AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266263375
288 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (01/09/2016)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 138 notes)
Résumé :
Amani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde.
Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, leur permet de fuir la ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels. Bientôt, Amani découvre le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils.
Cette guerre va les rattraper…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  30 septembre 2016
Une aussi belle et envoûtante couverture et un univers qui nous plonge en plein dans le folklore du Moyen-Orient, il n'en fallait pas plus pour me conquérir et pour que je me jette sur le roman !
Rebelle du désert est un roman qui nous conte l'histoire d'Amani, jeune orpheline recueillie par son oncle et sa tante qui ne la supporte pas et lui font vivre une vie d'ennui et de servitude. Mais Amani s'en fiche car bientôt elle s'enfuira de cette petite ville coincée dans le désert et rejoindra la capitale pour débuter une nouvelle vie. Mais c'est sans compter l'arrivée d'un garçon mystérieux qui chamboulera, bien malgré elle, tous ses plans.
Amani est le genre d'héroïne que l'on adore suivre : coincée dans une petite ville et ayant vécu des choses difficiles, elle n'en reste pas moins très courageuse et cherche à devenir maîtresse de son destin. Elle fait tout pour que les choses bougent et s'en donne clairement les moyens malgré le fait qu'elle ne reste qu'une « femme ». Son objectif est clair depuis le début de l'histoire : s'enfuir et découvrir la capitale, quitte à faire des choses pas forcément bien et à faire du mal à son entourage. Au travers des différentes épreuves et personnages qu'elle rencontrera au cours du roman, Amani saura évoluer et laisser une place plus importante à ses sentiments. Jin, le jeune homme qui croisera son chemin, est un personnage plein de secrets et très mystérieux mais que j'ai trouvé vraiment attachant. A côté de cela, les personnages secondaires ne sont pas en reste et l'auteure, bien qu'avec un roman plutôt court, nous propose une belle palette de personnages avec chacun des personnalités distinctes et qui sauront, je le pense, faire leurs preuves d'ici les tomes suivants.
En lisant le résumé du roman avant d'entamer ma lecture, j'avoue que j'avais une grande peur (« Elle ne se serait jamais doutée non plus qu'elle en tomberait amoureuse ») : que le roman se transforme en simple roman d'amour. Et, ouf, non merci ! Finalement, les sentiments amoureux entre Amani et Jin se développent vraiment tout doucement et c'est plutôt mignon à suivre, il faut dire qu'ils ont autre chose à penser ! L'auteure fera les choses vraiment tout en subtilité et j'ai trouvé qu'à aucun moment la romance ne prenait le pas sur l'univers ou sur l'action, contrairement à beaucoup de romans young adult et cela, c'est plutôt cool.
Le gros point fort de ce roman reste quand même l'univers et la mythologie développé par l'auteure. Djinns, Goules et autres créatures seront de la partie dans ce roman, tout en n'oubliant pas la dureté de la vie dans le désert, histoire de compliquer encore plus la tâche pour nos protagonistes. L'action est donc au rendez-vous et bien que l'histoire puisse être un peu longue à démarrer, on ne s'ennuie nullement pendant la lecture de ce roman. Les révélations sont nombreuses et certaines m'ont plutôt surprise. le côté politique de l'histoire est très peu développé dans ce premier tome mais on ne peut que présager que l'auteure n'a pas encore sorti toutes les cartes, vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Gaoulette
  07 février 2019
Lu dans le cadre du challenge multi-défi 2019.
Une saga qui s'annonce particulièrement intéressante et fort attrayante. Mais pour cela il faut passer le tome 1. Un premier opus un peu fouillis qui enchaîne trop d'événements et d'informations. J'ai eu du mal à tout assimiler et c'est un roman jeunesse fantastique et j'ai 37 ans...
J'ai mon héroïne badass comme je les adore : Amani. Orphelin et recueillie par son oncle et sa tante. A 16 ans la demoiselle est une vraie rebelle et cela ne passe pas inaperçu dans la contré où elle habite. La jolie Amani habite dans le désert, une petite ville en moyen orient où la femme n'est pas considérée, l'homme est polygame et la guerre de territoires est omniprésentes. Alwyn Hamilton a beau rajouter de la la mythologie, des villes inexistantes, des peuples anciens, de la magie. Son premier tome fait écho à certains pays orientaux de notre époque. A sa manière elle y fait allusion....
Alors que nous propose Alwyn Hamilton ? Au départ une histoire assez simple. Une jeune fille rebelle qui refuse les conventions et qu'on la marie de force. Elle veut découvrir le monde et sortir de son village vieux jeu. Elle n'est pas une fille comme les autres, une pro de la gâchette et va utiliser cette qualité atypique pour se sortir de son guépier. Une rencontre fortuite qui va bouleverser toutes ses croyances et lui montrer le monde tel qu'il est réellement.
Bienvenue dans le désert. J'ai été vite happée par les aventures d'Amani et les répercussions de sa rencontre avec Jin. Une histoire vite addictive qui entraîne le lecteur dans un périple dangereux dans le désert. Je ne parle pas que de la chaleur et du manque d'eau...
Mais je le répète. Il y a trop d'informations à encaisser surtout sur les enjeux politiques et clans... J'ai compris qui est contre qui mais ce sont les intervenants extérieurs de cette guerre que je n'ai pas tout saisi. de plus, l'autrice rajoute le coté mystique qui cotoye les habitants du désert. Il a fallu que je fasse travailler mes méninges.
Pour 290 pages, je trouve ce roman jeunesse trop chargé pour qu'on l'apprécie bien dans son ensemble. Cependant, j'adore l'héroïne, l'univers donc il me tarde de découvrir la suite !; Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
basileusa
  05 mars 2020
J'ai adoré ce premier tome car on plonge au côté d'Amani dans un univers particulièrement intéressant : le désert et ses coutumes ainsi que les créatures surnaturelles qui y vivent encore comme les Djinns. Amani rêve de quitter Dustwalk, d'autant plus qu'on veut la marier à son oncle. C'est sa rencontre , lors d'un concours de tir, déguisée en garçon, avec Jin , qui va précipiter son départ vers une autre destinée.
C'est un premier tome plutôt addictif , avec des personnages dynamiques et attachants et un bon rythme qui nous permet d'accrocher facilement. Je suis déjà fan de Jin et Amani et je vais donc découvrir la suite sans perdre de temps !
Challenge Mauvais genres 2020
Challenge séries 2020
Challenge auteure SFFF
Commenter  J’apprécie          270
Paroledunelivrophage
  04 mai 2017
Pour ceux qui ont déjà lu mes chroniques, quelque chose me dit qu'ils vont être plutôt content de me retrouver, car avec un emploi du temps assez chargé, je n'ai pas vraiment pu prendre mon temps pour donner un avis sur l'un de mes livres. Bref, Rebelle du désert m'a tapé dans l'oeil dès sa sortie aux éditions Rebelle. Mais je pense que vous l'avez compris, je ne prends pas moins de cent livres tous les deux ans et vu le travail titanesque que je fais entre les chronique à me retaper, merci mister ou miss saboteur(euse), et mon carnet de lecture à refaire et là c'est chapeau à mes gosses, je peux enfin prendre un peu de mon temps pour vous dévoiler mon avis sur ce petit bijou. Pour commencer, la couverture est un véritable bonheur visuel. Elle est belle, simple et coloré à souhait. Et quand je l'ai aperçu, là je me suis dite qu'il me fallait absolument ce livre. Rebelle est un mot pour moi qui signifie envie de liberté, envie de découverte, envie de ne pas avoir de contrainte, envie de tout mais sous condition que personnes ne vous mettent des bâtons dans les roues, sinon ça va chauffer. Alors imaginez-vous un peu le résumé qui vous attire encore plus dans ses filets … Qui n'aurait pas envie de se chercher cette perle ??? En tout cas moi j'y ai succomber, et je ne regrette pas un seul instant.
Aussi pour mieux me comprendre je vous invite à découvrir le synopsis de ce livre. Enfermée depuis tant d'années dans une vie étouffante au coeur du désert, brutalisée par ses cousines, sa tante et bientôt obligée de se marier avec son oncle, Amani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde et ainsi s'échappée à un destin qu'elle ne désire pas. Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, va lui permettre de fuir sa ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels, et cela sur un cheval fantastique. Emportée par le tourbillon de l'aventure, elle n'aurait pas imaginé non plus qu'elle tomberait amoureuse de lui...ni qu'elle l'aiderait à mener la résistance contre le Sultan. Car jamais, elle ne se serait imaginer découvrir le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils. Une guerre qui va finir par les rattraper et dont le destin du désert repose entre ses mains.
Après cette première mise en bouche, il est un point qui se doit d'être éclairci : les personnages. Ces derniers sont aussi variés que peut l'être une population vivant dans une petite ile.
Amani, est une jeune fille magnifique aux yeux d'un bleu rare, une magnifique chevelure d'ébène, et un tempérament de feu. Quand le livre débute, on la voie en train de participer à un tournoi de tir afin de gagner plus d'argent pour pouvoir quitter sa maison. C'est une jeune orpheline recueillie par son oncle et sa tante qui ne la supporte pas et lui font vivre au quotidien une vie d'ennui et de servitude. Néanmoins malgré cela, malgré qu'elle ne soit qu'un oiseau en cage, malgré le fait d'avoir vécue des choses aussi difficiles qu'humiliante, elle est très courageuse et veut à tout prix devenir maitresse de son avenir. Dans un pays où le fait d'être née femme ne lui donne aucun droit, elle fait tout pour que les choses changent et s'en donne les moyens quitte à manipuler son monde. Depuis la mort de sa mère, tuée par pendaison pour avoir tué son mari brutal, elle n'a qu'un seul objectif, s'enfuir le plus loin possible, rejoindre la capitale où vie sa tante, et si pour cela il faut faire des choses pas corrects pour un sous, elle est prête à le faire, même si pour cela il faut faire du mal à ceux qu'elle aime, comme son meilleur ami. A travers la lecture du livre, elle va vivre des épreuves difficiles, rencontrer de nouveaux personnages, mais aussi se découvrir des dons très particuliers, car elle n'est pas qu'une simple humaine comme elle le croyait. Elle va évoluer à travers l'histoire et apprendre à laisser une place plus importante dans son coeur. Une héroïne très attachante et très dynamique si je puis dire.
Jin, quant à lui est un très beau jeune homme que l'on rencontre dès le début du livre, et dans le même endroit qu'Amani. Il est très mystérieux et plein de secret. Pourtant il va énormément aider la jeune fille à s'échapper, même si ce n'est pas pour l'amener à la capitale. Pour lui aussi j'ai eu un coup de coeur, car son caractère, son courage on fait que je me suis attachée à lui très vite. Pour moi son tatouage en forme de soleil m'a énormément intrigué, mais pour une fois je ne dirais rien quant à ses origines. Je garde le mystère. Ce qui m'a énormément étonné c'est que le capitaine le traite de traitre, mais qu'en réalité ce n'est pas totalement cela. Même si c'est un beau gosse, il est assez manipulateur, mais se bat sans réel conviction pour la cause de son frère. Bon s'est vrai, la cause est juste mais tout de même, plus d'explication aurait été bien mieux.
Mais pour que ces deux personnages me fassent un si gros effet, il a fallu qu'il y en ait d'autres, tels que les Gallans, l'oncle la tante et les cousines maléfiques, les frères et soeurs de Jin, le capitaine, le frère d'Amani, et les autres créatures mythologiques. Mais je ne ferais que les survoler, car peu de descriptions pour certains et je ne fais que découvrir le caractère pour d'autre.
Pour ce qui concerne le triple point habituel de mes chroniques, c'est-à-dire la plume de l'auteur, la romance entre les personnage et l'intrigue du roman, j'ai énormément de choses à dire, enfin je crois, lol.
Tout d'abord, la plume d'Alwyn Hamilton c'est de la pure magie. J'ai adoré. L'écriture est simple, facile, ensorcelante, je me suis envolée. Elle est rythmée par des descriptions très belles qui parfois manquent un peu plus de détails. Mais à plusieurs reprises on se sent appelées vers le moyens orient. Néanmoins même si la mythologie est assez dense, les descriptions qui se font sont très peu détaillée, ce qui est vraiment dommage. Par ailleurs, la mythologie mise en place tels que les djinns, les goules, les demis djinns, etc, même si c'est très attractif, eux aussi sont très peu détaillés. Et c'est un vrai problème, car même les personnages se voient décrient vite fait, sans pour autant que cela leurs retire leurs charismes. Néanmoins malgré le peu de détails, les détails sont sublimes, les personnages fort attachants, sans compter l'univers de la mythologie du moyen orient mis en place. A côté de cela, on retrouve des rebondissements, de l'action, des quiproquos, mais surtout des révélations de dingues. Sans compter que l'auteur a su nous faire comprendre à travers cet ouvrage combien la vie dans le désert est dure. Par ailleurs, le titre du livre donne direct le thème du livre, liberté, vie, épanouissement, mais à coté, on retrouve aussi celui de la guerre et toutes les mauvaises choses qu'elle apporte au peuple. D'autant plus, que l'auteur a su mettre en place afin de nous faire vivre une question morale, la place de la femme au moyen orient, avec l'oppression de la femme, sa soumission, la tyrannie qu'exerce l'homme sur elles. Vous vous imaginez vous vivre dans un monde où tout ce qui vous appartient de droit, doit aller pour l'homme avec lequel vous vivez, votre grand père, votre père, votre oncle ou votre époux ??? Beurk …. Moi j'appelle cela l'hypocrisie de l'homme. Bref, j'ai mis très peu de temps à lire ce livre, car il faut dire qu'il n'est pas trop gros non plus, mais aussi parce que je n'ai pas vu le temps passer, tant l'histoire m'a plu et que je me suis laissée immergée dans ce monde digne des contes de Milles et une nuit.
Ensuite, la romance entre personnage m'a fait penser à un premier rendez-vous. Je parle bien entendu lorsque Amani voie pour la première fois Jin au concours de tir, c'est du genre waouh !!! Puis lorsqu'ils se cache dans la boutique de la jeune fille, là Amani va se dire mais merde ce qu'il est beau !!! Et contrairement aux autres livres que j'ai pu lire, ce n'est pas un coup de foudre où les deux protagonistes vont se rapprocher direct pour direct, avec câlins, bisous et tout et tout dès le premier instant. Non ici, et c'est vraiment un gros point positif, Amani et Jin vont se découvrir petit à petit, ils vont devoirs se battre, ils vont devoir s'entraider, ils vont devoir compter l'un sur l'autre, comme chaque vrai couple dans la vie réel et comme vous l'avez compris, ils vont finir ensemble. Mais il est vrai que dès les premières pages, on se dit, bin zut alors, encore un roman à l'eau de rose. Mais non, les deux tourtereaux se découvre vraiment tout doucement, avec des discussions, des fous rire, des disputes, c'est vraiment mignon tout plein. du coup moi qui avait peur d'un énième roman romantique, je me suis plu à lire ce début d'amour. Cette romance se met en place avec beaucoup de subtilité, et ne prend même pas autant de place sur l'univers du livre, au point de l'étouffer comme dans certains autres. Bref, une très jolie romance que j'ai adorée suivre.
Enfin l'intrigue du livre est bien entendu la liberté de la jeune fille. Et tout comme la romance qui s'est mis petit à petit en place, là aussi, l'intrigue prend le même chemin. On découvre tout d'abord la jeune héroïne qui fait son concours de tir, puis, elle échappe à son village grâce au magnifique cheval mythique, elle drogue Jin pour prendre le train, là-bas elle réussit à fausser compagnie au comandant, etc. Tout est bien enchevêtré pour que tout se passe bien. Mais milieu chemin on bifurque à droite, et on prend une autre voie. La liberté oui, mais d'une tout autre manière. Elle rencontre le prince renégat, elle essaye d'appendre sa magie, puis elle va faire exploser une machine de guerre. Tout cela pour finir libre de toute contrainte sauf de l'amour bien entendu. Alors oui pour moi, c'est une manoeuvre rondement bien menée Pour le coup ce que j'ai vraiment apprécié dans ce point, c'est qu'autour de l'intrigue principale, plusieurs autres sont venue s'encastrée les unes aux autres, et que si je devais faire un dessin, je me retrouverais avec un magnifique arbre, comme ceux que l'on utilise pour faire notre généalogie, mais en plus joli.
En conclusion, j'ai passé un très agréable moment de détente en lisant Rebelle du désert. L'univers et la mythologie développé par l'auteure. Djinns, Goules, Mangeurs de peau (êtres capables de changer d'apparence), des Bouraqs (chevaux de sable) et autres créatures seront de la partie dans ce roman. L'immersion dans l'histoire est immédiate, prenante est très agréable. On craque autant pour Amani qui est une héroïne forte, éprise de liberté et égoïste, mais aussi pour Jin aussi mystérieux, secret et sublime. Les descriptions sont bonnes, mais c'est parfois un peu brouillon. L'ambiance du livre assez réaliste quand à ce que nous raconte les légendes des contes des mille et une nuits, mais pourtant malgré cela, j'ai eu un gout de pas fini à la fin. Néanmoins ce qui m'a vraiment fait chaud au coeur, c'est la relation Jin/Amani, mais surtout la magnifique couverture une fille entourée de flamme et avec un revolver à la main, bin çà laisse forcément plus d'un à rêver. Mais mon plus gros souci, c'est le fait que le livre est court, trop court même. Sans compter que la fin du livre, bin pour moi ce n'est pas une fin, et cela me laisse sur ma faim. Alors imaginez-vous quand j'ai découvert qu'il y avait un tome deux. L'attente sera longe, mais dite vous bien une chose, c'est qu'il sera meilleur que le tome un. Alors à bientôt pour une prochaine chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mikasabouquine
  06 septembre 2016
Après ma lecture commune de "Cinder" avec Saiwhisper la semaine dernière (qui fût un coup de coeur), nous avons décidé de renouveler l'expérience avec "Rebelle".
Et ce fût une excellente lecture. Mais avec quelques petits défauts...
Ce tome 1 de "Rebelle du désert" nous plonge dans le Moyen-Orient et sa mythologie. Un univers que l'on retrouve peu, notamment en littérature jeunesse. C'est donc un plaisir de découvrir quelque chose de différent. Ce n'est pas une première découverte car j'ai déjà lu "Une braise sous la cendre" qui aborde le même thème (et est bien meilleur je trouve) mais totalement différent malgré tout. "Une braise sous la cendre" est un univers qui mélange dystopie et mythologie du Moyen-Orient, tandis que "Rebelle du désert" nous plonge dans le Moyen-Orient de A à Z.
L'immersion dans l'histoire est immédiate, prenante est très agréable. On s'attache tout de suite à cette jeune fille au sacré caractère qui rêve d'indépendance et de liberté : Amani. On craque aussi très rapidement pour Jin, mystérieux étranger...
Le début commence fort avec de l'action, puis quelques longueurs se font sentir (mais pas de façon insoutenable, et, venant de finir "Cinder" qui était très dynamique je me suis peut être montrée exigeante). Mais l'action reprend très vite, à partir du chapitre 9 j'ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre! C'est un récit vraiment addictif!
Les descriptions sont bonnes, on est dans ce désert éprouvant avec eux, on vit leurs aventures, on ressent leurs émois, on s'inquiète pour eux, on sourit aux piquants échanges verbaux d'Amani et de Jin et on voit l'émotion dans leurs regards comme s'ils étaient devant nos yeux.
En revanche je déplore que le côté mythologie ne soit pas davantage développé et que nous ne connaissions pas plus précisément les capacités de chaque créature ainsi que leur esthétisme. Un lexique à la fin du livre aurait été parfait! Ou plus de descriptions lors de leurs apparitions. Dommage. Car par moment je me suis un peu perdu dans les pouvoirs de chacun, la mythologie étant riche. C'est entre autres ce qui m'a fait enlever une étoile. Ça m'a laissé un sentiment de "pas fini/pas abouti" : survolé. Et nous sommes d'accord sur ce point avec Saiwhisper.
Je regrette également un problème de syntaxe (par moment), certaines explications ne sont pas toujours claires. Saiwhisper et moi-même avons dû relire certains passages afin de mieux comprendre. Certaines tournures de phrases étant mal formulées et un peu lourdes. D'ailleurs, à ce jour, il y a toujours un point d'interrogation sur un événement dans ma petite tête...!
Voici pour les 2 points négatifs qui m'ont dérangé. Ceci dit, ce premier tome reste un bon ouvrage, l'univers se démarque et les personnages sont excellents. Les principaux comme les secondaires, ils ont tous du caractère et j'aime ça! À partir du moment où le livre devient addictif, pour moi c'est gagné! Et ici c'est le cas.
J'ai eu également d'agréables surprises, je pensais avoir deviné certaines révélations, et je me suis bien trompée! Et que ça fait du bien de se tromper! L'auteure a su me surprendre plusieurs fois...!
Je serai donc au rendez-vous pour la suite. Je veux savoir ce que vont devenir Amani, Jin, Shazad, Ahmed, Tamid et Noorsham!
Un premier tome avec quelques défauts donc, mais aussi avec de bonnes qualités, une agréable lecture! ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112


critiques presse (1)
Elbakin.net   14 juin 2016
Un vrai bon moment de lecture, que l’on apprécie de la première à la dernière page, avec de vrais morceaux d’émotion (en tous genres, les émotions !) dedans.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
nightsreadingsnightsreadings   09 octobre 2016
« Je me forçais à ne pas bouger, comme si j’étais à nouveau face à la balle de Jin. Je ne mourrai pas aujourd’hui. Je m’écartai juste avant qu’il ne m’atteigne et levai la main, le clou entre les doigts ; ma peau frotta sa croupe puis contre son flanc.



Le Bouraq poussa un cri strident. Je faisais corps avec la bête immortelle qui luttait furieusement. Je vis l’angoisse dans ses yeux : il ne voulait pas non plus se faire piéger, mais cela n’avait aucune importance.



Mes mains entourèrent son cou musculeux. Le monde semblait rapetisser alors que le Bouraq haletait contre ma poitrine. Sous mes doigts, le soleil et le sable se métamorphosaient en chair et en sang. Je sentis sa force, aussi ancienne que le monde, plus vieille que la mort, les ténèbres ou le péché. Tout ce que j’avais à faire c’était grimper sur son dos et le laisser m’emmener jusqu’au bout du désert. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MikasabouquineMikasabouquine   05 septembre 2016
"J'ai un conseil à te donner." Il était tout près de moi, aussi près que lorsque nous nous étions embrassés. "N'essaie pas de frapper un homme au visage quand il te regarde droit dans les yeux. Ton regard te trahit, Bandit."
Je lui balançai mon autre poing dans le ventre. Jin se plia en deux et toussa. "Merci pour le conseil." J'aurais aimé que mon sentiment de victoire ne s'accompagne pas de l'impression de m'être brisé la main.
"De rien." La main sur le ventre il avait l'air de rire. J'eus très envie de le frapper à nouveau. Au lieu de cela, je soulevai ma chemise et sortis mon pistolet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SaiwhisperSaiwhisper   04 septembre 2016
"T'as déjà tiré au pistolet, numéro vingt-sept ?", me demanda-t-il alors que je passais la ficelle autour de mon cou. La plaque rebondit sur les écharpes qui aplatissaient ma poitrine.
"Quelques fois", répondis-je. A Dustwalk, voire dans toute la région du Dernier Comté, nous étions à court de tout. De nourriture. D'eau. De vêtements. Nous n'avions que deux choses en trop grande quantité : du sable et des armes.
Hassan grogna : "Alors tu devrais pouvoir empêcher tes mains de trembler."
Je plaquai mes mains contre mon corps pour les calmer et m'avançai jusqu'à la fosse. Si je n'étais pas capable de tenir un pistolet fermement, peu importait que j'aie appris à viser avant d'apprendre à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   05 septembre 2016
Les baraquements de l'armée n'étaient pas loin, mais dans l'ai frais précédant le crépuscule, les rues étaient bondées. Je me frayai une chemin, les yeux baissés. J'avais presque oublié ce que c'était une femme dans le Miraji. Je passais inaperçue, pas de la même façon toutefois qu'en tant que garçon. Pas parce que j'étais comme tout le monde : parce que je n'avais aucun importance.
Commenter  J’apprécie          100
SaiwhisperSaiwhisper   04 septembre 2016
Je m'aperçus soudain que mon chèche n'était pas serré autour de mon cou et que mes cheveux n'étaient plus retenus ; j'étais redevenue une fille. Une fille portant des vêtements de garçon. Alors que je nouais mon chèche, un bras s'enroula autour de ma taille et une main couvrit ma bouche. Mon assaillant m'emmena à l'écart et me plaqua contre la paroi du train, entre deux lits superposés. Je regardai droit dans ses yeux à la fois étrangers et familiers.
"Toi, dit Jin en m'immobilisant, tu es vraiment un sacré numéro."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Alwyn Hamilton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alwyn Hamilton
Alwyn Hamilton - Lucca Comics & Games 2015
autres livres classés : sultanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1740 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..