AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756429600
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (24/04/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Depuis toujours, l'archéologue Graham Hancock se passionne pour l'origine de l'humanité. A ses yeux, les mythes et les légendes façonnés par les civilisations les plus anciennes puisent leurs sources dans des réalités historiques. Que s'est-il passé exactement sur la terre à la fin de l'ère glaciaire, lorsque le niveau des mers s'est mis à augmenter en submergeant des continents ? Pour lui, le doute n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
musaraneus
  01 août 2019
Une couverture attrayante pour inciter le lecteur à ouvrir ce livre d'1 kg 200... Eh oui, c'est un gros pavé de 1016 pages, regroupant en fait les deux tomes d'une précédente édition et j'avoue que le format m'a fait très peur, en plus d'être vraiment peu pratique ! (Une intégrale c'est bien, peut-être le format « coffret » aurait été plus adapté)
Une petite réticence vite oubliée devant l'alléchant programme de la quatrième de couverture : Passionné par les légendes de mondes engloutis, l'archéologue Graham Hancock à parcouru les mers du globe à la recherche de civilisations disparues, submergées par une subite montée des eaux...
Trésors disparus, mythes anciens et révélations croustillantes, avouez qu'il y a là matière à appâter le plus curieux des lecteurs.
Alors verdict ?
L'ouvrage débute avec une analyse du mythe de Noé et l'hypothèse d'une civilisation antédiluvienne.
S'en suit un chapitre sur la fonte des glaces et de la subite montée des eaux à la fin de l'ère glaciaire. Puis le récit des pérégrinations de Hancock dans différents sites du monde;
Beaucoup de citations issues d'ouvrages variés, beaucoup d'argumentaires (on sent bien que l'auteur cherche à convaincre), des cartes et des croquis, des exemples à la pelle (mais très peu de preuves matérielles : rien qui ne puisse être daté avec certitude), la parole d'éminents professeurs ou de plongeurs expérimentés. etc.
Tout cela sous forme d'enquête, un genre que j'aime particulièrement;
Évidement, sur 1000 pages, on se sent un peu « submergé » (sans mauvais jeu de mots) par toutes ces données !
Reste un point un peu délicat, à savoir que les hypothèses de Graham Hancock sont loin de faire consensus...
Un vent de chicaneries souffle (fort) sur l'ouvrage, qui devrait plaire aux adeptes de la théorie du complot. Quant à moi je reste sceptique car, si l'histoire a déjà démontré à maintes reprises que la majorité n'a pas toujours raison (La terre est ronde n'est-ce pas ?) je m'interroge quand même sur l'intérêt de la communauté scientifique à camper sur ses positions : L'hypothèse d'une civilisation plus ancienne que toutes celles que nous connaissons actuellement, ne serait-elle pas une merveilleuse découverte scientifique ? Les historiens sont, j'imagine, des gens à l'esprit curieux, voire aventureux, non ?
Alors ces théories ont forcément été étudiées de près avant d'être réfutées, certainement pour de bonnes raisons qui ne sont pas exposées ici... Et puis l'absence de preuves matérielles m'incite à la prudence.
Mais peu importe, pour la lectrice aventurière que je suis, suivre monsieur Hancock dans cette enquête fut une expérience réjouissante (quoique vraiment trop longue quand même !). Car au final, théories farfelues ou pas, il s'agit de la plus belle quête qui soi : la recherche de nos origines.
Le livre d'un passionné qui a su me faire douter, un peu, et voyager, beaucoup, à défaut de m'avoir convaincue.
*****
Merci aux éditions Pygmalion pour l'envoi de cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
OSOLEMIO
  23 juillet 2019
" Sans l'espérance, on ne trouve pas l'inespéré, qui est introuvable et inaccessible " Héraclite.
Graham Hancock est un journaliste " amateur" et passionné par les sites mythiques, et il a consacré son temps et l'écriture de ce livre pour rechercher les origines de l'humanité !
Dans les mers Méditerranée, du Bengale, du Japon, dans les océans Atlantique, Indien, il a utilisé des moyens d'investigations sophistiqués, des équipes aguerries et fait appel à des scientifiques internationaux pour confronter leurs théories, études, publications relatives à des lieux souvent mal explorés, parfois vandalisées et pour vérifier si les légendes avaient une réalité effective ou fantasmée !
Il faut comprendre que les ères s'établissent comme suit :
Le paléolitique : ère de la pierre taillée qui s'étend de - 2 millénaires à - 10 000 ans.
Le mésolithique : de - 10 000 ans à - 6000 ans
et enfin le néolithique : ère de la pierre polie de - 6000 ans à - 2000 ans ...ces ères ne coïncident par toujours s'il s'agit d'archéologie ou de géologie et il faut ajouter que les sites engloutis ont subi 3 grands déluges mondiaux , des crues dues à la fonte des glaciers ...et si les premiers vestiges datent d'environ 3000 ans av J.C, il semblerait que des civilisations aient pu exister bien avant cette date et que la transmission des savoirs étant uniquement orale, il n'y ait plus de traces de ces hommes, mais que des civilisations ( ancienne Sumer en Mésopotamie ) remontent à + de 5000 ans ( voire plus ! ).
Il est difficile de faire des datations ( au carbone 14, ou par l'isostasie des niveaux des eaux, par les FUN ( évaluation des ossements par la fluorine, l'uranium, le nitrogène ) et les querelles d'experts à propos des résultats sont nombreuses et à elles s'ajoutent le travail " des faussaires ( en particulier à Malte ).
Graham Handcock s'est interessé aux cartes anciennes, celles qu'ont utilisé Marco Polo ,Vasco de Gama et Cabral pour leurs expéditions : à savoir la carte de Marin de Tyr, de Claude Ptomémée, de Cantino et Reinal, les postulantes arabes ou la carte pisane.
Mais dans un "pavé" de 1015 pages : il est impossible de faire une synthèse sans nuire à la documentation colossale de l'auteur, aussi je vous invite à lire avec un bloc notes ( plus pratique ici qu'un tuba et des palmes ! ) pour découvrir la civilisation sumérienne et ses 7 Sages, les Sages Védas ( avec le bateau du dieu Manu ) au travers du Rigveda..la mort de Krisna, la submersion de Dwarka et les débuts du Kali Yuga, le Mahâbalipuron ( 6000 ans ) en Inde avec ses 7 temples merveilleux, les mythiques îles de Hy-Brasil, d' Antalia ( l'Atlantide ? ) et Satanaze !
Enfin le Japon et les Jomons ( les + anciens céramistes du monde ) qui furent remplacés par les Yayoi )...
Une aventure passionnante et enrichissante même si certains mythes sont encore à confirmer sur le plan scientifique !
Je remercie Babelio qui a fait le choix de me proposer ce livre lors de la dernière masse critique ainsi que les éditions Pygmalion .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
emeralda
  06 août 2019
Ce n'est pas vraiment une nouveauté ce titre, mais plutôt une réédition d'un ouvrage un peu plus ancien. C'est courant et cela redonne une seconde jeunesse à un livré épuisé et/ou qui est en passe de couler aux oubliettes alors qu'il possède un potentiel plus fort que les chiffres qu'il a fait jusqu'à présent. C'est aussi cela le boulot des maisons d'édition : maintenir à disposition du public un large éventail de publications.
Pour en revenir plutôt au contenu de ce pavé, plus de mille pages quand même, il devrait ravir les passionnés d'Histoire, mais aussi celles et ceux qui ont gardé un peu une âme de découvreur/aventurier à la Indiana Jones, les grands méchants en moins.
Si aujourd'hui, on parle souvent de conquête de l'espace et de colonisation de la planète Mars, il ne faut pas oublier que l'on ne connaît pas toute notre Histoire sur notre bonne vieille planète.
Entre les légendes et les fouilles archéologiques qui restent limitées à l'échelle de l'Histoire et de la planète, on a plus à découvrir que de découvertes faites. Et encore, c'est sans compter ce qui est sous l'eau ! Des conditions parfois extrêmes, parfois plus simples, mais toujours contraignantes. Et puis, il y a les croyances, les certitudes qu'il faut revoir. Solliciter l'avis d'experts quelque fois audacieux, d'autres plus timorés. Ne pas hésiter à lire, chercher dans les sources, les écrits des chercheurs, des découvreurs passés et contemporains.
Une vie n'y suffira pas, mais déjà la lecture de cet ouvrage est porte ouverte vers un passé mystérieux qui pose de nouvelles questions.
A lire pour ne pas oublier que l'on ne sait pas tout loin de là…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SebastienCreo
  14 janvier 2016
Les civilisatins disparues ou englouties reste fascinante parce qu'on n'a pas finie de découvrir notre planète. L'auteur Graham Hancock reste fasciné par peuples qui sont venus avant les pyramides ou l'Inde. Il a dû prendre des cours de plongée sous-marine avant d'aller explorer les fonds marins du Japon, de l'Inde et de l'Égypte. Pour être sûr de ces faits il a demandé à différents spécialistes afin de datée plusieurs découvertes archéologique faite avec des plongeurs expérimentés. le livre parle beaucoup du mythe de l'Atlantique ou d'autres peuples avancé technologiquement que des vagues immenses auraient détruit voilà 14 000 ans.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SebastienCreoSebastienCreo   14 janvier 2016
Les pêcheurs locaux me suggérèrent que les "structures" pourraient se révéler des artefacts de dragages militaires relativement récents. Nul doute que plusieurs grandes bases militaires de l'US Air Force se situent à proximité de Chatan, de même que dese avions de guerre américains survolent constamment le site lors de leurs manoeuvres.
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   14 janvier 2016
Ils étaient notamment équipés d'un sonar latéral, qui transmet un signal accoustique jusqu'à 1000 m à la ronde et mesure la puissance de l'écho en retour. Placé dans le sillage d'un bateau de recherche, ce type d'appareil permet de dessiner avec précision les fonds sous-marins et d'identifier toute anomalie manifeste telle une épave.
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   14 janvier 2016
Je m'attarde ensuite sur les données fournies par Kurt Lambeck. Je note que le sol du Golfe Persique était entièrement à sec jusqu'à une période récente - voilà 14 000 ans - et qu'il aurait constitué un véritable jardin d'Éden, il y a entre 12 000 et 9000 années, de même d'en dépit d'inondation ininterrompues, de grandes zones du sol de la région demeurèrent au-dessus des vagues jusqu'il y a entre 8000 et 7000 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   14 janvier 2016
Les colonnes s'y trouvaient en grand nombre, certaines brisées, d'autres passablement intactes, mais toutes renversées. Il y avait des socles de colonnes doriques entourées de débris.
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   14 janvier 2016
Désormais, tout en étudiant l'e-mail de Glenn Milne, je connaissais en fait l'ancienneté possible de la structure en U... elle datait d'au moins 11 000 ans. Soit 6 000 ans plus tôt que la première construction monumentale de l'Ancienne Égypte ou de l'ancienne Sumer, en Mésopotamie.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Graham Hancock (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Hancock
Graham Hancock-La Civilisation Perdue. Quatrième épisode
autres livres classés : mers et océansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre