AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093430041
Éditeur : EdiBitch (01/03/2014)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Quand Lord Spencer Fitzwilliam arrive à Paris pour résoudre une affaire de meurtre, il s’imagine expédier rapidement cette corvée. C’est sans compter Rosaline Leprince et son engin diabolique plus communément appelé bicyclette. Ce qui aurait dû être une mission en solo devient le pire cauchemar de l’anglais. Il en viendrait à se demander si un tête-à-tête avec la créature tueuse de danseuses de cabaret ne vaut pas mieux que la compagnie de la parisienne excentrique.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  06 mai 2015
Je remercie les éditions Sharon Kena, ainsi que Emma pour l'envoi de ce service presse. La couverture style Steampunk me faisait de l'oeil, mais le résumé tout autant. Je peux déjà écrire que j'ai adoré ma lecture, qui c'est faite trop vite, car à peine commencé que j'avais déjà terminé, impossible de le lâcher. Mais commençons par le début pour bien faire.
Paris XIXème siècle.
Des cadavres jonchent le pavé parisien dans des ruelles sombres. Lord Spencer Fitzwilliam est amené à enquêter sur ces meurtres en sous-marin, à une époque où la police était plus que moyenne, que les femmes doivent rester à leur place de potiche et par dessus tout dans des lieux de dépravation au regard de ce cher Lord anglais. Mais c'est sans compter sur l'impétuosité, la vivacité, l'assurance et j'en passe encore de Rosaline Leprince, une jeune femme qui ose écrire des articles dans un journal, mais ne peut pas y mettre son vrai nom. Une jeune femme dont le père est un fervent inventeur d'engins en tout genre et qui aime les utiliser telle la fameuse bicyclette !
Des lieux qui auraient pu exister !
L'auteur décrit avec tant de précisions les lieux qu'on s'y croirait. L'univers de cette époque, jusque dans les moindres recoins de crasse par excellence des ruelles des petites gens, les danseuses et leur scène de travail sans oublier les costumes et éclairages, Montmartre de jour et de nuit, les maisons des beau quartier... Chaque détail apporte une pierre à cet univers riche de personnages, de lieux, d'intrigue. Un montmartre coupé en deux montrant une vie totalement différente selon le côté où l'on se trouve. La noirceur visualisée par la prostitution, la pauvreté, les mendiants, les meurtres perpétrés sans un regard pour quelques miettes et à contrario la lumière par le faste, l'illusion, la magie des spectacles, le rêve vendu sur scène... L'un ne va pas sans l'autre, ils se complètent, s'affrontent et se déchirent, tout comme les personnages principaux.
Et en parlant des personnages que dire à part que j'ai beaucoup aimé leur caractère, leur manière d'être et que j'ai bien ri avec les joutes verbales ! Lord Spencer Fitzwilliam est LE Lord Anglais, avec ses petites manies, son air hautain, ses gestes mesurés, son appréhension du monde. Lui qui aime tant son laboratoire se retrouve obligé d'être sur le terrain par la faute de sa chère mère. En parlant Il a de subtils gadgets – d'ailleurs, j'en profite pour dire que j'ai adoré les schémas distillés dans l'ouvrage – une manière de parler très gentleman et discret. Rosaline est tout le contraire. Elle ose remonter ses jupes sur ses pantalons qui cachent ses jambes afin de pouvoir faire du vélo et fume. Elle a beau être née avec une cuillère en argent dans la bouche, elle travaille par elle-même, ne sachant pas rester à sa place – trop bien!!!!! Elle se colle aux portes histoire d'entendre les conversations dont elle est expulsée, est indépendante, adorant l'aventure et têtue, ne faisant que ce qu'elle décide : un véritable garçon manqué. Ce duo fonctionne très bien dans le sens "dégage-de-là-que-je-m'y-mettes". L'apport du père de Rosaline est un très bon bonus, ce père est aimant, légèrement déjanté, mais c'est un scientifique, un visionnaire et connait très bien la mère du Lord. D'autres personnages apportent également un plus, mais je laisse sous silence, il faut lire pour mieux apprécier leur venue.
Beaucoup d'humour caustique ou non et de questions sur le qui a bien pu faire cela. Des personnages attachants qui font rire de par leur mélange et les situations qui en découlent. Une intrigue qui ne laisse pas beaucoup de répit au lecteur nous mettant sur des charbons ardents. L'enquête est menée rondement sur le meurtre de danseuses de french cancan sur un fond steampunk très appréciable. Et une description de l'époque, des lieux et autres très réalistes – ou presque, mais la fin du livre vous explique le pourquoi et sincèrement, je n'y ai vu que du feu. En parlant de la fin, "l'arrestation" en elle-même m'a laissé un gout de trop rapide. le côté découverte de l'assassin m'a laissé sur les dents jusqu'à ce qu'enfin nous sachons. Dans tous les cas, j'ai hâte de pouvoir lire la suite de leurs aventures.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/rose-l-embaumeur-de-montmartre-tome-1-fleur-hana-a117530512

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paraty62
  04 mars 2016
Excellent !
Séduite par la couverture de ce roman et la plume de l'auteure grâce à une nouvelle, j'ai décidé de me lancer dans la lecture de ce roman.
Nous suivons Rosaline une femme forte et indépendante , journaliste anonyme car ce n'est pas ce que l'on attend d'une femme à son époque. Elle essaye de satisfaire sa curiosité naturelle tout en respectant les convenances. Ce qui lui est très difficile car elle a un naturel rebelle, déteste les "froufrous" et est accro à ses cigarettes...
Lorsque plusieurs danseuses du moulin rouge se font assassiner débarque à Paris un lord anglais tout ce qu'il y a de plus respectable. Et autant dire que leur rencontre va faire des étincelles. Ils sont obligés de collaborer pour trouver la créature responsable de ces meurtres horribles....
J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux et le contraste entre leurs deux personnalités totalement opposées. Spencer habitué à ses laboratoires n'est pas un agent de terrain très doué ;) Ce livre est léger et fantastique, les personnages principaux et l'histoire de fond vraiment aboutis. j'ai hâte de découvrir le prochain et la façon dont Rose va s'adapter à la nouvelle situation. Il y a également une organisation secrète inspirée de la série Torchwood et des inventions révolutionnaires...
En bref, j'ai tout aimé dans ce livre et vous le recommande chaudement.
Lien : http://lemondedeparaty62.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
virgi16
  27 mars 2014
Avant de commencer cette chronique, je souhaite remercier Edibitch ainsi que le forum ‘'Have a break, Have a book'' pour ce partenariat. Ce livre n'a pas tout à fait été un coup de coeur mais j'ai vraiment passé un très bon moment en le lisant.
Tout d'abord, j'ai adoré les personnages. Entre Rosaline, cette fille tellement originale et rebelle qu'elle en est attachante et Lord Spencer Fitzwilliam, cet homme ‘'bon chic, bon genre'', je n'ai vraiment pas eu l'occasion de m'ennuyer. J'ai adoré leurs petites querelles tout le long du roman qui apportent une petite touche d'humour à cette enquête plutôt sérieuse.
La description du décor a été pour moi un réel coup de coeur ! On voit le travail immense qu'a dû faire l'auteur pour en arriver là, les lieux sont tellement bien décrits qu'on est complètement plongé dans l'histoire. de plus, cette histoire se passant au 19ème siècle, j'avais une petite appréhension concernant le vocabulaire ainsi que le contexte historique. Je me disais que le vocabulaire serait trop recherché ou que je n'aurais pas les connaissances nécessaires pour me plonger dans le roman mais ça n'a, heureusement, pas du tout été le cas : tout était expliqué bien en détails et le vocabulaire était plutôt facile.
Les notes en bas de pages m'ont été très utiles car elles étaient vraiment complètes et donnaient des informations qui, même si elles ne nous empêchaient pas de comprendre l'histoire, nous aidaient à nous y plonger davantage.
J'ai adoré le mélange de ces deux styles complètement opposés, c'est-à-dire le côté enquête policière avec tout de même des créatures paranormales. C'est un mélange vraiment original et que l'auteur a très bien traité car on en apprenait de plus en plus sur le côté paranormale en même temps que Rosaline, l'un des personnages principaux du livre, qui elle, ne connaissait pas l'existence de ces créatures. C'est ce point-là qui m'a vraiment donné une impression de réalité dans cette histoire pourtant assez irréelle car on peut vraiment se mettre à la place de cette jeune femme qui tombe des nues lorsqu'elle apprend que son monde ne se limite pas à l'existence des humains et des animaux mais aussi à celle de monstres.
Mon petit coup de coeur dans ce livre, c'est bien sûr les magnifiques illustrations à la fin de chaque chapitre. Elles m'ont vraiment transportée dans l'histoire puisqu'elles décrivaient certaines choses qui me semblaient un peu flou dans le livre. Elles étaient magnifiques et les légendes assez complètes.
Concernant la fin, elle est arrivée très rapidement mais ça ne m'a pas spécialement dérangée. Elle m'a tout simplement intriguée car elle laisse une sorte de suspens qui me laisse penser qu'un tome 2 est prévu. La fin de l'enquête est, elle, très précise et bien développée car, même lorsqu'on sait qui est le coupable, les explications données nous permettent de comprendre bien en détails comment tout s'est déroulé.
Pour finir, non ce livre n'est pas un coup de coeur car malgré qu'énormément de choses m'ont plu, je n'ai pas été complètement transportée par ce roman. J'ai eu l'impression que l'histoire défilait un peu trop vite et je n'ai pas eu vraiment de surprise quant au coupable parce que je l'avais déjà deviné dès le début de l'histoire. Je n'ai cependant pas fini ce livre en ayant l'impression d'avoir perdu mon temps parce que j'ai tout de même passé un très bon moment en le lisant mais, pour moi, un coup de coeur, c'est un livre qui me fait passer par toute une panoplie d'émotions et ça n'a pas été le cas avec celui-ci tout simplement car ce n'était pas le but du roman. L'auteur souhaite nous emporter dans une enquête policière dans laquelle on retrouve des créatures paranormales alors que moi, j'en attendais un peu plus du côté ‘'humain'' du livre. Je veux dire par là que j'aurais aimé voir une évolution dans le caractère de certains personnages, qu'ils changent leurs idées de départ concernant, par exemple, le côté rebelle de Rosaline et ça n'a pas été le cas alors que c'est justement ce qui me fait, en général, vraiment accrocher à une histoire.
Pour toutes ces raisons, je lui accorde la note de 3.5/5 !
Lien : http://virgi-lit.weebly.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marie-Nel
  04 mai 2015
J'ai découvert avec ce roman le style de Fleur Hana, et je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire ! Ce fut une très bonne surprise !
L'héroïne, Rosaline, est une jeune femme dynamique, têtue, effrontée, à l'opposé de ce que devrait être une jeune fille de la fin du XIXe siècle, et c'est ce qui fait tout son charme. Elle est journaliste, ou plutôt secrétaire, ce qui ne l'empêche pas de pouvoir publier sous un autre nom. Sa curiosité est telle qu'elle sait toujours avant tout le monde ce qui se passe dans sa ville... Elle va donc s'intéresser à plusieurs meurtres sordides qui ont eu lieu à Montmartre, et plus particulièrement au Moulin Rouge. Dans le même temps, une autre personne va enquêter sur ces meurtres : un Lord, tout droit venu de Londres, et qui appartient à une organisation secrète. Autant Rosaline est ouverte, dévergondée, ne mâche pas ses mots, autant le Lord est coincé, guindé, et peu enclin aux facéties de son équipière ! Car oui, ils vont tous les deux mener cette enquête, chacun à sa façon...
J'ai beaucoup aimé l'univers de ce roman. L'auteure a su me transporter dans le Montmartre du vieux Paris, à l'époque de l'Exposition Universelle, du Moulin Rouge avec ses danseuses, Toulouse Lautrec... Cette lecture est très dynamique, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Elle a eu la bonne idée de faire de son personnage principal l'opposé de ce que devait être la femme à cette époque-là : elle fait de la bicyclette, retrousse ses jupes pour être plus à l'aise pour courir, sait se faire respecter par ses homologues masculins de par son franc parler et sa gouaille. Et en plus, Fleur a ajouté à tout ce monde réaliste une dose de fantastique et de steampunk qui donne à l'histoire un brin de fantaisie. J'insiste sur le steampunk, le père de Rosaline crée des objets dont le Lord est très friand lui aussi, ce qui rajoute de l'humour à toute l'histoire ! le suspense, quant à lui, est bien mené jusqu'au bout, impossible de deviner qui est le meurtrier, donc c'est une véritable surprise à la fin...
La couverture du roman, réalisée par Fleurine Rétoré, est vraiment splendide et réaliste, correspondant totalement à l'image que je me suis faite de Rosaline. A l'intérieur, les illustrations d'Alexandre Ciano sont très intéressantes et expliquent au lecteur les différentes inventions...
Je pourrais en rajouter encore, mais je ne veux pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs ! Cela a été pour moi un réel plaisir. Suspense, humour, fantastique, steampunk, mélangez tout cela et vous avez ROSE !
Un coup de coeur pour moi, j'attends le tome 2 avec impatience ! Je pense, en me basant sur la fin du premier, que je ne vais pas être déçue du voyage !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeMondeDeMarie
  28 novembre 2015
C'est le deuxième livre de l'auteure que je lis, et malgré son style totalement différent, j'ai vraiment adoré.
Ce livre est principalement un policier mais il a ce petit côté fantastique auquel, vous vous en doutez, j'ai totalement adhéré.
J'ai trouvé l'enquête rondement bien menée. Je dois dire que l'auteur sait nous mettre sur de fausses pistes. Lorsqu'on pense que le tueur est tel ou tel personnage, on se dit aussi "ben oui mais non parce que...". J'ai trouvé le tout bien ficelé et je me suis laissée emporté par l'aventure.
J'ai adoré les deux protagonistes principaux. Totalement différents, ils s'insupportent mais font une super bonne équipe. Il y a d'abord Spencer, un londonien totalement guindé que la vie de Paris met on ne peut plus mal à l'aise. Il ne comprend pas comment les gens peuvent se comporter d'une telle manière. Surtout qu'il a la affaire à des danseuses de cabaret.
Alors lorsqu'il se retrouve confronté à Rosaline, c'est tordant. Elle est une jeune femme très bien mais dont les habitudes choquent notre Anglais. Elle porte un chapeau d'homme, elle n'hésite à relever ses jupes pour faire du vélo, elle fume, et travaille comme journaliste. Ce métier étant, à cette époque, un travail d'homme, elle ne peut pas signer ses articles de son nom. A son plus grand malheur car c'est pourtant une journaliste et enquêtrice hors pair.
Je suis vraiment tombée sous le charme de la personnalité de Rose. Une jeune femme que j'ai trouvé en avance sur son temps. Elle a une répartie détonante.
Les personnages, leurs relations et leurs dialogues m'ont beaucoup faits rire.
J'ai adoré l'époque dans laquelle nous emmène l'auteure. Je l'ai trouvé très réaliste dans les moeurs. J'ai aimé y retrouver des personnages ayant réellement vécus.
Et puis la couverture, j'adore, j'adore, j'adore. Elle correspond magnifiquement à l'image que j'ai pu me faire de Rose en lisant le récit.
Ce livre est un petit coup de coeur et j'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite de leurs aventures à Londres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   06 mai 2015
— Wake up !

Rosaline sentit qu’on la poussait et ouvrit péniblement les yeux. Des muscles de son corps dont elle ne soupçonnait pas l’existence la lancèrent. Parbleu ! Combien de temps avait-elle dormi ? Il faisait presque jour à présent ! Son premier réflexe fut de tâtonner sur le sol pour retrouver la cigarette qu’elle avait éteinte cette nuit, afin de démarrer la journée selon son rituel. Sa main ne rencontra que le vide.

— Je vous ai dit de vous lever !

Elle reconnut à regret la voix désagréable qui s’adressait à elle, et ne put retenir un juron auquel un hoquet de stupeur so british fit écho.

— Vous ! Encore ! pesta-t-elle en ajustant ses jupes et lui lançant un regard haineux.

— And you, again ! Que faites-vous ici, Mademoiselle ? lui lança le lord, dont la peau avait pris une teinte rougeâtre due à la colère.

— Et pourquoi donc vous répondrais-je ? lui rétorqua Rose en avisant son bien qu’il tenait dans sa main. Avez-vous pour passe-temps de saccager les cigarettes d’autrui ? lui demanda-t-elle en s’emparant de son péché. Elle fouilla ses culottes et alluma enfin son Saint Graal en s’appuyant contre le mur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
paraty62paraty62   28 février 2016
Alors, résigné, il vérifia dans le miroir ovale et moucheté accroché près de la porte que sa cravate pourpre en soie était toujours bien droite, maintenue en place par l'épingle rouge à tête en forme de rose qui ne le quittait jamais. Il tenta d'aplatir sa chevelure rebelle. C'était bien le seul élément de son apparence qui lui échappait et sur lequel il n'avait aucune emprise, ou si peu. Agacé, il remit son chapeau et sortit en redressant les épaules. Il n'était pas enthousiaste, or, un lord anglais n'expose pas ses émotions; il afficha donc un air parfaitement serein et imperturbable. Des années de pratique aidaient à feindre la plus totale indifférence, quoi qu'il se passât autour de lui. Il fit quelques pas dans le sordide couloir qui menait au rez-de-chaussée puis, il fit demi-tour. Il pénétra à nouveau dans sa chambre, déplaça le guéridon sur le sol inégal afin de le stabiliser et examina le résultat de cette rectification. Bien, il pouvait partir l'esprit tranquille car l'imperfection et la médiocrité l'exaspéraient plus encore que le fait de se retrouver à battre le pavé à la recherche d'un criminel dont il ignorait presque tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ninie067Ninie067   28 février 2014
Elle entendit des pas derrière elle et se pressa. Elle savait se défendre mais il
ne faisait pas bon se promener seule à une heure aussi tardive dans les rues de
Montmartre. On ne savait jamais si on allait tomber sur un poète bohème qui
se contenterait de vous déclamer quelques vers, sous l’emprise de la fée verte
,ou si on se retrouverait face à un coquin des bas quartiers prêt à vous ôter la vie
pour votre bourse. La petite ruelle dallée lui était bien familière mais ce soir,
l’éclairage blafard et vétuste fonctionnant encore au gaz donnait une étrange
atmosphère aux lieux.
Sentant l’intrus s’approcher, elle fit volte-face.
— Ah, c’est toi ! s’exclama-t-elle, soulagée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paraty62paraty62   28 février 2016
Bien qu'agaçante, cette Rosaline était utile, et il pouvait rentrer chez sa logeuse en étant certain qu'aucun indice n'avait été oublié sur la scène de crime. Il devait s'avouer que même si leurs échanges étaient peu dignes d'un lord et une jeune femme, ils étaient revigorants et apportaient une petite touche de piment à son séjour parisien. Puis il se rappela qu'il aimait l'ordre, la propreté, la monotonie et le calme de son laboratoire et regretta cette faiblesse dans ses sentiments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ddreambookineddreambookine   06 mars 2014
- Je crains que votre allumette n’ait eu un effet néfaste sur la situation …
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Fleur Hana (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fleur Hana
Fleur Hana, marraine de notre premier Prix de la Romance, adresse un message à sa filleule Marine Ienzer, récompensée pour son roman "L'amour entre deux rives".
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2526 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre