AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221109076
336 pages
Éditeur : Robert Laffont (23/10/2008)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 125 notes)
Résumé :
Elle était noire. Elle était belle. Elle subjuguait par son esprit. Guerrière, elle imposa la paix, neuf siècles avant notre ère, sur le fabuleux royaume de Saba, pays d'or et d'encens.

Mais sa plus belle bataille fut celle de l'amour et de l'intelligence mêlés. Elle défia le roi Salomon par le jeu des énigmes.

Vaincue, elle se donna à lui pour trois éblouissantes nuits.

Trois nuits que le chant du Cantique des cantiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
migdal
  11 avril 2020
« La reine de Séba apprit la renommée que possédait Salomon, à la gloire de l'Eternel, et elle vint pour l'éprouver par des énigmes. Elle arriva à Jérusalem avec une suite fort nombreuse, et avec des chameaux portant des aromates, de l'or en très grande quantité, et des pierres précieuses. Elle se rendit auprès de Salomon, et elle lui dit tout ce qu'elle avait dans le coeur… ». de ce verset biblique (Premier livre des Rois 10:1), s'est inspiré Marek HALTER pour rédiger cette fabuleuse vie de « La reine de Saba » et rappeler l'alliance entre Israël et l'Ethiopie depuis l'époque de l'Exode où Moïse épousa une éthiopienne « Moïse avait épousé une femme Kouchite … » (Nom. 12 : 1). Les Égyptiens redoutaient qu'Israël se rallie à l'ennemi éthiopien « Il faut trouver un moyen pour limiter leur nombre. En cas de guerre, ils se joindraient à nos ennemis pour nous combattre et quitter le pays. » (Ex. 1 : 10).
Au X siècle avant notre ère, Makéda, fille du roi Akébo et de la reine Bilqis, prématurément disparue, nait dans un Royaume qui borde les deux rives de la « mer pourpre » et grandit sur la rive arabique dans les palais de Maryab et Makka'h jusqu'au jour où une fronde l'oblige à fuir nuitament avec son père sur la rive africaine et à gagner Axoum où son père meurt quelques années plus tard.
Les frondeurs espèrent vaincre la jeune et jolie princesse et tentent un débarquement à Sabas qui s'achève en défaite dont Makéda profite pour reconquérir les provinces arabes et restaurer la puissance de son Royaume pour le plus grand dépit du pharaon égyptien.
Alors, dans un génial mouvement stratégique, la Reine de Saba se rend à Jérusalem pour négocier avec Salomon … alliance dont nait un fils le prince Ménélik qui apporte, selon la légende, l'arche d'alliance en Ethiopie.
J'ai beaucoup apprécié cette épopée que nous décrit Marek Halter en s'appuyant sur le chant du Cantique des cantiques et en décrivant ce royaume chéri d'Almaqah. Epopée dont l'héritage nous est parvenu à travers trois millénaires car Ménélik était l'ancêtre des empereurs éthiopiens dont le dernier Hailé Sélassié fut assassiné à l'âge de 83 ans, le 27 août 1975 à Addis-Abeba, par les putschistes qui l'avaient renversé un an plus tôt.
Le 24 mai 1991, l'opération Salomon, menée par Tsahal, évacuait 14500 juifs éthiopiens en Israel … sauvant ainsi les derniers descendants de la Reine de Saba en leur permettant de rejoindre la terre promise.
Merci Marmara de m'avoir suggéré la lecture de ce roman qui semble être un des meilleurs publiés par Marek Halter

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          774
fee-tish
  05 novembre 2011
Après le Kabbaliste de Prague de Marek Halter, il me tardait de découvrir ce livre-là, dont le titre, La reine de Saba, et la couverture sont évocateurs de force et de sensualité.
Ce roman est un récit historique où l'auteur décide de nous emmener à la découverte d'une femme d'exception qui vécut il y a longtemps ; neuf siècles avant notre ère. Au pays de l'or, de l'encens et de la myrrhe. le royaume de Saba, en Afrique, plus bas que les sources du Nil. Cette jeune femme, Makéda, fut à la fois une reine de guerre et de paix, une reine amoureuse et sensuelle, forte et sage. Ce récit est sa biographie puisqu'il commence lorsqu'elle a six ans et qu'elle doit fuir avec son père Maryab pour Axoum suite à une rebellion ; et qu'il finit lorsque son fils, Ménélik, a dix-sept ans. Tout du long, on découvre la force de caractère de ce personnage : courageuse, ambitieuse, emplie de vengeance, Makéda, reine de Saba, sait qu'elle est belle et désirable mais ne veut pas que les hommes ne voient que ça d'elle. Car elle est aussi cultivée et désirera apprendre l'hébreu pour mieux connaître Salomon.
Marek Halter nous expose un magnifique portrait de cette femme exceptionnelle, presque à la manière d'un peintre. En effet, ses mots sont toujours aussi beaux et plein d'émotions. Cela se ressent un peu moins au début du livre, mais la fin est digne des plus belles poésies.
Le récit est organisé en quatre parties et fini par un épilogue. Chaque partie (en comptant également l'épilogue) évoque une époque de la vie de la reine de Saba. Tout est mené avec un style parfaitement maîtrisé, avec des phrases longues ou courtes selon ce que veut l'auteur veut nous faire ressentir. Car l'écriture de Marek Halter est clairement dans le ressenti des émotions. Et cela fait que je me suis sentie nostalgique et émue lorsque j'ai refermé ce court livre de 330 pages.
Amateur de la belle langue, d'histoire, de récit court qui va directement à l'essentiel, je vous recommande ce livre et cet auteur en général.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Colombedelesperance
  25 août 2015
Peut-être que certains seront contents, mais voici le dernier livre de Marek Halter que je possédais dans ma PAL ! Comme on me les a prêtés, j'ai préféré les enchaîner et ne pas les restituer trop tardivement.
La reine de Saba, comme son nom l'indique, nous parle de cette femme que beaucoup connaissent sous « la femme de Salomon ». Alors oui et non, elle fut plutôt son amante pour trois nuits. Mais tous retinrent sa beauté, son intelligence et l'amour qu'elle eut pour Salomon, amour partagé. Cette femme reste dans les mémoires et aujourd'hui Marek Halter nous livre son histoire, avant Salomon et aussi après.
J'avoue que la reine de Saba est un personnage qui m'intriguait pas mal. Elle fait partie de ces personnages un peu de légende et de ces histoires qu'on aime se raconter : elle a défié le roi Salomon, grand roi fils de David, et fut vaincue. Elle avait beaucoup de qualités pour elle et l'auteur nous les présente aussi, avec un aspect assez moderne, tout comme dans ses autres romans, d'ailleurs.
On retrouve la même tonalité que dans les autres bouquins de Marek Halter, ce qui n'a pas grand-chose de surprenant il est vrai, mais que l'on sait apprécier ! C'est toujours un bonheur de le lire parce lignes, pages et chapitres défilent avec fluidité pour nous emmener loin de notre 21ème siècle. Sa plume est belle, un peu poétique, parfois grave, exactement comme un conteur qui veut rapporter des merveilles d'un autre temps et qui connait la préciosité de ses mots. Oui, il semblerait que je devienne lyrique ou presque aussi !
Néanmoins, ce que nous découvrons n'est pas toujours de miel ou en provenance directe du pays des Bisounours. On parle de guerres, de trahisons, de pouvoir… de promesses non tenues, tout ceci au milieu de la fidélité, de l'amour, de l'espoir et de la beauté des mots comme des êtres. Il y a certes beaucoup à dire… Parfois, on a du mal à garder les yeux rivés sur les mots qui s'enchaînent, parce que la réalité dépeinte est tout sauf plaisante.
Néanmoins, au final, on se laisse bercer par cette histoire qui n'est pas si fantastique mais qui nous révèle une reine de Saba intelligente, réfléchie, sage et pourtant pleine de caractère, qui ne se laisse aucunement marcher sur les pieds et qu'on contemple déjà presque comme une légende alors que son règne vient à peine de commencer. Elle n'est cependant pas parfaite et parfois, quelques personnages secondaires s'ajoutent à l'histoire pour en faire aussi quelque chose de plus riche, plus dense, et d'avoir un cheminement jusqu'à Salomon qui est vraiment intéressant.
Ah, aussi… Salomon. On le dépeint comme un bon roi, puis après ça se dégrade… j'ai apprécié de trouver ici un roi humain qui a peur de vieillir et qui doit faire face à ses obligations. Alors oui, il est doué d'une ruse et d'une sagesse incroyable, mais il reste un homme qui parfois fait aussi des erreurs et ça nous sort de cette image si… pas divine justement mais presque que l'on trouve dans les récits.
Marek Halter signe donc un nouveau bouquin plein de rebondissements (si, si, je vous assure qu'il y a de quoi vous tenir en haleine, pas comme dans un roman d'aventure, mais quand même), avec des personnages qui sont entrés dans la légende et que l'on découvre sous un jour plus humain, plus proche et moderne, aussi. Ça se lit d'une traite, avec un excellent rythme, ça nous fait réfléchir et rêver, aussi, donc que demander de plus ?
En conclusion, La Reine de Saba est un nouveau succès à mes yeux, Marek Halter ne m'aura déçue sur aucun des 5 romans que j'ai eus sous la main. Ce nouveau personnage biblique nous apparait dans toute la force de son caractère, plus proche de nous que dans les récits, plus humaine aussi, mais avec ce quelque chose qui fait les grands de ce monde. Elle était reine et elle a laissé sa trace, la suivre ici dans ses méandres jusqu'à Salomon et après est juste un régal. Je pense que d'autres que moi seront encore conquis, parce qu'il y a de quoi, je peux vous l'assurer !
Ce sera donc un 18/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lafilledepassage
  27 avril 2017
J'ai lu ce livre pour la rencontre entre la reine de Saba et le roi Salomon ... et j'ai été déçue que cette fameuse rencontre, véritable joute oratoire où, entre autre, des énigmes parmi les plus belles ont été posées –et résolues (enfin, parait-il parce que malheureusement je n'y étais pas), ne soit pas plus largement traitée ... Vous me direz que c'est de ma faute, que j'aurai dû me renseigner ou lire le quatrième de couverture. Ouais, je sais !!!
L'auteur raconte l'histoire de la reine de Saba, depuis la chute de son père sur la péninsule arabique jusqu'à la reconquête du royaume dans son intégralité et montre qu'une femme peut être aussi cruelle qu'un homme, qu'une femme vaut bien un homme. La reine de Saba est aussi intransigeante, aussi avide de pouvoir, aussi rusée que n'importe quel homme. Malgré sa grande beauté c'est une diablesse. Mais le romancier fait d'elle aussi une poétesse, inventant des chants à toute occasion, et là j'avoue avoir eu du mal à y croire.
Belle écriture, plaisante à lire et plaisir de découvrir de nouveaux mots, même si j'ai parfois regretté le côté « travaillé » du style, peut-être un peu trop ciselé et pas assez naturel. Mais bon ce n'est que mon humble avis ….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ChaK_
  22 octobre 2018
Entre mythe et Histoire, Halter nous narre ici la vie fictive de la reine de Saba, brève concubine du Roi Salomon. Impossible en effet de démêler le vrai du faux dans cette histoire, le monde scientifique n'étant qu'à-demi convaincu de sa réelle existence (le royaume de Saba oui, elle...). Ce qui nous est parvenu d'elle de nos jours ne sont que des bribes à travers l'ancien testament, des Hadiths ou encore un extrait d'évangile. Pas bien lourd donc, surtout en considérant qu'elle n'est toujours présente dans ces ouvrages qu'à travers le grand Roi Juif.
Alors l'auteur invente, avec un sens de l'écriture poétique et d'imagination certes, mais en dehors des fameux passages bibliques ou sur la religion de manière générale, il semblerait bien que cette histoire ne soit qu'invention romanesque.
Pas bien grave en soi, mais ce conte oriental en lui même m'a plutôt laissé sur ma faim. Trop rapidement survolé, manque de profondeur, d'implication, voir trop édulcoré en dehors de quelques passages plus relevés. Les champs lexicaux de la douceur et de l'amour sont usés au bout des 300 pages, ce qui est assez surprenant quant on connait l'ultra-violence de l'ancien testament.
Pourtant il fait de gros effort pour poser l'ambiance, essayant de bien dépeindre les jeux de lumières et les ambiances, assez sombres et enfumées. Idem pour le portrait de la reine, belle, intelligente et au caractère affirmé, mais au final on court à travers cette histoire fortement linéaire et plutôt manichéenne pour ne s'arrêter qu'à la fin en se demandant ce que ce livre nous a apporté.
Pour ma part j'ai envie de dire pas grand chose, à part un gros sentiment de vacuité. Je n'ai pas envie d'être méchant avec ce livre, car la lecture a été plaisante et j'ai passé un agréable moment, c'est indéniable, mais je pense que tout ceci sera bien vite oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   03 mars 2020
(...) Salomon était un roi brillant au ciel comme une étoile, aussi savant que les plus sages de ses prêtres, parlant plusieurs langues, écrivant des livres comme seuls les grands prophètes savent en écrire, un né pour régner, un sans pareil, un juste vénéré pour sa justice, le meilleur des rois que la terre de Juda et Israël bénie par Yahvé ait porté, meilleur même que son père David pourtant grand parmi les grands et qui avait su unir les frères ennemis de Juda et Israël en guerre depuis des générations, en vérité la sagesse de Salomon était si grande, sa renommée si célèbre qu'on venait de partout pour l'écouter et l'admirer et que Pharaon lui-même avait voulu s'en faire un ami et lui avait donné sa fille en épouse.

Troisième partie
Chapitre 4. Axoum
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   03 mars 2020
Le passé est le passé. Il n'est nul besoin d'y revenir. La Vengeance est accomplie. Les souvenirs n'annonce t plus les jours qui viennent.

Quatrième partie
Chapitre 2. Maryab, palais Salhîm
Commenter  J’apprécie          30
lafilledepassagelafilledepassage   20 avril 2017
Himyam est encore près de moi. Himyam a dit : la sagesse parle plusieurs langues et va sous la paume de plusieurs dieux. Elle habite le corps des femmes comme le corps des hommes. La sagesse ne sépare pas, elle unit. Elle veut la paix et le ventre plein.
Commenter  J’apprécie          20
lafilledepassagelafilledepassage   27 avril 2017
Le bonheur pouvait danser dans le cœur d’Akebo. Il avait assez vécu pour savoir qu’il n’était pas de plus grande splendeur au monde que la caresse du soleil sur les montagnes et les plaines de Saba.
Commenter  J’apprécie          20
lafilledepassagelafilledepassage   20 avril 2017
L’amour se vole et s’emporte. Il est gravé dans mon corps. Ce que tu fais durer, tu le fais pourrir. Ce qui est dans notre chant est éternel.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marek Halter (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marek Halter
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Le dernier des Camondo" de Pierre Assouline, Éditions Folio "Les Camondo ou L'éclipse d'une fortune" de Nora Seni et Sophie le Tarnec , Éditions Babel "La rafle des notables" de Anne Sinclair, Éditions Grasset "Pourquoi les Juifs ?" de Marek Halter, Éditions Michel Lafon "Je rêvais de changer le monde" de Marek Halter, Éditions J'ai lu "Ellis Island" de Georges Perec, Éditions POL "Il est de retour"de Timur Vermes, Éditions 10/18 "Le charlatan" de Isaac Bashevis Singer, Éditions Stock "La Source" de James A. Michener, Éditions Robert Laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : reinesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre