AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841113779
Éditeur : Editions Nil (07/02/2008)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 37 notes)
Résumé :


" Autorité peut rimer avec aimer et respecter. " L'autorité, aujourd'hui, fait peur. Elle effraye les parents. Parce qu'ils s'imaginent qu'elle ne pourrait être que ce qu'elle fut souvent autrefois : un instrument destiné à soumettre l'enfant au pouvoir des adultes. Et susceptible de ce fait de porter atteinte à sa liberté, à sa personnalité et à sa créativité.

Or une autre autorité existe. Et non seulement elle ne détruit pas les e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
dcs919
  16 novembre 2013
Quel bonheur de voir confirmées sous la plume d'une spécialiste ses intuitions d'apprenti parents et de disposer enfin des clés pour avoir une vraie discussion avec ceux qui ont une approche différente de l'éducation.
Non, laisser tout faire à ses enfants ne leur rend pas service, bien au contraire.
Non, lever la voix ou punir un enfant ne met pas en danger la relation d'amour parent-enfant, bien au contraire.
Ceci étant dit, il ne faut pas non plus abandonner son esprit critique. Si l'on comprend bien le souhait de déculpabiliser les "bons" parents qui lors d'un craquage franchiraient le pas d'un châtiment corporel, le propos sur ce sujet est pour le moins ambigu.
Dans le style très facile à lire d'un dialogue, illustré de nombreux exemples/cas pratiques, voilà une lecture qui devrait être obligatoire pour tous les parents.
A chacun d'y prendre ce dont il a besoin !
Commenter  J’apprécie          132
Tbilissi
  27 novembre 2017
Adepte de la parentalité positive et de la bienveillance en éducation, j'aime également beaucoup la pensée et le style de Claude Halmos. Avec une limpidité désarmante elle explique comment fixer des limites à nos enfants ce n'est pas les brimer, mais les éduquer. Les limites sont même rassurantes pour l'enfant, et s'il cherche régulièrement à les dépasser, c'est pour vérifier qu'elles sont toujours là.
Ouvrage qui ne ma paraît pas contradictoire avec ceux d'Isabelle Filliozat, chaque parent devant composer sa propre recette avec les inspirations puisées ici et là, en restant toujours à l'écoute.
Commenter  J’apprécie          30
clemleroy
  04 janvier 2014
Un livre que j'offre à tous mes amis jeunes parents. À l'antipode des thèses scandinaves de l'enfant roi, Claude Almos nous rappelle la philosophie première de Dolto : l'enfant est un petit sauvage égocentrique qui ne connaît que plaisir et frustration. C'est le rôle des parents que de l'accompagner dans l'apprentissage des règles de la société, de la vie en commun en lui fixant des limites intangibles. Son bonheur est à ce prix. On me pardonnera de résumer une pensée complexe en quelques lignes. Je trouve cet ouvrage lumineux. Punir un enfant ce n'est pas le rejeter!
Commenter  J’apprécie          20
Hanton
  02 juin 2014
Passionnant où l'on apprend vraiment la psychologie d'un enfant et comment nous devons éduquer nos enfants avec autorité. L'auteur nous explique l'autorité, les différentes formes, les bienfaits, les méfaits de son absence ou du trop plein. Elle nous explique parfaitement tout l'intérêt de l'autorité, les règles, les limites... et l'intérêt de sanctionner le dépassement de celles-ci. Bref, un ouvrage clair, précis sur ce qu'est l'autorité et comment nous devons l'exercer pour le bien être de nos enfants afin de les civiliser. A conseiller à tout parent pour mieux comprendre notre rôle, nos responsabilités et se rassurer sur notre façon d'éduquer. Je pense même pouvoir en tirer quelques enseignements au quotidien.
Commenter  J’apprécie          00
Butterflies
  05 août 2014
psychanalyste formée par Jacques Lacan et Françoise Dolto, Claude Halmos nous explique pourquoi l'autorité est indispensable vis-à-vis des enfants pour leur construction et les dégâts que son manque peut occasionner.
Un livre très bien conçu, comme une discussion entre l'auteur et la journaliste Hélène Mathieu. Sous forme de question/réponse détaillée. on apprend beaucoup et on comprend mieux comment agir avec nos enfants. ce livre m'a personnellement beaucoup aidé. Il explique aussi le message de Dolto qui a été mal compris à l'époque. vraiment très instructif et utile. Agréable à lire;
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
virgidoc2virgidoc2   08 juillet 2016
[ Mais pour quoi faire référence au père ? ]
Parce que la mère a déjà pour l'enfant ( pour l'enfant petit, celui qui se construit ) un pouvoir mille fois plus grand que celui du père. Pour un enfant petit, sa mère est tout. D'autant plus "tout", d'ailleurs, qu'il pense toujours ( tant qu'on ne lui a pas expliqué le rôle du père dans la conception ) qu'elle est capable de faire les enfants toute seule. Qu'elle n'a besoin de personne pour cela. Si ce personnage de la mère qui incarne déjà la toute-puissance détenait en plus l'autorité dans la famille, il deviendrait pour l'enfant l'image même du pouvoir absolu.
[...] lorsqu'une mère dit à son enfant : " Tu te débrouilleras avec ton père", elle casse la croyance qu'il pouvait avoir en sa toute-puissance. Elle lui signifie que, contrairement à ce que sans doute il croit, elle ne peut pas tout. Qu'elle n'est pas tout. Et elle lui prouve, par là même, que personne ne peut être "tout", et que le combat pour la toute-puissance est un combat vain.
Et c'est aussi cette dépossession, cette privation de puissance, acceptée par la mère, qui permet à l'enfant de renoncer à ses propres rêves de puissance. "Si même ma maman qui est si puissante, n'arrive pas à être le maître du monde, c'est que vraiment ce n'est pas possible".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
virgidoc2virgidoc2   07 juillet 2016
Le fait d'introduire un tiers permet à l'enfant de sortir du combat à deux ( toi tu veux - moi je ne veux pas - qui va gagner ? ) et de changer de terrain. En faisant référence à un autre ( le père ), la mère fait exister tous les autres. C'est-à-dire tous les adultes concernés, comme elle, par la règle qu'elle énonce. Et, du même coup, cette règle elle-même. Cette règle que l'on nomme à juste dire "commune".
La référence au père n'a rien à voir avec les capacités réelles du père et de la mère. Et elle n'a surtout rien à voir avec une hiérarchie qui ferait de l'un le dominant de l'autre. C'est un dispositif.
[...] par la référence au père, la mère transforme le monde dans lequel vit l'enfant. Elle lui montre que ce monde n'est pas un conglomérat d'individus isolés dans lequel chacun pourrait, au gré de ses envies, exercer sa force sur l'autre. Mais un univers dans lequel chacun est pris dans une sorte de tissage symbolique [ lien social ]qui relie les individus entre eux et dont il faut tenir compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
virgidoc2virgidoc2   07 juillet 2016
Un parent qui aime vraiment son enfant, c'est-à-dire qui se préoccupe vraiment de son avenir, ne peut pas non plus se laisser aller en permanence à ses sentiments et à ses émotions, parce qu'il a une tâche à remplir. Il doit l'éduquer. Et que dans la vie quotidienne, ce devoir d'éducation l'oblige bien souvent à se priver du bonheur de l'instant. On le sait bien, se montrer ferme avec un enfant contraint fréquemment à "casser ( au moins momentanément ) l'ambiance" comme on dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
virgidoc2virgidoc2   08 juillet 2016
L'autorité "juste", en effet, est celle que le parent manifeste à l'enfant en lui faisant bien comprendre qu'elle n'est pas tant la sienne à lui, le parent, que celle de la loi.
(...) le parent n'est qu'un transmetteur. Il transmet la loi.
(...) le parent autoritaire n'est pas du tout dans cette position. Il ne transmet, lui, en aucune façon, la loi commune. Il impose essentiellement à l'enfant sa loi à lui. C'est-à-dire ses propres exigences, nées de son histoire, de ses angoisses, de sa névrose etc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NievaNieva   14 juin 2014
Il faut sortir de cette idée - destructrice - que les enfants ne s'élèveraient qu'avec des sentiments. Faire comprendre aux parents l'importance vitale de l'éducation pour leurs enfants et les aider à les éduquer.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Claude Halmos (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Halmos
Savoir être de Claude Halmos .Son visage est bien connu des téléspectateurs. Claude Halmos intervient encore régulièrement en télévision après avoir été pendant plusieurs années, l?une des chroniqueuses régulières de « La grande famille », l?émission culte que présentait Jean-Luc Delarue sur Canal Plus dans les années 95. Par son métier de psychanalyste, Claude Halmos a depuis 2002 rendez-vous chaque semaine avec les auditeurs de France Info qui lui posent des questions liées à la vie en société, aux difficultés de couple, aux relations avec les enfants, à la façon de réagir face à des situations banales ou au contraire exceptionnelles. Dans son émission, toutes les interrogations de notre époque sont envisagées, elle y répond toujours avec tact et efficacité, trouvant les mots justes qui donnent à réfléchir. Ce livre est un recueil de près de 200 chroniques diffusées sur France Info. Claude Halmos a trouvé dans la publication d?ouvrages la possibilité de s?adresser au plus grand nombre. On citera « Parler, c?est vivre » publié en 1997 ou plus récemment « Parler à hauteur d?enfant » ou « Est-ce ainsi que les hommes vivent » paru en 2014. Formée par Jacques Lacan et Françoise Dolto, Claude Halmos a un regard très juste, très pertinent, sur la psychanalyse qui est pour elle un combat de chaque jour. Ecouter le patient, aller à la racine du mal trouver les mots, donner les clés pour s?en sortir et comme l?écrit Claude Halmos dans la préface de son livre, si elle a beaucoup donné, elle a aussi beaucoup reçu de ses patients. Ce livre est passionnant car il nous permet aussi de changer notre regard sur le monde qui nous entoure, sur ceux qui partagent notre quotidien et par ces chroniques, par les mots qu?elle emploie pour guérir les maux de l?âme, Claude Halmos nous invite aussi à ouvrir les yeux sur notre propre existence. « Savoir être » de Claude Halmos est publié chez Fayard.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : ParentsVoir plus
>Psychologie des adultes>Célibataires, divorcés, veufs, mariés, parents...>Parents (28)
autres livres classés : autoritéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
315 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre