AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266266154
320 pages
Pocket Jeunesse (06/04/2017)
3.27/5   126 notes
Résumé :
Sur l’île de Bliss, quatorze années de Nuit vont bientôt succéder à quatorze années de Jour.
Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village.
Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu’ils n’auraient vraiment pas dû…
Que lire après NightfallVoir plus
Witch Hunter, tome 0.5 : The Healer par Boecker

Witch Hunter

Virginia Boecker

3.85★ (705)

24 tomes

La Déferlante, tome 1 par Buckley

La Déferlante

Michael Buckley

3.57★ (339)

3 tomes

Outliers, tome 1 par McCreight

Outliers

Kimberly McCreight

3.62★ (547)

3 tomes

Après nous, tome 1 par Desjours

Après nous

Ingrid Desjours

3.49★ (145)

1 tomes

Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
3,27

sur 126 notes
Ces derniers temps, j'ai vraiment envie de romans me plongeant dans une ambiance bien oppressante ! J'ai envie de frémir à la place des personnages, de me ronger les ongles tellement je suis prise dans le récit ou de vouloir tourner les pages avec avidité juste pour voir comment les héros vont s'en sortir… J'ai donc basculé dans l'obscurité de « Nightfall » dont le résumé était particulièrement prometteur… Ce fut une lecture prenante, surtout au début : les éléments arrivent au compte goutte, tandis que le rythme est lent afin de permettre au lecteur de découvrir les spécificités de cet étrange endroit où il fait jour sans arrêt pendant quatorze ans et où les prochaines nuits seront sombres et chaotiques… J'ai trouvé ces cent premières pages plutôt tranquilles nécessaires, car l'univers est plutôt riche : il y a énormément de rites et de traditions à effectuer avant la transition entre le jour et la nuit. Les rituels peu communs et les comportements étranges de certains ajoutent des petits points de tension au fil des chapitres… de plus, c'est un réel plaisir de découvrir cet endroit ou encore divers métiers comme celui des okranas (une sorte de milice s'assurant que le changement se fera correctement) ou les fourreurs (des étranges personnes chargées d'embarquer des objets ou des individus dans leur navire). Lorsque l'obscurité arrive, on va réellement découvrir l'envers du décor ! Quel régal. Les découvertes de cet univers sombre sont passionnantes… Mais on voudrait en savoir plus ! Or, si l'ouvrage semble être un one-shot, j'ai remarqué que, sur le site de PKJ, il y avait « T1 » à côté du titre. Tout porte à croire qu'une suite sortira. Tant mieux, car l'univers gagnerait à être exploité davantage ! Beaucoup d'informations méritent des éclaircissements et j'ai hâte d'en savoir davantage sur les lieux, sur les êtres nocturnes et sur les protagonistes…

On distingue une narration triple avec trois adolescents : Liam, Kana et Marine. Liam est un orphelin gentil, débrouillard, dynamique et protecteur envers son petit frère Francis. Ils vivent à deux, reclus, non loin du village et font de leur mieux pour subvenir à leurs besoins. Kana et Marine sont comme le jour et la nuit ! L'un est pâle avec les cheveux blancs. Discret et peu bavard, il ne semble pas être à l'aise au quotidien. D'ailleurs, il ne sort pas beaucoup et se trouve être complètement aveugle lorsqu'il y a du soleil. Par contre, il s'avère être un nyctalope très efficace !… L'autre a la peau mâte et les cheveux noirs. Véritablement épanouie, elle aide ses proches comme elle le peut et vit sa vie avec plaisir… Mais elle est également très curieuse ! C'est notamment par son regard que l'on va apprendre la plupart des informations… La narration alternée permet au lecteur de se faire une idée générale de la situation et de connaître les petits secrets de chacun… Cela est bien utile, car l'entourage ou la majorité des personnages secondaires sont un réel mystère ! On sait vraiment très peu de choses sur eux… Quant au trio, j'avoue l'apprécier, mais je ne me suis pas pour autant attachée à eux. C'est dommage… En fait, j'ai simplement pris plaisir à les voir faire face à cette nuit lugubre et aux nombreux rebondissements qui surgissent une fois la moitié du livre passée… D'ailleurs, cette seconde partie a un rythme assez haletant, puisque l'on assiste à de nombreuses scènes de course-poursuite dans la nuit…

Malgré ces qualités, l'ouvrage souffre du manque de surprise ! En effet, j'avais deviné la totalité des retournements de situation ! J'avais également découvert jusqu'où iraient les différences entre Marine et son frère… Ainsi, j'ai eu l'impression que l'intrigue était cousue de fil blanc… Cela a fortement nui à mon ressenti général… Heureusement que la tension montait crescendo et que les auteurs ont joué avec les nerfs du lecteur en retardant la description des habitants nocturnes, car cela a compensé ma frustration d'avoir tout deviné !

En dépit de mes critiques, c'est une lecture qui m'a relativement plu. Je suis assez curieuse de savoir ce que réserve la suite de cette saga dont j'ignore le nombre de tomes… J'espère surtout que les auteurs sauront creuser davantage leur univers et que l'intrigue sera plus difficile à cerner ! Je conseillerais plutôt cet ouvrage aux jeunes ados aimant les romans d'horreur… Mais pas forcément aux novices dans le genre, car certaines descriptions peuvent marquer et les morts sont assez nombreux. Les plus âgés apprécieront sans doute l'atmosphère malsaine, sanglante et oppressante, mais ne seront pas forcément effrayés… Pour ma part, je retiens surtout cette ambiance étouffante assez réussie !

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          193
Sur l île de Bliss 14 années de nuit vont succéder à 14 années de jour. Les habitants avant de quitter l île et d abandonner leurs maisons doivent procéder à d étranges rituels et préparatifs. Les maisons doivent être laissées dans un état impeccable. Quand arrive le moment d embarquer sur les bateaux, marine et Kana des jumeaux de 14 ans se rendent compte que leur ami Liam n est pas là. Ils partent à sa recherche. Quand enfin ils le retrouvent, tous les bateaux sont partis. Mais le cauchemar ne fait que commencer. Des créatures étranges en veulent après eux. Il leur faut quitter l île au plus vite.
Une lecture un peu flippante. le début est assez lent . l'histoire se met en place. Mais la fin laisse un petit goût d inachevé. Une suite est peut être prévue? Beaucoup de questions ne trouvent pas de réponse. Déjà pourquoi ces années de nuit et de jour. Qui sont ces créatures?
Une lecture pas désagréable mais au rythme trop lent pour moi.
Commenter  J’apprécie          260
Gla gla gla et grr grr grr.
Tout pour lui et pourtant il manquait des choses. Qu'en penses-tu ma chère partenaire de LC Maribel ?
Nightfall une sortie de chez Pocket Jeunesse que j'attendais avec impatience. Un huis-clos, une couverture angoissante, du mystère et des frissons.
3 adolescents doivent quitter leur chez soi après avoir passé 14 années de jour. le temps est compté car arrivent 14 années de nuit. Et Bliss quand il fait sombre et froid donne la chair de poule. Cependant suite à un événement Kana, Marine et Liam se retrouvent coincés sur Bliss. Et puis qu'on a pas écouté les discours et conseils de Papa Maman sur la légende de Bliss, compliqué de survivre.
Les amateurs de films genre « Ils » ou « le projet Blair Witch » vont adorer. Un minimum de description pour un maximum de peur. de la suggestion comme il faut sans nous plonger dans l'horreur. le tout dans une ambiance froide et sombre sur une Ile mystèrieuse où personne ne viendra vous secourir.
Je vous préviens à éviter de le lire avant de se coucher c'est cauchemar assuré. En plus on met un trio d'adolescent de 14 ans ensemble dont Marine particulièrement intrépide, Liam l'amoureux transi et Kana le loup solitaire aveugle le jour. Ce trio se retrouve confronter à l'obscurité mais aussi au réveil des ancêtres. Ce trio fait face à différentes épreuves pour essayer de sortir de ce guêpier.
Nightfall, et j'espère qu'il y aura une suite souligne les légendes réelles ou pas, l'amour au-delà des apparences, le surpassement de soi et surtout le respect de sa patrie et les conséquences de la colonisation. Mais ce qui concerne ce dernier point le duo d'auteurs ne pas convaincu et surtout je n'ai pas eu vraiment d'explication.
Qui sont les ancêtres de Soraya techniquement. le pied de serre je ne sais pas ce que c'est. Quel est le véritable happy-end de Nightfall ? Quel avenir pour Kana ? Et Francis il est où ? Et les parents ont débarqué dans quel désert ? Qu'est ce qui attend d'ailleurs pendant 14 ans ?
Je croise les doigts pour une trilogie car Nighfall ne peut pas se terminer comme cela. Je trouvais déjà le début un peu long pour présenter les us et coutumes. Je suis restée captive pendant la poursuite mais le soulagement final m'aurait plu avec un épilogue ou une annonce d'un tome suivant.
J'ai eu mon gla gla gla de frayeur mais aussi le gros grr grr grr de manque de réponses.
Affaire à suivre Mr Jake Halpern ?
Commenter  J’apprécie          192
Grosse déception pour ce livre qui s'annonçait pleins de mystère.

Sur l'île de Bliss, à quatorze années de jour vont bientôt succédaient quatorze années d'obscurité.
Marine, Kana et Liam, des enfants de l'île prépare leurs départs pour les terres ensoleillé avec leurs familles mais lors du jour J, les trois amis se retrouvent bloqués sur l'île. Commencent alors pour eux une aventure pour rejoindre les leurs.

Dès la couverture du livre j'ai tout de suite accroché, c'est sombre, mystérieux tout comme la phrase d'accroche en haut du livre qui dit : « À quatorze année de soleil succèdent quatorze année de Nuit. »
Le bouquin s'annonçait pleins de mystères, d'aventure, de noirceur et une ambiance sombre et ambiguë comme on les apprécie.
Malheureusement je n'ai rien retrouvé de tout cela.
Dès les premières pages je me suis dis : « mais ça n'a rien à voir avec la quatrième de couverture. » Quand je tourne les pages, l'ambiance s'installe petit a petit puis stagne... et puis plus rien.
A la 100e pages, toujours rien, puis 150e rien non plus, 200 ah la çà bouge un peu puis après plus rien.
La fin de l'histoire n'ai pas extraordinaire. J'aurai pourtant aimé que malgré la lenteur du livre sa fin réserve quelques agréables surprises. Mais je suis resté sur ma faim.

En bref, encore une fois j'en attendais trop de ce livre qui avait pourtant suscitée toute ma curiosité lors de la lecture de la quatrième de couverture.
Commenter  J’apprécie          190
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/04/24/nightfall-jake-halpern-peter-kujawinski/


« Nightfall » est surement le titre que j'attendais le plus de lire ces derniers mois. Tout me donnait envie. La couverture, le titre, la phrase d'accroche, le résumé. Tout, tout, tout. Une fois la dernière page tournée, je ne peux que vous avouer que je suis quand même déçue par le contenu et par la tournure de l'histoire. Même si tout ne m'a pas emballé, j'y ai retrouvé tout de même plusieurs choses qui m'ont fait passé un bon moment.


Une des choses qui m'a tout de suite séduite, c'est le fait que ce soit un One Shot.
Savoir qu'on va se plonger dans un univers et arriver à la fin, avoir nos réponses et pouvoir dire aurevoir au personnages c'est tout simplement génial. J'avais tout de même une crainte en le commençant : Que ce soit pas assez développé. Sur ce coup là, je me suis fait dû soucis pour rien. L'univers est juste incroyable. L'idée de base est juste dingue on est d'accord, 14 annnées de jour qui succèdent à 14 années d'obscurité. Obligé de quitter l'île sous peine de rester seul dans un endroit qui regorge de danger et dont on ne connaît rien ? Je trouvais l'idée terrible et surtout hyper intelligente. C'est novateur, on sort pour une fois des livres de science fiction young adult de base qu'on connait par coeur. On se plonge dans un univers et un monde à part, original et qui promettait une vraie lecture terrifiante et halentante.
Il y a un vrai thème particulièrement intéressant dans ce livre. L'obscurité. La nuit. le sentiment de peur qui lui est conféré. L'ambiance quasi oppressante et le sentiment féroce de terreur qu'on peut éprouver quand on est seul la nuit dans un endroit peu sur alors que si tout cela se serait déroulé en journée rien n'aurait été aussi dangereux à nos yeux. C'est une idée hyper intéressante de la part des auteurs de jouer sur ce pan là de l'humain, de jouer avec no nerfs.


J'ai trouvé l'idée de l'intrigue de départ tellement bonne que je suis vraiment énervé de ne pas avoir plus adhéré à l'histoire. Car c'est ce qui à pas mal freiner mes ardeurs.
Au vue du résumé je m'attendais à tout de suite rentrer dans le vif du sujet. On me promettait que le trio resterait sur l'île alors que tout le monde part, alors oui c'est vrai c'est ce qui s'y passe, mais qu'est-ce que c'était long à arriver ! Et c'est pour moi un défaut le fait que ce soit très long à se mettre en place, qu'il faille attendre 100 pages pour qu'enfin l'évacuation de Bliss se fasse. C'est juste énorme par rapport à l'épaisseur du livre. Alors je ne me suis pas ennuyer loin de là car il se passe énormément de choses durant ces 100 premières pages. On apprends notamment à faire la connaissance de nos personnages, Marine, son jumeau Kana et Liam. On découvre les alentours de l'île, les croyances et les directives superstitieuses un peu loufoques des habitants etc… Mais il m'a manqué ce début qui démarre sur les chapeaux de roux pour que ce soit une vraie putain de bonne lecture.
Mis à part les longueurs à démarrer qui au final, ne sont pas si dérangeante, j'ai surtout été déçue par l'intrigue et par ce qui s'y passe lorsque le trio est enfin seul sur l'île de Bliss. Autant j'ai beaucoup aimé les mythes qu'il y a autour de ces fameuses quatorze années d'obscurité autant je m'attendais à autre chose durant leur périple. Je ne pensais pas que ça partirait sur ce terrain là, on touche au fantastique et c'est quelque chose qui n'a pas fonctionné avec moi. Et je suis vraiment, vraiment super déçue de ça car j'en attendais beaucoup, mais, à mon sens, on aurait pu faire quelque chose de beaucoup plus intriguant si les auteurs avaient pris une autre voie.


J'ai tout de même passé un super moment car on est vraiment plongé dans une ambiance qui mets la chair de poule.
Il y'a toute cette dimension et cette atmosphère terrifiante qui est vraiment bien installée par les auteurs, ces créatures, cette noirceur, le fait de ne pas savoir où on mets les pieds, les bruits, le silence parfois même c'était vraiment un livre avec une ambiance toute spéciale qui enveloppe le lecteur dès la première page pour ne le relâcher qu'à la toute fin.
J'ai beau savoir que c'est un One Shot, la manière dont le bouquin se termine me frustre un peu car c'est beaucoup trop ouvert. J'aurais aimé avoir davantage d'informations, on nous jette simplement ce final assez abruptement sans vraiment savoir ce qu'il en sera pour la suite, c'est dommage pour moi, même si ça ne fait que renforcer cette aura mystérieuse et quasi mystique dont le roman nous à envelopper depuis le début. Ce ne sera pas un coup de coeur pour moi vous l'aurez compris, mais j'ai tout de même passé un bon moment ! Je vous le recommande si vous êtes fana de fantastique et si l'histoire vous tente.
Mais prenez garde braves gens car la nuit révèle son lot de danger et l'île de Bliss est extrêmement dangereuse… Si Toutefois vous n'en faites qu'à votre tête, ne dites pas que je ne vous aurais pas prévenus…. ;)


Lien : https://booksandrap.wordpres..
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
10 juillet 2017
Les amateurs de suspense et de ­thriller, bref ceux qui aiment les ­histoires ­mystérieuses qui risquent de les ­empêcher de s’endormir rapidement, doivent absolument trimballer le roman Nightfall avec eux en camping cet été.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
"Que dites-vous quand j'éternue ? répéta Anton.
- A tes souhaits, répondit Kana.
- Oui. Mais pourquoi le dis-tu ?"
Kana haussa les épaules.
"Parfois, dans la vie, nous faisons les choses parce que nous les avons toujours faites, expliqua Anton. Peut-être qu'un jour il y avait une raison, mais nous l'avons oubliée. Il y a très longtemps, les gens pensaient que quand une personne éternuait, son âme sortait par sa bouche et se répandait dans l'air. Ils pensaient aussi que le diable était tapi dans l'ombre et risquait de la voler. Alors il y avait toujours quelqu'un pour dire "A tes souhaits", ce qui était censé tenir le diable éloigné le temps que l'âme retourne dans le corps de la personne."
Commenter  J’apprécie          50
Marine, ne comprends-tu pas ? Seuls les enfants pensent que les adultes savent pourquoi et comment tout marche. Être adulte, c'est accepter de ne pas savoir.
Commenter  J’apprécie          170
Il jeta un coup d'œil vers une étrange branche qui dépassait du bord de la fosse. Elle était épaisse, ronde et noueuse ; dans l'obscurité, elle ressemblait presque à une tête humaine. En fait lorsque, quelques heures plus tôt, il l'avait vue pour la première fois, il avait cru que c'était bien une personne. Il l'avait même appelée. Mais quand elle n'avait pas répondu ni même bougé d'un centimètre, il était arrivé à la conclusion que c'était une branche. Et pourtant, elle avait tellement l'air humaine qu'il continuait à la regarder de temps à autre, partagé entre l'espoir et la crainte qu'elle bouge.
Et soudain elle bougea. Plus précisément, elle disparut.
Commenter  J’apprécie          30
"Vois-tu quelque chose sur la porte ? demanda Liam à Kana.
- Oui, répondit Kana avec excitation. Il y a un message.
- Dieu merci", souffla Marine.
Kana les fit avancer plus vite. Ils atteignirent le chemin pavé menant à la maison du Puits-Profond. Une feuille de papier blanc était collée sur la porte, mais ils ne distinguèrent ce qui était écrit qu'une fois qu'ils eurent le nez dessus, deux mots griffonnés d'une écriture enfantine :
CACHEZ-VOUS.
Commenter  J’apprécie          40
« Vous voulez connaître la vérité ? Très bien. Laissez-moi vous poser une question. Que dites-vous quand j'éternue ?"
Kana le considéra, perplexe.
"Que dites-vous quand j'éternue ? répéta Anton.
- A tes souhaits, répondit Kana.
- Oui. Mais pourquoi le dis-tu ?"
Kana haussa les épaules.
" Parfois, dans la vie, nous faisons les choses parce que nous les avons toujours faites, expliqua Anton. Peut-être qu'un jour il y avait une raison, mais nous l'avons oubliée. Il y a très longtemps, les gens pensaient que quand une personne éternuait, son âme sortait par sa bouche et se répandait dans l'air. Ils pensaient aussi que le diable était tapi dans l'ombre et risquait de la voler. Alors il y avait toujours quelqu'un pour dire "A tes souhaits", ce qui était censé tenir le diable éloigné le temps que l'âme retourne dans le corps de la personne.
- C'est n'importe quoi, dit marine. »
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jake Halpern (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jake Halpern
Vidéo de Jake Halpern
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (285) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
930 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}