AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266290223
Éditeur : Pocket Jeunesse (18/10/2018)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Le destin du désert repose entre ses mains

Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au coeur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu'elle apprend ébranle toutes ses convictions... Le sultan est-il le véritable traître ? Et surtout, que cache la mystérieuse disparition de Jin ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Mikasabouquine
  15 mars 2018
C'est avec grand plaisir que je me suis replongée dans l'univers de «Rebelle du désert». J'avais partagé ma lecture du premier tome avec mon amie Saiwhisper et nous voici de retour avec le second volume.

Quel rythme effréné ! Ce tome 2 est à couper le souffle ! Il est indiscutable que Alwyn Hamilton sait garder son lecteur en alerte. Ce deuxième tome m'a conquise, l'action et les rebondissements sont au rendez-vous. J'ai rarement lu un livre aussi dynamique, il n'y a pas une seconde d'ennuie. L'auteure commence sur les chapeaux de roues et ne lâche pas l'accélérateur jusqu'à la fin. Seuls bémols : les deux petits points négatifs du tome 1 se retrouvent dans le tome 2. À savoir, la mythologie mise en place est toujours aussi riche mais toujours si peu développée dans le fond. Et second point, j'ai à nouveau rencontré un problème de syntaxe ainsi que quelques coquilles… D'un point de vue extérieur j'ai la sensation que l'auteure maîtrise parfaitement son univers mythologique mais oublie que nous lecteur nous ne le connaissons pas. À mon sens, il manque quelques informations complémentaires. Hormis cela, ce tome aurait pu être parfait ! « La trahison » est un second volume très addictif et très fluide. Il se dévore tout seul et avec une facilité déconcertante. En revanche, au début de ma lecture, tout comme ma binôme, j'ai eu du mal à me replonger dans l'histoire. Le démarrage a été compliqué. L'univers est si riche et les personnages si nombreux que nous avions oublié beaucoup d'éléments. Nous nous sommes rendu compte que nous ne nous rappelions finalement pas grand chose du premier livre. Si le défaut du tome 1 concernant le manque de développement n'existait pas, nul doute que nous n'aurions pas rencontré autant de difficultés. Ajoutons à cela le rythme très rapide et le temps qui s'est écoulé entre ma lecture des deux tomes. D'ailleurs, si je devais vous donner un conseil, ce serait de ne pas laisser trop de temps s'écouler entre votre lecture du tome 1 et celle du tome 2 (moi j'ai laissé passer un an et demi).
Mais avec une relecture de la fin du tome 1 et notre partage de souvenirs, Saiwhisper et moi-même avons pu raviver notre mémoire.

Concernant les personnages, Amani est toujours aussi agréable à suivre. Cette jeune fille indépendante et en quête de liberté se voit confrontée à une privation de liberté plus qu'importante. Il ne lui reste presque plus que sa liberté de penser... Bienvenue dans l'atmosphère du palais où l'ambiance du harem est bien différente de celle du désert (mais pas moins intéressante). Jin, quant à lui, est loin d'être omniprésent dans ce second tome mais lorsqu'il intervient sa fougue et sa malice sont toujours un régal à lire. L'auteure a une écriture très visuelle, j'arrive parfaitement à m'imaginer son petit sourire en coin que Amani décrit souvent. Dans « La trahison » nous retrouvons de nombreux protagonistes secondaires du tome 1 tels que la charismatique Shazad, le Prince rebelle Ahmed ou encore Tamid, Imin, Navid, Delila, Shira, Izz et Maz. Mais l'auteure introduit également de nouveaux personnages. Le Sultan fait son entrée et obtient une place principale dans ce deuxième opus. Rahim, fils du Sultan, et donc frère de Jin et Ahmed, est un protagoniste que j'ai beaucoup apprécié notamment lorsqu'il remet à sa place son frère Kadir, qui lui, est détestable. Les Djinns font également leur apparition en tant que personnages et passent de l'état de légende à celui plus concret de protagonistes. Il y a aussi Leila ou encore le sympathique et attachant Sam. Tout ce petit monde est très agréable à suivre et j'ai hâte, vraiment hâte, de les retrouver pour le troisième et dernier tome afin de connaître le fin mot de l'histoire. Au vu de la qualité de ce second tome, le troisième promet d'être à couper le souffle !

Vous l'aurez compris, ce deuxième livre a été presque un coup de coeur. Si je n'avais pas rencontré autant de difficultés à me replonger dans l'histoire, si le côté fantastique avait été davantage développé et si la syntaxe était plus précise, nul doute que ça en aurait été un. Cela étant dit, j'ai absolument adoré ma lecture et j'en redemande. Je remercie ma copilote livresque pour cette lecture commune et le super partage que nous avons échangé, comme d'habitude :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Saiwhisper
  15 mars 2018
Comme nous avons lu et aimé le premier tome de la saga Rebelle du désert avec mon amie Mikasa, il nous semblait logique de poursuivre l'aventure en duo ! Nous avions été enchantées par l'ambiance, les créatures fantastiques et l'intrigue de la série. Ainsi, nous espérions être autant conquises par la suite… Cette dernière nous a plu à toutes les deux toutefois, ma préférence va au premier opus. En effet, j'ai eu beaucoup de mal à replonger dans « La trahison », car ma lecture remontait à plusieurs mois. Même si je me souvenais globalement du scénario, j'avais totalement oublié les personnages secondaires. Or, il y en a énormément et la plupart vont avoir un rôle assez important dans le début de l'ouvrage. Retourner dans ce monde a donc été complexe et assez fastidieux… J'ai d'ailleurs dû attendre une centaine de pages avant d'être de nouveau à l'aise. Heureusement, l'auteure a réussi à me donner envie de poursuivre malgré mes difficultés grâce à une action incessante. En effet, il n'y a vraiment aucun temps mort ! La pauvre Amani va sans cesse devoir se battre, sauver des gens, essayer de protéger les siens ou de se défendre. Les rebondissements sont vraiment très très nombreux ! On ne s'ennuie jamais. Même lorsque notre chère Bandit aux yeux bleus est captive dans un harem, il se passe énormément de choses : des coups bas, des bagarres entre les courtisanes, voire pire… La mort rode partout… le rythme endiablé est vraiment le point fort de ce second tome qui ne va laisser aucun répit à Amani. Un régal !
La moitié de l'ouvrage va se dérouler dans un harem. Ce lieu m'a beaucoup plu, car il m'a fortement fait songer à la très bonne saga Aztèques d'Eric Costa. L'ambiance est d'ailleurs la même : les Femmes sont de véritables vipères entre elles. Amani va devoir redoubler de vigilance pour s'échapper et espérer retrouver Jin. Hélas, les choses sont bien compliquées… à commencer par des entraves en bronze et en fer qui l'obligent à obéir à tous les ordres du Sultan… On a donc une héroïne noyée dans les problèmes et contrainte de céder à un homme mystérieux. Autant dire que la tension est bien présente ! Parmi les personnages du harem, j'ai surtout accroché à Shira qui a un sacré tempérament, Leila, Tamid ou encore Sam. D'autres protagonistes m'ont su me tirer quelques sourires, m'inquiéter ou me rendre hargneuse. Je ne m'étais vraiment pas attendue à certains retournements de situation ! L'intrigue a énormément progressé et devient aussi inquiétante qu'imprévisible ! Comme Amani, on ne sait pas en qui elle peut avoir confiance… Ce second tome porte vraiment bien son nom…
Bien qu'il m'a été difficile de rentrer dans l'histoire, cette suite a été haletante, intense, émouvante et pleine de surprises. le mélange romance, fantastique et légendes fonctionnent toujours à merveille. J'ai beaucoup aimé cette aventure riche en rebondissements. Certes, le bestiaire et le charme du désert sont moins présents (on va surtout se concentrer sur les djins), mais l'action effrénée a réussi à me captiver du début jusqu'à la fin. On se demande comment tout cela va se finir. Pour une fois, j'ai vraiment la tête pleine de doutes et de questions. Nul doute qu'Alwyn Hamilton saura de nouveau surprendre avec son troisième opus… Merci encore à Mikasa pour cette super lecture commune ! Vivement la prochaine avec, je l'espère, un titre qui saura de nouveau nous charmer.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
revesansfrontiere
  17 août 2018
Je viens de terminer ce second tome de rebelle du désert et je dois dire que j'en ressors toute pleine d'émotions.
J'ai comme la plupart d'entre vous, eu un peu de mal à me replonger dans cet univers si extraordinaire. Je dois dire que l'auteur maitrise parfaitement toutes ces légendes mais pas moi. Les trente premières pages ont été difficiles, particulièrement au niveau des personnages secondaires tels qu'Hala, Imin…. Mais au fil de l'histoire, es souvenirs du premier tome ressurgissaient et j'ai pu enfin profiter pleinement du livre et de l'histoire.
Cela change pas mal du premier car très vite Amani va se retrouver dans un nouveau lieu, au centre tout au long du roman: le harem, un lieu où se retrouve les femmes, épouses, filles et futurs prétendantes des fils et du sultan. Un lieu placé donc stratégiquement au coeur du palais.
Ce qui n'est pas pour déplaire à Amani. Elle si courageuse, aventurière… En plus, elle ne peut pas s'échapper car elle est sous la coupe du sultan qui al contrôle à sa guise (d'une manière que j'ai trouvée particulièrement horrible et inhumaine). Notre petite demdji ne peut donc plus user de ces pouvoirs mais va tout faire pour survivre dans ce lieu de complots et de rivalités. Toutes les femmes voulant être la préférée de Kadir (le fils ainé du sultan).
Amani va s'ennuyer mais on va aussi faire la connaissance de nouveaux personnages qui vont énormément apporter à l'histoire : Rahim (un autres des fils du sultan, ami ou ennemi?), Leyla (la soeur de Rahim qui semble seule dans ce harem manipulateur) et Sam (petit nouveau rigolo mais aussi sérieux qui apporte sa touche d'humour).

Amani va retrouver, entre autres, sa détestable cousine Shira, qu'on connaissait peu dans le premier tome mais qu'on va découvrir plus en profondeur. Et je dois dire qu'elle m'a plu, sous ses airs arrogantes, c'est une jeune femme qui tente de survivre tout comme les autres, elle a juste trouver de meilleurs moyens. ..
Mais Amani ne saura pas au bout de ses surprises puisqu'elle va retrouver aussi Tamid, son ami d'enfance qu'elle pensait mort après qu'elle l'est abandonné dans le premier tome. Des retrouvailles explosives avec des rancoeurs pas si faciles à pardonner.
Amani va découvrir le sultan, cet homme qui 20 ans auparavant avait assassiné son père et ses frères ainés. Un homme très intelligent et calculateur. Malgré le fait qu'il soit méchant, je ne peux pas lui reprocher le fait que c'est un des personnages qui m'a le plus impressionnée.
Mais bien sûr, la rébellion a toujours une place aussi importante dans le roman, et surtout vers la fin. On en apprend plus sur les Djinns, ces créateurs des hommes et du monde et de leur place. Notamment le père d'Amani….
Et puis Jin qui quand il s'adresse à la fille qu'il aime, est toujours aussi protecteur et têtu. J'aime retrouver leur duo explosif et leurs petites piques qu'ils se lancent, ça me fait toujours sourire.
Mais revenons que ce roman est explosif et nous laisse en haleine sans arrêt, on a pas le temps de souffler tant les machinations, complots, révélations et actions nous en mettent plein la vue. Amani a grandi j trouve comme tout héros, je le sais) et elle doit parfois être face à des choix plus que difficiles pour sauver sa peau mais aussi celle des autres.
LA TRAHISON est donc un titre bien trouvé et je ressentais les émotions en même temps qu'Amani.
L'auteure a joué avec mes nerfs à la toute fin, avec une chute pas croyable et une révélation.
Un roman époustouflant, meilleur que le premier et j'ai absolument hâte que le tome 3 sorte rapidement pour pouvoir me plonger de nouveau dans cet univers si riche.
SPOILERS SUR LA FIN: MON AVIS

je ne pouvais que donner mon avis sur cette fin qui était fantastique et terrible à la fois.
Amani s'est enfin échappée du harem avec ses amis mais avec de nouvelles révélations et plans machiavéliques du sultan.
Malheureusement, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à la trahison de Leyla, que je voyais plus qu'effrayée dans la résistance qu'une espionne pour le compte du sultan. Sale fifille à son papa! Elle a dénoncé tout le monde et avoué la cachette des résistants. Quand Ahmed devait se faire exécuter, j'étais de tout coeur avec Amani et je vibrais avec elle, ressentant la même détresse, le Même courage lorsqu'elle couriat sur les toits de la capitale: Izman, dans le but de tout faire pour empêcher Ahmed de se faire exécuter. Quand elle a pointé son arme sur le bourreau près à le tuer de loin. J'étais confiante. Mais abattue quand un abdal (nouvelle arme du sultan, des machines qu'on ne peut tuer, de bons petits soldats) s'est avancé, c'était lui qui allait tuer Ahmed et Amani avait beau tiré sur lui, rien ne se passait.
Je l'avoue, j'ai pleuré quand Ahmed s'est fait décapité la tête avec un dernier regard en direction d'Amani, pleurer quand Amani a hurlé. Pleurer quand sa tête a roulé au sol. Ahmed le prince rebelle mort dans une guerre à peine commencée.
Mais j'avoue que l'auteure a su me prendre les tripes quand j'ai découvert que c'était Imin qui avait prise l'apparence d'Ahmed et c'était faite tuer à sa place.
Un coup de maitre, une triste nouvelle, je ne m'y attendais pas.
Amani devient chef dorénavant puisque que ses amis sont emprisonnés par le sultan. Et la guerre continue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Missnefer13500
  05 mars 2019
Après le cliffhanger du dernier tome, nous entamons celui-ci en nous inquiétant du sort d'Amani, de Jin et autres rebelles.
La plus grand part va porter sur notre Djemdi qui ne peut que dire la vérité. Va t'elle ainsi trahir malgré elle ses amis ? comme évoqué dans le titre de cet opus ?
Une fois encore Alwyn Hamilton nous a concoctée une histoire toujours aux airs des contes ancestraux, nous plongeant également dans l'univers des sultanats de l'Empire Ottoman, dans ses palais, ses harems dans lesquels se mêlent intrigues, manipulations et jeux de pouvoirs de femmes maintenues en esclavage. Nous y ferons une rencontre inattendue.
Ce tome est moins mouvementé que le précédent. Cependant l'entrée en scène nouveaux personnages nous intrigue. Et l'auteure nous tient en haleine avec un opus tout aussi addictif.
Elle sème le doute dans notre esprit à travers ce qu'éprouve Amani et donne une vison du Sultan assez déconcertante, aux comportements ambivalents. Est-il concevable de commettre des exactions sous couvert que les conséquences sont les moins pires ?
Manipulations, trahison , mensonges, rebondissements sont donc toujours au rendez-vous, avec quelques revirements de situations assez inattendus. La tension va crescendo, de paire avec les émotions tant on s'attache aux rebelles et Alywyn Hamilton ne craint pas de décaniller au passage certains personnages, comme elle l'a déjà fait dans son tome 1. Touche-t-elle à nos chouchous pour lesquels on tremble ?
J'avoue que l'on peut lui en vouloir de jouer avec nos sentiments si elle ne maîtrisait pas aussi bien son sujet et les rebondissements. L'on s'attend donc qu'elle nous réserve encore quelques surprises et autres moments d'intense émotion dans le dernier opus.
Une fois encore un coup de coeur pour ce tome et une saga je verrais bien sur les écrans.
Je valide ainsi un nouvel item du Challenge Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Gaoulette
  05 mars 2019
Lu dans le cadre challenge Multi-défi 2019.
Après un premier tome en demi teinte, j'ai un coup de coeur pour ce second tome.
On retrouve Amani notre nouvelle Demdji quelques mois après le premier opus. La rébellion continue et celle-ci prend ses marques. Une relation amoureuse avec Jin encore en dent de scie mais nous sommes en temps de guerre. Je suis contente que l'auteure se soit centrée sur son héroïne et les évènements. Amani continue la rébellion et elle essaye d'en comprendre un peu mieux les tenants et aboutissants tout comme le lecteur. Amani par rapport à son entourage reste une jeune fille idéaliste et courageuse et ne cautionne pas tout ce qui l'entoure à 100%. N'ayant connu pendant 16 ans son petit village, bercée par les contes pour enfant sur les Êtres premiers, elle ne mesure pas encore l'ampleur des dégâts.
Je suis plus enthousiaste par cet opus car Alwyn Hamilton nous offre un huis-clos suite à un concours de circonstances pour Amani. Pas de Demdji, Jin, Ahmed, Shazzad et compagnie pour l'influencer. Amani se retrouve seule face à l'ennemi sous plusieurs visages, dans un monde dont elle ignore les diktats. Elle se prend en pleine face les us et coutumes d'un harem. Jalousie, trahison, enjeux politiques, mythologie, guerre du pouvoir et suprématie.... Alwyn Hamilton développe tous ces sujets sous le regard de moins en moins innocent d'Amani.
Rebelle du désert regroupe tout ce que j'adore dans une saga fantasy. Une badass qui mûrit, grandit, se fait ses propres convictions, tombe amoureuse accessoirement et surtout va prendre le plein pouvoir de sa destiné. D'ailleurs cela aura une plus grande consonance pour le lecteur sachant que l'auteure situe son histoire dans les pays du Moyen Orient et fait échos à certaines convictions dans ces pays. La place plus que chaotique de la femme dans la société....
J'ai trouvé ce roman plus engagé, plus abouti avec une très bonne ligne directive. Une manière très subtile de dénoncer la condition féminine. Un clap final qui annonce un dernier opus avec beaucoup d'actions. La guerre ne fait que commencer....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
revesansfrontiererevesansfrontiere   17 août 2018
Aujourd'hui le temps ne s'était pas arrêté. Il manquait déjà. Il n'y avait pas le temps de courir chercher des renforts ou même une arme. Je ne savais pas quoi faire. Ni vers quoi je m'élançais. Tout ce que je savais, c'était que je courais vers le palais, au milieu de la foule.
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2018
Appuyée contre une colonne de la cour au pied de l'escalier, je m'efforçais de sécher mes larmes et de me souvenir que j'étais une fille du désert. Je ne pouvais pas me permettre de gâcher de l'eau. Et ce n'était pas le bon endroit pour faire preuve de faiblesse. Le palais était tout aussi dangereux que le désert la nuit.
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2018
A notre entrée, les murmures cessèrent. Les slogans scandés dans les rues nous parvenaient jusqu'ici. Un ronron constant. Comme un battement de cœur. Bien. Le silence équivalait à la mort. Et la Rébellion n'était pas encore morte.
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2018
Mon Dieu. Déjà à l'époque, je savais que j'étais mal barré. J'essayais de sauver ma peau, je pissais le sang et tout ce que je voulais, c'était t'embrasser. Je me fichais de me faire capturer.
Commenter  J’apprécie          40
revesansfrontiererevesansfrontiere   17 août 2018
Aujourd'hui le temps ne s'était pas arrêté. Il manquait déjà. Il n'y avait pas le temps de courir chercher des renforts ou même une arme. Je ne savais pas quoi faire. Ni vers quoi je m'élançais. Tout ce que je savais, c'était que je courais vers le palais, au milieu de la foule.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Alwyn Hamilton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alwyn Hamilton
Alwyn Hamilton - Lucca Comics & Games 2015
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1380 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre