AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de hellza24


hellza24
  20 juin 2017
Bon, le moins que je puisse dire, c'est que mes sentiments à l'égard de ce tome ont évolué tout au long de ma lecture.
Je vais tenter d'être honnête, même si s'agissant d'Anita je pourrais me laisser aller à un peu de mauvaise foi - quand on en est au 24è tome, c'est qu'on l'aime bien, cette emmerdeuse professionnelle...
Pour faire court, pour ceux qui ne connaissent pas encore, Anita est une tueuse de vampires renégats et elle relève des zombies grâce à sa nécromancie- pour résoudre des questions d'héritage, par exemple. Voilà pour ses jobs de départ. Au fil des romans, elle a acquis bien des talents, du pouvoir, des amoureux, et des amants. Pfiou, tout plein tout plein. Elle est fiancée à Jean-Claude, le roi des vampires, et vit avec Micah et Nathaniel (entre autres) qui sont des garous.

Ici, Anita est appelée pour donner son avis sur des vidéos pornos tournées avec des zombies. Techniquement, vu que ces derniers ne sont pas considérés comme des êtres humains, ce n'est pas un crime (mais c'est dégueu quand même, non ?). Sauf qu'Anita comprend qu'il s'agit de zombies pourvus d'âmes, ce qui signifie qu'un très puissant nécromancien tue ces jeunes femmes puis capture leur âme pour les faire souffrir encore et encore, pour le plaisir de quelques pervers friqués.
Anita est choquée, et moi aussi, en plus je suis très inquiète : j'ai commencé à imaginer ma succube préférée submergée par l'Ardeur en pleine intervention sur un tournage zombie... Horreur ! Je ne peux pas lire ça, beûrk, pitié Laurell j'ai été très sage, je te lis depuis 23 tomes, évite-moi la partie de jambes-en-l'air avec un(e) zombie suintant(e) et partant en morceaux...

Bon, je ne peux pas vous dévoiler l'intrigue, mais au moins vous rassurer : même l'auteure a ses limites, qu'elle semble repousser dans chaque tome un peu plus loin, mais là c'était trop, même pour elle.
Ouf.
Donc, pour l'histoire, on a droit à une vraie enquête. Par contre, à partir de la cinquantième page, une angoisse m'a étreint... T'as patienté 1 an qu'il sorte en poche, tu l'as pré-commandé pour être certaine de pas attendre, tu t'es réjouit de voir qu'il y a 750 pages... Les 50 premières te promettent de l'action, une énigme, puis, flop, romance et sexe avec le roi des vampires, pas d'une grande inventivité en plus, tu t'ennuies presque, à la page 210 tu t'aperçois que tu lis en diagonale, pire, tu te fiches de ce qui est en train de se passer, tu attends que la vie revienne dans ce roman, ou la mort, la non-vie, tu t'en moques, un truc intéressant quoi, mais tu étouffes sous le nombre de personnages insignifiants (Kelly, mais c'est qui encore ?)... Alors tu fais quoi, à la page 210 ?
Ben oui, tu continues, par fidélité envers Anita, mais aussi par obstination, tu vas pas lâcher l'affaire quand il te reste 500 pages, même si tu commences à envisager l'idée que ce sera le dernier tome que tu achètes...
Et tu fais bien. Oui, d'un coup la magie opère et c'est du bon Anita que tu as entre les mains. L'humour, l'enquête, les joutes verbales avec les méchants supers-puissants, les séances d'acrobaties coquines, la course contre la montre perpétuelle, youpi !
La dernière page est là... Quoi ? Déjà ? La fin un peu abrupte, dommage, j'aurais bien lu 500 pages de plus du coup...

J'ai apprécié l'évolution de son personnage, elle se prend moins la tête dans d'interminables crises de conscience. le personnage de Richard, qui fait une brève apparition, réserve aussi (enfin !) une bonne surprise (nooooon, il ne meurt pas, même si je l'ai appelé de tous mes voeux maintes fois dans le passé).
Anita, je t'aime beaucoup, même si tu me fatigues parfois, même si tu retombes dans certains vieux travers, même si je voudrais un autre tome consacré à Edward, et puis un pour Nicky, je vais continuer la saga même si les Arlequins me gonflent et sont de trop, même si Jean-Claude ne me plaît pas, et Sin non plus d'ailleurs, mais Anita revient vite, oui, en septembre je sais-j'ai pré-commandé...
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox