AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Kristin Hannah (Autre)
EAN : 9782749943190
Michel Lafon (04/03/2021)
4.16/5   50 notes
Résumé :
Kate et Tully se rencontrent en 1974. Elles ont 14 ans et rien en commun : Kate est insignifiante tandis que Tully est l’une des élèves les plus populaires du collège. Pourtant, contre toute attente, elles deviennent inséparables. Depuis le début de sa vie, Tully n’a de cesse de prouver sa valeur au monde : abandonnée toute petite par sa mère, elle n’a qu’une obsession, être aimée. Elle cherche d’abord la reconnaissance dans les bras des hommes avant de se vouer à s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 50 notes
5
10 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

Sourisetdeslivres
  25 mars 2021
Ce livre mérite plus de cinq étoiles, en fait, il mérite chaque étoile dans le ciel. Ce livre était phénoménal. Il m'a touché le coeur. Il est entré dans mon coeur. J'ai ri et j'ai pleuré… Oh, comme j'ai pleuré…
Ce roman de Kristin Hannah parle d'amitié. Bien que, à mon sens, le mot « amitié » ne semble pas être un mot assez fort pour résumer la relation de Kate et Tully, les deux héroïnes.
Ce mot devrait être comme dans le récit : « TullyandKate. Meilleures amies pour toujours. »
C'est une histoire qui commence en 1960, dans une petite ville rurale plus au nord.
Dans une maison à bardeaux sur une colline au-dessus d'un pré à chevaux.
L'histoire devient vraiment intéressante en 1974 quand la fille la plus cool au monde emménage juste à côté de la maison aux bardeaux
. Tous les matins, Kate et Tully, sont côte à côte à l'arrêt de bus et pourtant à des années-lumière dans ce monde uniquement connu d'elles 2.
Tully sent éclore en elle une émotion nouvelle quand elle rencontre Kate, une émotion comme une fleur exotique.
Elle peut presque sentir son parfum de miel dans l'air. Pour une fois dans sa vie, elle se sent en sécurité.
Même si elles sont très proches, elles ne sont pas capables de dire certaines pensées à voix haute.
Les pensées sont des choses impalpables, sans forme, jusqu'à ce qu'on leur donne consistance avec la voix.
Une fois dites, elles possèdent alors ce poids qui peut vous écraser.
Dès que Tully entre quelque part elle rayonne.
Son penchant dépressif, son sourire hésitant font qu'elle accapare l'attention de tout le monde.
Kate l'observe, l'admire et en éprouve, parfois, un sentiment de jalousie.
Sentiment partagé, car si Kate ne sera jamais Tully, Tully ne sera jamais Kate.
Kate possède tout ce que Tully voudrait : une famille.
Et Tully a tout ce que Kate aimerait : elle est magnifique et populaire.
Alors que Tully espère une famille unie comme celle de Kate et que Kate souhaite avoir le charme et la beauté de Tully, en duo, elles se sont complétées. Elles sont un ensemble. Indissociables et pourtant si différentes.
Tully est dans le spectaculaire, pleine de rêves et d'ardeur.
Kate est plus en retrait.
Tully c'est la tempête tropicale, Kate c'est une bise d'été.
Kate reste la choriste de Tully sous les feux de la rampe.
Tully et ses cicatrices de l'âme, surtout une, qu'elle garde enfermée en elle.
Elle travaille toujours plus pour atteindre ses rêves et faire taire cette faille.
La cacher aux yeux de tous.
Kristin Hannah avec ce roman comme avec ses livres précédent aborde des questions importantes.
Ici, c'est princiapelemnt, mais pas uniquement : quel est le prix à payer pour réaliser les rêves ?
Si la réussite est de l'or reposant dans les rivières, l'amour est un diamant enterré à des centaines de mètres sous terre.
Il est rare et précieux.
À quoi bon illuminer le monde si on en admire l'éclat seule ?
Tully a passé sa vie à cuirasser son coeur ; à créer une enveloppe dure tout autour, si elle la retire elle expose sa vulnérabilité.
Kate fait de même, différemment, mais toutes deux savent arborer les sourires de circonstance.
Juste elles deux savent percer la carapace de l'autre. Peut-être.
Kate imagine l'amour comme une chose durable, une émotion en polyester qui peut l'emporter sur l'usure du quotidien
Tandis que Tully ne croit pas en l'amour.
Les garçons puis les hommes, et même les femmes sont comme des papillons de nuit attirés par une flamme.
Le lycée, l'université puis le monde du travail.
La détermination farouche de Tully à devenir une grande journaliste depuis qu'un jour la mère de Kate lui a dit qu'elle pouvait même devenir présidente des États-Unis.
Tu lis leur amitié indéfectible. Elles qui sont pourtant tellement différentes.
La solitude les a unis, mais sinon c'est l'eau (Kate) le feu (Tilly) ; le silence et le bruit, une balance perpétuelle. La seule constante elles sont toujours là l'une pour l'autre.
Tilly protège Kate, la rassure tandis que Kate l'entoure d'amour et croit en elle.
C'est un énorme changement pour cette jeune fille qui a dû grandir trop vite trop tôt.
Kate c'est la constante de sa vie.
Celle qui ne part pas, celle qui ne l'abandonne pas.
Tully, cette étoile placée en orbite ; elle se donne corps et âmes rien ne fera la dévier de sa trajectoire.
Je t'invite vraiment à partir à la rencontre des filles de la route des lucioles, leurs vélos sont leurs tapis volants menant à un autre monde.
Leur monde que tu vas vivre avec elles depuis leur rencontre à l'adolescence, les turpitudes qui vont secouer leur vie, les femmes qu'elles vont devenir, les voies suivies ou non, les coups de gueules et d'éclats, les confidences.
Tu lis tout, tu ressens tout.
Kristin Hannah n'écrit pas uniquement un roman sur l'amitié, elle écrit un roman sur l'émancipation des femmes.
Grâce à ses héroïnes qui incarnent parfaitement les changements qui s'opèrent durant les périodes de l'histoire, mais aussi suivant l'âge.
Tous les bouleversements qui surviennent dans la vie d'une femme.
Tu liras des noms tels que Gloria Steinem.
Des femmes qui veulent faire savoir aux femmes des générations suivantes et futures qu'elles peuvent être tout ce qu'elles veulent.
Kristin Hannah en choisissant d'orienter son intrigue sur plusieurs décennies et d'approcher le milieu journalistique te permet d'aborder l'actualité du monde, en particulier dès États-Unis.
Tu rencontreras les grandes figures du féminisme par exemple, mais c'est bien plus riche que cela.
C'est plus que captivant pour une lectrice comme moi qui se passionne pour l'histoire, les faits marquants de l'actualité.
Tu partiras par exemple à ce qui secoue le Salvador puis ce qui a mené à la guerre du Golfe
Tu liras aussi l'actualité plus légère.
Films, stars de la TV, mode, tout y passe. Tout ce qui passionne les héroïnes.
C'est foisonnant de détails qui vont t'aider à t'immerger pleinement dans ces périodes que tu vis à travers Tully et Kate.
J'ai adoré cette immersion dans ces décennies marquantes.
De nombreux messages parsèment le roman, mais le plus fort est celui-ci : tu peux accomplir tous tes rêves du moment que tu t'accordes les moyens d'y arriver.
Homme ou femme.
La force de ce message m'a vraiment apporté beaucoup.
Katie Scarlett et Tallulah Rose parleront à toutes les femmes.
Les mères au foyer comme celles qui ont préféré faire carrière.
Kristin Hannah écrit les difficultés inhérentes à chaque choix de vie.
Elle n'essaye pas d'embellir la vérité.
Elle te conte la vie de femme, difficile, peu importe la route suivie.
Tu te sens en toute intimité avec les personnages accompagnant Tully ou Kate.
Une voix peut apporter de la lumière dans un endroit sombre et vous mener à la sortie
Tully est la lumière de Kate, Kate celle de Tully
« Écarte les bras Katie. C'est comme de voler ».
C'est tout le parcours d'une vie de femmes que Kristin Hannah te narre.
L'enfant qu'elles ont été, les petites filles qui ont suivi, les adolescentes qu'elles furent, les femmes qu'elles sont devenues.
Fillettes et adolescentes. Jeunes adultes et adultes. Mères et les grand-mères.
Le temps qui passe à toute allure.
Elle te parle de l'époque où le monde entier semble tendre les bras et où les rêves sont aussi faciles que cueillir des pâquerettes
Ce livre a fait chanter mon coeur et cela m'a fait mal au coeur
La lumière des étoiles ce soir ressemble à des lucioles qui tombent tout autour de moi.
Je pensais, jusqu'à 60 pages avant la fin, adorer le livre, mais lui mettre que 4 étoiles.
Je termine en te disant : c'est un gros coup de coeur.
Une beauté terrifiante.
Je le termine le souffle coupé.
Cette lecture m'a fait pleurer, mais m'a surtout transportée.
C'est un tome 1, il y a une suite qui a déjà été publiée en anglais depuis 2013.
Rassure-toi ; on ne le sent à aucun moment.
Je lirai évidemment le deuxième opus, si un jour il est traduit, car, je serai ravie de retrouver ces personnages entrés dans mon coeur, mais honnêtement La route des lucioles se suffit à lui-même.
En conclusion, Kristin Hannah donne un message à ses lectrices.
Je ne te dirai pas tout et surtout évite d'aller lire la fin avant de commencer ; tu serais spoliée sur ce qui fait la force de ce roman.
Un message que je note et qu'elle écrit elle-même : « (…) c'est le grand avantage d'être une femme : nous sommes toujours là l'une pour l'autre. Comme le diraient Tully et Kate, quoi qu'il arrive. »
Parcoure les années 70 en chantonnant Dancing Queen ; promène-toi dans les années 80 sur love is a battlefield ton Walkman enfoncé dans les oreilles, glisse sur les années 90 au rythme de i'm every woman, débute le nouveau millénaire sur a moment like this.
Enfourche ton vélo et pars toi aussi à la rencontre des filles de la route des lucioles. Elles ont tellement à te raconter et à te donner.
Ce livre a fait chanter mon coeur et cela m'a fait mal au coeur… et pourtant à la fin, j'en voulais plus.
3e roman que je lis de cette auteure, 3e fois qu'elle me brise le coeur et en même temps le répare.
Je voudrais tellement te dire ce qui m'a ému, car il n'y a pas qu'un seul passage, mais je préfère te laisser découvrir toi-même toute la lumière de ce roman.
Lien : https://unesourisetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Annesophiebooks
  29 avril 2021
Les histoires d'amitiés marchent souvent très bien en littérature.
Pour autant, si j'en apprécie certaines, j'ai rarement un coup de coeur aussi grand qu'avec celui-ci.
D'ailleurs, est-ce le terme exact ? Je n'en suis pas certaine. Les émotions ont été si variées durant cette lecture que je crois que ça va au-delà de ça.
Il faut savoir que je ne pleure jamais en lisant un roman. Aussi triste ou terrible soit-il, qu'il s'agisse de tragédie ou de thriller, mes yeux restent secs.
Une fiction est une fiction, et il y a bien d'assez d'horreurs dans le monde pour que je n'aie pas besoin de liquider un paquet de kleenex à chaque lecture un tant soit peu profonde.
Et pourtant, à mon grand étonnement (et, croyez-moi, il était très grand !), les larmes ont coulé en continu durant les 50 dernières pages de la Route des Lucioles...
N'allez pas croire que ce roman est triste, il est même tout le contraire.
J'ai beaucoup aimé faire la connaissance de Tully et de Kate.
J'ai adoré les suivrez durant les décennies qui ont suivi leur rencontre, les voir grandir, évoluer, faire des choix, se tromper, se relever, se relancer, se soutenir, se déchirer, se chamailler, se bouder, se retrouver, se manquer...
J'ai particulièrement apprécié toutes les références musicales qui jalonnent le livre, des musiques connues de tous, même si nous sommes nés vingt ans plus tard que nos deux amies.
J'ai ri des nombreux traits d'humour parsemés au fil des pages.
J'ai été attendrie par la douceur de Kate, tout autant que j'ai été agacée par l'égoïsme de Tully.
Rien ne manque à ce roman. Tout y est pour que chaque lecteur puisse se retrouver, à un moment ou à un autre, à la place d'une des deux protagonistes, réveillant chez chacun des souvenirs d'enfance, d'adolescence, ou même des sensations beaucoup plus récentes.
Mais les 50 dernières pages ?!
En refermant La Route des Lucioles, je me suis demandé si Kristin Hannah aurait dû faire prendre une autre voie à son récit, mais en fait non !
Non parce que ça conclue en beauté un roman qui génère quantité d'émotions durant ses 490 pages.
Un roman à découvrir et à lire sans hésitation, pour retrouver un peu de ce que nous avons été, un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
thebookshereads
  14 janvier 2022
C'est après avoir visionné le premier épisode de la série "Toujours là pour toi" sur Netflix que j'ai découvert que cette dernière était tirée du roman "La route des Lucioles" écrit par Kristin Hannah. Ni une, ni deux, je me suis vite procuré le roman pour découvrir cette histoire d'amitié originale qui traverse les époques.
Je dois avouer qu'il m'a fallu bien 80/100 pages pour m'imprégner vraiment du récit, pour cerner les personnages de Kate et de Tully et comprendre où l'autrice souhaitait nous emmener. Passé ces premières pages, j'ai été de plus en plus embarquée dans ce récit que l'on peut qualifier d'Ode à l'amitié.
La route des Lucioles est une consécration de l'amitié féminine qui traverse l'espace temps. C'est la mise en lumière de cette relation à la fois pleine de tendresse et de piquant qui lie Kate et Tully. Tout n'est pas rose, au contraire, il y a beaucoup de jalousie sous-jacente qui ternit parfois leur relation. Pourtant, une fois le roman terminé, on ne retient que l'amour explosif et si puissant qui unit ces deux femmes qui donnerait tout pour l'autre.
Même si ma préférence va pour Kate, dont j'ai aimé la douceur, le dévouement et la nature rêveuse, j'ai trouvé le personnage Tully très fort et important pour marquer l'important contraste qui caractérise leur amitié. Tully s'est parfois montrée tête à claques et égoïste, pourtant l'amour qu'elle porte pour Kate et sa famille ne pourrait jamais être remis en doute. Et c'est ce point qui fait toute l'authenticité du personnage de Tully.
Enfin, concernant la fin de ce roman, je dois dire que je ne m'y attendais pas et que cela m'a dévasté. J'ai adoré la tournure qu'a pris le roman, et qui la rendu inoubliable à mes yeux.
Alors un conseil pour les futurs lecteurs, préparez vos mouchoirs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jardinlitteraire
  01 mai 2021
En lisant le résumé de ce roman et surtout en découvrant qu'une adaptation Netflix existait, je n'avais qu'une envie le découvrir ! Bien que je connaisse l'auteure de nom, ce fut une première avec ce livre. Je suis assez mitigée sur cette lecture. le rythme est assez inégal, il y a beaucoup de longueurs pour moi. Pourtant, j'avais envie de poursuivre et finalement le dénouement a sauvé cette lecture. Explications.
Tully et Kate, Kate et Tully. Elles sont adolescentes lorsqu'elles se rencontrent et deviennent meilleures amies pour la vie. Leur amitié va connaître des hauts et des bas, mais elle va surtout traverser plusieurs décennies… Sauf qu'elles sont désormais fâchées. Une question m'a obsédée pendant toute ma lecture : pourquoi ?
De prime abord, j'ai été touchée mais surtout étonnée par cette amitié si forte entre les 2 filles. Tout les oppose et pourtant leur relation paraît extrêmement solide, comme deux soeurs. La très introvertie et seule Kate est bousculée par la très populaire et exubérante Tully. La sage Kate se sent pousser des ailes avec Tully. Elle se sent vivante et importante. Mais rapidement cette amitié m'a interpellée. le caractère trop dominant de Tully m'a dérangée. Elle impose ses idées, ses choix à Kate et créé un déséquilibre flagrant dans leur relation. Cette amitié au départ si charmante m'est brusquement apparue comme toxique. Tully prend trop de place, elle s'accapare tout le monde y compris la famille de Kate et les deux jeunes femmes doivent composer avec un nouveau sentiment : la jalousie. Celle de Kate bien sûr vis à vis de Tully à qui tout réussi. Cela finit par devenir assez malaisant…
Au côté de Tully et Kate, nous traversons plusieurs décennies et si l'auteure met parfaitement à l'honneur ces différentes époques, le rythme est trop inégal. J'ai noté beaucoup de longueurs. Je comprends bien qu'il fallait d'écrire au mieux l'évolution de leur amitié mais c'est trop lent. Je me suis ennuyée à de nombreuses reprises. Mais j'avais envie tout de même de laisser une chance à ce roman et je me suis accrochée. Comme j'ai bien fait, car le dénouement a légèrement changé la donne. Je ne m'attendais pas à un tel déferlement d'émotion. le sujet que l'auteure choisit de mettre en avant est non seulement important mais également touchant. C'est beau tout simplement.
Ainsi, même si je déplore trop de longueurs, je trouve tout de même que ce livre vaut le détour. Pour son ambiance et pour ses émotions.
Le rythme trop inégal aura failli avoir raison de moi mais le dénouement m'a fait revoir mon jugement sur ce roman.

Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
scsorthen
  03 novembre 2021
J'ai lu ce livre suite au visionnage de sa récente adaptation en série télévisée - mon avis en est donc sans doute biaisé.
Comme pour toutes les adaptations, des libertés ont été prises, bien sûr, (et un peu plus à mesure que le récit se déroule) mais dans l'ensemble on retrouve bien Tully et Kate et cette amitié entre codépendance malsaine et amour pur qui les unit l'une à l'autre.
Le récit est bien plus linéaire que la série, puisqu'on suit les deux amies de manière purement chronologique, une décennie après l'autre. Les points de vue se déséquilibrent et se rééquilibrent naturellement en fonction du nombre d'évènements que les deux vivent chacune dans leur vie, mais elles restent toujours là, l'une pour l'autre, quand il y a besoin.
J'avoue que je n'ai pas hyper accroché aux personnages, parfois un brin caricaturaux dans les rôles de la mère au foyer en manque de confiance de soi, la journaliste hyper glamour et célèbre qui se demande si le bonheur n'est pas dans la maternité et la famille (🙄) auxquelles elle a renoncé pour sa carrière, le pseudo aventurier qui veut changer le monde au péril de sa vie mais est un peu froussard quand même... Dans la série, les personnages sont bien plus nuancés, et c'est d'ailleurs une des raisons qui a fait que j'ai tant aimé la regarder.
Mais bon, ce n'était pas un mauvais moment de lecture tout de même (et j'espère sincèrement que la série ne se termine pas comme le livre...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   21 juin 2021
Écrivaine remarquable, Kristin Hannah s’est librement inspirée de ses souvenirs d’adolescente pour écrire La Route des Lucioles, best-seller adapté sur Netflix pour devenir la série à succès Toujours là pour toi.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2021
Meilleures amies pour la vie.Elles avaient cru que ce serment résisterait au temps, qu’un jour elles seraient de vieilles femmes assises dans leurs rocking-chairs, sur une terrasse au bois grinçant, et qu’elles se raconteraient leurs plus grands moments en riant.À présent, bien sûr, elle n’était plus dupe. Depuis plus d’un an, elle se répétait que ce n’était pas grave, qu’elle pouvait poursuivre son chemin sans meilleure amie. Il lui arrivait même parfois d’y croire.Mais elle entendait alors la musique. Leur musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2021
À un moment donné, elle se mit à enjoliver un peu son récit afin de se donner meilleure figure. Ce n’étaient pas des mensonges à proprement parler, simplement des embellissements. Elle y ajoutait tout ce qui pourrait un jour faire dire à sa mère qu’elle était fière d’elle. Elle remplit ce cahier, puis un autre et encore un autre. À chaque anniversaire, elle recevait un cahier neuf, jusqu’à ce qu’elle arrive à l’adolescence.Il lui arriva alors quelque chose. Elle ne sut pas bien ce que c’était – peut-être ses seins qui grossissaient plus vite que ceux de toutes les autres filles, ou peut-être se lassa-t-elle simplement de coucher sa vie sur des carnets que personne ne demandait jamais à voir –, mais il se trouva qu’elle arrêta à quatorze ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
redpoppyredpoppy   23 janvier 2022
Votre génération a tellement de chance. Vous pouvez être tout ce que vous voulez. Mais vous devez parfois prendre des risques. Faire un pas en avant. Je peux te dire une chose avec certitude, nous ne regrettons que ce que nous ne faisons pas dans la vie.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2021
Elle découvrit que si elle soignait sa tenue et se comportait d’une certaine manière, les gens cool voulaient traîner avec elle. Le vendredi et le samedi soir, elle disait à Mamie qu’elle dormait chez une copine et allait faire du roller à Lake Hills, où personne ne la questionnait jamais sur sa famille ni ne la regardait avec l’air de dire « pauvre Tully ». Elle apprit à fumer des cigarettes sans tousser et à mâcher des chewing-gums pour masquer l’odeur du tabac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2021
Sa maman lui avait vraiment manqué. C’était en permanence en elle, comme un vide qui la tiraillait la journée et se transformait en une douleur cuisante le soir. Elle s’était promis que, si sa maman revenait un jour, elle serait sage. Parfaite. Quoi qu’elle ait pu faire ou dire de si mal, elle arrangerait les choses ou se reprendrait. Ce qu’elle voulait plus que tout, c’était rendre sa mère fière.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Kristin Hannah (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristin Hannah
Bande annonce de la série Netflix Toujours la pour toi, adaptation du roman de Kristin Hannah paru en francais sous le titre La route des lucioles.
autres livres classés : choix de vieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura