AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330171353
208 pages
Actes Sud Junior (12/10/2022)
4.11/5   9 notes
Résumé :
De père chinois et de mère française, le vide identitaire lui colle à la peau. Qui est-elle ? Elle qu’on prend pour une Chinoise, mais qui ignore tout de la langue et du pays.
Le jour de ses 18 ans, elle décide de disparaître. Elle part en Chine, pour se fondre dans le décor et s’évaporer le long des 4000 km de rails du train le plus haut du monde. Avec seulement en poche une photographie du « grand-père chinois », défunt auquel elle se sent secrètement reli... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
mcd30
  18 novembre 2022
Parce qu'elle se sent insignifiante, notre héroïne décide de disparaître au Tibet et va finalement se trouver en découvrant ses racines.
Comme beaucoup de jeunes gens en quête d'identité, est-ce que notre apparence physique fait notre identité. Xiao Feng (Petit phoenix) va se perdre et tomber bien bas, mais perdre c'est gagner. Son « ange gardien » veille.
« Ne le dis pas à papa » est un roman qui traite avec humour et spiritualité d'une quête d'identité en Orient où les fantômes et le culte des ancêtres sont toujours présents. Une approche de croyances différentes. D'une culture bienveillante et sans jugement.
« Combien tous ceux que j'avais croisés sur ce chemin s'étaient montrés bienveillants à mon égard. Bien trop occupée par moi-même à l'époque, je ne m'en étais pas rendu compte, ou alors je trouvais ça normal. J'avais pris, pris, pris, et donné peu, ou rien. Écrire était pour moi une façon de leur témoigner ma reconnaissance et de leur rendre hommage. »
Une histoire touchante sur un père et sa fille qui ont du mal à trouver leur place, à se définir. Il y est aussi question de pardon, d'acceptation et de bienveillance.
Merci aux éditions Acte Sud Junior
#Neledispasàpapa #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          395
coquinnette1974
  08 novembre 2022
Grâce à Acte Sud Junior, via net galley, j'ai lu Ne le dis pas à Papa d'Emmanuelle Han.
De père chinois et de mère française, le vide identitaire lui colle à la peau.
Qui est-elle ?
Elle qu'on prend pour une Chinoise, mais qui ignore tout de la langue et du pays.
Le jour de ses 18 ans, elle décide de disparaître. Elle part en Chine, pour se fondre dans le décor et s'évaporer le long des 4000 km de rails du train le plus haut du monde.
Avec seulement en poche une photographie du « grand-père chinois », défunt auquel elle se sent secrètement reliée.
Son périple jusqu'au Tibet sera ponctué de rencontres touchantes, troublantes, dangereuses. Une archéologue, des chasseurs de fantômes, un trafiquant de drogue, des cheminots des hauts- plateaux…
Jouant avec sa vie, repoussant les limites du réel, elle devra traverser le vide dont elle a hérité pour se reconnecter à ses origines.
Ne le dis pas à Papa nous emmène en Chine.
La narratrice est une jeune fille de 18 ans qui ne sait pas vraiment qui elle est. Son père est chinois et sa mère française. On la prend pour une chinoise alors qu'elle ne connaît pas le pays et ne parle pas la langue. Car elle est française, née en France mais ce n'est pas si simple quand on ne ressemble pas à ce qu'on devrait être..
Alors, la narratrice fuit, alors qu'elle est tout juste majeure. Elle prend un avion pour la Chine et décide de fuguer en prenant un train qui la promène dans tout le pays.
Nous la découvrons à travers son journal intime. C'est parfois un peu brouillon, il se passe parfois un peu de temps entre deux dates mais cela ne m'a pas dérangé.
Cette jeune fille fuit sans pourtant avouer qu'elle est en quête de son identité alors que fuit t-elle réellement ? Nous le savons à la fin. Un dénouement qui m'a d'ailleurs un peu laissé sur ma faim !
Le périple de cette jeune adulte est intéressant car elle rencontre de nombreuses personnes, en apparence bienveillantes. Il y a un peu de surnaturel, qui est léger sous forme de fantômes et ça colle parfaitement avec les croyances du peuple chinois.
Cet ouvrage aborde la quête d'identité mais aussi la drogue, l'alcool, la tentative de suicide. Il traite de thèmes forts et n'est pas à mettre dans les mains des plus jeunes.
Dans l'ensemble j'ai apprécié ce voyage même si je me rends compte en écrivant cette chronique que je n'ai pas réussi à m'attacher à la narratrice. Je l'ai trouvé un peu froide, peut-être car nous ne connaissons pas son passé. Dans ces cas là, pas facile de s'attacher à quelqu'un dès les premières pages. Et cela m'a réellement gêné, par moment, dans ma lecture. Il m'a manqué certaines petites choses pour apprécier pleinement ce roman : par exemple j'aurais aimé connaître les intentions et le passé de la narratrice dès le départ, mais aussi qu'elle soit un peu moins froide. Je n'ai pas réussi à la cerner, c'est dommage.
Ne le dis pas à Papa est un roman que je note trois étoiles et demie, pas plus car mon avis est mitigé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Pampy
  17 novembre 2022
Lecture assez mitigée me concernant.
Chinoise par son père mais surtout par son grand-père, un homme qu'elle n'a pas connu et à la recherche duquel elle souhaite partir. Ou plutôt, elle souhaite partir à la recherche de son identité, qui est elle? À quelle communauté appartient-elle? Elle est chinoise mais ne parle pas la langue de ses ancêtres, une honte, une incompréhension, pour ceux qui la croisent.
Alors elle décide de partir, tout quitter, abandonner, elle ne dira rien à sa famille et s'en va en Chine, à la recherche de ses origines en se lançant dans un long périple ou il va lui arriver mille et une choses. Voyage initiatique, quête d'identité, découverte de traditions de "son" pays, elle frôle aussi les limites de la légalité,
C'est peut-être là que le bât a blessé pour moi, l'enchaînement de trop d'évènements, d'aventures, qui a fait que j'ai eu du mal à vraiment y croire, à être embarquée par le récit. En effet, j'ai trouvé cela un peu trop "gros" par moment, certains évènement s'enchaînement trop rapidement.
En revanche, je ne suis pas une grande férue de culture/coutumes/traditions asiatiques et j'ai beaucoup aimé en découvrir certaines dans ce roman. J'ai d'ailleurs été me renseignée plus précisément sur certaines une fois le roman terminé, désireuse d'en savoir plus encore.
Toutefois, attention, ce roman n'est pas à mettre entre toutes les mains, bien qu'il soit "jeunesse" certaines scènes décrites sont sombres, violentes, et pourraient heurter un public trop jeune, non averti. Tout comme un commentaire précédent je n'en laisserais pas la lecture avant 15 ou 16 ans minimum.
Côté écriture, je suis mitigée. L'écriture est fluide, percutante, les descriptions des paysages sont poétiques et appellent au voyage, j'ai pu m'y projeter. Certaines scènes sont très dures, sombres, tant par les "images" qu'elles font naître en nous, que par les émotions ressenties par les personnages.
À d'autres moment au contraire, j'ai trouvé le récit plus froid, avec une certaine distance qui ne m'a pas permis de m'attacher au personnage principal (bien que ça soit elle le narrateur). La narration par le personnage principal fait d'ailleurs obstacle à la compréhension des émotions des autres gravitant autour d'elle et je trouve cela dommage, de la sorte je n'ai su m'attacher à aucun.
Concernant ce personnage, je ne l'ai pas toujours compris, peut-être justement parce qu'elle est elle-même perdu dans sa quête identitaire, que ses propres idées ne sont pas toujours claires. C'est un personnage qui a su aussi me toucher dans la descriptions de certaines scènes d'anxiétés qui sont très justement relatées.
Dans l'ensemble, cela reste une lecture très intéressante auquel je "reprocherais" surtout un trop grand nombre de péripéties dans un laps de temps assez court, le roman aurait sûrement gagné à être un peu plus long (pour moi)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LilyaRose
  05 novembre 2022
Née de mère française et de père chinois, elle ressent un vide identitaire qui la ronge. On l'a prend pour une chinoise mais elle ignore tout de la Chine. Elle a attendu ses dix-huit ans pour aller dans ce pays et grimper dans un train pour s'évaporer sans prévenir personne. Pourquoi ?
Je reste mitigée sur cette lecture.
Sous forme de journal intime, nous suivons la narratrice dans ce train qui part de Chine qui traverse les montagnes jusqu'au Tibet. En effet, la loi chinoise permet aux adultes majeurs de disparaître, et pour se faire ils prennent ce train. Armée de la seule photo de son grand-père, la narratrice part mais affirme ne pas rechercher ses origines. On la sent pourtant profondément triste et perdue.
La couverture colorée et douce me faisait penser à un voyage lumineux mais l'état d'esprit de la narratrice est tout autre. Elle fait plusieurs rencontres lors de son voyage, des bonnes comme des toxiques.
Ce livre se lit vite, très axé sur les rencontres pendant le voyage, elle parle très peu de sa vie passée et du coup je n'ai eu de cesse de me demander pourquoi prendre elle avait pris ce train. On ne comprend vraiment les motivations de la narratrice qu'à la fin.
Les descriptions des paysages et des habitants des montagnes, ainsi que leur mode de vie sont belles, on voyage vraiment avec elle.
Attention, ce livre aborde néanmoins des sujets très durs comme la drogue et la tentative de suicide.
La fin m'a laissée sur ma faim. J'en ressors dubitative.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Angelic_Sword
  19 septembre 2022
Ne le dis pas à Papa c'est l'histoire d'une jeune française de 18 ans d'origine chinoise qui souhaite quitter sa vie actuelle. Elle part sans prévenir personne pour un voyage à travers la Chine et ses origines.
-> Excellente lecture
En trois mots : Chine - identité - limites
L'héroïne est d'origine chinoise mais se sent éloignée de ses origines mais aussi étrangement attirée par celles-ci. La question de l'identité, de l'appartenance, est bien évoquée. Je ne suis pas dans son cas donc il est plus difficile de juger cela mais j'ai trouvé que les sentiments et les réflexions sonnaient justes.
« Une Chinoise qui ne parle pas chinois ? Honte à moi, fille indigne de l'Empire céleste qui renie ses origines. »
Attachée à la culture chinoise, ses traditions et ses paysages, j'ai réellement embarqué dans ce voyage, des villes jusqu'aux coins plus reculés.
Si l'humour ne reste jamais loin grâce à l'autodérision du personnage principal et aux personnes rencontrées au fil du voyage, l'ensemble reste tout de même assez dur.
Les thèmes abordés sont difficiles et j'ai très bien ressenti la peine de cette jeune fille et ses émotions ce qui ne m'arrive pas toujours. Malgré ses erreurs et ses questionnements je me suis attachée à elle.
Attention, certains thèmes pourraient heurter la sensibilité des lecteurs et je conseillerais ce livre à partir de 16 ans, ce n'est pas un livre jeunesse.
« Je voudrais écrire, mais mes yeux ont besoin de se fermer. J'ai peur de m'endormir. de ne pas me réveiller. de me réveiller, aussi. »
L'écriture est à la fois percutante et poétique. Certains passages sont construits avec des phrases courtes, simples mais incisives. D'autres sont bien plus doux et imagés, à l'image de cette Chine mystérieuse pleine de mythes et légendes. L'écriture à la première personne complète cette belle immersion.
« Et même lorsqu'une pensée passait par inadvertance, elle ne faisait qu'entrer et sortir du champ, sans laisser plus de trace que de la poussière d'étoile filante. »
Court mais suffisamment développé, ce petit livre m'a convaincue et touchée.
#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   24 octobre 2022
Le trou de Madame Dou est un espace unique. J'imagine qu'ils sont tous sur le même modèle. Une seule pièce, on y mange, on y cuisine, on y dort aussi Et c'est autour du kang que tout s'organise. Le kang, c'est le lit. Impossible pour le moment de s'y glisser. Je suis assise sur le bord, à peine posée. De temps en temps, je passe une main sous les multiples couches de couvertures. Au bout de quelques secondes, ça brûle. C'est que sous le lit, très haut, en pierre, il y a un âtre, comme une petite cheminée, où Madame Dou vient de faire du feu. Dans quelques heures, quandje reviendrai me coucher, le feu se sera consumé, il n'y aura plus que de la braise, et cette braise incandescente réchauffera le lit toute la nuit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
mcd30mcd30   03 novembre 2022
C'était tellement anecdotique, désincarné, que pour moi ça n'avait jamais eu d'importance, ni même de véracité, comme un élément de fiction dans une biographie hautement romancée.
_ Xiao Feng.
Bingo.
_ Petit phœnix.
Je sais bien que c'est "mon" nom, mais à l'entendre une fois de plus, je ne me sens du tout concernée.
_ Ton grand-père était un lettré, il n'a pas choisi ton nom au hasard, il a longuement réfléchi, afin d'en trouver un qui soit en accord avec ce que tu es, occidentale est chinoise. Il connaissait très bien l'histoire de ce symbole, originaire de la Grèce antique. La Chine n'a pas inventé le phœnix. Elle l'a adopté. Et adoré.
Lhamo s'est levée et a fait quelques pas vers la fenêtre.
_ Sans doute ton grand-père a-t-il aussi établi un parallèle avec le prénom français qui avait été donné à ton père, le jour de son baptême. René. Re-né.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
mcd30mcd30   29 octobre 2022
_ I'm the oracle for the sky Burial.
Hein ? L'oracle pour les funérailles célestes ? Je n'ai pas eu le temps de penser, dans la seconde suivante, elle a poursuivi avec une phrase plus sidérante encore.
_ mais ce n'est pas pour ça que je suis venue ici ce soir. C'est ton grand-père qui m'envoie.
Ma mâchoire a dû tomber d'un cran supplèmentaire, elle a ajouté :
_Assieds-toi.
Je me suis écrasée sur la chaise pliante, Ta a déposé un thermos de tisane sur la table, et puis il est allé rejoindre Li un peu plus loin pour une partie de cartes. Lhamo m'a laissé un temps supplémentaire pour digérer l'introduction. Quand elle a compris qu'il me faudrait un temps indéfini, voire infini, et que trois ou cinq minutes de plus ne changeraient rien, elle a repris d'un ton très clair, très calme. Très cash.
_ Ton grand-père essaye de communiquer avec toi. Depuis un bout de temps. Mais tu es bouchée, tu n'entends pas.
Mini-pause. Espace de digestion. Qui ne sert toujours à rien.

_ Il a finalement décidé d'avoir recours à un interprète. L'interprète c'est moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mcd30mcd30   07 octobre 2022
Quand je suis née, la première fois que ma mère a découvert mon visage, elle a vu celui du "grand-père chinois", dans une sorte de fondu enchaîné. Ça a été fugace, et puis ça a disparu. Elle était toute troublée, mais comme le médecin lui a dit que ça arrivait souvent, que l'empreinte d'un ancêtre s'imprime une fraction de seconde sur le visage d'un nouveau-né, elle a été rassurée. Elle a même trouvé ça très joli visiblement puisque, souvent, elle me l'a raconté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
mcd30mcd30   25 octobre 2022
Au loin, on entendait des gens qui couraient, des voix.
_ Le village a la réputation d'être hanté. Ce n'est pas la première fois qu'on a ce genre de problème. Ne t'inquiète pas.
Je n'étais inquiète de rien, j'ai trouvé cette précision bizarre.
_ Tu crois aux fantômes ?
_ Toute la Chine croit aux fantômes.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Emmanuelle Han (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuelle Han
Le second tome de la saga fantastique "La Sublime Communauté", dans lequel le mystère des Six Mondes est enfin dévoilé !
Un roman d'Emmanuelle Han publié par Actes Sud Junior
autres livres classés : bienveillanceVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1350 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre