AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246812291
Éditeur : Grasset (17/01/2018)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Une grande ville au bord de la guerre civile, quelque part au Moyen-Orient. Saïd y rencontre Nadia, une jeune femme indépendante, sensuelle et déterminée. Jour après jour, les explosions, les échanges de tirs et les points de contrôle sauvages transforment un peu plus la vie des habitants en enfer. Nadia et Saïd doivent se cacher pour vivre leur passion naissante, mais l’escalade de la violence finit de les transformer en prisonniers et les pousse à tout tenter pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (0) Ajouter une critique
Ikebukuro
  21 février 2018
Beaucoup de surprises et beaucoup d'émotions aussi avec ce roman d'un auteur que je ne connaissais pas mais que je souhaitais découvrir depuis un petit moment. Je savais ce roman présent dans les listes de nominations de nombreux prix dont celle du Man Booker Prize que j'attends toujours avec une certaine impatience mais je ne souhaitais pas en savoir davantage. Je préfère découvrir un roman par moi-même plutôt qu'à travers le regard des autres lecteurs et j'évite généralement les chroniques des blogueurs ou des youtubers tant que je n'ai pas lu le livre en question. Pour Exit West je savais simplement que c'était une histoire d'amour dans un pays en guerre quelque part au Moyen-Orient mais en réalité c'est bien plus que ça.
L'auteur a su, par la construction de son récit et de ses personnages, en faire une histoire totalement universelle et hors du temps. Exit West pourrait se passer dans n'importe quel pays en guerre, entre un homme et une femme que tout semble séparer au départ. Alors oui on pense à la Syrie, à l'Irak ou aux révolutions du printemps arabe, à tous les bouleversements qui ont eu lieu ces dernières années dans ces parties du monde, on pense à la montée de l'intolérance et des intégrismes de tout bord mais ce court roman met en lumière bien plus que cela. Il amène le lecteur à revoir ses perspectives, à se questionner sur ses propres priorités… Est-ce que je pourrai prendre de tels risques pour quelqu'un que je viens de rencontrer, est-ce que je serai prêt à quitter mon pays et à laisser des gens que j'aime derrière moi, est-ce que l'inconnu vaut mieux que la lutte au quotidien et la résistance passive auprès de son peuple ? C'est un livre qui développe de nombreux thèmes : l'amour, l'exil, la fuite, les migrants, l'abandon, le deuil, la séparation, la religion, l'intégration dans un autre pays… Comment faire le deuil d'une vie qui semblait toute tracée, le deuil d'un parent, le deuil d'une relation ? Comment réussir à se sentir chez soi dans un pays qui n'est pas le nôtre ?
J'ai beaucoup aimé l'intensité de ce récit et cette écriture magnifique où chaque mot est à sa place et d'une justesse incroyable. Cela donne de l'ampleur à l'histoire alors que le roman n'est pas très long. Les personnages sont attachants et j'ai apprécié qu'ils ne deviennent pas des clichés ou des catalyseurs de tout ce qui peut être véhiculé sur les migrants et l'exode. D'ailleurs dans ce livre, pas de traversée sur des bateaux de fortune ou de périples interminables sur les routes, mais une odyssée magique à travers des portes qui vous mènent d'un lieu à un autre sans que vous connaissiez votre destination. Et pour tous les candidats au départ il y aura une part de hasard, un soupçon de chance, une dose d'inconscience et de courage. Finalement cela reste très universel, peu importe le moyen de transport ; le risque, la peur, les mauvaises rencontres, la mort pour certains et la renaissance pour d'autres font partie de l'histoire…
Lire sur le blog :
Lien : http://bidules16.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
traversay
  01 mars 2018
Mohsin Hamid, auteur notamment de L'intégriste malgré lui et de Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante, se définit lui-même comme un "écrivain globalisé" et un "étranger partout." Un écrivain à la plume plutôt acide et cinglante qui, avec Exil West, change un peu de ton, choisissant celui de la douceur, empreinte tout de même d'une soupçon d'ironie. le livre raconte la rencontre puis la vie commune, sans mariage, de Saïd et de Nadia, d'abord dans une ville du Moyen-Orient peu à peu livrée aux exactions de bandes d'extrémistes. Puis c'est l'exil, de Mykonos à San Francisco, en passant par Londres. Témoignage réaliste de la vie précaire de migrants, le roman n'est pas que cela, ajoutant une touche de fantastique, les "voyages" d'un point à un autre s'effectuant à l'aide de portes magiques. Les deux aspects -l'histoire d'amour avec ses hauts et ses bas, la violence anti-migratoire qui atteint son paroxysme dans les passages londoniens- se marient le plus souvent avec bonheur dans cette fable humaniste qui a le mérite de nous faire vivre de l'intérieur l'existence de gens qui ne sont, à l'instar de l'auteur, chez eux nulle part. Et semblables, selon Hamid, à une grande partie des habitants d'un monde où ces mouvements migratoires ne pourront que s'accentuer à l'avenir. Et avec ceux-ci, milite Mohsin Hamid, la nécessité que le regard des citoyens dits de "souche" change radicalement pour aller vers l'acceptation et la solidarité.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LeaTouchBook
  03 mars 2018
J'étais très intriguée par ce livre qui a remporté un vif succès outre-Atlantique, je me suis donc plongée dans cette lecture avec beaucoup de curiosité.
Exit West me permet de découvrir un très bon auteur, j'ai aimé immédiatement la plume de Mohsin Hamid et j'en profite pour saluer le travail de traduction de Bernard Cohen. Je me suis aussi très vite attachée aux deux personnages principaux : Saïd et Nadia, deux personnages touchants et charismatiques.
Exit West est une belle histoire d'amour permettant aussi de traiter la thématique de la migration, des réfugiés, de l'exil. Si j'ai eu un peu de mal avec l'aspect fantastique de l'oeuvre, j'ai apprécié ma lecture, les émotions qu'elle suscitait ainsi que les réflexions qu'elle engendre.
En définitive, ce livre est une fable contemporaine qui permet de dépeindre des problématiques propres à notre époque.
Commenter  J’apprécie          10
Carolivra
  11 mars 2018
Exit West est un roman qui me laisse particulièrement mitigée. Je ne parviens toujours pas vraiment à savoir si j'ai apprécié ou non cette oeuvre. Mohsin Hamid situe son intrigue dans un pays en guerre: ce pourrait être l'Irak ou l'Afghanistan. Il y raconte le destin de Nadia et Said. D'abord étudiants, ils se cherchent, flirtent puis tombent amoureux dans un pays qui ne tolère pas les relations hommes/femmes comme on peut les concevoir en Occident.
La guerre éclate. Il y a d'abord des barrages et des contrôles puis des couvre-feu et enfin des tirs de roquettes, des largages de bombes. Nadia et Said ne voient qu'une solution: fuir leur pays. Ils deviennent alors migrants, rejetés là sur le bord de la Méditerranée, en Grèce, en quête d'un endroit plus sûr. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve?
Alors voilà, je suis bien embêtée avec ce livre car je n'en ai aimé finalement que la première partie. Mohsin Hamid nous plonge tête la première au coeur d'un pays en guerre et on ressent la peur des personnages, leur désir de fuite là où l'espoir n'est plus permis. L'itinéraire de Nadia et Said est déchirant: des camps de migrants en squats, ils cherchent avant tout à se mettre à l'abri et leur parcours résonne fortement avec des milliers d'autres. Sans tomber dans le voyeurisme, l'auteur nous donne à lire la détresse, la peur, le sentiment d'exclusion et la lente déliquescence d'un amour.
Cependant, son écriture reste très loin des personnages. Finalement Nadia et Said sont désincarnés. Je ne sais pas vraiment comment l'exprimer mais ils m'ont fait l'effet de personnages de conte à la fois proches et lointains. Leur histoire devient universelle et pourrait s'appliquer à n'importe quel migrant et c'est paradoxalement ce qui m'a dérangée. le style de l'auteur m'a paru étrange et c'est peut-être pour cela que je n'ai pas accroché en totalité au récit pourtant poignant de ces deux âmes en fuite.
Exit West est un roman qui ne m'a pas totalement convaincue et j'ai l'impression d'être passé à côté de quelque chose de grandiose. Cette lecture me laisse donc un goût d'inachevé.
Lien : https://img.livraddict.com/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tantquilyauradeslivres
  17 février 2018
Merci d'abord à Babelio qui m'a permis de découvrir ce livre!
Saïd et Nadia se rencontrent dans une ville en plein conflit au Moyen-Orient. Alors qu'ils apprennent à se connaitre et à s'aimer, la guerre se fait de plus en plus violente, les contraignant à l'exil.
A la manière d'une fable, Exit West nous raconte la fuite et l'exil, la vie dans les camps de transit ou les logements de fortune. S'il y a une côté un peu magique à ce livre (le passage d'un lieu à un autre ne se fait pas parles frontières mais par d'étranges portes enchantées!), il n'en reste pas moins que ce livre est ancré dans la réalité de l'exil et de la perte. Il nous parle aussi de rencontre et d'amour.
Si l'endroit où débute l'histoire de Saïd et Nadia n'est pas nommé, on peut supposer qu'il s'agit d'une ville en Syrie, en Afghanistan ou au Pakistan. Ou peut-être ailleurs car si l'on ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec la situation actuelles de ces pays, ce livre est intemporel et pourrait tout aussi bien se passer de nos jours qu'il y a quelques décennies en arrière. Quoi de plus intemporel en effet que l'exil et l'amour? Même si les informations nous parlent aujourd'hui de "crise migratoire", la migration a toujours existé et comme nous le rappelle ce livre : « nous sommes tous des émigrés à travers le temps »
Il s'en est fallu de peu pour que ma rencontre avec ce livre soit complètement ratée : je n'ai pas du tout accrochée avec les premiers chapitres. le thème m'interessait particulièrement mais j'ai eu plus de mal avec le style de l'auteur. S'il ne m'avait pas été envoyé par Babelio, sans doute en aurais je abandonné la lecture... et cela aurait été vraiment dommage! En effet, au fil des pages, une fois habituée à la plume de Mohsin Hamid, je me suis laissée portée par l'histoire de Saïd et Nadia et ai aimé les suivre à travers leur périple.
Un beau livre, construit certes à la manière d'une fable mais on ne peut plus réel et empreint d'humanité.
Lien : http://tantquilyauradeslivre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LePoint   23 avril 2018
Le romancier britannique né au Pakistan publie « Exit West » (Grasset), puissant roman d'amour autour de l'exil.
Lire la critique sur le site : LePoint
LeMonde   22 février 2018
Mohsin Hamid a commencé « Exit West » au début de la crise des réfugiés. La littérature jeunesse lui a donné les clés pour écrire ce roman d’exil et d’amour.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   17 février 2018
"Tout autour de la planète, des gens s'échappent de là où ils ont vécu, fuyant des plaines jadis fertiles mais maintenant craquelées par la sécheresse, des villages côtiers asphyxiés par les marées montantes, des villes surpeuplées et des champs de bataille sanglants, et ils s'éloignent aussi de leurs semblables même si l'amour les avait auparavant liés, comme dans le cas de Nadia qui prend ses distances avec Saïd, et lui avec elle."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
laurannslauranns   02 juin 2018
Le premier vendredi suivant l'instauration du couvre-feu, Saïd va prier avec son père. Il prie pour la paix, son père prie pour Saïd et dans son sermon le prédicateur exhorte tous les fidèles à prier pour que les Justes obtiennent la victoire dans cette guerre, tout en s'abstenant soigneusement de préciser dans quel camp il estime que ces Justes se situent.
Commenter  J’apprécie          00
laurannslauranns   29 mai 2018
Ils sont en plein dans la phase initiale de leur histoire d'amour, affamés l'un de l'autre, se touchant et se caressant mais sans proximité physique, sans assouvissement. Ils ont commencé à se sentir pénétrés, l'un et l'autre, alors qu'ils ne sont pas encore embrassés.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : migrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les prénoms des personnages de Harry Potter (+ noms dans la version originale)

Quel est le prénom de Hagrid ?

Hagrid est son prénom
Rubeus
Filius
Severus

17 questions
2989 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre