AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782020124867
631 pages
Seuil (26/09/1990)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
De la Toscane natale aux lumières de Broadway, des cabarets sous l'Occupation au Kremlin de Nikita Khrouchtchev, du cinéma de Clouzot à celui de Resnais ou de Costa-Gavras, voici l'histoire d'un petit immigré devenu l'artiste français le plus connu dans le monde, l'histoire d'un fils de communiste partagé entre ses croyances et la désillusion, l'histoire d'un homme qui a rencontré sur son chemin Édith Piaf et Marilyn Monroe et fait sa vie avec Simone Signoret.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  26 avril 2013
Fan d'Yves Montand avec sa belle voix sensuelle, j'ai apprécié ce livre, qui raconte la naissance en Italie, l'exil, la volonté de réaliser ses rêves, la rencontre avec Edith Piaf, puis tout s'emballe et on le retrouve à Brodway sur les planches et dans les bras de Marylin...
d'un côté on voit le petit émigré qui réussit en travaillant (chaque spectacle est soigné jusqu'au moindre détail) mais on découvre aussi l'homme avec ses croyances en un monde meilleur, son investissement dans le communisme, belle idée au départ et qu' il aura du mal à voir sous son vrai jour, malgré son voyage en Russie.
on voit aussi l'homme intime, séduisant qui plaît aux femmes, il y a aura la légitime : Simone Signoret qui va être son mentor sur le plan culturel et à laquelle il sera vraiment liée jusqu'au bout malgré les aventures multiples qui le rassurent.
quand on est émigré, c'est dur de faire sa place, il faut tout conquérir, rien ne va de soi, et ses succès féminins le rassurent comme succès dans les films ou dans les spectacles: il a tellement besoin d'être aimé, d'être reconnu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
mfrance
  26 mai 2016
Évidemment, Hamon et Rotman se sont délectés à narrer l'existence passionnante et mouvementée de Yves Montand, de la naissance en Toscane à la fuite de la famille en France, de l'enfance pauvre du petit immigré à l'adolescent de la Cabucelle, qui trime pour ramener un salaire d'appoint à sa famille, tout en rêvant cinéma américain et chansons ! et bien sûr, toute la suite, les premiers concerts à Marseille, le départ à Paris, les débuts de sa carrière puis la reconnaissance de son talent, les rencontres qui vont changer sa vie, celle de Piaf bien sûr "son mentor artistique" et passion d'un temps et celle de Simone Signoret, La précieuse compagne, enfin le compagnonnage avec le parti communiste puis le désengagement intervenant peu à peu lorsque Montand prend conscience des mensonges, des turpitudes et des couleuvres que le PCF a tenté de faire avaler à ses ouailles.
Hamon et Rotman ont su dresser un panorama vivant et intéressant de la situation politique d'après guerre, avec en France l'influence prépondérante du PCF, qui a largement profité de son implication dans la Résistance, et à l'international le durcissement des rapports est-ouest, le conflit en Corée, les sinistres effets du maccarthysme, le rapport Krouchtchev suite à la mort de Staline, l'invasion soviétique en Hongrie, tous événements dans lesquels le couple Montand s'est largement impliqué ! à ce sujet, la tournée dans les pays de l'est fin 1956 demeure emblématique.
Les deux auteurs n'ont bien entendu pas écarté le Montand comédien, hâbleur, dont la faconde réjouissante a insufflé tant de fantaisie bienvenue à ses rôles, pas davantage que le Montand tragédien, dont la composition hallucinante de vérité cauchemardesque dans "l'Aveu" a laissé une telle empreinte dans l'esprit de ceux qui ont vu ce film ! ce rôle, littéralement "habité" par Montand tient toute sa force dans la volonté qu'a eue l'acteur d'exorciser ses aveuglements sur la réalité du communisme, tel que pratiqué par Staline et autres infects personnages !
Mais ce qui fait le sel de cet ouvrage et lui donne son incomparable saveur c'est la manière dont les auteurs nous racontent Montand chanteur, Montand bête de scène, apprivoisant le public, lui susurrant certaines mélodies, lui en assénant d'autres, magicien qui, d'un geste, d'une intonation, parfaitement choisis, délicatement ciselés, transforme chaque chanson en véritable oeuvre d'art.
Ce Montand là, dont tout geste, tout mot, toute danse esquissée, toute déambulation sur scène donnent une sensation d'évidence, de talent inné, nul n'imagine à l'entendre ou le voir qu'il s'agit là du fruit d'un labeur acharné, où presque chaque syllabe, pourrait-on dire, fait l'objet d'un délicat travail de mise au point. Quant au résultat ? tout est tellement évident que cela semble couler de source, comme une respiration, émanant de façon parfaitement naturelle.
Montand, c'est d'abord et avant tout un forçat. Mais à l'écouter, nul ne s'en aperçoit.
Conscient de ses défauts, grâce entre autres à Edith Piaf, il a eu la volonté de s'améliorer : l'accent, la maîtrise de la voix, le contrôle de la gestuelle, destinée à accompagner les textes, ces textes patiemment choisis pour former un ensemble cohérent qui corresponde à son attente et confère au récital la couleur qu'il entend lui donner. Il voulait la perfection ; il a atteint la perfection ! et s'est donné tout le mal qu'il fallait pour l'obtenir ...
Montand, c'est aussi un ascète ! nul ne s'en douterait, tant cet homme semble enclin à croquer la vie sous toutes ses formes et l'a prouvé pendant un demi-siècle ! mais dès qu'il s'agit de préparer un spectacle, il devient ce forcené du travail, se soumettant à un régime spartiate, s'imposant les rythmes infernaux d'un labeur sans cesse repris et amélioré jusqu'à obtenir le résultat précis qu'il voulait atteindre.
Tout cela, Hamon et Rotman nous le distillent avec gourmandise et bonheur et nous restituent, comme si nous étions dans les coulisses avec la "groupie" Signoret toutes les émotions de ses spectacles d'une rare intensité de l'Etoile en 1951, qui inaugure une longue série de récitals à guichets fermés, à l'apogée triomphal de Broadway en 1959 ... sans oublier le retour inoubliable de 1981 et la consécration au Metropolitan Opera à New-York en 1982 !
Chapeau l'Artiste !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Madaven
  04 janvier 2013
Pour les inconditionnels d'Yves Montand,ce livre s'impose.
Mr Montand on aime ou on aime pas.
Ce livre retrace le parcours exceptionnel d'un homme toujours au coeur des combats. Les siens et ceux des autres.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
hema6hema6   15 février 2011
Un homme pour elle, c'est fort, solide, éventuellement brutal, et ça ne pleure pas.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hervé Hamon (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Hamon
Hervé Hamon publie "Dictionnaire amoureux des îles" chez Plon. Votre mer est un milieu hostile, meurtrier, menaçant, attirant peut-être parce qu'il est tout cela. Loin de l'image un peu aseptisée des agences de voyages, ce livre nous donne envie de larguer les amarres, de voir ces îles de près et parfois on veut même s'y installer y compris dans les plus inhospitalières. Les îles sont synonymes de mystère et d'exotisme, mais aussi d'exil, de migrants, de conquête, de trésors, de pirates, de négriers, de déportés, de prisons et de liberté. Elles nous parlent d'écologie de mondialisation, de solitude mais aussi de joie. "Les îles éveillent en nous un imaginaire, mais je parle aussi des tragédies qu'elles ont vécu ou qu'elles sont en train de vivre comme à Lampedus ou Lesbos. Il y a les changements climatiques qui les menaces également."

Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Biographie des artistesVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs>Biographie des artistes (292)
autres livres classés : yves montandVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1362 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre