AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
L'été où je suis devenue jolie tome 1 sur 3

Alice Delarbre (Traducteur)
EAN : 9782226474247
Albin Michel (25/05/2022)
4.01/5   1078 notes
Résumé :
Comme chaque été, Belly, sa mère et son frère passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Belly connait les deux garçons depuis longtemps et est, depuis toujours, attirée par le ténébreux Conrad, même s'il semble indifférent à ses attentes.
Sous le soleil éclatant, les nuages pointent à l'horizon : Belly tente d'oublier Conrad comme elle peut, tandis que Jeremiah lui annonce qu'il l'aime. C'est un choc pour la jeune fille, qui le ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (209) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 1078 notes

florencem
  01 août 2022
Suite au visionnage de la série sur Prime Video et ayant bien accroché avec la trilogie A tous les garçons que j'ai aimés, je me suis enfin décidée à commencer L'été où je suis devenue jolie. J'avoue que le titre m'avait un peu freiné lorsque j'avais découvert Jenny Han. Je ne sais pas, j'y trouvais quelque chose de péjoratif, voire de superficiel. Alors qu'en soi, il n'en est rien. Notre héroïne grandit et c'est cette évolution qui est mise en avant.
Je ne vais pas faire durer le suspens trop longtemps, j'ai largement préféré la série. Elle est plus profonde, nous permet de mieux appréhender tous les personnages, il y a aussi plus d'empathie et certains personnages comme Cleaveland m'ont énormément manqué. J'en parlais justement avec une amie, et je pense que si Jenny Han avait décidé de narrer son histoire avec un narrateur omniscient, j'aurais probablement plus accroché. Je suis malheureusement restée spectatrice de ma lecture et je n'ai ressenti aucune émotion, à part à la toute fin quand un secret est révélé.
Et j'en suis la première déçue, car même si je savais que l'adaptation présentait de nombreuses libertés, je m'attendais tout de même à y retrouver de l'émotion. Même le côté romance, premiers émois m'a laissé de marbre. Il y a plusieurs raisons à cela, et je vais y revenir, mais clairement, je m'attendais à plus. Même la transformation qu'on nous annonce avec le titre passe assez à la trappe. Oui, Belly a grandi et elle est plus femme qu'enfant maintenant, si bien que les regards sur elle sont différents, mais elle, que ressent-elle ?
Et en soi, Belly est tout le problème pour moi du roman. Alors oui, outch… Après, j'ai passé un bon moment quand même, j'ai lu le roman en deux jours sans m'ennuyer, mais cela ne fait pas tout non plus. S'il n'y a pas la petite étincelle qui fait la différence, si l'héroïne n'arrive pas à me toucher… c'est vite problématique. Belly, donc. A quinze ans, presque seize, la jeune femme est loin d'être mature même si elle essaye de nous le faire croire. Pour moi, j'avais plus en face de moi, une enfant de treize ans. Je n'ai d'ailleurs ressenti aucune différence avec les chapitres où elle a cet âge et ceux du présent. Elle chouine souvent, se sent humilier à chaque page, boude, est sur la défensive. Je ne suis pas parvenue à la comprendre. Jenny Han n'arrive tout simplement pas à mettre les mots sur la psychologie de son héroïne. Même son amour pour Conrad est abstrait.
Les sauts dans le passé n'aident pas non plus. Ils sont trop nombreux et au final ne servent pas vraiment à grand-chose. On retrouve plus les points négatifs du caractère de Belly qu'une compréhension au niveau de la relation qui unit les quatre enfants. Oui, c'est du young adult, mais cela n'empêche pas d'avoir un roman travaillé et qui joue sur les émotions. Et c'est pourtant ce que vend le roman. Mis à part la fin qui condense vraiment tout ce que je recherchais, pour le reste, j'ai eu l'impression de voir des enfants se chamailler. Où est cette relation unique et étrange que ces quatre amis ont tissée ?
Pour le reste, j'ai apprécié de voir les petits moments qui font que l'on passe de l'enfance à l'adolescence, voire presque à l'âge adulte. Les changements qui s'opèrent, la vision de la vie qui s'élargit, les moments durs également ainsi que les relations parfois compliquées que l'on doit gérer. Laurel et Susannah que l'on ne voit pas assez à mon goût forment un duo vraiment magique. On ressent tout de suite la magie de leur relation et leurs présences donnent une dimension magique à la maison d'été des deux familles.
Même si je n'ai pas été totalement convaincu par ce premier tome de L'été où je suis devenue jolie, je vais poursuivre l'aventure. Déjà parce que je me dis que la suite sera une surprise pour moi (vis-à-vis de la série), ensuite que maintenant que l'histoire est posée et que les protagonistes vont grandir, je vais probablement y trouver plus mon compte. Et puis pour finir : qu'est-ce que c'est que cette fin ? Moi, pas avoir compris du tout ! Et clairement, je veux comprendre, ça oui !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
LunaZione
  18 septembre 2013
Bien que ce livre me fait très envie depuis longtemps et qu'il trainait dans ma PAL depuis au moins un an, ce n'est que grâce au mois blanc du challenge Bookineurs en couleurs de Liyah que j'ai décidé de le lire. D'autant plus qu'il fait également parti de mon challenge New PAL proposé par Yukarie.
Ma lecture a été pile comme je l'imaginais : pleine d'innocence et de fraîcheur, mais elle m'a également beaucoup touché par des aspects un peu plus "profond" de l'histoire...
J'ai vraiment été charmée par cette maison au bord de la plage et par ses habitants d'été. J'ai beaucoup apprécié comment à travers l'été des 16 ans de Belly, elle nous raconte les 15 autres grâce à des retours en arrière qui ne sont jamais déstabilisants.
J'ai vraiment été touchée par l'amitié fraternelle qui unit ces deux familles : je l'ai d'autant plus apprécié que les personnages ne sont pas toujours montré sous leur meilleur jour ce qui ne les empêche pas de nous être très sympathique.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance du livre pleine d'innocence et de fraîcheur et pourtant, au fur et à mesure que l'on avance dans cette histoire, celle-ci se révèle de plus en plus sombre. En soit, le secret de Beck n'est pas difficile à trouver, mais ce qu'il implique rend l'histoire très émouvante et m'a fait me poser beaucoup de questions.
Par contre, et c'est là mon seul bémol à l'histoire, j'ai trouvé que la fin n'était pas super claire... J'espère en savoir plus dans le tome suivant !
L'écriture de Jenny Han m'a beaucoup plu : en la lisant, j'ai vraiment senti l'air chaud sur notre visage et l'odeur de la mer et du sable même si il pleut à torrent dehors... Sans oublié que j'ai beaucoup aimé l'humour que l'on retrouve tout au long du texte, même dans les moments les plus difficiles.
L'été où je suis devenue jolie est vraiment une très belle découverte !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
iz43
  15 septembre 2018
Complètement conquise par ma lecture.
Roman touchant qui nous replonge en enfance, dans le temps de l'innocence. Roman plein de fraîcheur et de sensibilité. Personnages émouvants et tellement crédibles. J'aurais pu faire partie de cette famille élargie. Je me suis même imaginée à la place de Belly.
Belly la narratrice est sur le point d'avoir 16 ans. Comme tous les étés, sa mère, son frère et elle retrouvent Suzanna et ses fils dans leur maison de vacances au bord de la plage. Belly nous fait partager son été mais aussi son passé, les étés de ses 13 ans, 11 ans et même des souvenirs d'elle plus petite.
C'est une belle amitié qui lie sa mère et Suzanna.
Les trois garçons ont souvent fait tourner en bourrique Belly, la seule fille. Mais cet été est particulier. Belly a grandi.
J'ai adoré l'ambiance de ce roman où chaque personnage se dévoile et n'est pas parfait. On est loin d'une petite histoire de vacances. Mine de rien, il nous entraîne dans quelque chose de beaucoup plus profond.
Je me suis vraiment laissé prendre au jeu et j'ai fini le roman en larmes.
heureuse de voir qu'il y avait une suite.
Pas mal pour un roman acheté au hasard d'une brocante et dont je n'attendais pas grand chose.
Au final, un beau condensé de nostalgie, de douceur, d'émotions mais aussi de joie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
ChiaraB
  21 juin 2012
J'ai beaucoup entendu parler de ce livre plutôt positivement que négativement sur des blogs ou sites de partages de lectures, tel que Babelio. Ce qui m'a donc poussé à le lire. J'étais bien évidemment très tentée, tant par son résumé attrayant que par sa première de couverture tout simplement sublime et aussi très symbolique, surtout après avoir fini notre lecture! (C'est bien le pourquoi du choix, ça!) Je ne m'attendais pas à quelque chose d'extraordinaire en tout sens, mais plus à un livre frivole à l'eau de rose pour jeunes adolescentes. Et bien pas du tout, bien au contraire, je préfère dire que ce livre est un vrai petit bijou!
Aux premiers instants du livre, j'ai été prise dans la tourmente du livre, sans plus en ressortir jusqu'aux derniers mots. Puisqu'il faut dire que je n'ai pas su lâcher le livre et que les pages tournaient toutes seules à une allure ahurissante! Et c'est donc grâce au style plaisant à lire de Jenny Han, simple et frais, que j'ai eu l'occasion de me laisser transporter dans un petit monde de rêve. Et sans oublier, cette atmosphère chaleureuse et accueillante que possède ce livre. le décor était juste relaxant et paradisiaque, où l'on s'y serait vraiment crus... Je recommanderai pour les futurs lecteurs, de le conserver précieusement pendant les vacances d'été, allongé sur le hamac avec un thé glacé dans la main... Ou encore les pieds dans la piscine pour ceux qui n'ont pas peur de mouiller le bouquin! Bref, on sent les vacances (et des belles), avec la plage, le soleil, le divertissement, la merveilleuse maison de vacances!
L'essentiel du livre est tourné sur les personnages (ce qui est un peu normal!) et que là encore je n'ai pas été déçue et au bout de mes surprises! Ils sont si attachants et particuliers. Je crois que je n'ai jamais vu de personnages aussi appréciables! Il y a Steven, qui tient bien son rôle de frère à embêter sa soeur à longueur de journée. La mère, je dirai presque "mère-poule", qui ne manque pas de protéger ses enfants. Susannah, elle est celle qui éprouve énormément de compassion pour ses deux garçons et aussi pour Belly. Femme pleine de vie et d'amour. Jeremiah a son côté très généreux et humoristique et pour finir Conrad, le ténébreux et mystérieux Conrad, toujours indifférent à tout. Chacun met son grain de sel dans l'histoire ce qui rend unique le livre.
On a aussi droit à des retours en arrière des vacances précédentes, notamment quand Belly a entre 11 et 13 ans, ce qui nous permet à nous simples lecteurs d'approfondir le sujet des personnages auxquels nous sommes si attachés. Il y a d'autres sujets tels que le divorce employé dans l'histoire, mais sans trop de détails excessifs. Et aussi le secret, le terrible secret de Susannah que je vous laisse découvrir en lisant ce premier tome. Et ceci pourrait bien briser les vacances, les toutes dernières...
Bref, un livre que je recommande vivement qui n'est autre que bouleversant et regorgeant de sentiments à découvrir pendant notre lecture... Jusqu'à aller trouver un sentiment nouveau de mon côté! Je ne pourrais dire lequel, mais qui serai qualifier comme la mélancolie! Je ne cesserai de le répéter, mais c'est un livre que je n'ai pu lâcher que difficilement, avec beaucoup de regrets... J'ai hâte de lire la suite!
Lien : http://lireanddecouvrir.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Analire
  25 mai 2013
L'été où je suis devenue jolie est le premier tome d'une trilogie, une trilogie qui s'annonce relativement plaisante à lire.
Depuis sa plus tendre enfance, Belly, son frère Steven et sa mère viennent passer leurs vacances d'été avec Susannah et ses deux fils, Conrad et Jérémiah. Mais cet été, Belly a changé ; ce n'est plus une petite fille que Susannah et les garçons retrouvent, mais bel et bien une adolescente, voire une petite femme.
Grâce à ce changement qui ne passe pas inaperçu, Belly va passé l'un des meilleurs été de sa vie... entre amour, secrets, tristesse et drame, tous les ingrédients sont réunis pour permettre à notre jeune héroïne de se souvenir à jamais de l'été de ses 16 ans.
Le roman est très court, il est simple à lire et se destine plutôt aux adolescents. La fluidité de l'écriture de Jenny Han ainsi que sa simplicité, entraîne facilement le lecteur dans l'histoire, qui se retrouve plongé très rapidement en vacances, en été, avec Belly et ses amis.
La protagoniste, même à l'orée de ses 16 ans, garde un côté enfantin, voire immature, qui, au lieu de déranger le lecteur, lui implique un sentiment de confiance, et de familiarité.
Apparemment, Belly a bien changé en un an. Les nombreux compliments que lui font les personnages secondaires, ainsi que l'étonnement qu'elle ressent face aux éloges qui lui sont dû, peut faire penser qu'avant, Belly n'était pas très jolie. Voilà la limite de ce livre, le petit côté dérangeant ; malgré des retours en arrière fréquent (à ses 11 ans, ses 12 ans...), l'auteure ne s'attarde pas sur l'apparence physique de l'héroïne. Au contraire, Jenny Han va plus se focaliser sur son état d'esprit étant plus jeune, et non sur sa physionomie. Peut-être que Belly a toujours été belle, mais que ses proches ne l'avaient pas remarqués avant... ?
Concernant l'intrigue amoureuse, qui est au centre du roman, je la trouve assez pèle-mêle : elle nous embrouille plus qu'autre chose. Un coup Belly aime Conrad, puis elle préfère Jérémiah, elle rencontre Cam, elle retombe amoureuse de Jérémiah, mais elle aime aussi Cam, pour finir par revenir avec Conrad... il faudrait qu'elle se décide ! Ce manque de certitude trouble un peu le lecteur, mais c'est voulu de la part de l'auteure, c'est ce qui donne un petit peu de mystère au récit.
Du mystère, j'en ai ressenti concernant certains personnages secondaires. D'abord Conrad, qui est refermé sur lui-même, dans sa coquille. Il n'exprime pas ses sentiments et ne s'ouvre pas aux autres. On ne sait pas vraiment ce qu'il ressent, ce qui le pousse à faire ce qu'il fait.
Ensuite, c'est le dénommé Cam qui m'a intrigué. Je n'ai pas réussi à lui placer une "étiquette" ; est-ce un intello ? est-il timide ? qui est-il réellement ? d'où vient-il ? Que de questions qui ne trouvent pas forcément leurs réponses dans le texte.
En tout cas, l'univers où se déroule l'histoire a l'air idyllique. Entre la piscine, les bains de minuit, la plage et la mer à proximité, les nombreuses fêtes et les soirées... un cadre particulièrement attrayant, qui fait rêver. Vivement les vacances d'été !
Si vous êtes en plein examen, que vous recherchez une petite lecture sympathique, sans prise de tête et plutôt courte, je vous conseille L'été où je suis devenue jolie. Ce livre ne peut tenir que quelques jours (vu son peu de longueur et l'attraction qu'il exerce), mais qu'elle régal ! Rassurez-vous, si vous en voulez encore, deux autres tomes suivent celui-ci.
Je suis pressé de découvrir les prochains tomes. Ma lecture de ce livre est passée tellement vite, que j'en redemande encore et encore !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (1)
LaPresse   06 août 2014
Cette histoire qui semble banale ne l'est pas, car elle est servie par une écriture admirable, une justesse et une intelligence formidables dans les émotions et une structure non linéaire [...] extrêmement pertinente.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (65) Voir plus Ajouter une citation
FleurCannibaleFleurCannibale   11 août 2010
J’ai cessé de lutter contre le courant, je me suis laissée aller. Je n’étais pas assez forte pour lui résister – pour résister au premier amour. J’en revenais à cet endroit, là, à Conrad. Sa simple présence continuait à me couper le souffle. Je m’étais menti à moi-même la veille, en me croyant libre, en croyant avoir tourné la page. Peu importe ce qu’il disait, ce qu’il faisait, je ne cesserai jamais de l’aimer.
Etait-il possible de prendre la douleur de quelqu’un avec un baiser ? J’avais envie de lui arracher toute sa tristesse, de le consoler pour qu’il redevienne lui-même. J’ai posé une main sur sa nuque. Il a légèrement tressailli, mais je ne l’ai pas ôtée, je lui ai caressé les cheveux. Puis j’ai attiré sa tête vers moi et je l’ai embrassé. Timidement d’abord, jusqu’à ce qu’il me rende mon baiser. Ses lèvres étaient tièdes et avides, il avait besoin de moi. Le vide s’est fait dans mon esprit, il n’y avait plus qu’une seule pensée : « Je suis en train d’embrasser Conrad Fisher. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
FleurCannibaleFleurCannibale   11 août 2010
_Je t’aime depuis que j’ai dix ans.
Il n’a pas réussi à dissimuler son trouble.
_Tu es le seul garçon auquel j’aie jamais pensé. Toute ma vie, il n’y a eu que toi. Tu m’as appris à danser et tu m’as sauvée le jour où j’avais nagé trop loin. Tu t’en souviens ? Tu es resté avec moi, tu m’as ramené au rivage. Tout le temps où on était dans l’eau tu répétais : « On y est presque. », et j’y ai cru, parce que je croyais tout e qui sortait de ta bouche. Comparé à toi, tout le monde est aussi insipide qu’un cracker, même Cam. Et j’ai horreur des crackers, tu le sais. Tu sais tout de moi, tout ; tu sais même que je t’aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          962
SlaySlay   29 mai 2011
Evidemment, Jeremiah avait raison. J’étais amoureuse de Conrad. J’aurais pu dire à quel moment précis j’en avais eu la certitude. Conrad s’était levé de bonne heure afin de préparer un petit déjeuner spécial pour la fêtes de Pères, seulement M. Fisher n’avait pas pu arriver dans la nuit comme prévu. Conrad s’était quand même aux fourneaux; il avait treize ans et cuisinait comme un pied, mais nous avions tout mangé. Alors qu’il nous servait des oeufs caoutchouteux en essayant de dissimuler son chagrin, j’avais pensé: j’aimerai toujours ce garçon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Celine___Celine___   04 septembre 2010
Je lui ai serré la main. Je n'avais pas l'impression de faire ce qu'il fallait depuis longtemps. On est restés assis, main dans la main, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. (...)
Je n'ai pas bougé, je lui ai tenu la main en silence. Tout le reste paraissait si loin; il n'y avait que nous.
Commenter  J’apprécie          470
lilimarylenelilimarylene   15 décembre 2010
Je me suis demandé si les amours d'enfance mourraient toujours ainsi, lentement d'abord, dans un sanglot, avant de s'évanouir comme ça, d'un coup.
Commenter  J’apprécie          870

Videos de Jenny Han (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Han
Jenny Han: 2015 National Book Festival
autres livres classés : eteVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus





Quiz Voir plus

l'ete ou je suis devenu jolie

comment s'appellle l'heroine

bella
anna
sophia
belly

7 questions
231 lecteurs ont répondu
Thème : L'été où je suis devenue jolie de Jenny HanCréer un quiz sur ce livre