi que tu abordes avec Lachlan, ne lui pose pas de questions trop personnelles.

Je me redresse, soudain intéressée.

– Pourquoi ?

Il pousse un gros soupir.

– Ne le fais pas, c’est tout. Kayla, je te connais. Tu t’intéresses toujours à la vie privée des autres, et on trouve tous ça très sympa, mais lui n’est pas comme ça. Si tu es toi-même, tu vas le faire flipper. C’est quelqu’un de secret. Il a eu… enfin, contente-toi d’être professionnelle. Si tu creuses trop profondément, il risque de te mordre et tu n’obtiendras plus rien de lui.

– Me mordre ? je répète. C’est un chien ? Ou une bête féroce ?

– Heu, il est juste aux aguets et il n’a pas de temps à perdre avec des conneries. Cantonne-toi à ce qui est vraiment important.

– Euh, euh…

– C’est-à-dire…

Ses lèvres. Ses mains. Ses yeux. Mais je réponds :

– La situation du logement.

– Exactement. Au fait, est-ce que je t’ai dit merci ?

– Non, tu ne l’as pas fait.

Et je raccroche avant qu’il ait le temps de dire quoi que ce soit. Il ne mérite pas mieux, lui qui m’a expliqué que je ne devais pas agir avec Lachlan comme je le fais naturellement, comme si ma personnalité était un vrai problème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 septembre 2016
Je trace de mes doigts les contours du texte inscrit au-tour de son cou. Je lis à voix haute :
- Nunquam iterum. J'imagine que c'est du latin.
- Oui, répond-il lentement. Ça veut dire "plus jamais".
- Plus jamais quoi ?
Sa bouche s'élargit en un sourire amer.
- Ne plus jamais faire un certain nombre de chose.
Commenter  J’apprécie          40
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 septembre 2016
J'ai tellement de chance qu'il m'ait invitée.
Qu'il m'ait invitée.
C'est comme s'il sentait ma présence derrière son épaule.
Il se retourne.
Ses yeux se plissent, légers, joyeux, et il me sourit.
Il est tellement beau.
Il me sourit parce qu'il sait, il sait, que je lui appartiens.
- C'est moi, lui dis-je, tout en avançant vers lui, d'une voix à peine audible.
Il acquiesce.
- Tu es venue.
Commenter  J’apprécie          10
AvelineAveline   22 octobre 2016
Je trouve qu’à mon âge, je devrais avoir choisi ma merd… mon truc. Ma vie devrait être sur des rails.
– Ta vie est sur les rails qu’elle doit emprunter. Ce n’est ni un concours, ni une course. Ne te compare pas aux autres, compare-toi à celle que tu étais hier.
Commenter  J’apprécie          20
MelieGreyMelieGrey   01 août 2017
- Et bordel, on se connaît à peine. On fait l'amour, ouais, laissez-nous faire l'amour en paix et arrêter de dire n'importe quoi. (Je regarde Steph.) Et s'il te plaît, je n'ai pas envie que quelqu'un me foute des idées débiles dans la tête. Personne n'est amoureux de personne. Je ne connais pas Lachaln, il ne me connaît pas, et c'est très bien comme ça. Et ça à intérêt à être très bien comme ça parce qu'il s'en va dans 48 heures pour un pays très, très loin. Donc, s'il te plaît laisse tomber. On essaie de ne pas compliquer les choses. On n'a pas besoin d'amour ou de sentiments, parce qu'on a juste une super-connexion, c'est léger, c'est bouillant, et je vais essayer d'en profiter pour baiser autant que je peux. C'est clair ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Karina Halle (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karina Halle
Mélusine reçoit KARINA HALLE, l'auteure d'Entre ciel et mer !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Pour commander Entre ciel et mer : PAPIER Amazon : http://amzn.to/2j0VIbz Fnac : http://bit.ly/2kpkceW Cultura : http://bit.ly/2yrO2o5 Chapitre : http://bit.ly/2o7ajI6 Decitre : http://bit.ly/2jUkQ4J
NUMÉRIQUE Amazon : http://amzn.to/2C5VgjS Fnac : http://bit.ly/2zbBpBg Apple : http://apple.co/2j4SlR0 Playstore : http://bit.ly/2AFCEeq Nolim : http://bit.ly/2BmWKcY
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
+ Lire la suite
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
284 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre