AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2200271972
Éditeur : Armand Colin (03/07/2013)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
L'étude des plantes a récemment été considérée comme une science désuète si bien que les enseignements de botanique ont tout simplement disparu des universités françaises. Pourtant, l'engouement populaire pour la nature n'a jamais été aussi fort. À l'heure de la prise de conscience des risques de dégradation de l'environnement et de disparition de certaines espèces végétales, les plantes méritent de retenir tout notre respect et notre attention.

C'es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bouns
  01 juin 2014
Francis Hallé mériterait, tout comme la botanique qu'il pratique et défend, d'être mieux connu. Tout au plus certains ont-ils entendu parler de lui comme l'un des co-inventeurs du "radeau des cimes" qui donne un accès nouveau et inégalable à la canopée, cet ensemble formé par la cime des arbres tropicaux qui forme un écosystème à part, original et surtout riche d'une biodiversité époustouflante.
L'idée de ce livre est bonne : témoigner de son expérience et faire connaitre cette science injustement délaissée. Je crains hélas que la forme quelque peu austère et le côté décousu décousu du propos n'accroche que les lecteurs déjà sensibilisés à cette problématique. Francis Hallé est un scientifique de grande qualité mais hélas pas un vulgarisateur "grand public" : on ressens à le lire qu'il a d'avantage l'habitude de s'adresser à des étudiants qui sont déjà intéressés par les sciences naturelles qu'à un public simplement curieux et dont l'attention est déjà fort sollicitée par ailleurs.
A conseiller donc surtout aux lecteurs qui ont un minimum d'esprit scientifique et une certaine curiosité pour les sciences naturelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   12 avril 2016
p.31-2.


L’exploitation industrielle des forêts tropicales est conduite par des groupes financiers qui n’ont aucun idéal, aucune éthique, aucune parole mobilisatrice, et dont les moteurs sont la technologie et le profit. Par prudence, ils pratiquent le greenwashing, comme j’ai pu le constater en 2012 sur un chantier de Rougier-Gabon, dans l’Ogooé-Ivindo : œuvrant dans la légalité la plus complète ce chantier est titulaire du label Forest Stewardship Council (FSC), censé garantir le respect de la forêt exploitée ; mais les experts décidant du maintien du label n’arrivent plus à l’improviste comme par le passé : on sait d’avance quand ils vont venir, et les responsables ont donc le temps de mettre de l’ordre ; de toute façon ces experts ne verront que ce que l’on veut bien leur montrer : il suffit de bloquer avec un tronc tombé les pistes qui mènent aux parcelles saccagées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   12 avril 2016
p.126.

D’ailleurs nous avons pris l’habitude de considérer comme critères de la vie des traits purement animaux : le mouvement et l’expression sonore. Il en résulte que, pour beaucoup d’entre nous, les plantes ne sont pas vivantes puisqu’elles ne bougent pas et ne font pas de bruit. Serions-nous des plantes, j’imagine que notre biologie aurait comme point commun culminant la forme végétale et que nous verrions dans la plupart des animaux de simples prédateurs aux mœurs étranges et éclectiques – une définition qui, on le remarquera, s’applique assez bien à l’espèce humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   12 avril 2016
p.31.

Nous devons, dit Claude Lorius, nous faire à l’idée de vivre sur une planète entièrement soumise, à l’être humain. C’est en vain que quelques écologistes isolés s’élèvent publiquement pour la défense des forêts tropicales ; Chico Mendes, Bruno Manser et bien d’autres encore ont payé de leur vie leurs activités en faveur de la défense de ces forêts.
Commenter  J’apprécie          21
okkaokka   12 avril 2016
p.33

à aucun moment les exploitants ne prennent en compte, ni le bien-être des populations locales, ni l’avenir de la ressource forestière nationale, ni la diversité biologique du pays, ni les changements climatiques mondiaux qu’entraîne la déforestation de la ceinture tropicale.
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   12 avril 2016
p.132.


Pathétique : nous réalisons un film en hommage à la forêt et pendant ce temps, autour de nous, des coupeurs de bois la détruisent.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Francis Hallé (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Hallé
03.05.18 - INTEGRALE - Zep, F. Hallé, D. Kennedy, J. Tassin, S. Avallone et G. Clément.
autres livres classés : botaniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre