AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755626216
360 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (02/06/2016)
4.03/5   75 notes
Résumé :
Elle a dit oui, va-t-elle le regretter ?Nicola Price élève seule sa fille de cinq ans, et sa vie est loin d'être simple depuis que son petit ami l'a quittée. Après avoir eu un super-boulot, un appartement de rêve et une garde-robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd'hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour. La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère aîné de son ami Linden. Il lui propose de lui lo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 75 notes
5
12 avis
4
20 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Lectrice-Lambda
  03 juin 2016
Autant être honnête, j'étais curieuse de lire ce récit et en même temps un peu anxieuse.
Le premier tome, « le Pacte », ne m'avait pas autant plu que ce que je m'étais imaginé en lisant le résumé. Cependant, la grande surprise de cette histoire était Nicola, une maman célibataire, personnage secondaire mais vraiment intriguant.
Je voulais donc laisser une autre chance à cette histoire, apprendre à connaître ce personnage et c'est donc dans cet état d'esprit que je me suis lancée dans cette lecture.
Et je ne regrette absolument pas l'aventure !
Dans « L'offre », nous allons donc retrouver Nicola qui est demoiselle d'honneur au mariage de Linden et Steph. Alors qu'elle s'ennuie pendant la soirée et rumine son passé, mais aussi sa situation présente, elle va se retrouver seule avec Bram, le grand frère de Linden. Puissant, beau, mais aussi charmeur et très dangereux, ils sont tous les deux attirés l'un par l'autre. Cependant, en lui annonçant qu'elle est mère, le charme se rompe et Bram préfère ne plus s'intéresser à elle.
Ce n'est que six mois plus tard que leurs chemins vont à nouveau se recroiser et que Bram va faire une offre à Nicola.
En l'acceptant, elle est loin de se douter que son quotidien va changer.
Le livre commence donc sur un prologue, qui ne dure que l'espace d'un chapitre, lors du mariage de Linden et Steph.
Cette première approche entre nous et les personnages, mais aussi entre Nicola et Bram, est un peu maladroite, comme s'il manquait quelque chose pour que la magie opère réellement.
Nous voyons une Nicola perdue, esseulée et déprimée qui s'oppose à un Bram charmeur, sûr de lui, à la limite du vulgaire. La première image que nous avons de lui est loin d'être flatteuse, mais l'on se doute qu'il joue un jeu, qu'il se cache derrière une étiquette.
Heureusement pour lui, cela ne va pas durer.
La plus grande partie du livre se passe donc six mois après cette nuit festive.
Par hasard nos deux héros vont se retrouver, mais Nicola est au fond du gouffre. Elle vit dans un appartement misérable, vient de perdre son travail et sa fille, Ava, vient d'être diagnostiquée diabétique. Ne sachant plus comment pouvoir assumer ses problèmes d'argent avec la maladie d'Ava, c'est à ce moment que Bram fait sa fameuse offre à Nicolas : habiter gratuitement un appartement de son immeuble en attendant qu'elle retrouve un travail. Ravalant sa fierté, elle va donc accepter.. Sans s'imaginer que Bram est son voisin de palier.
C'est grâce à cette situation que nous allons mieux connaître nos personnages et comment ils vont réussir à s'apprivoiser, à se pardonner à eux-mêmes, à s'accepter.
L'évolution de leur relation est agréable, fluide et prenante. Les choses vont lentement, notamment grâce au caractère posé et méfiant de Nicola. Qu'il est difficile d'avoir la confiance de cette femme brisée.
De voisins à amants, le chemin va être long, mais l'attente en vaut la peine, croyez-moi. Leur relation est intense, l'attirance indéniable. Karina HALLE nous fait mariner, mais avec beaucoup de finesse.
L'évolution de Nicola est surprenante et attendrissante. Derrière son masque de " Reine des glaces " se cache une femme passionnée, tendre, perdue. Chaque jour, chaque minute est consacrée au bonheur et au bien-être de sa fille. Son combat est exemplaire et nous ne pouvons qu'être ému face à son quotidien jonché de difficultés de maman célibataire. Petit-a-petit, elle trouve sa voie, son équilibre et nous sommes émus devant son parcours.
Bram cache bien son jeu. Il nous est présenté d'emblée comme un playboy sans limite, mais il est loin d'avoir cette image. Tendre et généreux, nous sommes autant surpris que Nicola lorsqu'il daigne se révéler, ôter son masque et oser montrer son vrai lui. Chacune de ses apparitions est un événement. Il ne fait jamais les choses à moitié et son humour est atrocement irrésistible.
Ava est un petit bout de chou tellement attendrissant. Elle est encore jeune pour vivre ce qu'elle vit et chacune de ses apparitions nous font montrer les larmes aux yeux ou le sourire aux lèvres. Mais aussi les deux en même temps. J'ai encore le coeur serré en pensant à elle.
Il y a aussi Steph, Linden, James et Kayla qui sont présents ponctuellement pour nos deux héros.
Les chapitres sont pour la plupart du point de vue de Nicola, mais quelques-uns sont de celui de Bram. A chacun de ses chapitres, j'ai apprécié connaître les pensées de ce personnage masculin, sur son attirance pour sa charmante voisine, sur ses sentiments pour elle. Ces passages sont rares, mais vraiment intenses en émotions et précieux.
Dans « L'offre » , Karina HALLE se révèle. Son écriture, qui nous paraissait un peu maladroite dans le premier tome, est tout simplement parfaitement juste dans cette suite.
De plus, les thèmes abordés avec l'histoire de Bram et Nicola sont plus durs, plus profonds. le divorce, le rejet, la perte de confiance, la maladie, la peur de l'autre et de soi-même. L'auteur n'en fait jamais trop et tout s'emboîte parfaitement, donnant vraiment de la profondeur à sa série avec ce couple.
La fin arrive rapidement et nous met dans tous nos états.
L'auteur ne nous ménage absolument pas, nous faisant passer de la tristesse à l'euphorie, puis de la colère à la tendresse. J'ai été très émue, je suis passée par tous les états possibles et imaginables, tellement que je n'ai pas pu me détacher du livre une seule seconde. J'ai même eu un petit pincement au coeur en lisant la dernière ligne, ne voulant pas laisser ces deux personnages vivre leur vie.

En conclusion, « L'offre » a plus que réussit à me convaincre, contrairement au premier opus. Karina HALLE nous livre un récit profond, mature, passionné et intense qui ne peut laisser personne indifférent.

Un livre à lire pour ceux qui ont aimé ou non le premier opus.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Missnefer13500
  05 février 2019
Un classique en New Adult, avec son play-boy friqué qui tombe sous le charme de la nana fauchée, malmenée par la vie et les hommes. Une issue donc prévisible dès la première ligne.
Dans ce 2e opus de la saga, nous suivons Nicola, la meilleure amie de Stéph qui va tomber sous le charme de Bram. Ce dernier rêve d'une deuxième chance, que l'on cesse de le juger au vu de ses comportements passés.
Dans ce tome, Karina Halle s'attache à souligner combien il est difficile de faire disparaître l'image négative que les gens portent sur vous, y compris votre propre famille. Préjugés, jugements hâtifs, à priori ont la vie dure, même si l'on s'efforce de devenir une personne différente. Il reste toujours un soupçon bien ancré dans l'esprit de votre entourage qui ne voient que ce qu'ils veulent bien voir. Bram, aux yeux de tous ne peut être différent de celui que toute le monde connait, un noceur, celui qui se fiche de tout, avec des comportements qui ne visent qu'un seul objectif : obtenir ce qu'il veut, et particulièrement mettre les femmes dan son lit.
Pourtant derrière la figure du play-boy égoïste, se cacher un être aimant, attentionné sans arrière pensée, si ce n'est de faire plaisir à Nicola. Certes, cette dernière il la veut aussi dans son lit. Notre ehéroine, elle est une femme blessée, abandonnée par le père d'Ava, n'ayant aucune confiance en les hommes. Son but dans la vie : offrir à sa petite fille la plus belle vie qu'elle puisse avoir, dans un environnement stable confortable. C'est sa priorité. Ses envies, ses besoins propres passent en second plan. de toute manière, elle ne désire pas entretenir un relation amoureuse qui la briserait à moyen terme. En manque de confiance portant foi aux récits et mises en garde de Steph et Linden sur Bram, elle ne tentera pas le diable. C'est déjà assez surprenant qu'il s'intéresse à elle. Elle ne peut être qu'un énième défi à relever.
Pourtant, entre elle et ce voisin sexy, va se tisser des liens qui dépasseront l'attirance sexuelle qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Ils vont apprendre à se connaitre, Bram va se dévoiler, mais conservera quelques secrets qui risquent de mettre à mal leur relation.
Le dénouement, suite à des rebondissements peu surprenants, tant on les devine, est très prévisible. Il introduit le prochain tome qui sera consacré à Kyela et un nouveau McGregor. Cependant la lecture est agréable, suscite de l'émotion, nous attache aux personnages malmenés par la vie, à la petite Ava.
Un récit à deux voix, qui nous fait apprécier Bram qui partage ses sentiments avec le lecteur.
Coté écriture et traduction, j'ai envie de pousser un coup de gueule. Une fois encore, certains passages sont traduits trop littéralement et perdent ainsi leur sens initial. Quant aux prénoms, on est comme dans le tome 1 confronté à l'apparition de Jenny pour Penny et même un Stephen alors que l'on évoque Steph ! Pas bien grave certes, mais pas très pro.
Un tome 2 plaisant avec un niveau superieur au précédent qui vous fera passer un agréable moment de lecture.

Lu dans le cadre du Challenge Multi-Défi de Babelio.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FiftyShadesDarker
  19 juin 2016
Après avoir lu le premier tome et avoir adoré, j'ai choisis d'acheter le second. le résumé m'attirait beaucoup, mais il est quand même rester quelques jours dans ma Pile à lire, car j'avais peur d'être vraiment déçu...
L'histoire est celle d'une femme, qui est mère d'une petite Ava, cinq ans. Elle a dû mal à joindre les deux bouts, depuis qu'elle a quitté le père de sa fille. Elle pourrait s'en sortir, quand Bram, le grand, beau et riche frère aîné du petit ami d'une de ses amis lui propose de lui prêter un appartement dans un immeuble lui appartenant pour qu'elle puisse se remettre sur pied. Mais une relation va naître entre ces deux personnages. Mais Nicola va-t-elle réussir à lui faire confiance pour construire quelque chose avec lui ? Va-t-elle enfin penser à elle, même si elle veut être une mère parfaite ?
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début, car j'ai eu du mal à m'identifier à Nicola (voir ci-dessous). Mais une fois dedans, je n'ai pas pu lâcher l'histoire, je voulais savoir comment cela finirait, ce que cache Bram à Nicola et surtout s'ils peuvent construire une relation tous les deux pour le meilleur et le pire. J'ai trouvé que le fait que Nicola ayant une petite fille originale. En effet, on a l'habitude de voir des histoires où les jeunes filles sont toute fragile et rêve du prince charmant avec qui elles construiront une famille. Mais là, pas du tout. Cela marque une certain originalité.
La fin est à couper le souffle, surtout l'épilogue, qui est juste magique. J'ai adoré les derniers lignes, que je trouve à la fois originale et magnifique. Bref, j'ai beaucoup aimé cette fin (surtout que trois chapitres avant, j'avais envie de tuer Bram).
Nicola est une jeune femme, qui a toujours tout eux dans son enfance. Mais depuis qu'elle s'est séparée de son petit ami et du père de sa fille, elle doit se battre pour faire vivre sa fille. Ses rêves d'amour, de vie stable et belles paillettes sont derrière elle. Aujourd'hui, elle ne vit que pour sa fille et c'est loin d'être facile. Mais quand elle rencontre Bram, tout change. Il l'aide volontiers pour remonter la pente, elle laisse sa fierté de côté pour se laisser porter. Elle est très attirée pour lui et ne sait pas bien si elle peut construire quelque chose avec un homme à cause d'Ava, elle refuse qu'elle souffre... Alors je trouve que Nicola est une battante, elle est très courageuse. Elle a tout pour que je m'identifie à elle. Mais je n'ai pas réussi, car elle est mère et j'ai du mal avec ce statut-là (peut-être que je suis encore jeune, je ne me projette pas dans cette situation). Bref, au début du roman, cela m'a vraiment bloqué, même si je me suis attachée à Nicola comme à Ava.
Bram est une personne très riche et un vrai coureur de jupons. Il change de copines comme de chaussettes. Mais quand il voit dans quelle difficulté se trouve Nicola et Ava, il décide de les aider. On ne comprend pas tout de suite pourquoi, mais la fin nous laisse découvrir pourquoi il a fait cela (d'ailleurs, quand j'ai appris, j'ai été aussi en colère que Nicola, même si on peut comprendre Bram). J'ai trouvé ce personnage adorable et sentimentale, malgré qu'il fasse voir son côté très virile. Il est totalement attiré par Nicola et va tout faire pour la séduire, mais pour construire quelque chose, pas pour coucher avec elle juste pour une soirée. Bref, j'ai totalement craqué pour cet homme à grand coeur, même s'il peut être sauvage parfois. de plus, il n'arrête pas de faire des sous-entendus sexuelles, ce qui m'a fait mourir de rire.
Le style d'écriture est vraiment comme j'aime. Et oui, il y a beaucoup de description dans l'univers des personnages, mais aussi dans leurs pensées. Surtout que l'on a un double point de vue : celui de Nicola et celui de Bram (même s'il est moins présent), et j'aime cela.
En général, une histoire touchante, qui a fait monter en moi de nombres sentiments, même si j'ai eu du mal à rentrer dedans au début. Hâte de lire le prochain tome pour découvrir un autre couple.
Lien : http://fifty-shades-darker.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
April-the-seven
  22 juillet 2016
Je remercie Mélusine ainsi que les éditions Hugo Roman pour cette très attendue réception. L'Offre, premier opus de la saga Les McGregor, m'a beaucoup plu avec son triangle amoureux surprenant et son compte à rebours addictif. L'attachée de presse de la maison d'édition a eu la gentillesse de m'envoyer la suite, et j'étais aux anges. Pour que vous compreniez, ce tome 2 reprend après les événements du tome 1 où nous suivions Linden et Stephanie, sauf que nous ne sommes plus de leur point de vue, mais de celui de Nicola (une des meilleures amies de Stephanie) et Bram (le frère aîné de Linden). Et même si cette suite est très différente, elle n'en demeure pas moins terriblement accrocheuse. J'ai englouti ce roman avec une véracité rare !
Nicola est une mère célibataire. Elle joint péniblement les deux bouts depuis que le père de sa fille l'a quittée. Les choses empirent le jour où son patron la licencie. Comment payer le loyer, les courses, les factures et subvenir aux besoins de sa fille sans travail ? Et lorsqu'elle découvre que cette dernière est malade et que le traitement va lui coûter la peau des fesses, que faire ? La solution finit par s'imposer d'elle-même : Bram McGregor. Après un ancien flirt qui s'est mal terminé, Bram lui propose d'emménager dans un de ses appartements le temps qu'elle retombe sur ses pieds. Acculée, la jeune femme n'a pas d'autre choix que d'accepter, même si Bram ne lui inspire que du mépris aux premiers abords. Devenus voisins, ces deux-là vont devoir apprendre à cohabiter, entre les aventures d'un soir de Bram qui passent son palier comme dans une auberge espagnole et les joies simples d'une mère et de sa petite fille.
Je n'ai eu aucun mal à plonger dans cette nouvelle histoire. D'abord parce qu'il m'a permis de savoir ce qu'il advenait de Stephanie et Linden, mais aussi parce que Nicola est une héroïne qui m'a sincèrement touchée. Sa situation n'est pas facile, mais l'amour qu'elle voue à sa fille est plus fort que le reste. C'est une héroïne dans l'air du temps, qui touchera beaucoup de femmes et de jeunes femmes d'aujourd'hui.
Concernant Bram, il m'a presque immédiatement inspiré de l'antipathie. Je pense que j'étais tellement en phase avec Nicola, que je ressentais ce qu'elle ressentait. Dès le début, il laisse une impression épouvantable dans son sillage. Bourreau des coeurs, coureur de jupons, Casanova, enjôleur… les mots ne manquent pas pour le définir. Et comme j'ai beaucoup de mal avec ce genre d'hommes dans la vie de tous les jours, ça n'a pas vraiment aidé. Heureusement, Bram est un personnage qui cache beaucoup de fêlures (certaines pour le moins inattendues), et lorsqu'on se donne la peine de gratter un peu la surface, on découvre quelqu'un qui gagne à être connu. Bon, il reste évidemment dans la lignée des McGregor, puisqu'il se montre assez cru dans sa manière de parler. Bram n'est pas du genre à mâcher ses mots. Comme Linden.
Karina Halle nous offre une alternance de points de vue, et j'ai vraiment apprécié me retrouver dans la tête de Nicola et Bram. Ce sont des héros qui ont besoin d'apprendre de leurs erreurs. Ils se cassent la figure deux ou trois fois avant d'évoluer, de grandir. Tout ne se fait pas d'un coup de baguette magique, le chemin est long et périlleux jusqu'à l'aboutissement. Pour ça, je dois dire que la surprise a été totale. Moi qui croyais tout savoir, tout comprendre, je me suis trouvée vraiment bête de ne pas avoir deviné le grand secret de Bram. Tout simplement parce que j'ignorais qu'il cachait quelque chose de plus enfoui que ses ambitions cachées. Cette révélation met toute l'intrigue sens dessus dessous. En tant que lectrice, je me suis sentie trahie, flouée, abusée. Dans ces instants-là, on en vient sérieusement à douter d'une issue heureuse, car la vérité remet tout en question et il faut pouvoir l'encaisser. En conclusion, lectrice, ne sous-estime par Bram McGregor, il est de ses personnages qui n'en finissent pas de surprendre.
La plume est toujours aussi chouette. La magie a opéré sans mal avec moi. le style est très simple, mais foutrement efficace ! Par contre, je n'ai pas adhéré à la vulgarité, qui est inutile, à mon sens ; les mots qui sont parfois employés jurent dans le récit. Heureusement, c'est beaucoup moins présent que dans le premier opus.
En résumé, L'offre est une suite dans la même lignée que le premier opus, avec une histoire piquante et dans l'air du temps. J'ai plongé sans mal dans cette romance. Même si Bram n'est pas le héros que j'attendais, j'ai pu faire l'expérience de l'ascenseur émotionnel final, et je me suis attachée sans problème à Nicola et sa Ava. J'en redemande et je suis certaine que le troisième opus – où le cousin des frères McGregor sera à l'honneur, cette fois-ci – va m'en faire voir de toutes les couleurs !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gaoulette
  11 septembre 2016
Quand je commence une saga, j'aime bien la finir et même si le pacte n'a pas été une grande découverte littéraire, les remerciements de Karina Halle m'ont poussé à aller voir son tome 2 et l'histoire d'amour de Nicola la meilleure amie de Steph (maman célibataire) et Bram le frère de Linden (qui est loin d'être le petit ami idéal et même frère selon les dires de Linden) .
Karina Halle nous explique à la fin de son tome 1 le pourquoi du comment de cette trilogie, le passage de la trentaine et surtout les questionnements de chacun selon son passif. Et dans L'offre nous avons une rencontre a priori de deux mondes complètement différents.
Les deux héros de cette histoire sont vraiment attendrissants et touchants. Mention spéciale pour Nicola qui fera fondre n'importe quelle femme ou mère célibattante. Qui sacrifie sa vie de femme pour le seul bonheur de sa fille sans aucun regret. Et débarque dans sa vie Bram qui au tome 1 est décrit comme un play boy de la Jet Set, dépensant l'argent de papa maman, et collectionnant les filles. Aussi chaud bouillant que Linden. 35 ans, sexy, riche avec un accent Ecossais qui fera fondre n'importe quelle femme en manque ou pas. Et puis arrive une main tendue inattendue pour Nicola qui va changer sa vision de la vie….
Donc pour un moi ce tome est bien meilleur que le pacte. Rien à voir. Des personnages vraiment émouvants, des scènes attendrissantes, une histoire chaude qui fait bien monter la chaleur comme il faut, une Nicola qui devient enfin une femme et surtout un Bram qui se dévoile. Et franchement je ne l'ai pas vu venir celle-là non plus. Cette fois ci l'auteur va jouer au chat et à la souris avec sa lectrice en ne faisant parler à 90% du temps Nicola pour ne dévoiler Bram peu à peu pour notre plus grand bonheur. Et mention spéciale pour Ava qui avec sa touche enfantine m'a bien fait sourire.
Par contre je suis encore déçue par les traductrices d'Hugo et Compagnie qui ne font pas bien leur boulot. Encore une fois des prénoms qui change Lisa devient Linda à plusieurs reprises. Ok c'est juste un prénom mais au prix des livres un respect pour ceux qui se l'achètent. Et des fautes et des mots attachés ensemble. J'avais déjà fait la remarque au tome 1. Espérons que le tome 3 soit mieux traduit. Mais heureusement cela n'aura rien gâché à ma lecture mais quand même…..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
MiAngeMiDemonMiAngeMiDemon   24 mai 2016
Amène Ava !
Je ris à moitié.
– Ouais, bien sûr, dans un bar ?
– Et bien peut-être pas dans un bar, mais nous nous retrouvons tous à la maison avant, pendant une heure ou deux pour boire des coups. Tu peux au moins venir là.
– Je ne peux pas me payer un taxi et ma voiture est encore en panne.
– Ne t’inquiète pas pour ça, je m’en occupe.
– Je n’ai pas besoin qu’on s’occupe de moi, je réponds en sentant mes poils se hérisser.
– Je sais, mais tout de même. Je suis là, non ? C’est à ça que servent les amies. Je vais te dégoter une belle voiture et tu viendras chez moi, nous passerons un moment agréable entre amis et nous n’aborderons pas le sujet, si tu ne veux pas. S’il te plaît, ne te fais pas prier.
– Mais j’aime bien quand tu me pries.
– Tu es comme Linden.
– Ok, épargne-moi les détails ou je raccroche.
Elle éclate de rire à nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   19 juin 2016
- Je pensais à toi.
Avant que je trouve quelque chose à lui répondre, ses yeux se remplissent d’une lueur sauvage et il fait irruption chez moi, comme un homme qui aurait sous les yeux l’objet de son désir, et qui va tout faire pour l’obtenir.
Et ce qu’il désire, c’est moi.
Commenter  J’apprécie          30
Ninie067Ninie067   26 juin 2016
Je n’avais pas l’intention de lui demander ce qu’il entendait par là, pourtant ma bouche s’est ouverte toute seule et j’ai mordu à l’hameçon. – Les gens ont des devises qui te concernent ? ai-je demandé. Son petit sourire satisfait s’est élargi. – Oui, les femmes. – Je vois, ai-je répondu tout en me creusant la tête pour trouver une répartie qui lui clouerait le bec. – Quand c’est fini, Bram… – … n’en a plus rien à foutre, a-t-il terminé. Il a levé les yeux vers le ciel sombre et penché la tête, l’air songeur. – J’ai aussi entendu : « Une nuit dans mon lit, cuisses ouvertes pour la vie. » Ma bouche s’est tordue de dégoût. – Mais c’est épouvantable. Il a haussé les épaules. – Ne prends pas l’air dégoûté avant de l’avoir essayé, ma belle. Il a marqué une pause. – Je suppose que c’est aussi une devise qui te correspond bien, elle aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturessucreesleslecturessucrees   12 juillet 2017
Mais la vérité, la vérité vraie, c’est que je suis en train de tomber amoureuse. Ce n’est pas de l’amour, ça je le sais. Ça ne me prend pas la tête, ça ne me kidnappe pas mon coeur. Mais ça occupe toutes mes pensées. Il entraîne mon corps à le désirer, lui seul, en permanence. Mon coeur bat plus vite quand il est là. Il me fait sourire comme une idiote quand j’entends prononcer son nom. Il me fait attendre impatiemment chaque jour qui s’annonce, parce que je sais qu’il en fera partie, et quand j’imagine ne pas voir son beau visage une seule journée, je ressens cette sensation étrange dans la poitrine, comme si mon coeur était en manque de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Morgane_De_MussetMorgane_De_Musset   28 août 2017
Je ne crois pas aux regrets. Ce n'est pas une voie à suivre dans la vie. Il arrive ce qui doit arriver, et cela nous apprend à vivre le moment présent, à l'endroit précis où nous devons être.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Karina Halle (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karina Halle
Mélusine reçoit KARINA HALLE, l'auteure d'Entre ciel et mer !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Pour commander Entre ciel et mer : PAPIER Amazon : http://amzn.to/2j0VIbz Fnac : http://bit.ly/2kpkceW Cultura : http://bit.ly/2yrO2o5 Chapitre : http://bit.ly/2o7ajI6 Decitre : http://bit.ly/2jUkQ4J
NUMÉRIQUE Amazon : http://amzn.to/2C5VgjS Fnac : http://bit.ly/2zbBpBg Apple : http://apple.co/2j4SlR0 Playstore : http://bit.ly/2AFCEeq Nolim : http://bit.ly/2BmWKcY
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
+ Lire la suite
autres livres classés : voisinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre