AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Emma et Capucine tome 1 sur 6
EAN : 9782505066118
48 pages
Dargaud (24/03/2017)
3.89/5   246 notes
Résumé :
Emma et Capucine sont soeurs et partagent un rêve : entrer ensemble dans la prestigieuse école de danse de l'Opéra de Paris pour devenir danseuses étoiles. Capucine passe les premières auditions avec succès. Pas Emma... et le monde de la jeune fille s'écroule. Mais sa vocation n'est-elle pas ailleurs ? Si son père l'encourage à chercher sa propre voie, sa mère n'envisage pas qu'elle puisse renoncer à la danse. Quant à Capucine, l'idée même d'évoluer sans sa soeur lu... >Voir plus
Que lire après Emma et Capucine, tome 1 : Un rêve pour troisVoir plus
Studio Danse, tome 1  par Béka

Studio Danse

Béka

4.17★ (2999)

12 tomes

Danse avec moi, tome 1 : La révélation par Bottier

Danse avec moi

Isabelle Bottier

3.87★ (103)

4 tomes

Les fées Valentines, tome 1 : Traversine au bois dormant par Béka

Les Fées Valentines

Béka

3.37★ (139)

5 tomes

Mistinguette, tome 1 : En quête d'amour par Amandine

Mistinguette

Amandine

4.08★ (1621)

14 tomes

Comme un garçon, tome 1 : Le Défi par Pop

Comme un garçon

Pop

3.59★ (588)

5 tomes

Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 246 notes
5
27 avis
4
27 avis
3
11 avis
2
1 avis
1
0 avis
Autre bande dessinée découverte grâce à la bibliothèque : Emma et Capucine, tome 1 : Un rêve pour trois de Jérôme Hamon et Lena Sayaphoum.
Emma et Capucine sont soeurs et partagent depuis toujours le même rêve : entrer ensemble dans la prestigieuse école de danse de l'Opéra de Paris pour devenir danseuses étoiles.
Capucine passe les premières auditions avec succès.
Malheureusement Emma n'est pas admise... et le monde de la jeune fille s'écroule.
Mais sa vocation n'est-elle pas ailleurs ?
Un rêve pour trois est une bande dessinée qui m'a captivé autant grâce à l'histoire, bien ficelée, que grâce aux dessins, très jolis et aux traits assez fins. J'apprécié tout à fait ce genre d'illustrations, et ça colle parfaitement avec cette bd.
Nous avons deux jeunes filles qui ont le même rêve : devenir danseuse étoile. Si Capucine réussit, Emma elle échoue alors qu'elle est à deux doigts de réussir. Mais ce rêve est t'il vraiment le sien ? ou cela de sa soeur et de leur mère ?
Il va falloir que Capucine s'accroche pour réussir dans le dure monde de la danse classique.
Quand à Emma, elle va devoir apprendre que l'on peut rebondir suite à un échec... et que la danse classique n'est pas la seule danse sur terre...
Ce premier tome est très réussi, il m'a captivé de la première à la dernière page. Je vais d'ailleurs me plonger sous peu dans le second tome, que j'ai sous la main, car j'ai hâte de savoir comment les deux jeunes filles vont évoluer.
Ma note : 4.5 étoiles
Commenter  J’apprécie          230
Emma et Capucine, deux soeurs passionnées de danse et rêvent d'intégrer la troupe de l'Opéra de Paris. Seulement devenir danseuse étoile n'est pas une mince affaire et entre aimer passionnément une discipline aussi exigeante que la danse classique et vouloir en faire son métier, il y a un fossé... qui peut s'avérer infranchissable. Et quand il doit séparer les deux soeurs, c'est le drame à la maison ! Sauf si on sait prendre les choses avec philosophie.

Une bande dessinée qui ravit les petites passionnées de danse, très colorée et optimiste qui aborde des thèmes plus sérieux comme par exemple la pression que mettent certains parents pour que leurs enfants réussissent brillamment dans leurs activités (la notion de plaisir ne compte plus!...). Tout cela pour qu'en fait les parents puissent vivre par procuration le succès qu'ils n'ont pas réussi à avoir.
Une belle histoire qui montre comment un personnage rebondit et s'épanouit grâce à ce qui semble, au premier abord, être un échec.
Commenter  J’apprécie          250
Emma et Capucine rêvent toutes les deux d'entrer à l'école de danse de l'Opéra de Paris. Un rêve les anime : devenirs danseuses étoiles !
La sélection est terrible, et si Capucine, la plus jeune, correspond entièrement aux standards de cette école, Emma, elle, a des mouvements beaucoup trop personnels, alors qu'en danse classique, il convient d'avoir des mouvements conventionnels.

Le jour de l'audition arrive, et comme le redoutait leur maman, si Capucine est prise, Emma est recalée ! Que va devenir Emma qui se préparait depuis des années ? Comment va réagir la maman qui a connu une grande déception étant jeune en échouant par trois fois au concours d'entrée comme violoniste à l'Opéra et qui rêvait de voir ses deux filles réussir grâce à son investissement personnel dans leur formation ? Et Capucine qui ne se voyait pas entrer à l'école de l'Opéra sans sa soeur ?

Critique :

Bon, ce n'est pas précisément le type de BD que je rêve de lire, mais quand on est instituteur et que l'on tient à donner à lire des BD aux petites demoiselles de sa classe, il faut bien consentir quelques sacrifices ! Snif ! Pauvre de moi !

Cela étant dit, soyons sérieux une minute (pas plus, c'est promis), le scénario de Jérôme Hamon soulève plusieurs questions importantes :
- Les parents ne poussent-ils pas le bouchon trop loin en voulant que leurs enfants réussissent là où ils ont échoué ?
- Une jeune adolescente a-t-elle assez de clairvoyance pour effectuer les bons choix quant à son avenir ?
- Jusqu'à quel point un amour d'adolescence déçu peut-il faire mal ?

L'histoire est intéressante et ne manquera pas d'intéresser les jeunes demoiselles. Je verrai sur le terrain comment réagissent mes élèves.

Les dessins de Lena Sayaphoum, réalisés par ordinateur, sont très originaux et quelque peu déroutants pour le vieux machin que je suis, mais après trois Xanax et un peu de Valium, on s'y fait. Je pense qu'ils vont beaucoup plaire aux petites malheureuses que l'on me charge d'endoctriner avec des règles de grammaire française imaginées pour torturer les neurones des malheureux.euses qui ont le plaisir d'étudier la langue française.

Si j'étais une jeune adolescente, je crois que j'adorerais cette série, surtout si j'étais éprise de danse.
Commenter  J’apprécie          143
De la nouveauté côté BD et cela devrait plaire.

L'histoire de deux soeurs que l'enfance prédestinait à la danse et qui avec l'adolescence vont se trouver séparées sur ce chemin.

Capucine, 11 ans et son aînée, Emma, collégienne également, travaillent d'arrache-pied leur entrée ensemble pour faire partie des danseuses de l'opéra.

L'une est douée, l'autre fait des efforts surhumains pour plaire au jury et à plusieurs reprises échoue.

Deux soeurs très liées que la réussite ou la déconvenue ne divisera pas sur le 1er tome.

Deux réalités alternatives présentées devant l'exigence de la passion et de la discipline.

Le doute s'installera progressivement chez Emma, la plus grande, qui envisagera de laisser tomber et concèdera à profiter de sa vie d'adolescente au collège comme les filles de son âge.

De quelle bois est faite Emma qui ne se voyait pas autrement que danseuse?

Capucine, née pour danser, va passer outre l'entrée à l'école du conservatoire tant elle est douée et se trouvera parachuter avec son examen réussi au ballet de l'opéra.

Une angoisse pour la jeune fille de 11 ans qui ne se voyait pas séparée de sa grande soeur.

Sa passion et son talent lui donneront le peu d'aplomb possible pour ce jeune âge. La compétition et le chemin va être rude, on le devine.


Le titre du tome 1 fait référence à la mère des deux filles qui va difficilement conjuguer son rôle de maman et ses efforts pour pousser ces deux enfants à se consacrer dans la danse comme un professeur.

Il va être difficile de départager son propre désir de conjurer son propre échec à l'examen à leur âge et son désir réel de les voir intégrer l'opéra pour elles-mêmes.

La scène finale est très chouette et ne force pas le trait du personnage dans le mauvais sens.

Elle aussi avait un talent caché.

L'époux, en dehors de la passion danse, proposera son idée de la chose, la distance nécessaire et apportera le soutien aux trois femmes de sa vie.  

Emma, nouvel avenir, amour et collège.

Capucine, la danse, la passion entretenue et l'enfance préservée.

À découvrir également pour ce style Manga à la française très appréciée.
Commenter  J’apprécie          80
BD Jeunesse, "Emma et Capucine", vous l'aurez compris, traite de danse et pas la moindre, car il s'agit de l'une des plus accomplies et les plus exigeantes: le ballet classique.

Emma et Capucine sont des soeurs ayant toute deux comme aspiration première de devenir danseuse étoile dans le monde du ballet classique et pour cette raison, elles passent le concours pour être admises à l'école par excellence, l'Opéra de Paris. Néanmoins, si la jeune Capucine semble avoir la rigueur et la technique, son aînée Emma danse trop "librement". Lorsque Capucine réussi le concours, Emma, recalée, semble alors remettre en question ses rêves. Si elle aime toujours danser, ce n'est peut-être plus en ballet classique.

À certains égards, Emma me fait penser à Polina, protagoniste de la BD et film du même nom, jeune ballerine qui, bourrée de talent, est cependant très personnelle dans sa danse et libre dans sa technique. Dans le ballet classique, on encourage pas ses qualités, d'où l'arrivé du ballet moderne. C'est donc un sujet commun. Par contre, dans "Emma et Capucine", il s'agit d'une sororité où l'une et l'autre des soeurs n'ont pas les mêmes forces en danse et on se demande si cela ne finira pas en rivalité ( j'espère que non, vu la belle relation qu'elle ont). de plus, contrairement à Polina, les deux apprenties sur pointes ont leur famille près d'elles, en support. J'ai beaucoup apprécié le papa des filles, très censé et sage dans ses conseils, contrairement à la mère, plus entreprenante et sévère. Elle est manifestement trop impliquée, transférant une part de ses désirs sur ses filles. Mais bon, ce demeure une bonne mère tout-de-même, mais à terme, son attitude pourrait nuire.


J'ai cependant un reproche sur le scénario, celui de la dévalorisation du ballet au profit, pour une centième fois, du Hip Hop. C'est tellement rependu dans la culture cette idée du corps de ballet snob, rigide et élitique, contre le Hip Hop libertin, amusant et à la portée des gens de la rue, que ça commence à devenir vicieux comme comparaison. Il existe aussi de la rivalité malsaine en Hip Hop, tout comme il existe de la liberté créatrice dans le ballet. J'attends de voir l'inverse un jour: un personnage qui passe du Hip Hop au Ballet classique.


Niveau dessin, je retrouve le style graphique vu dans "Gung ho" où il n'y a pas de lignes noires en contours et des superpositions de couleurs minimalistes pou créer l'ombre et la lumière. J'avais beaucoup aimé pour "Gung Ho", j'aime donc autant pour "Emma et Capucine". Là où c'est différent, c'est dans la forme des personnages, très longilignes, avec des yeux énormes et un peu "mangakesque". Mais c'est toujours un défis de dessiner des danseurs, spécialement avec le ballet classique, où les lignes du corps sont particulières et les poses inhabituelles. C'est donc assez réussi, mais j'aurais aimé voir plus les pieds: les pointes et les pieds arqués sont un élément clé du ballet après tout. J'ai beaucoup aimé le mouvement dans les cheveux, surtout ceux d'Emma.
Les personnages sont attachants, variés, même assez mignons parfois, notamment Jake, que je trouve assez loin des bady boys à deux sous que je croise trop souvent en jeunesse ces derniers temps. Maladroit, danseur de hip hop, souriant, attentionné, vraiment c'est un beau personnage.


À partir d'ici il y aura des divulgâches.


J'espère cependant que Jake a une bonne raison d'avoir agit comme un salaud, vers la fin de la BD, parce que c'était assez ordinaire comme agissement.


Pour une premier BD, on est bien fixé: personnages adéquatement révélés, scénario qui tient la route, jolis dessins, une problématique simple , mais bien rendue, plusieurs enjeux autours de la danse et de la famille, avec quelques petits clin d'oeil à la vie adolescente et un sujet actuel. Une belle oeuvre qui mérite d'être approfondie.

Pour un lectorat adolescent, premier cycle secondaire, 12 ans +
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BoDoi
29 mars 2017
Malgré des personnages nuancés, et des enjeux clairement énoncés, le scénario de Jérôme Hamon n’évite pas les lieux communs de la chronique adolescente, sans parvenir à trouver un angle original.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
C'est ta vie, Emma.
Ne te soucie pas de ce que pensent les autres. Sinon tu finiras par avoir une vie qui fait rêver ces gens, mais pas toi...
Et puis, de toute façon, la seule chose qui compte pour les gens qui t'aiment, c'est ton bonheur. Alors peu importe qu'ils comprennent tes choix ou non...
Commenter  J’apprécie          20
- Je sais ce que tu ressens. Mais ne baisse pas les bras... sinon tu le regretteras toute ta vie.
- Ça fait huit ans que je ne pense qu'à ça jour et nuit. Et depuis quelques minutes, je sais que rien de tout ce que j'ai pu imaginer n'arrivera... Comment tu pourrais avoir la moindre idée de ce que je ressens?
Commenter  J’apprécie          10
Ce n'est pas facile de faire les bons choix quand on élève ses enfants.
Commenter  J’apprécie          30
Il y a des centaines de costumes, ici.

Et tu n'as jamais rêvé qu'à un seul d'entre eux.

Tu ne trouves pas ça dommage ?

P.21
Commenter  J’apprécie          10
Capucine est juste danseuse
Emma est juste danseuse de hip- hop
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jérôme Hamon (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Hamon
Green Class 4
autres livres classés : danseVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (442) Voir plus



Quiz Voir plus

Green class

Combien d'enfants composent ce groupe ?

six
vingt-quatre
quatre
trois et demi

15 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Green Class, tome 1 : Pandémie de Jérôme HamonCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..