AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330152833
64 pages
Actes Sud (01/09/2021)
4.4/5   25 notes
Résumé :
Pour une forêt primaire en Europe de l'Ouest

Les forêts primaires, qui n'ont jamais été modifiées ni exploitées par l'homme, sont des joyaux de la nature, des sommets de biodiversité. Leurs bénéfices sont inestimables. Sous les tropiques, elles subissent un déclin alarmant. En Europe, elles ont quasiment disparu depuis 1850. Pourquoi devrions-nous nous satisfaire de cette situation ? Ce n'est cohérent ni avec notre tradition culturelle ni avec notre ... >Voir plus
Que lire après Pour une forêt primaireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
C'est un projet d'une grande importance et vraiment très intéressant que nous décrit son initiateur, Francis Hallé, dans ce petit manifeste.
J'ai trouvé que cette idée et donc le projet qui en découle, était très à propos avec ce que nous vivons actuellement d'un point de vu écologique mais aussi sociétal. Ce projet de forêt primaire en Europe de l'Ouest serait profitable et bénéfique pour la nature et pour les hommes au sens large, que ce soit pour nous comme pour les générations à venir, qui auraient à pérenniser ce lieu. C'est une lecture sur laquelle le plus grand nombre devrait se pencher !
Commenter  J’apprécie          50
Un très beau projet, dont on ne peut que souhaiter l'aboutissement. Un pari sur le futur également, à travers les générations, et une éloge de la lenteur. A l'instar de ces forêts primaires que nous avons ou sommes en passe d'éradiquer, et qui ne demandent qu' à se regénérer, à contre-courant des tendances actuelles d'exploitation forestière.
A mettre en oeuvre pour préserver la biodiversité, pour résister au changement climatique, ou tout simplement ...pour la beauté.
Commenter  J’apprécie          30
Un tout petit manifeste pour une très grande cause.
Un grand projet qui nous dépasse tant par l'utopie qu'il semble représenter que par le temps nécessaire pour le réaliser mais qui est pourtant ô combien essentiel.
Ce ne sont pas que des mots, pas que des idées, le projet est en marche même si nous, pauvres mortels, n'en verrons jamais la réalisation, mais à l'heure où la rentabilité prime, cela réchauffe le coeur de lire la mise en place d'un idéal de biodiversité et de beauté.
A compléter par la lecture du très bon "Main basse sur nos forêts" de Gaspard d'Allens pour obtenir un panorama complet de la situation de nos forêts et des façons indignes avec lesquelles elles sont exploitées.
Commenter  J’apprécie          10
François Halle a créé une association pour le retour d'une forêt primaire en Europe. Ce livre est le manifeste de la démarche qu'il souhaite inspirer.
Le contenu est riche mais écrit dans un langage clair, didactique. Les idées développées forcent à se poser la question de son rapport aux arbres, aux forêts. J'ai beaucoup apprécié le changement de conception auquel nous oblige ce manifeste. Un livre à partager et sur lequel s'appuyer pour diffuser cette vision de la forêt.
Commenter  J’apprécie          10
L'idée de base, militer pour la reconstitution d'une forêt primaire en Europe, est intéressante, mais ce manifeste relève plus d'une biographie ou d'une auto-contemplation que d'un essai argumenté et édifiant.

Je n'y ai pas appris grand-chose de plus que l'existence de l'association de Francis Hallé et son projet associé, une lecture plutôt décevante pour moi.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Qu'il s'agisse de plantes ou d'animaux, la beauté visible et fonctionnelle n'est nullement subjective. Il s'y ajoute un acquis important: si nous apprécions cette beauté, c'est bien que l'être humain a les mêmes critères esthétiques que les animaux et que, si pour nous les fleurs sont belles, c'est que les plantes ont, en matière de formes, de couleurs et de parfums, des charmes auxquels nous sommes aussi sensibles que le reste de la faune.
Commenter  J’apprécie          60
La forêt mérite une définition ambitieuse car c'est bien plus qu'une collection d'arbres vivant côte à côte ; ces arbres doivent appartenir à des espèces diverses et être d'âges variés ; c'est pourquoi une plantation monospécifique dont tous les arbres ont le même âge ne doit pas être considérée comme une forêt.

p. 13-14
Commenter  J’apprécie          70
On retrouve l'anthropocentrisme dans ce que les écoles forestières enseignent aux futurs ingénieurs : "Une forêt que l'on n'exploite pas va s'étouffer et mourir." Si l'on se souvient que les forêts mondiales existent depuis le Dévonien, il y a 380 millions d'années, on admettra que l'anthropocentrisme atteint ici les dimensions de l'arrogance.
Commenter  J’apprécie          40
Il est ironique de constater que l'agriculture industrielle, lorsqu'elle prend conscience de ses échecs en matière d'écologie, tente de redresser la situation en imitant les mécanismes biologiques de la forêt.
De tout cela il semble qu'il faille garder l'idée forte et dérangeante que la diversité biologique et l'industrie du bois sont deux adversaires irréconciliables pour l'instant et que, dans leurs affrontements, la biodiversité est toujours perdante ; l'avenir dira s'il est possible d'imaginer un terrain d'entente, mais c'est un domaine où l'avenir est sombre.
Commenter  J’apprécie          10
Au milieu du XIXe siècle, la plupart des forêts anciennes de nos plaines d'Europe avaient disparu et aujourd'hui, au début du XXIe siècle, la seule qui subsiste est la forêt primaire de Bialowieza en Pologne, une forêt magnifique où des arbres de dimensions exceptionnelles abritent toute la faune forestière européenne, y compris les grands animaux, loups, cerfs, lynx, sangliers, élans et bisons.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Francis Hallé (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Hallé
03.05.18 - INTEGRALE - Zep, F. Hallé, D. Kennedy, J. Tassin, S. Avallone et G. Clément.
autres livres classés : natureVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (53) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
409 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..