AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809495775
400 pages
Éditeur : Panini France (10/02/2021)
4.02/5   134 notes
Résumé :
La dernière année d'études de Lara Jean se passe à merveille. Elle file le parfait amour avec Peter, son père se remarie, et Margot rentre juste à temps pour assister au mariage. Mais des nuages se profilent à l'horizon, et Lara Jean ne pourra ignorer longtemps les choix décisifs qui s'imposeront bientôt à elle. Suivra-t-elle son coeur, ou la raison ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 134 notes

florencem
  05 mars 2021
Je trouve cela assez drôle, car je me rends compte que sur la trilogie, lorsque j'ai aimé le film, j'ai trouvé le roman moins sympathique et inversement. J'ai adoré l'adaptation de Netflix de Pour toujours et à jamais, et ici avec l'oeuvre de Jenny Han, j'avoue mettre un peu ennuyée et trouvée aussi que l'auteur se « dissipait » dans certains délires de Lara Jean.
Mais, j'ai tout de même bien aimé cette conclusion qui est parfaite pour moi. Jenny Han arrive encore à mettre en avant une adolescence réaliste et de faire réfléchir sur les décisions importantes que de jeunes adultes doivent prendre. C'est vraiment ce que j'ai aimé avec Les amours de Lara Jean. Même si l'héroïne est très fleur bleue, et dans son monde, en un sens, les trois romans abordent des problèmes et des situations réalistes.
Peter et Lara Jean sont dans leurs dernières années de lycée dans Pour toujours et à jamais. L'adolescence prend sa fin, et le monde des adultes s'ouvrent à eux. Ils ont beaucoup grandi tous les deux, et en même temps, ils restent encore un peu des enfants par certains côtés. J'adore ce couple. Il est adorable et ils se comprennent vraiment. Il y a aussi ce respect que j'ai adoré, notamment de la part de Peter. Mais ils ont encore des difficultés à surmonter. Ils sont jeunes, plein d'espoir. Alors quand les résultats des admissions aux universités arrivent et qu'ils ne correspondent pas aux plans qu'ils s'étaient imaginés… C'est une nouvelle épreuve pour le couple.
Et c'est très bien construit. On voit combien cela va être difficile. L'éloignement, les études qui vont demander du temps… mais en même temps, c'est un passage ultra important dans leurs vies à tous les deux. Ils ne doivent pas passer à côté, ils doivent s'écouter. Car c'est aussi cela un couple : pouvoir s'épanouir individuellement également. Alors bien entendu, il y a des tentions, des pleurs, mais même s'il est dur de les voir ainsi se débattre, encore une fois, j'ai trouvé cela vrai.
L'un des autres points importants du roman, concerne le père des soeurs Song. Sa relation avec Trina prend de plus en plus de place. On assiste à une reconstruction de la part de M. Covey, mais aussi des filles. Savoir retrouver sa place dans cette nouvelle « configuration », l'éloignement de Margot rendant les choses plus délicates. Est-ce que leur mère aura toujours une place pour leur père, ou chez eux ? C'est compliqué et il n'y a pas vraiment de bonnes solutions. Trina est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Elle est dynamique, ouverte, à l'écoute. Ne pas en faire une « belle-mère ennemie » était très sympathique.
Là où les choses m'ont un peu déplu, c'est vis-à-vis de certains adultes et Lara Jean, ainsi qu'un côté moins « amitié » qui est super présent dans le film et qui ici passe vraiment au second, second plan. Les adultes d'abord. M. Covey est trop conservateur, pas assez ouvert vis-à-vis de ses filles à certains niveaux. Il y a des tentions dans la famille qui m'ont fait un peu lever les yeux. Ses filles sont des adultes, il serait temps de s'en rendre compte. La mère de Peter aussi… Ses réactions depuis le tome deux… sont parfois limites. Il y a notamment un passage qui m'a fait grincer des dents. Je comprends dans le fond son attitude, mais j'ai trouvé ça lamentable, en un sens. Lara Jean, bien que j'adore ce personnage, était ici beaucoup trop dans son délire cuisine, féérie. Elle se braque et veut imposer ses choix trop souvent. le stress qu'elle subit peut parfois être une « excuse » mais d'autres fois… C'était un peu un retour en arrière très poussé.
Pour toujours et à jamais a cependant aussi beaucoup d'atouts comme je vous l'ai dit. La fin est parfaite selon moi. Elle est ouverte à toutes les possibilités avec une sérénité que j'ai trouvée géniale. Lara Jean et Peter ne sont pas les autres couples qui gravitent autour d'eux. Ils doivent écrire leur propre histoire et se faire confiance. Un joli message pour une jolie histoire d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
montagworm
  13 mars 2020
Chère Lara Jean,
je t'avoue que je t'ai découvert à travers les deux premières adaptation Netflix de tes aventures et en VO, To all the boys. Je suis tombée amoureuse en même temps que toi de Peter Kavinski et du charme renversant de son interprète, Noah Centineo. J'ai hésité dans le deuxième opus entre Peter et John Ambrose (ce double prénom coule comme du nectar), et j'ai au final encore succombé à Kavinski, comme toi, bien qu'entre nous, John Ambrose a tout du parfait petit ami également. Un peu trop "parfait" je pense et Lara Jean, au fond toi aussi tu préférais le charme des "peut-être" auprès de Peter K.
Du coup, je me suis dit après: pourquoi ne pas prendre de l'avance et lire le troisième tome, ceci en ayant bien en tête pour chaque chapitre le doux visage angélique de Lana Condor et le sourire ravageur de Noah Centineo.
Lara Jean, je suis toujours aussi fan de l'atmosphère cocooning qui se dégage de tes histoires, on dirait que la vie lycéenne a l'américaine coule de source, et que tout est simple. J'ai aimé suivre tes aventures culinaires, tes histoires avec ta famille que tu adores, et même, les amours de ton papa (qui me fait craquer aussi dans le film). Tout est bien écrit, décrit, c'est fluide comme le chocolat coulant de l'un de tes fameux cookies.
Là où ça n'a plus vraiment collé, c'est dans ta relation avec Peter. Autant je vous ai trouvé trop cute dans les deux premiers tomes (sur Netflix du moins), autant je vous ai trouvé très égoïstes et désunis pour la clôture de cette série. Si bien qu'à la fin, on se demande ce qu'il adviendra de vous. J'ai envie d'être optimiste Covey, mais ce sera compliqué. Nous ne le saurons jamais. Mais ta mère avait raison "ne fais pas l'erreur d'aller à l'université avec ton petit ami"
Je ne sais pas ce que donnera le film pour ce troisième volet, mais pour sur je serai au rendez-vous, et je verserai même une larmichette au nom de votre amour, Lara Jean Covey Song et Peter K. Noyée sous une tonne de cookies aux pépites de chocolats et de crème glacée, sûrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
theannashaw
  24 février 2020
Après avoir lu la première trilogie de Jenny Han, avoir espéré jusqu'au bout avoir deviné comment tout ceci allait se finir et avoir eu le coeur brisé, j'ai gardé un petit fond de méfiance à l'égard de cette autrice que j'adore. Alors quand j'ai appris qu'elle offrait un troisième tome aux aventures de Lara Jean et Peter, alors que le deuxième avait déjà la fin parfaite je craignais d'avoir à nouveau le coeur brisé. C'est pour ça que j'ai attendu un long, très long moment avant d'enfin me décider à lire cet ultime volet. Il aura fallu attendre la sortie de l'adaptation du second tome en film pour que je me décide enfin à me plonger enfin dans ce roman.
Lara Jean en est certaine, sa dernière année de lycée n'est que le commencement d'une vie absolument géniale. Elle compte bien profiter au maximum de ses amis et des dernières expériences que le lycée a à lui offrir avant d'entrer en fac en compagnie de Peter, avec qui elle file le parfait amour. Mais Lara Jean devrait pourtant avoir retenu la leçon maintenant : tout ne se passe pas toujours comme dans les livres...
J'ai été plus que ravie en réalité de retrouver cette trilogie qui reste à mes yeux l'une des plus mignonnes, joyeuses et tendres qui soient. Heureuse également de retrouver l'univers créé par Jenny Han pour Lara Jean, un monde plein de recettes de gâteaux qui ont l'air tout bonnement délicieuses, d'idées de bricolage démentielles et de tenues toutes plus colorées et géniales les unes que les autres. Mais ce que j'ai aimé retrouver par dessus tout se sont bien évidemment les personnages emblématiques de cette histoire.
À commencé évidemment par Lara Jean et Peter. On est toujours amusé et attendrit par l'héroïne de cette histoire, par son petit côté rêveur, idéaliste et terriblement romantique. Et comment ne pas être à chaque fois un peu plus amoureuse de Peter ? Peter qui se révèle encore plus attentionné, dévoué et adorable que jamais dans ce tome. Mais comme le couple nous la déjà montré par le passé, cette histoire ne serait pas ce qu'elle est sans les personnages secondaires qui apportent leur aide au jeune couple dans les nouveaux obstacles qu'il affronte.
Commençons par les personnages secondaires que j'ai aimé retrouver : Kitty bien sûr, la petite soeur délicieusement dingue de Lara Jean qui a la langue bien pendue et une fâcheuse tendance à fourrer son nez partout. J'adore aussi le papa de Lara Jean, sa meilleure amie Chris et son ami Lucas, Trina l'amoureuse du papa de Lara Jean ou encore Stormy, la vieille dame qui a pris Lara Jean sous son aile. J'ai en revanche beaucoup moins apprécié Margot dans ce dernier volet, que j'ai trouvé franchement égoïste et capricieuse par moment, de même que la maman de Peter qui bien qu'elle ait de bonnes intentions, n'est pas franchement très sympathique avec notre héroïne.

Parlons de l'histoire à présent. Si par moment j'ai eu un peu l'impression que la trame était décousue, comme si l'autrice avait voulu clore à tout prix tous les arcs narratifs ouverts dans les tomes précédents, au risque parfois de donner une impression un peu brouillonne, j'ai quand même trouvé que ce roman était une bonne fin à l'histoire. Jenny Han utilise la fin de sa trilogie pour nous permettre de passer un petit moment de plus en compagnie de Peter et Lara Jean mais également pour évoquer de nombreuses thématiques.
Si certaines thématiques sont récurrentes à l'ensemble de la trilogie comme par exemple la question de la double culture des filles Song ou encore la difficulté qu'ont certaines personnes à dire au revoir à une époque ou au passé, d'autres sujets abordés dans ce roman sont nouveaux et intimement liés à cette période un peu particulière entre fin de l'adolescence et début de l'âge adulte. L'occasion d'évoquer la peur de la séparation, les choix parfois difficiles entre envies de couple et envies personnelles, l'importance de profiter de l'instant présent, le stress des adolescents américains concernant leur entrée à la fac et les enjeux que cela comporte. Jenny Han décrit ce mélange de stress, d'excitation, d'angoisse, de joie et de nostalgie mêlés avec une exactitude qui m'a ramené à ma propre fin de lycée.
Une très jolie conclusion aussi douce et attendrissante que l'est toute la trilogie. Et bien que ce troisième volet ne soit à mon sens pas le meilleur des trois j'ai était contente malgré tout de retrouver une dernière fois tous ces personnages que j'ai tant aimé à un moment charnière de leur vie. Une chose est sûre cependant, ils vont terriblement me manquer !
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cats26
  20 avril 2018
J'ai beaucoup aimé ce roman. Il faut dire que je suis de partie pris car j'aime cette série.
Pourtant, l'écriture n'a rien de particulier, les aventures de Lara Jean sont plutôt de l'ordre du mignonnet mais cela marche avec moi.
Lara Jean est en dernière année de lycée, elle doit choisir son université, avec le choix de rester près de son petit ami dans un établissement moyen ou de s'en éloigner pour un établissement prestigieux. Parallèlement, son père depuis si longtemps seul désire se remarier. Rien de bien captivant, ni très original.
Cependant, l'auteure réussit à rendre attachante cette adolescente pétrie de contradictions et de questions à l'orée de l'âge adulte. Elle est en couple mais cela n'empêche pas son coeur de balancer; elle est avec Peter depuis plusieurs mois mais n'est pas pressée de passer à l'étape suivante, tout en comparant sa relation avec celle qu'il a eue avec Geneviève. Lara Jean essaie aussi de sortir de l'ombre de sa soeur aînée, si brillante et si sûre d'elle.
En fait, ce que j'aime c'est que ce roman sur l'adolescence est imprégné de nostalgie; la nostalgie de l'enfance, de tout ce qui est passé et qui ne reviendra plus.
Il y a une romance adolescente mais je ne l'ai trouvée ni mièvre, ni naïve.
Lara Jean est consciente qu'elle vit une étape capitale dans sa vie; une qui va marquer sa vie future. En même temps, elle sait que ce qu'elle vit "ici et maintenant" ne reviendra plus et qu'elle doit en profiter.
Nous sommes au dernier tome de la trilogie et en refermant la dernière page du livre, on peut savourer l'évolution du personnage.
Cela m'a également changé des romans plein de bruit ou de fureur où les personnages sont en souffrance ou doivent gérer des situations difficiles. Là, ce n'est pas le cas et c'est reposant à lire.
J'ai également énormément apprécié les interactions familiales, entre les soeurs et avec le père. Il y a des changements dans la famille mais l'essentiel entre eux demeure.
Cerise sur le gâteau, Lara Jean est une obsédée de la pâtisserie. Miam.
Sans compter que la citation qu'elle choisit pour sa photo de l'année s'inspire de mon poème préféré de Yeats.
Bref, plein de raisons qui expliquent que j'ai aimé ce livre même s'il n'a rien, à bien y réfléchir, d'extra-ordinaire.
A partir de 13-14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Labibliothequedelodie
  17 novembre 2019
Dans ce tome nous retrouvons Lara Jean et Peter à une soirée après un match de la crosse, ils sont fous l'un de l'autre ça se ressent vraiment et c'est hyper mignon !
Lara Jean aimerait aller à la même fac que Peter à la rentrée parce qu'il a été accepté grâce à la cross, sauf qu'elle n'a pas été prise. Ils vont donc essayer de trouver une solution pour qu'ils puissent ne pas être séparés trop longtemps parce qu'ils sont hyper inquiets.
Leur couple va donc vivre des moments compliqués, la conversation ne sera pas forcément leur priorité ce qui pourra leur jouer des tours.
Mon gros coup de coeur de cette saga restera sans hésiter Peter, il est vraiment amoureux de Lara Jean, il la respecte comme jamais, il est hyper attentif et présent, il est clairement parfait !
L'histoire est toujours écrite à la première personne et à une voix, celle de Lara Jean. La plume de l'auteure est hyper addictive même si parfois enfantine, mais ce n'est pas gênant dans la lecture.
En bref, j'ai hyper accroché avec ce tome, et avec la saga en général qui est hyper addictive, c'est une saga coup de coeur ! Lara Jean et Peter sont vraiment hyper mignons, on ressent vraiment à quel point ils sont amoureux. Petit bémol : j'ai du mal avec les fins ouvertes, je ne serais pas contre une suite du coup… En tout cas, je suis vraiment pressée de voir la suite des films maintenant, en espérant que ça ne change pas trop !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
withoutwingwithoutwing   25 mai 2020
La fin des cours a toujours une ambiance particulière. C'est la même chose chaque année, mais cette fois les sentiments sont plus forts, parce qu'il n'y aura pas d'année prochaine. Il y a une atmosphère de conclusion, de point final. Les professeurs portent des shorts et des tee-shirts en classe, ils nous montrent des films pendant qu'ils rangent leurs bureaux, personne n'a plus d'énergie pour faire semblant. Nous ne faisons que compter le temps qui passe. Chacun sait où il va, et le présent a déjà une saveur de passé. La vie semble s'écouler à la fois rapidement et lentement. C'est comme être à deux endroits en même temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
florencemflorencem   04 mars 2021
- Pourquoi est-ce si bon de soupirer ?
Kitty pousse un gros soupir.
- Bah, c'est quasiment la même chose que de respirer. Et respirer, c'est bien. L'air, c'est délicieux.
Commenter  J’apprécie          70
emelinevdc76emelinevdc76   06 mai 2021
« Plus tard,alors que j'accompagne Peter à sa voiture,il s'arrête devant la portière côté passager.
-Eh,combien de mecs tu as déjà embrassés ?
-Seulement trois.Toi,John Ambrose McClaren et le cousin d'Allie Feldman.
J'ai prononcé rapidement le deuxième nom,comme on arrache un pansement pour moins de douleur,mais Peter fait quand même la grimace avant de m'interroger.
-Le gamin qui louche ?
-Oui.Il s'appelait Ross.Je le trouvais mignon.C'est arrivé pendant une soirée chez Allie,et je l'ai embrassé sur un pari...Mais je le voulais.
Il me lance un regard interrogateur.
-Donc moi,John,et le cousin d'Allie.
-Mmh,mmh. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LysetteLysette   02 juillet 2019
Soyons réalistes, "jusqu'à ce que la mort nous sépare" signifiait probablement " dans quinze ou vingt ans" vu l'espérance de vie.
Commenter  J’apprécie          20
withoutwingwithoutwing   25 mai 2020
C'est étrange, pendant une cérémonie commémorative de sentir heureuse pour quelqu'un qu'on a aimé, mais c'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jenny Han (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Han
Jenny Han: 2015 National Book Festival
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'ete ou je suis devenu jolie

comment s'appellle l'heroine

bella
anna
sophia
belly

7 questions
222 lecteurs ont répondu
Thème : L'été où je suis devenue jolie de Jenny HanCréer un quiz sur ce livre

.. ..