AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Amindara


Amindara
  21 novembre 2018
Une nouvelle mésaventure des orphelins Baudelaire se termine.

Cette fois, c'est dans une fête foraine qu'ils ont atterri. Souvenez-vous, nous les avions laissés suite à l'incendie de la clinique Heimlich, alors qu'ils venaient de se cacher dans le coffre de la voiture du comte Olaf, idée relativement hasardeuse, si vous voulez mon avis. Parce que du coup, eux qui cherchent par tous les moyens à lui échapper se retrouvent au plus près de lui. Mais nos orphelins ne sont pas idiots et vont nous prouver qu'ils sont aussi doués dans l'art du déguisement que le comte Olaf lui-même. D'ailleurs, si vous voulez mon avis, tout ce petit monde est beaucoup trop doué pour se déguiser et ne pas être reconnu. D'ailleurs, il me vient à l'idée que les orphelins ont quand même beaucoup plus de jugeote que le comte Olaf puisqu'eux le reconnaissent systématiquement alors que lui ne se doute absolument pas de qui se trouve sous son nez.

Bref, l'un des éléments qui rendent ce tome-ci différent des autres, c'est que cette fois, le comte Olaf est là dès le début de l'histoire. Et cette fois, ce n'est pas lui qui cherche à mettre la main dessus. Enfin, certes, il a toujours dans l'idée de les trouver pour obtenir leur héritage, mais comme il ne sait pas qu'ils sont juste là, à portée de main, le danger, bien que toujours présent, se fait ressentir différemment. Autre « nouveauté » (je la mets entre guillemets parce qu'après coup, je me suis rendue compte qu'en fait c'était plus une nouveauté du tome précédent), un des sbires d'Olaf reste sur le carreau. Et ça, on n'y est pas habitués. On pourrait se réjouir du fait que son équipe de malfaiteurs se réduise, mais en fait elle augmente de l'autre côté. Et puis, cette fois, les orphelins ont un allié adulte de leur côté et ça, ça fait longtemps que ça ne leur était pas arrivé.

Encore une fois, le mystère VDC est toujours bien présent. Et comme d'habitude, on n'apprend sur ces initiales que très peu de choses ce qui fait que notre curiosité n'est toujours pas rassasiée.

Comme d'habitude, la plume de Lemony Snicket est « parfaite ». Cynique à souhait.

En bref, une série dont je ne me lasse pas !
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus