AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nenad Savic (Traducteur)
EAN : 9782253111160
952 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (19/10/2005)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 161 notes)
Résumé :
Année 2325. Lawrence Newton a un avenir tour tracé devant lui : il est brillant, il est destiné à gérer une planète et connait le parfait amour. Mais Lawrence a un rêve inaccessible : effectuer des vols spatiaux et participer à la conquête de l’espace.
Aussi plaque-t-il tout, laissant famille, fortune, amour derrière lui. 20 ans plus tard, il a tout raté : il est sergent dans un peloton minable pour le compte d’une des Grandes Compagnies, engagé dans une cam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  27 août 2014
A mon modeste avis : c'est un des meilleurs de P F Hamilton .
Le suspense est au rendez-vous , l'action aussi , le cadre et la construction du texte sont soignés . Il y a de ce point de vue une structure dynamique du texte qui est très avenante et qui décline habilement l'identité du personnage principal . Les cadres sont variés et le lecteur avale les contextes et parcoure les années lumières .
La hard science est au rendez-vous également : l'équipement des fantassins et ses implications intimes , les vaisseaux spatiaux et leur fonctionnement , la terraformation de mondes nouveaux et ses conséquences politico-scientifiques .
Cependant , ce n'est pas pour autant " un manuel du futur " , la donne scientifique est amenée de façon très fluide et en rapport intime avec le vécu des personnages qui sont bien caractérisés .
De plus dans l'armure de ce fantassin du futur , il y a un vrai dur à cuire à la personnalité complexe , aussi complexe que peut l'autoriser son parcours atypique . Il est assez bourrin , mais il est largement capable de se griller les neurones , il en a d'ailleurs plus qu'il ne le croirait lui-même , pour ressentir des sentiments et avaliser des choix de vie , évoluer , se poser des questions ( des bonnes ) , pour avoir peur au combat et réfléchir intelligemment dans ces contextes chauds , pour le plus grand plaisir des lecteurs amateurs d'opérations militaires futuristes .
P F Hamilton a en général le chic pour créer des personnages efficaces . Mais dans Dragon déchu : Il est particulièrement efficace et la longueur du texte ( en même temps que son aspect « one shot « ) lui permet de bien poser toutes ces problématiques individuelles qui s'entrechoquent tout en dégageant du sens de portée plus générale .
Plus on avance dans l'intrigue , plus on en sait sur le passé des personnages .
Cela contribue à les rendre crédibles et c'est tout le roman qui y gagne ainsi alors que l'intrigue se déploie et que l'univers se décline .
Dragon déchu fait 950 pages , c'est un vrai bonheur car il n'y a pas vraiment de longueurs et de plus , c'est tant mieux qu'il en soit ainsi , car le voyage dure plus longtemps finalement.
Pour finir on peut insister sur la construction du roman qui est très intéressante et utilement dynamique .
En outre il y a une vraie réflexion subtile et nuancé sur différents avenirs potentiels.
Très correct comme space opera .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          628
Wiitoo
  01 mai 2014
950 pages ! C'est sûr qu'en face de ce type de pavé, on pourrait être un peu fébrile, surtout si on ne connait pas encore l'auteur. C'est sans doute pour cela qu'il est resté quelques mois dans ma bibliothèque sans que je daigne mettre la main dessus.
Et pourtant ! Ce livre est une parfaite démonstration que l'on peu être un écrivain prolifique sans pour autant perdre son lecteur dans l'ennui.
Dragon Déchu est un formidable roman de science-fiction militaire mais avant tout il raconte la vie d'un homme, Lawrence Newton qui est né sur la planète Amethi et qui rêve de rejoindre la terre pour devenir pilote de vaisseau spatial et partir à la découverte des mondes. Pourtant son avenir sur Amethi était tout tracé puisqu'il est le fils de l'administrateur et actionnaire principal de la planète et que ce rôle devait lui échoir mais Lawrence ne désire qu'une chose, partir.
Un des point fort de ce livre réside dans le fait que ce personnage principal, auquel on s'attache rapidement, deviendra, un peu par la force des choses, un soldat pilleur de monde et dont le métier est franchement détestable au point qu'on navigue entre envie de le voir mourir et admiration. C'est un peu la même chose pour l'ensemble des personnages principaux. Ce n'est pas noir et blanc, gentil vs méchants, c'est un pot-pourri de ce qu'il y a de mieux et de pire chez chacun.
Le point culminant de cette lecture sera pour moi toute la partie qui se déroule sur la planète Santa Chico ou les colons, au fil des ans, ont abandonnés les technologies mécaniques et robotiques pour développer les sciences génétiques afin d'adapter leur corps à leurs besoins et aux difficiles conditions de vie de cette planète. Ainsi, les populations se sont transformées au fil du temps, ont mutées. Elle ont tellement évolué différemment des terriens que lorsque le sergent Lawrence Newton débarquera à la tête d'un peloton de la compagnie Zantiu-Braun pour piller les richesses de ce monde, il vont non seulement rien y trouver mais également se retrouver face à un peuple redoutable et déterminé à les chasser de leur planète.
Le tout est un excellent divertissement extrêmement bien raconté au point qu'on imagine sans effort les décors, les personnages et les environnements. La lecture est facile et agréable même si on trouve quelques développements de hard-science pour débutant donc rien de rebutant, bien au contraire, l'immersion est totale, l'aventure est extraordinaire
Note 6/6
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          479
Fifrildi
  29 décembre 2019
J'ai accumulé 13 livres de Peter F. Hamilton au fil des différentes OP de Bragelonne. J'ai longtemps hésité avant d'en choisir un mais Fnitter m'a judicieusement conseillé de commencer avec Dragon déchu. Terminer l'année sur un coup de coeur, je trouve que c'est très sympa. Merci !
Ce roman raconte l'histoire de Lawrence Newton, un colon de la planète Amethi devenu mercenaire pour la compagnie terrienne Zantiu-Braun qui opère des « retours sur investissements » sur les planètes colonisées par la Terre.
On suit ses aventures sur plusieurs lignes chronologiques : sa vie d'adolescent sur Amethi et les étapes importantes de sa vie de mercenaire en parallèle avec ce qui se passe dans le présent sur la planète Thallspring. C'est parfois un peu long, mais cela permet de bien cerner le personnage et de bien comprendre le contexte de l'histoire.
Voilà un roman vraiment passionnant qui traite des thèmes de la colonisation, de la terraformation avec des IA, des clones, de l'action, des tas de trucs que j'aime en SF mais dont je ne peux pas parler pour vous laisser le plaisir de la découverte.
J'ai vraiment adoré l'histoire dans l'histoire qui raconte la vie du prince de l'Empire de l'Anneau, Mozark.
Un livre excellent que je relirai certainement un jour.
Cette critique est la dernière de 2019. J'en profite pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2020.


Challenge Bragelonne
Challenge pavés 2019/2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3915
fnitter
  22 juin 2012
Si vous n'avez encore jamais lu la production de hamilton, ce roman est idéal pour commencer. L'auteur est adepte des histoires à rallonge (voir Rupture dans le réel, un roman en 7 tomes de plus de 3.000 pages) avec des fils narratifs partant dans tous les sens avant de se retrouver, de façon tout à fait logique en cours d'oeuvre. Certains pourront y voire des longueurs, d'autres crieront au génie. Ce livre n'échappe pas à la règle.
Ce roman est idéal pour vous faire une opinion, on y retrouve des longueurs, des passages inutiles pour l'histoire comme dans les autres oeuvres de l'auteur.
La lecture est un poil ardue même si le style est très clair (bien que parfois un peu aride).
Mais Dragon déchu est une histoire, bien construite, bien ficelée, tout à fait haletante. on y retrouve des flash-back utiles, qui font une histoire dans l'histoire (jusqu'au dénouement final).
Dragon déchu est un roman d'aventure militaire, une oeuvre de hard science passionnante
A lire absolument.
Commenter  J’apprécie          311
ToolFan
  02 mars 2015
Au XXIVe siècle, à l’aide de la technologie des trous de vers, l’humanité a colonisé plusieurs dizaines de systèmes planétaires, dans un rayon d'une centaine d'années lumière autour de la Terre.
En cette fin du XXIVe siècle, les compagnies, comme la compagnie Sino-Australienne Z-B (Zantiu-Braun), procèdent à des opérations de « retour sur investissement », consistant en des expéditions militaires de pillage plus ou moins légales sur les planètes colonisées.
Mon premier Hamilton! Il faut dire que l'auteur m'intéresse depuis un moment déjà. Et franchement pas déçu! 
Quand j'ai commencé je ne savais pas que ce space opera serait si long (900 pages). Et franchement parmi ces nombreuses pages peu ou pas de longueurs, ou du moins pas de temps morts. Tout ce qui est raconté est utile. De plus, j'ai apprécié cette histoire sous sa forme décousue et qui, malgré cela, reste tout à fait accessible. 
De très bon personnages! Autant pour les principaux que pour les secondaires. L'auteur pense à développer une psychologie très détaillé à chacun d'entre eux. Et grâce à cela, on obtient un univers cohérent avec des personnage tout aussi cohérents.
Ici l'on ne baigne pas dans le manichéisme. Notre héros travail pour une société qui est perçue par les monde extra-terrien comme une bande de pirates. Tandis que du point de vue de la société, leur but est légitime : récupérer l'argent investi par la passé dans ces colonies. Il y a, par conséquent, beaucoup de moment ou l'on se mettra soit du coté des envahisseurs, soit de celui des envahis. L'on prendra tantôt parti pour les uns, tantôt pour les autres.
Il y a des passages forts en rebondissement ou en actions, et d'autres plus calmes et plus posés permettant de souffler un peu. Ces passages étant très bon et très bien dosés, me font dire que l'auteur pourrait très bien écrire un roman "classique" plutôt que de la SF.
J'ai adoré les scènes de combats mais aussi la technologie futuriste : armures dermiques, IAs, messages en réalité augmentée s'affichant directement sur la rétine ou sur les lunettes, les casques des soldats, etc.
Hormis toute cette technologie, il y a aussi beaucoup nature et de paysage décrits de manière plutôt convaincante pour inviter nos esprits à imaginer, très cinématographique.
Conclusion, si vous aimez voyager (moi oui) ainsi que tout ce que j'ai décrit plus haut, ce bouquin vaudra le coup ! Lancez vous donc sans hésiter. Perso j'en redemande, je lirais très certainement d autres bouquins de cet auteur.
 PS: Depuis j'ai lu 3 romans de 1000 pages de cet auteur, ainsi qu'un livre de nouvelles (ou plus particulièrement de novella) et, contrairement à Dragon déchu, l'auteur à tendance à trop écrire de pages. On pourrait aisément enlever 200 à 300 pages dans ses romans et réussir à garder leur qualité. Car qualité il y a vraiment. Cependant, je garde de très bon souvenir des récits de l'auteur. Mais vraiment si il pouvait réduire une peu ce ne serait pas plus mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
WiitooWiitoo   23 avril 2014
Lawrence lui ordonna de le laisser entrer et la combinaison s'ouvrit du cou jusqu'à l'entrejambe. Sous la couche protectrice, il y avait une strate de muscles synthétiques qui atteignaient par endroits cinq centimètres d'épaisseur. L'IA lui signala qu'elle était prête à achever l'intégration. Lawrence lui donna son accord et la carapace se referma.
Deux petits becs vinrent se raccorder aux valves qu'on lui avait implantées en haut des cuisses, au niveau des veines et artères fémorales. Deux autres becs établirent une connexion avec ses valves sous-calviaires, et deux autres s'enclenchèrent dans son cou. Les valves s'ouvrirent et son sang se mît à circuler dans les muscles synthétiques, se mélangeant au sang artificiel dont la combinaison s'était nourrie dans sa cuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
WiitooWiitoo   27 avril 2014
L'une des leçons les plus importantes qu'il ait apprises est qu'il ne faut jamais juger les autres selon nos propres standards. Surtout quand il s'agit de peuples entiers. Si tous les habitants d'une planète apprécient quelque chose que vous détestez, cela ne fait pas d'eux des gens mauvais. Nous sommes tous différents.
Commenter  J’apprécie          320
WiitooWiitoo   28 avril 2014
"J'ai compris", dit-il en la regardant dans les yeux, "que rien n'était plus précieux que la vie. Qui tu es et où tu vis n'a aucune importance. Tout ce qui importe, c'est la façon dont tu profites de cette vie. Car il faut en profiter un maximum."
Commenter  J’apprécie          370
WiitooWiitoo   30 avril 2014
Vinnie Carlton ouvrit la porte de son appartement et découvrit un Lawrence complètement abattu, appuyé contre le mur.
Vinnie pris son ami sous le bras pour l'aider à se relever.
- Je te conseille de ne pas rester sur le palier; le robot nettoyeur ne va pas tarder à arriver, et il risquerait de te balancer aux ordures.
Commenter  J’apprécie          220
FifrildiFifrildi   23 décembre 2019
- Des empires, des petits princes verts, des quêtes... Pourquoi ne pas leur lire les classiques de Pratchett ou de Tolkien?
- Je pense qu'ils ne correspondent plus trop à notre époque.
- Vous avez tort. Ces histoires sont un peu archaïques, mais elles n'ont rien perdu de leur force. Personnellement, j'avais un faible pour ce bon vieux Bilbon Sacquet. Je possède même un exemplaire de Bilbo le Hobbit imprimé sur Terre à l'occasioin du bicentenaire de la naissance de Tolkien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Peter F. Hamilton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter F. Hamilton
Vidéo de Peter F. Hamilton
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3334 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..