AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aelynah


Aelynah
  28 novembre 2018
Beaucoup ont abandonné ou mis de côté cette série à cause de « l'Ardeur » et des scènes de sexe trop nombreuses qui parsemaient les romans depuis le tome 19 je crois. Heureusement l'auteure a su revenir quelques temps plus tard à sa recette de base ou presque ce qui fait que je suis ravie d'être toujours là pour suivre une aventure d'Anita Blake tueuse de vampires.

Alors si vous vous posez la question sur ce tome, je dirais qu'il est revenu à de meilleures dispositions sur ce point. Avec encore beaucoup d'introspection de chacun et de noeuds aux cerveaux pour d'autres, ce tome reste pleinement actif malgré cela.

Avec Serpentine, nous allons partir en Floride, région méconnue d'Anita pour célébrer le mariage de Ted Forrester avec sa chère et tendre Donna. C'est l'occasion pour Micah, Nathaniel et Anita de profiter de vacances méritées et bien trop rares. de fait, ils ne partent qu'entourés de gardes du corps non « consommables » par l'Ardeur qu'Anita maitrise d'ailleurs de mieux en mieux puisqu'elle n'est au fil des derniers tomes plus qu'en arrière-plan.

Mais j'attendais cependant un peu plus d'action ici avec le retour du duo de choc que sont Anita et Edward. Mais il est vrai qu'il s'agit de son mariage. Et au final, l'auteure nous apporte un panel d'informations sur le Ted que nous connaissons, sur celui qu'il a été, sur sa relation avec les autres et sa façon de tout compartimenter que cela rend le tout très intéressant. Nous allons aussi avoir un aperçu de l'évolution de Peter et Becca, leurs enfants, et de ce qu'ils deviennent suite à l'épisode traumatique du tome 9 Papillon d'obsidienne. Ils ont bien grandi et les retrouver est agréable.

Mais le destin est un être perfide et il sera dit que mariage ou pas il ne les laissera pas en paix. Lorsque des femmes disparaissent de l'hôtel et que certains membres de la compagnie d'Anita sont sur la sellette et dans le collimateur des policiers cela commence à bouger.

L'ambiance est sombre et tendue dans le cercle d'Anita mais aussi dans celui de Ted.
Car Anita et Edward, ce sont deux des quatre cavaliers de l'Apocalypse. Elle est la Guerre, il est la Mort. Pour eux c'est clair, l'un avec l'autre ils sont un fléau pour les monstres. Ils se complètent, sont confiants l'un en l'autre mais seront aussi capables de tuer l'autre s'il déconne trop. Cette complicité que nous suivons depuis de nombreux tomes est ce qui me plait. Mais c'est aussi un point difficile à comprendre pour Donna. Comment peut-on être si proche sans être "proche" justement. Et donc amants. La question s'était déjà posée dans un tome précédent. Et la "solution" de Ted quoique foireuse avait fonctionné. Mais elle va leur revenir dans la face et causer de nombreux troubles qui vont amplifier cette ambiance déjà lourde du fait des disparitions.

Si cela n'avait été que les questions et introspections de Donna, les scènes de ménage de chacun, ce tome aurait pu paraître un peu plat. Mais sur l'île paradisiaque beaucoup de choses se trament dans l'ombre. Une malédiction semble toucher certains métamorphes en leur infligeant une nouvelle forme de lycanthropie. Un tueur en série se balade. Un nouvel ennemi se profile à l'horizon pour Anita et ses hommes. Un autre revient dans le circuit qui va d'ailleurs nous surprendre et nous ouvrir un peu plus sa psyché.

Malgré les affres émotionnelles des uns et des autres, ce tome est prenant, actif et intéressant par les informations qu'il apporte sur les différents protagonistes. Au fil de cette série nous les voyons évoluer, changer en bien comme en mal, mûrir. La base de l'enquête nous montre de nouveaux ennemis, de nouveaux pouvoirs et en deçà nous parle aussi de sujets graves comme les crises conjugales, la pédophilie, les monstres en tous genres qui existent parmi les humains. Car chacun n'est pas aussi lisse qu'il semble vouloir le laisser paraître.
C'est ce qui fait que j'aime cette série malgré parfois un niveau en dent de scie. Ce tome ne sera pas un coup de coeur mais un très bon moment de lecture avec ses personnages qui font partie de mon univers littéraire depuis plus de dix ans.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus