AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Maillet (Traducteur)
ISBN : 2070320049
Éditeur : Gallimard (29/03/2007)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Gil Patterson est une étudiante sans histoires. Certes, elle rêve régulièrement d'une cité médiévale attaquée par les Ténébreux, d'effroyables créatures surgis des entrailles de la terre, mais rien d'inquiétant. Jusqu'au jour où le sorcier Ingold Inglorion sort de ses rêves et s'invite dans sa réalité pour chercher à protéger Altir, le dernier prince de Darwath. Gil va se retrouver projetée dans cet univers voisin du nôtre et, aidée d'Ingold et de Rudy Solis, jeune ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sileva76
  31 mai 2018
Barbara Hambly est née en 1951 à San Diego dans le sud de la Californie. Elle obtient un master d'histoire médiévale en 1975 à l'université de Californie après être passée par celle de Bordeaux III. Elle fut professeur en lycée, mais aussi instructeur de karaté. Difficile, dans ses conditions de ne pas penser à l'héroïne du Cycle de Darwath, Gil. Cette dernière est justement une doctorante en histoire médiévale et possède – dans le royaume de Darwath – d'étranges capacités pour les arts martiaux, notamment le maniement de l'épée. J'ai tendance à penser que la vie d'un écrivain influence ses choix romanesques. Les lectures aussi.
C'est par le magicien d'Oz que Barbara Hambly découvre le genre de la fantasy. Par la suite, elle lira du Tolkien et Ingold ressemble, par certains aspects, à Gandalf. Pour résumer sur les personnages : « de (…) Rudy, le peintre sur carrosserie quelque peu marginal, (…) en passant par la noblesse d'âme de Minalde, reine et veuve, sans oublier bien sûr Ingold (…) ils sont finalement peu nombreux mais particulièrement bien étudiés » (Par Gillossen, le 24 mars 2006 sur Elbakin.net).
Pour l'histoire qui m'occupe ici, il s'agit du premier volume, Les forces de la nuit. Les critiques sur la Toile sont parfois très mauvaises. Ainsi, un certains K2R2, sur le site le cafard cosmique, écrit : « convenu, un brin soporifique et dans l'ensemble bien trop classique, Les forces de la nuit ne convainc pas et souffre d'une concurrence acharnée sur le secteur ». Il est vrai que côté action, ce n'est pas majoritaire. Pour autant, cette critique est extrêmement sévère, dans la mesure où il s'agit d'un cycle.
Le premier volume place le décor, donne des éléments sur l'histoire du royaume de Darwath, sur les Ténébreux. La personnalité des héros se dévoile petit à petit. Si certains événements sont prévisibles, il faut aussi s'attendre à avoir des surprises. Ce n'est pas une histoire pour ceux qui aiment l'action et le suspens. Cela donne l'impression que la romancière est restée peut-être un peu trop dans les sentiers battus. C'est seulement une impression. Honnêtement, il est difficile de retrouver un remake du Seigneur des anneaux avec ce roman. Au contraire, cela n'a rien à voir.
Hambly arrive tout de même à expliquer beaucoup de choses de son monde imaginaire de manière assez simple. Et son monde reste original. Il est incontestable qu'elle écrit très bien. Il est incontestable qu'elle s'inspire de près ou de loin des « classiques » du genre. Il est incontestable que tout passionné de fantasy doit avoir lu ce livre. Ce premier volume n'est pas un « chef d'oeuvre », loin de là, mais il vaut le détour. J'ai envie de lire la suite et en savoir plus sur ces Ténébreux et comprendre ce que sont ces « choses ».
Un Jacques Baudou, auteur de "L'encyclopédie de la fantasy", semble apprécier énormément cette auteure, notamment son Fendragon. Bien sûr, je l'ai montré, il est possible de ne pas aimer ce roman. Je le conçois d'autant mieux que j'ai éprouvé une certaine lassitude vers les trois derniers chapitres (sur quinze). le rythme est assez bizarre, alternant entre des moments prenants et des périodes un peu plus calmes en terme d'action.
Il faut aussi avoir à l'esprit qu'il s'agit du premier roman de Barbara Hambly. Il est dommage que certains ne prennent pas en compte cela dans leur critique. Pour un premier roman, il me semble qu'il est loin d'être mauvais. Lorsqu'elle écrit Fendragon, Hambly a déjà plus d'expérience et les personnages sont sans doute mieux construits (je n'ai jamais lu ce dernier livre : je me réfère aux critiques que j'ai lu ici et là). Un des atouts de Barbara Hambly, il faut le souligner, c'est la création de héros attachants, ayant chacun leur individualité, leur personnalité propre. Ce n'est pas donné à tous.
En un mot, c'est un roman dont je conseille la lecture sans hésiter. Je me suis lassé à partir des trois derniers chapitres exactement. Certainement est-ce dû à mon manque de temps pour le lire et l'apprécier correctement (il aurait sans doute fallu le lire sans faire autant de coupures). J'ai cependant apprécié les personnages au fur et à mesure, notamment Rudy (que je n'aimais pas au départ) et Ingold (un peu fou au début, mais qui devient très vite attachant).
Un petit point supplémentaire : la religion "catholique", dans le royaume de Darwath, ressemble de beaucoup à la nôtre (et pour cause, les deux mondes sont très proches), mais il y a quelques petites différences que je trouve très amusantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Accalia
  28 avril 2014
Alors je vais faire mon mea culpa : j'ai eu d'énormes préjugés avec cette trilogie. L'Homme voulait absolument que je la lise, il l'avait adoré plus jeune…mais la couverture…la collection…rien ne m'attirait…j'ai donc vraiment traîné ces livres plusieurs mois dans ma PAL, avant de les sortir…et franchement, j'y allais un peu à reculons!

Après, quand on voit la couverture…on ne peut pas dire qu'ils essayent d'attirer le lecteur! Je ne sais pas pourquoi ils ont choisis ça…mais c'était le style de l'époque et de cette collection!
Et pourtant, je n'ai pas regretté ma lecture. A mon grand étonnement, j'ai passé un très bon moment, au point parfois de continuer à lire, alors que j'avais clairement d'autres choses à faire.
Je ne connaissais pas du tout l'auteure. J'ai trouvé ces idées plutôt originales, pas vraiment pompés sur les grands piliers de la fantasy (Seigneurs des anneaux, Narnia…). Et ça, cela devient difficile à trouver des séries vraiment originales! C'était déjà un très bon point!
Mais ce que j'ai surtout aimé, c'est que ce roman est construit. Je m'explique : Les personnages, les dialogues, l'histoire…il y a une vraie réflexion, une vraie construction réfléchie derrière.
Ce n'est pas illogique ou impossible, au contraire! C'est impressionnant, le petit monde qu'elle a réussi à construire! Et les dialogues ont un sens, ils sont là pour une bonne raison et pas juste pour meubler. Il y a des moments plus lents et d'autres très rapides, comme dans la vraie vie. Il faut bien que les personnages dorment, vivent et mangent à un moment. Ce ne sont pas des surhommes et j'ai aimé que l'auteure rende ainsi l'histoire plus crédible. Parce qu'il arrive que la fantasy cela soit un peu léger niveau psychologie! Cette série a d'ailleurs eu un certain succès au moment de sa sortie.
Tome 1 :
C'est le tome où l'auteure installe le monde, la situations et les personnages. Ce monde terrible, médiéval comparé au notre, mais avec de la sorcellerie. Ce monde déchiré entre son besoin de sorciers pour contrer la menace et le terrible poids de l'Eglise.
J'ai tout de suite accroché avec Gil, qui est un personnage très intéressant. Son niveau d'étude, son côté très cassant font d'elle un personnage dont on veut entendre plus parler. La pauvre se retrouve donc dans ce monde, où les morts se font par centaines chaque nuit, où une terrible menace plane sur eux et où il fait tout le temps froid. Un monde charmant en somme.
Mais elle est pleine de ressources, elle se bat, elle apprend (un peu vite c'est vrai…C'est une des seules incohérences de cette série, la vitesse à laquelle Gil devient une guerrière hors-pair, même s'il est souvent fait mention d'entraînements), se perfectionne et prend un certain goût à ce monde.
Le duo Gil / Ingold est également un des points forts de cette série. Je trouve que l'auteure a très bien réussi ces deux personnages, on a envie de voir des scènes avec eux, de les entendre discuter, débattre, parler…
Autant l'avouer Rudy et Alde…je m'en moquais un peu de leur histoire. La Reine est, à mes yeux, la godiche parfaite du fantasy : coeur pur mais faible et mignonne, avec des petits éclats de force dont elle sort en larmes et épuisées…bref, rien de bien passionnant.
Et Rudy, venu malgré lui dans ce monde, sans éducation, petit voyou dans notre monde…je n'ai réussi à m'y intéresser réellement. Je vous l'ai dit, j'ai nettement préféré Gil.
Bref, c'est le tome où tout se met en place. Où Gil et Rudy comprennent qu'ils vont devoir rester un petit bout de temps dans ce monde, où on emmène les gens dans un endroit à peu près sûrs, où Rudy et Gil se rendent compte de leurs capacités. Mais aucune réponse digne de ce nom sur les Ténébreux.
Ce tome a bien réussi à me séduire et j'ai eu envie de savoir la suite. Pourquoi les Ténébreux sont revenus? Combien sont-ils? Pourquoi cherchent-ils à attraper Ingold?

Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kadeline
  12 juin 2017
Tout d'abord la chose qui fâche : franchement me mets pas une couverture avec un dragon s'il n'y a pas du tout de dragons dans le livre.
Ceci mis à part ça a été une bonne lecture. le style et la trame font un peu daté, ça reste très introductif mais ça marche on veut la suite. Niveau personnages, on suit deux protagonistes une femme intello et un homme qui peignait des voitures/motos. Leur évolution s'éloigne des stéréotypes d'une façon assez agréable. Les personnages secondaires sont attachants, pas lisses, assez complexes et variés.
Le passage d'un caractère à l'autre m'a un peu déroutée. J'ai cru un moment que c'était l'autrice qui passait un peu n'importe comment de l'un à l'autre mais c'est en fait plutôt un problème d'édition. C'est un folio sf "à l'ancienne" : texte très dense presque sans marge ni saut de ligne. Et c'est cette mise en page d'un bloc qui ne permet pas facilement de voir les chargements de points de vue.
L'univers développé ici est aussi très intéressant avec les différents groupes de pouvoirs qui veulent prendre de l'ampleur et un ennemi très intrigants.
Il va falloir continuer pour commencer à avoir quelques réponses.
A lire avec à l'esprit que c'est un récit qui prend son temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarcF
  23 mars 2012
Un monde de fantasy Darwath, attaqué par de mystérieuses entités, les Ténébreux. le sorcier Ingold se retrouve sur notre terre et 2 personnages de notre époque, Gil, une étudiante en histoire et Rudy, un marginal vont se retrouver coincé sur Darwath.
C'est le principe utilisé dans d'autres livres comme les Chroniques de Narnia ou Glenravenne.
Nos 2 héros ont des caractères bien tranchés même si des fois, on arrive aux limites du vraisemblable, style Gil devenant une combattante aguerrie à l'épée en 2 temps, 3 mouvements.
Malgré ces petits détails, l'histoire est prenante et bien dosée, les personnages riches. L'intrigue rebondit bien et en se laisse facilement entrainer à tourner les pages.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AccaliaAccalia   28 avril 2014
- Alors réponds-moi franchement. Quitterais-tu tout cela? Si tu devais choisir entre l’autre monde et celui-ci, et si tout cela n’avait jamais existé…Rentrerais-tu?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1335 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre