AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les thés meurtriers d'Oxford tome 1 sur 10

Diane Garo (Traducteur)
EAN : 9781922436467
326 pages
H.Y. Hanna (18/09/2021)
4.13/5   577 notes
Résumé :
Gemma abandonne son emploi confortable pour rentrer à Oxford et réaliser son rêve : ouvrir un salon de thé traditionnel anglais. Pour ce faire, elle doit dépenser toutes ses économies, retourner vivre chez ses parents et supporter sa mère autoritaire qui joue les entremetteuses, mais elle en est persuadée : c’est pour la bonne cause. La preuve : ses affaires sont déjà en plein essor... jusqu’à ce qu’elle découvre un jour en ouvrant sa boutique qu’un touriste américa... >Voir plus
Que lire après Les thés meurtriers d'Oxford, tome 1 : Chou à la crim'Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (193) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 577 notes
5
84 avis
4
87 avis
3
11 avis
2
7 avis
1
0 avis
L' Australienne H.Y Hanna avec ce premier tome , démarre une série policière , so british et délicieuse..

Tout se passe dans les Cotswolds, dans un petit village ancien, joliment conservé, visité par les touristes grace à sa proximité de la ville universitaire d' Oxford. Ayant démissionné d'un prestigiieux poste de cadre en Australie, afin d'ouvrir un salon de thé dans la ville de son enfance, Gemma doit vivre chez ses parents. Son affaire tourne bien jusqu'au jour où un touriste américain est retrouvé complétement dead dans la cour de son petit commerce. Les clients persuadés qu'il a été empoisonné avec un de ses scones désertent l'endroit et Gemma doit se retrousser les manches et enquêter , afin d'accélérer l'enquête, et de ne pas laisser le chiffre d'affaire baisser, baisser, baisser...
Cette initiative, cette nouvelle marotte, n'ayant rien à voir ( ♫No, No, No♫ ) avec le fait que l'inspecteur en charge de l'affaire soit son amour de jeunesse.
Non, absolument pas !
Mais pas du tout...
Quatre vieilles dames du village, dont l'ancienne bibliothécaire, ont décidé de prendre les choses en main, aussi .
Presque un embouteillage ! le tout dans une ambiance feutrée entre gens bien élevés, d'un joli petit village où rien ne se passe, jamais. Mais ça c'était avant Gemma et H.Y.Hanna...

C'est une série que j'ai trouvé délicieuse. Tous les ingrédients du cosy mystery y sont réunis , sans que ce soit lourd. Malice, vieilles dames, enquêtrice jeune et jolie au caractère bien trempé, inspecteur sexy, nourriture sucrée, thé , vieilles pierres, douceur de vivre malgré le danger, et la superbe ville d'Oxford qui est ici, mieux exploitée que dans la série " Loveday et Ryder".
Peut-être connaissez-vous la série " Les Enquêtes d' Hannah Swensen" ? Et bien, cette série lui ressemble mais en dix fois mieux ! Dans Les Thés meutriers d'Oxford, l'héroine aussi gére un salon de thé, avec moult patisseries. Elle aussi, a une mère méga casse-pied, et un chat est présent, mais le tout est plus fin, moins vulgaire, plus malicieux, et la situation amoureuse est beaucoup plus claire , moderne, réaliste et intéressante.
J'ai piqué un fou-rire avec une situation impliquant les mamies enquêtrices, dont l'une est un peu obsédée par les vertus du son pour la santé et essaie de convaincre qui veut bien l'écouter ... (ou pas ! )

Douze tomes, en VO, sont visibles sur Babelio, dont quatre déjà traduits en français.
Thé, scones, enquête et romantisme sont au menu de ces thés meurtriers , à déguster sans modération.
Commenter  J’apprécie          544
A l'approche de la trentaine, Gemma a décidé de laisser tomber un travail rémunérateur mais peu épanouissant en Australie pour enfin réaliser son rêve : ouvrir un salon de thé traditionnel dans un village des Costwolds. Proche d'Oxford, son petit établissement attire les touristes et les affaires démarrent très bien. Si ses parents ont mal accepté ce ‘'déclassement'', elle a pu compter sur l'aide de sa meilleure amie Cassie, qui l'aide au service et de Fletcher, un merveilleux pâtissier qui ne déplace jamais sans son chat adoré, Muesli.
Bref tout va bien jusqu'au jour où elle découvre un client américain, visiblement mort, étouffé par un scone, dans son arrière-cour. Certes l'homme était odieux, mais de là à l'assassiner ! Pourtant la police la soupçonne et, pire encore, les clients désertent son salon de thé !
Pour laver son honneur et éviter la faillite, Gemma se lance dans l'enquête, même si l'inspecteur en charge, et accessoirement son ex-petit ami, le séduisant Devlin O'Connor, le lui déconseille vivement.

Un cosy mystery qui dose parfaitement enquête policière, romance et humour, avec en prime Oxford et les Costwolds et des personnages sympathiques.
L'autrice est australienne mais elle a su rendre à merveille la touche british qui donne envie de prendre place aux côtés des quatre commères du village, pour écouter les derniers cancans, siroter un thé et se régaler d'un scone tout juste sorti du four.
L'héroïne n'est pas trop godiche, même si la présence de celui qui a fait battre son coeur au temps de ses études universitaires lui fait un peu perdre ses moyens. Autour d'elle gravitent sa meilleure amie au caractère bien trempée, une mère envahissante, le quatuor de vieilles dames drôlissimes, un pâtissier introverti, le beau Devlin et, cerise sur le gâteau, un chat facétieux qui aime se faufiler entre les tables du salon de thé.
Tout est réuni pour un moment de détente et de plaisir. du pur bonheur !
Commenter  J’apprécie          312
Ce n'est pas un roman policier pur et dur mais plutôt une délicieuse romance policière contenant tous les ingrédients pour vous faire passer un beau moment dans cet été brûlant.
Une jeune femme quitte L'Australie, revient chez ses parents dans son village natal près d'Oxford pour ouvrir un salon de thé cosy où l'on peut déguster de délicieuses pâtisseries anglaises et siroter des thés divers et variés.
Le roman débute sur les chapeaux de roue ; un client pénible et arrogant, des "petites vieilles" un tantinet agaçantes, un employé indispensable mais taciturne, une petite chatte rebelle.
La galerie de personnages ne s'arrête pas là.
Roman sans prétention, léger avec une pincée d'humour anglais, une dose de suspense et de mystère, des velléités de romance, des amitiés indéfectibles et une famille parfois envahissante.
Mais attention parmi tous ces ingrédients, la gourmandise peut s'avérer être un très très vilain défaut...
Commenter  J’apprécie          350
Cette série de cosy mystery a tout pour me plaire : le sujet, le lieu, l'écriture agréable, l'intrigue bien menée et les personnages principaux sympathiques.

Ce qui justifie les 3 étoiles : L'américain, assassiné, dont la caricature a été poussée à l'extrême, quoique je ne pense pas que seuls les américains soient assez machistes pour mettre la main aux fesses de la serveuse et lui proposer de le rejoindre dans sa chambre sous prétexte qu'elle est pleine de vie et a du répondant !!

Je ne vais pas aller jusqu'à dire que j'ai été choquée mais j'ai trouvé cela totalement déplacé dans un cosy mystery et un peu gros comme ficelle pour donner à penser qu'il a été assassiné parce que mufle !

Je vais voir avec le second volume si l'autrice continue dans cette veine ou si elle revient à des comportements moins incongrus et absolument pas indispensables !

Challenge Féminin 2022/2023
Challenge Multi-Défis 2023
Challenge Plumes Féminines 2023
Pioche Polar mars 2023 : Laehb80
Lecture Thématique Polar mars 2023 : Une autrice
Commenter  J’apprécie          300
Après avoir travaillé quelques années en Australie, Gemma, vingt-neuf ans, fait le choix de de rentrer chez elle, dans son petit village, situé dans les Cotswolds, à proximité de la ville universitaire d' Oxford, afin d'y réaliser son rêve : ouvrir un salon de thé typiquement anglais. Tout se passe bien jusqu'au jour où elle découvre le cadavre d'un touriste américain, dans la cour de sa boutique, tué par l'un de ses fameux scones. Elle décide de mener l'enquête, tout en aidant la police. Et ce n'est certainement pas parce-que, l'inspecteur en charge de l'affaire est son charmant ex ...

Un "cosy mystery" absolument rafraîchissant et "so British" ! Une intrigue joliment ficelée, légère et bourrée d'humour qui se lit sans voir le temps passer.

"- J'espère que vous ne pensez pas que tous les Américains sont comme lui.
- Je lui rendis son sourire.
- Tant que vous ne pensez pas que tous les Anglais sont comme Mr Bean."

"Il existait deux types de clubs de lecture : ceux dont les membres étaient des lecteurs " sérieux" qui passaient leur temps à disséquer férocement le texte pour y trouver un sens caché auquel l'auteur n'avait probablement jamais pensé, et les clubs de lecture plus orientés commérages, dont les membres cherchaient simplement une excuse pour se retrouver et s'enthousiasmer au sujet de leurs coupes de cheveux respectives, et échanger des ragots sur leurs enfants et leurs voisins."

Les personnages sont attachants, parfois légèrement extravagants. J'ai adoré les quatre vieilles chouettes fouineuses du village ...

Et cerise sur le gâteau, H.Y. Hanna nous offre sa recette de scones en fin d'ouvrage.

Un moment de lecture à savourer.
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Il existait deux types de clubs de lecture : ceux dont les membres étaient des lecteurs " sérieux" qui passaient leur temps à disséquer férocement le texte pour y trouver un sens caché auquel l'auteur n'avait probablement jamais pensé, et les clubs de lecture plus orientés commérages, dont les membres cherchaient simplement une excuse pour se retrouver et s'enthousiasmer au sujet de leurs coupes de cheveux respectives, et échanger des ragots sur leurs enfants et leurs voisins. Je me rendis rapidement compte que le groupe de ma mère appartenait à cette dernière catégorie.
Commenter  J’apprécie          210
- Quel est le livre actuel du club [ de lecture ]? demandai-je.
- Persuasion de Jane Austen.
- Oh, c'est mon préféré d'Austen ! m'exclamai-je avec enthousiasme.
Elle m'adressa un petit sourire.
- Vraiment ? Je pensais que la plupart préféraient Orgueil et Préjugés.
- Oh, j'ai un faible pour Darcy... comme toutes les filles. Mais le capitaine Wentworth détient la palme de la lettre la plus romantique de tous les temps.
Commenter  J’apprécie          90
- J'espère que vous ne pensez pas que tous les Américains sont comme lui.
- Je lui rendis son sourire.
- Tant que vous ne pensez pas que tous les Anglais sont comme Mr Bean.
Commenter  J’apprécie          160
Dommage que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie.
- Vous êtes très cynique.
- Disons simplement que je crois à l'adage selon lequel le léopard ne se déplace pas sans ses taches.
- Les gens ne sont pas des léopards.
- Oh, ils ne sont pas si différents, fit-elle avec un sourire ironique. Les gens sont ce qu'ils sont, ils ne peuvent pas changer.
Commenter  J’apprécie          60
— J’ai été désolé d’entendre que tu avais connu quelques désagréments avec ton salon de thé, Gemma.

C’était typiquement anglais d’utiliser des euphémismes pour tout. Un meurtre brutal se retrouvait réduit à des « désagréments ». Les journaux britanniques avaient dû faire état du naufrage du Titanic comme d’une « excursion regrettable ».
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1209) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..