AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791094782040
Éditeur : (08/04/2015)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Depuis sa plus tendre enfance, lady Violet a un petit défaut en plus de son caractère tempétueux : le chapardage ! En grandissant ? bien que ne manquant de rien ?, elle reste une véritable cleptomane qui ne peut s'empêcher de fouiner et de prendre tout objet qui lui tombe sous la main. Et ce qui est bien pis, c'est qu'elle s'en rend compte qu'une fois son forfait accompli ! Et voilà que par deux fois, en dix ans d'intervalle, elle se fait attraper par le même homme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Colombedelesperance
  31 mai 2015
C'est ma dernière chronique sur les romans de Lhattie Haniel, aussi, un énorme merci pour toutes ces lectures et plus spécifiquement celle-ci, puisque c'est d'elle dont je vais parler.
Violet Templeton, une lady chapardeuse nous narre l'histoire de Violet (oh, quelle surprise !), une femme de bientôt 27 ans qui arrive en Angleterre avec sa mère pour s'y installer durablement. Ce n'est pas la première fois qu'elle s'y rend, et sa dernière visite lui a permis de faire la connaissance d'un jeune homme, à l'époque, dont elle n'a jamais vraiment pu se défaire. Mais voici que le destin a décidé de les réunir à nouveau, et qu'à cause de sa manie de chaparder de petits objets, Lady Violet se retrouve régulièrement dans des situations légèrement compromettantes en compagnie de Lord Edward…
Rassurez-vous, mon résumé ne rend pas du tout justice au roman. le bouquin est 15 fois, 20 fois mieux que ça ! Je peux même avouer sincèrement qu'il s'agit de mon préféré parmi les trois que j'ai lu de cette auteure. Je pense que cela tient à plusieurs éléments, je vais quand même tâcher de faire du tri dans l'embrouillamini qu'est actuellement mon esprit.
Lady Violet est une jeune femme au tempérament très… marqué. Elle ne se laisse pas faire et a la réplique facile, pour notre plus grand bonheur ! Elle arrive aussi remarquablement bien à se mentir, raison pour laquelle on a parfois envie de la secouer, mais ça contribue aussi beaucoup au charme de l'histoire. Sans compter qu'elle est aussi d'une grande douceur avec les enfants. C'est vraiment un personnage que l'on apprécie !
Lord Edward ? J'avoue que je l'aime bien. Il est effronté et un peu coquin (un peu… tout de même !), sauf que cela ne va jamais trop loin. Il a quand même beaucoup de respect et c'est aussi un personnage que j'ai beaucoup apprécié suivre.
La relation qu'ils entretiennent tous deux, malgré le fait qu'ils aient déjà dépassé l'âge des enfantillages, est tout simplement géniale. Ils se chamaillent sans cesse, se cherchent des poux et nous, lecteurs, découvrons que c'est aussi leur façon de se trouver. D'ailleurs, leurs rencontres finissent rarement autrement que par un baiser.
Alors oui, cette romance est la plus sensuelle des trois que j'ai lues. J'ai vite sauté quelques lignes à plusieurs endroits, parce que je n'en avais pas besoin d'autant, mais la frustration que l'on pourrait ressentir n'existe pas tellement ici. Il y en a peut-être un peu trop, de détails et d'occasions qui, voilà, mais cela ne va jamais trop loin et j'ai apprécié ceci, sincèrement !
Ce jeu du chat et de la souris est rondement mené, puisqu'il semble que nos personnages réussissent à renouveler leur jeu à chaque fois, ou presque, et qu'ils possèdent toujours une flèche à leur arc. Leur petite comédie dure un certain temps, juste ce qu'il faut pour qu'on en vienne à se dire « oui, maintenant ce serait bien ! ».
Alors bien évidemment, la romance est au centre de l'histoire. Bien évidemment. En même temps, il y a des rapports que j'ai trouvé très bien menés aussi avec la paternité, le remariage… ou même l'orphelinat. Sans compter les petites vendettas qui ont lieu et qui pimentent l'ensemble de façon intéressante ! Ah, et la notion de cleptomanie qui ajoute encore du charme puisqu'on se rend compte que là, c'est presque à l'insu de notre héroïne...
Ce petit roman, servi encore une fois par la jolie plume de Lhattie Haniel, vous emporte et vous donne envie de vous en délecter sans vous donner pour autant l'opportunité de lâcher le livre. Ou la liseuse, dans mon cas, puisque j'ai bien dû me dire une dizaine de fois ce matin « bon, allez, je finis le chapitre et je m'arrête », puis « non, mais, juste une ligne encore » et avant d'avoir pu me forcer à m'arrêter, j'avais terminé le roman.
Je crois que ce que j'ai le plus apprécié ici, par rapport aux deux autres romans, c'est le fait que justement, les deux protagonistes ne soient pas éloignés l'un de l'autre mais qu'ils passent leur temps à se chercher pour différentes raisons. Ce jeu du chat et de la souris m'aura vraiment ravie et les piques verbales m'auront réjouie de même. Après, pour l'aspect sensuel, j'avoue avoir apprécié, bien qu'un petit peu moins m'aurait plu aussi.
Comme dans les précédents romans, j'ai noté une ou deux fautes d'orthographe, mais rassurez-vous, il n'y a que de quoi se dire « oups ! » et de passer son chemin pour savoir la suite parce que seul ceci importe.
En conclusion, Violet Templeton est à mes yeux la romance préférée que j'ai lue de Lhattie Haniel, avec des personnages aux caractères marqués, pleins de répartie et qui ne cessent de jouer au chat et à la souris. Agrémentés encore d'autres éléments qui enrichissent de façon très agréable le roman, vous pourrez vous retrouver coincés entre les pages sans désirer pour autant en sortir, sur des notes sensuelles, parfois juste un petit peu trop, mais sans dépasser les limites du raisonnable. Bref, c'est un joli succès pour moi, une belle découverte, même, avec une toujours aussi jolie plume, et ce sera un 18/20 et je vous le conseille, franchement !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TheLovelyTeacherAddictions
  29 mai 2015
Nous plongeons de nouveau dans le 19ème siècle et un univers à la Jane Austen à qui on fait référence tout au long de l'histoire. Alors que dans Lady Rose et Miss Darcy, deux coeurs à prendre ( vous pouvez retrouver mon avis ICI) , nous retrouvions les personnages de Jane Austen , ici dans ce roman , les références se font vis à vis des livres que le personnage principal , Lady Violet Templeton , lit.

Je dirais que le style est légèrement différent et nous fait entrevoir des personnages eux aussi différents et plus "grivois" . Cela n'enlève rien au talent de l'auteur qui nous transporte dans un monde à la fois si particulier mais en même "assez moderne" . J'entends par là que Lord Edward et Lady Violet cèdent souvent à leur pulsion tout en parvenant à respecter les règles de bienséances si bien ancrées dans leur époque. Une chose est sure, ces deux là ne vont pas vous laisser indifférents .

J'ai beaucoup aimé le personnage de Violet Templeton qui a deux facettes. Nous la découvrons dès le début du roman en train de chaparder dans le bureau de Lord Edward et se faisant surprendre , elle ment sur son identité et se laisse voler quelques baisers. Nous pourrions penser que les moeurs et le comportement de cette jeune demoiselle est plus que frivole. Cependant , nous découvrons vite que cette jeune fille est atteinte d'un tic ( de nos jours, nous pourrions parler de TOC) : elle ne peut s'empêcher inconsciemment de dérober un quelconque objet. Elle lutte mais cède sans le savoir à ses pulsions dont elle ne connaît la cause et aucun remède ne lui ai offert. Mais ses scènes à l'orphelinat la dévoile sous un tout autre jour : c'est une jeune femme généreuse, qui prend à coeur d'aider les plus démunis et qui se métamorphose aux contacts de ces jeunes enfants qu'elle finira à sa manière par sauver de leur tragique destin.

Il lui fallait donc un personnage à la hauteur de ce caractère hors norme et Lord Edward est le parfait candidat. Tout au long du roman , il ne cesse d'avoir un comportement frivole, qu'on pourrait trouver indigne d'un gentleman de son rang , mais qui est en fait dicté par ses émotions à l'état brut. Car Lord Edward et Lady Violet sont comme deux aimants qui s'attirent et se repoussent. Ils nous offrent des moments aussi délicieux , sensuels que drôles. Ils aiment se taquiner , se jouer des tours mais cela prouve à quel point ils ont de l'affection l'un pour l'autre. Vous verrez 3 modes de communication entre eux mais je vous les laisse découvrir pour ne pas vous spoiler l'histoire.

Ce roman est riche d'autres personnages que je ne pourrais qualifier de personnages secondaires tant ils sont un pivot central de l'intrigue. La mère de Violet, Lady Susan de la Marre, est un personnage tout aussi attachant car elle vit de nombreux événements au fil de ce roman. C'est une mère attentive, aimante qui saura révéler des lourds secrets et ainsi faire le bonheur de sa fille. Grâce à Lord Clive Pembroke, Duc de Brigdewater , elle vivra un véritable tournant dans sa vie. Cette dernière sera sans cesse aidée et conseillée par son amie de toujours Lady Shirley Somerford , comtesse de March. Elle viendra non seulement en aide à son amie mais aussi à son fils Lord Edward afin de le mener sur le droit chemin. Enfin que serait un roman sans le personnage que l'on adore détester ? Ici , il s'agit de Lady Marjorie Greville , qui n'a aucune envie d'aller sur la voie de la rédemption. Sa rancoeur , sa haine et son envie de vengeance la poussera à commettre des actes irréparables non seulement contre ses ennemis mais aussi contre ceux qu'elle est supposée aimer.

Bref, vous passerez un excellent moment avec ces personnages qui vous feront passer du rire aux larmes. Lhattie Haniel réussit de nouveau avec brio à nous livrer une histoire crédible et tellement ancré dans l'époque Austenienne .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  27 juillet 2015
Je remercie l'auteur, Lhattie Haniel pour l'envoi de ce livre en service presse.
Violet Templeton est une jeune femme de 27 ans qui a un réel problème : la cleptomanie. Depuis sa plus tendre enfance, elle prend pour mettre dans sa poche sans vraiment s'en rendre compte. Une fois qu'elle retrouve l'objet du délit dans ses vêtements, elle s'en veut terriblement et a trouvé une parade : elle pose une pièce à la place de l'objet volé. Malheureusement, un de ces vols sera vu par Lord Edward, qui lui volera un baiser. C'était il y a une dizaine d'années. Lady Violet n'a pas arrêté de voler, malgré le fait qu'elle ne manque et n'a jamais manqué de rien. C'est une maladie qui semble la ronger, jusqu'à un certain point.
Ce que j'ai apprécié dans ma lecture, c'est l'humour qui s'y trouve. Les situations qui ne cessent d'embrouiller la jeune femme, la faisant tomber inexorablement dans les bras de cet homme. Lady Violet ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a un caractère fort, le disant elle-même à maintes reprises, ne cessant de se torturer l'esprit sur le compte d'Edward. Elle se cache la vérité, se mentant perpétuellement jusqu'à créer des situations qui la mettent mal à l'aise. Elle adore les enfants, allant jusqu'à s'occuper d'orphelins qui n'ont pas eut la même chance qu'elle. Elle a un coeur immense et pourtant, lorsqu'il s'agit de son propre bonheur, elle le calfeutre dans une chambre forte par peur de souffrir.
Edward profite de la vie et s'amuse des réactions de la jeune femme. Il aime la chercher, la mettre dans l'embarras afin de profiter de ses lèvres pour la faire taire. Régulièrement, ils se chamaillent jusqu'à se quitter dans de mauvais termes. Mais en réalité, il en est tout autre. Tous les deux aiment titiller l'autre afin de le faire réagir, ce qui n'est pas toujours dans le bon sens. C'est une relation qui est un peu malsaine par moment, car ils vont jusqu'à se rendre malade. La jalousie est un élément déclencheur très puissant, ici nous l'avons dans toute sa splendeur.
Mais il n'y a pas que ces deux personnages, il y a également la mère de Lady Violet, Lady Susan. Cette femme a perdu son mari il y a presque 15 ans et va retrouver son amour de jeunesse. Quelques révélations à son sujet. Cette femme a une tenue irréprochable, mais des ennemis dans l'ombre, surtout une personne peu recommandable. D'ailleurs concernant le sort de ce dernier, j'ai bien aimé ce qui lui arrive.
Il y a malgré tout plusieurs points qui m'ont déplus. En premier, la Lady Chapardeuse ne l'ai pas si souvent, et au final j'ai trouvé que c'était mis de côté durant une bonne moitié du livre. Certes c'est grâce à l'un de ces menus larcins qu'elle rencontre Lord Edward, mais après cette cleptomanie se retrouve en arrière plan, jusqu'à être oubliée. le fait qu'ils se disputent sans cesse, comme des enfants – alors qu'ils ont 27 et 30 ans – est amusant au départ, mais à force, j'ai trouvé lourd, surtout que cela fini toujours par un baiser. J'ai trouvé trop rapide l'intrigue avec le "méchant" de l'histoire surtout la façon dont il insiste – un peu gros à mes yeux. le dernier point qui m'a mise en retrait au bout d'un moment, ce sont les petites phrases au lecteur qui nous inclus dans ce qui vient ou va se passer. En fait, cela m'a fait sortir du récit à chaque fois – j'ai toujours beaucoup de mal avec les interpellations directes au lecteur.
En conclusion, malgré quelques bémols dont le fait que le chapardage se soit perdu en cours de route, j'ai passé un bon moment de lecture, avec beaucoup d'humour et un jeu de chat et de souris pas mal du tout. Des personnages qui tournent souvent autour du pot et lorsqu'ils tombent enfin dedans, c'est déjà la fin. Pas de prise de tête et de la légèreté dans ce roman historique. D'ailleurs, j'ai oubliée de dire que l'on retrouve le langage précieux de l'époque sans pour autant que cela devienne lourd.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/violet-templeton-une-lady-chapardeuse-lhattie-haniel-a118267014
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
larubriquedolivia
  13 mars 2016
1882 - En France, Violet Templeton, âgée de 10 ans, tient un journal où elle confie sa manie de retrouver des objets dans ses poches qui ne lui appartiennent pas et ce à chaque fois qu'elle sort d'une pièce. A l'âge de 16 ans, elle se rend en Angleterre avec sa mère Lady Susan dans la demeure des Somerford rendre visite à sa meilleure amie d'enfance Lady Shirley. Lord Edward, le fils des Somerford fait la connaissance de Violet dans une situation quelque peu délicate, elle lui dit s'appeler Melle Caroline de Laroche.
Violet et sa mère retournent en France et 10 ans plus tard décident de s'installer en Angleterre. Edward se souvient-il de Mademoiselle de Laroche ? Comment se passeront leurs retrouvailles ?
Violet a un tempérament de feu et une fâcheuse manie, celle de ne pouvoir s'empêcher de dérober des objets. Elle est présentée comme une demoiselle réservée et étourdie. Pourtant derrière cette apparence se dissimule une jeune femme romantique, enjouée et courageuse au grand coeur. Elle est très sensible au sort des enfants et éprouve beaucoup d'affection pour eux, notamment pour les orphelins.
Les relations entre Lady Violet et Lord Edouard se présentent sous forme de taquineries et de petits jeux de séduction très coquins. Ils se cherchent et se dérobent sans cesse sans pourtant se passer l'un de l'autre.
"Violet Templeton, une lady chapardeuse" est une romance alliant jeux amoureux, secret de famille, mensonges, calomnies, intrigues et complot sans oublier une vraie méchante Lady Marjorie. Il est impossible s'ennuyer un seul instant.
L'auteure Lhattie Haniel a su intégrer beaucoup d'humour, le langage de l'époque en nous offrant une jolie plume et en s'amusant à faire quelques clins d'oeil à Jane Austen. Ce livre est une belle découverte, j'ai passé de très bons moments de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
livre-esse
  08 août 2015
http://attrape-mots.blogspot.fr/2015/08/violet-templeton-une-lady-chapardeuse.html
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de romance, alors lorsque l'auteure Lhattie Haniel m'a proposé de lire son roman en partenariat, j'étais très enthousiaste. Un grand merci à elle!
Ce roman se démarque des autres par ses protagonistess haut en couleur. le personnage principal, Lady Violet, est une jeune fille de 27 ans, encore célibataire. J'ai tout de suite apprécié son fort caractère, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds! Mais elle a aussi une manie bien particulière : elle ne peut s'empêcher de voler de petites choses, sans même s'en rendre compte! C'est la première fois que je lis un roman où l'héroïne est cleptomane, et c'est vraiment bien trouvé! Puis... qui dit chapardage, dit... situations compromettantes et drôles! J'ai donc beaucoup apprécié ce trait de caractère très original.
Au fil des pages, on en apprend de plus en plus sur Violet. C'est un personnage qui a le coeur sur la main. C'est une héroïne très attachante et touchante : elle met tout son amour et sa douceur à aider des petits orphelins! On apprend aussi à connaitre, son nouveau voisin anglais : Edward. C'est un gentleman pas si gentleman que ça : il a lui aussi un fort tempérament et est assez coquin. Il a très vite du mal à résister au désir que lui inspire Violet...
Malgré leurs âges, Edward et Violet se chamaillent sans cesse et se cherchent, mais on voit vite à quel point ils s'apprécient. Les deux personnages étant plein de répartie, on s'imagine vite à quel point leur romance sera pimentée! Par contre, j'ai trouvé leurs disputes un peu lassantes vers la fin car assez répétitives.
Même s'il y a quelques petites intrigues et vengeance en toile de fond, c'est la romance qui est le centre de l'histoire. Il ne faut donc pas s'attendre à une intrigue avec un méchant machiavélique, mais bien a une histoire d'amour.
J'ai par contre été déçue du fait que le côté cleptomane de Violet, bien que bien exploité au début, est finalement mis de côté au fil des pages, et on en entend vite plus parler. C'est vraiment dommage, car c'est ce sur quoi j'avais le plus accroché! Dernier point négatif : le fait que les réactions des personnages soient prévisibles... mais rien de bien catastrophique non plus.
La plume de l'auteure est jolie, et on se laisse vite emporter par cette histoire d'amour peu commune. On retrouve le langage de l'époque, et j'ai adoré me plonger au coeur du XIXème siècle! J'ai aussi beaucoup apprécié le fait qu'à la fin de chaque chapitre, il y ait des petites phrases qui interpellent et invitent le lecteur à rentrer dans le récit.
Lien : http://attrape-mots.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   29 août 2015
Alors qu’il passait le seuil de la porte, il avait aperçu Violet. Il était resté quelques secondes à l’observer. Elle avait une très belle allure de dos et ses vêtements étaient de bonnes factures, avait-il tout de suite remarqué. Il avait ressenti un léger frisson sans savoir, du reste, pourquoi. Mais alors qu’il avait l’intention d’aller se présenter à elle, puisqu’elle avait sûrement dû être invitée par sa mère, avait-il pensé, il l’avait vue mettre dans son réticule une petite fiole en cristal. Elle avait déposé quelque chose sur le plateau d’argent, mais bien trop furibond à ce moment-là, il ne s’en était pas aperçu.
Assurément, elle s’était crue chez elle !
Ses bottes éclatantes de propreté lui avaient permis de se déplacer sans bruit jusqu’à elle. De son bras droit, il l’avait encerclée par derrière lui bloquant ainsi ses deux bras tandis qu’il s’était saisi, avec sa main gauche, de son réticule en soie bleue coordonnée à ses vêtements.
Incontestablement, Violet fut méchamment médusée !
Tout en se retournant pour se défendre, elle lui avait expédié un coup de poing dans l’estomac. Edward, pas du tout paré à recevoir un tel coup, s’était plié en deux. Il avait néanmoins réussi à attraper les jupons de Violet dont cette dernière, pour se défendre, l’avait repoussé violemment avec ses deux mains. Edward était tombé à la renverse tout en emportant avec lui la jeune femme. Ils s’étaient tous deux retrouvés allongés l’un sur l’autre dans une position que la bienséance aurait déclarée des plus déplacés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   27 juillet 2015
Elle perdit instantanément son sourire. Elle le fixa et avala sa salive difficilement avant de poursuivre leur échange.

— Je me suis permis de vous apporter une tarte aux fruits rouges. Je me devais de régler ce vieux compte que nous avions entre nous, lui dit-elle en se forçant quelque peu à sourire.

— Vous feriez mieux de garder vos gourmandises pour un autre ! À moins qu’il n’y en ait plusieurs...

Puis il tourna les talons.

Choquée, elle suffoqua. Son corsage la serrait soudainement de trop. Elle sentit une douleur sourde lui vriller les tempes.

Qu'est-ce qu’il venait de lui arriver ?
Se pouvait-il que ce soit l’homme qu’elle aimait qui venait de l’insulter ?
Elle n’eut pas le temps d’en trouver la réponse ni de se poser une autre question, d’ailleurs. Sa tête lui tourna le cœur et elle tomba sur place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   27 juillet 2015
Edward se dirigea vers lady Susan qu’il salua avant de se positionner devant Violet. Il s’inclina en lui tendant la main, cependant, elle ne bougea pas. Il lui attrapa la main de force, bien que personne ne s’aperçoive de ce qu’il se passait entre eux. Elle le fixa de ses prunelles pourprines qui auraient pu le tuer si elles avaient été des armes. Il la regarda alors, avec un sourire arrogant, tandis que Violet cherchait une échappatoire afin de se soustraire à l’indocile personnage. Mais sa mère était déjà en grande conversation avec lady Shirley et le duc, et les autres invités conversaient également entre eux. Edward — toujours le sourire enjôleur — lui présenta finalement son bras.

— Puis-je vous accompagner pour prendre un verre, Milady ? lui proposa-t-il.

— Même pas en rêve ! marmonna-t-elle.
— Je n’ai pas bien compris votre réponse, ma chère, insista-t-il à voix haute.

Violet s’aperçut que certains invités avaient les yeux braqués sur eux, au vu du timbre de voix employé par Edward. C’est avec un sourire forcé qu’elle acquiesça à sa demande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
larubriquedolivialarubriquedolivia   12 mars 2016
Durant la réception qui suivit l'échange des vœux, Edward avait encore les yeux rivés sur Violet. Il faut dire qu'elle était plus que désirable dans cette robe parme. C'était la fameuse robe qu'elle s'était fait faire pour son anniversaire et elle était si contente de ne l'avoir pas encore portée, car Edward semblait la trouver encore plus attirante dedans.
Commenter  J’apprécie          00
larubriquedolivialarubriquedolivia   12 mars 2016
Violet avait accepté de danser avec d'autres gentlemen que lui, afin de le rendre un peu jaloux - ce qui, en fait, était la réalité puisque le serpent vert de la jalousie lui mordait le cœur à lui en faire mal.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : secretsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3584 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..